La Gazette du Var n°94 1er nov 2019
La Gazette du Var n°94 1er nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°94 de 1er nov 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : interview d'Alain Galian.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Département Novembre 2019 - #94 SDIS 83 Frédéric Gosse  : « Un exercice sauvetage-déblaiement dans les conditions du réel » Du 22 octobre au 24 octobre, 400 personnels étaient mobilisés pour un exercice sauvetage-déblaiement, organisé par les sapeurs-pompiers. Durant ces 3 jours, qui coïncidaient avec une alerte météo de niveau Orange sur toute la région Sud, le SDIS du Var accueillait un stage de l’École d’Application de Sécurité Civile (ECASC). Et, la réalité a rattrapé la fiction du scénario mis au point par la direction des sapeurs-pompiers ! STAGE DE PORTEE NATIONALE « Cet exercice s’est déroulé sur un vaste secteur géographique de manœuvre, sur les communes de La Crau, Pierrefeu-du-Var, Hyères, Le Pradet et Méounes-les-Montrieux », explique le colonel Frédéric Gosse, directeur départemental adjoint du SDIS du Var. Cet exercice de sauvetage-déblaiement était de portée nationale. En effet, outre les équipes spécialisées du SDIS du Var, il impliquait les marins-pompiers de Marseille, les sapeurspompiers de Monaco et des personnels en 3 DECES, 1 773 INTERVENTIONS, 2 000 SAPEURS-POMPIERS En même temps que l’exercice se déroulait, la région Sud était en alerte Orange pour pluie-inondation durant trois jours (22 au 24 octobre), connaissant des intempéries d’une particulière intensité, occasionnant 3 décès, et créant des dégâts importants sur les territoires. Cet épisode pluvieux a donné lieu à 1 773 interventions, mobilisant plus de 2 000 sapeurs-pompiers et forces de la Sécurité Civile pour répondre à cette situation de crise qui a impacté, simultanément, jusqu’à 8 départements. Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et Laurent Nunez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur ont remercié « les acteurs de la sécurité civile des échelons locaux, zonaux et nationaux, hommes et femmes engagés sans relâche, jours et nuits, sur le terrain pour porter secours à nos concitoyens ainsi que les élus et les maires des communes touchées pour leur engagement ». En lien avec Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, ils ont souhaité que la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour les communes concernées soit accélérée. À cet effet, ils ont demandé à chaque préfet de leur communiquer dans les meilleurs délais la liste des communes impactées par ces inondations (ruissellement, coulées de boue, débordement de cours d’eau). Enfin, Christophe Castaner et Laurent Nunez ont adressé « leurs pensées et leur soutien à toutes les personnes victimes de cette catastrophe et à leurs familles ». provenance des départements de la région (Alpes-de-Haute-Provence, Ariège, Bouchesdu-Rhône, Gers, Haute-Garonne, Hérault, Isère, Tarn, Vaucluse) et des formations militaires de la Sécurité Civile. Au total, près de 400 participants étaient concernés dont environ 50 personnels du SDIS du Var. L’officier supérieur ajoute  : « Le thème retenu était un événement climatique, avec des précipitations orageuses importantes, accompagnées de fortes rafales de vent qui balayaient la région Sud-Est. On ne pensait pas que le jour J, nous serions dans les conditions météorologiques imaginées, il y a quelques semaines ! Dans notre scénario, ce phénomène météorologique était accompagné d’une probable tornade, ce qui, fort heureusement, n’était pas le cas dans le Var, au moment de l’exercice » ! SCENARIO CATASTROPHE « Par chance, les 400 sapeurs-pompiers participant à l’exercice n’ont pas été mobilisés sur l’épisode pluvieux, qui était concentré sur l’Ouest Var. Mais, nous étions prêts à intervenir en renfort si le SDIS du Var nous l’avait demandé », précise le colonel Gosse. Il reprend « Sur le papier, le scénario catastrophe, retenu, pouvait conduire à de nombreux dégâts sur des bâtiments tels qu’un hôpital, des habitations, des caves viticoles, des exploitations agricoles. Cela incluait également des incendies voire des explosions. Et, il envisageait même la présence de victimes ensevelies sous les décombres ou sous des dalles en ciment. Tout au long des trois jours, l’exercice s’est déroulé dans les conditions du réel. Ainsi, la base vie et les éléments de gestion de l’animation et du commandement étaient implantés au Vallon du Soleil, sur la commune de La Crau et les stagiaires ont passé la nuit sous la tente. Les lieux privés et publics qui avaient été retenus pour l’exercice ont été identifiés, il y a quelques mois déjà, et cela nous a obligé à passer des conventions d’utilisation des sites avec les propriétaires. Il s’agit d’être le plus proche des conditions du réel et d’assurer un maximum de sécurité au stagiaire, en évitant tout risque d’accident ». Sur le terrain, les exercices se sont enchaînés en continu du mardi 22 octobre à 20 heures jusqu’au jeudi 24 octobre à 17h. « Les personnes intervenaient en unités constituées de 7 personnes (USD) par alternance de cycles de 5 heures de travail et 5 heures de repos. 90 sapeurs-pompiers du Var ont participé à cet exercice grandeur nature. Durant l’opération, le stagiaire avait sous ses ordres 28 sapeurs-pompiers. Ce stage de niveau 3, le niveau le plus élevé de la formation, nécessite la mobilisation de 400 acteurs pour la réussite de l’exercice », reprend Frédéric Gosse. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Photos SDIS du Var INTEMPERIES, 2 000 APPELS EN MOINS DE 3 HEURES Les 23 et 24 octobre, le département du Var a été touché par d’importantes intempéries. Par endroit, les services de secours ont enregistré plus de 100 mm de précipitations. Les communes du Sud-Ouest du département ont été particulièrement impactées. « Les sapeurspompiers ont reçu plus de 2 000 appels au Centre de Réception des Appels d’Urgence, en moins de 3 heures ! Près de 600 interventions ont été réalisées dont 48 sauvetages ou mises en sécurité. Les pompiers ont également effectué plus de 300 pompages dans des caves et des parkings souterrains. Compte-tenu des prévisions météorologiques annoncées par Météo France, un dispositif prévisionnel avait été mis en place pour atteindre 600 pompiers mobilisés dont des unités nautiques spécialisées, des groupes d’intervention inondation, sans oublier les renforts des salles opérationnelles du département », raconte le commandant Florent Dossetti.
ZAPEURS POmPIERs APVETAGE - Exercice sapeurs-pompiers Département $ 7 Novembre 2019 - #94



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :