La Gazette du Var n°93 30 oct 2019
La Gazette du Var n°93 30 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°93 de 30 oct 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : les maires du Var confrontés aux cyberattaques.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Département Octobre 2019 - #93 Le Pradet ervé Stassinos lus de millions d pouruidifier l’entrée Est la ville » Depuis le 14 octobre, le Département réalise l’aménagement du carrefour giratoire avec l’avenue Alain Le Léap, sur la RD 559 au Pradet. Les travaux sont programmés sur une durée de 5 mois. Cette opération va assurer la continuité du réaménagement de la RD559 en centreville, dans le cadre de l’opération « Cœur de ville », réalisée par la commune du Pradet. Elle prévoit le réaménagement de l’avenue Alain Le Léap en amont du carrefour « Les Bastidons », jusqu’à l’intersection avec la RD 559. Le Conseil départemental investit plus de 2 000 000 € dans la réalisation de ces travaux. La Métropole Toulon Provence Méditerranée participe au financement à hauteur de 50% HT. La commune du Pradet réalisera les aménagements paysagers. FLUIDIFIER LA CIRCULATION « Cette opération sous maîtrise d’œuvre départementale va permettre de fluidifier la circulation dans le giratoire entre l’avenue Le Léap et la RD 559, améliorer la sécurité des usagers de la piste cyclable, aménager définitivement le carrefour, aujourd’hui en aménagement provisoire, avec un élargissement plus important, réparer et pérenniser les infrastructures », se félicite Hervé Stassinos, le maire. Détaillant la liste des aménagements, le premier magistrat ajoute  : « En effet, ces importants travaux concernent tout autant la route et la piste cyclable avec la mise en deux voies en entrée dans le giratoire sur l’itinéraire de transit afin de fluidifier et de réduire le trafic en centreville. Ils sont complétés par l’aménagement, sécurisé et adapté au trafic des véhicules (légers et transports en commun), du tourne à gauche r— Zone chantier I Avenue Ganzin en direction du quartier Berlioz et ce depuis l’avenue Le Léap. Ils comprennent, également, la mise aux normes d’accessibilité de deux quais de bus, avec la pose de bordures plus hautes et des quais plus larges, pour les personnes à mobilité réduite, mais, aussi, la mise en sécurité de tous les cheminements piétons ainsi que la sécurisation de la piste cyclable au droit du carrefour giratoire entre le tronçon le long de l’avenue Le Léap et celui en bordure de la RD 559. Enfin, le chantier va se traduire par l’amélioration du réseau hydraulique et la reprise complète du réseau d’éclairage public ». CHANTIER DE 5 MOIS Ce chantier de 5 mois inclut des restrictions de circulation. Le chantier a démarré le 14 octobre avec l’entreprise EUROVIA pour les travaux de terrassement, l’assainissement et la chaussée, les entreprises exécutant les travaux de signalisation verticale et d’éclairage public interviendront à l’avancée du chantier. Afin de limiter au minimum la gêne occasionnée, sur cette artère très fréquentée, un alternat manuel est mis en place aux heures de pointe, entre 7 h 30 et 9 h et à partir de 16 h 30, l’alternat par feux tricolores fonctionnant le reste de la journée. Pour les travaux d’assainissement, qui nécessitent des tranchées en traversées de chaussée, ils sont, de préférence, réalisés de nuit. L’impact sur les lignes de bus du réseau Mistral est donc très limité et les arrêts pour les bus scolaires sont maintenus. Les points d’arrêt seront ponctuellement déplacés mais toujours maintenus. Pendant toute la durée du chantier la circulation des piétons est maintenue et totalement sécurisée. En outre, les travaux réalisés par le Département, au droit de la rue Guiol, ont déjà résolu un problème de sécurité important puisqu’ils ont permis aux véhicules en provenance de l’est de la commune de tourner à gauche et donc d’accéder au quartier et à la rue du Docteur Coulet, sans passer par le centre-ville. Cet aménagement permettra également à certains usagers d’éviter le futur chantier pour accéder au centre du Pradet. Saint-Jean du Var Un enrobé acoustique et thermique pour plus de sécurité Le Département investit plus de 1,7 M € pour refaire la chaussée à Saint- Jean-du-Var à Toulon. Le Département réalise pour la sécurité et le confort des usagers de la route et des habitants du quartier, un enrobé acoustique et thermique, de couleur blanche sur les RD 97 et RD 246 à Saint-Jean-du-Var. « Le périmètre de l’opération s’étend sur un linéaire de 3,6 kmentre le carrefour Bir Hakeim et le giratoire Scarrone, situé à l’extrémité est de la corniche Marius Escartefigue. Les travaux sont réalisés sur l’avenue François Cuzin, le boulevard Maréchal Joffre et l’avenue Colonel Picot. La pose de cet enrobé va améliorer la qualité du revêtement, réduire l’impact sonore de la circulation routière, et contribuer à embellir le quartier de Saint-Jean-du-Var. Il permet de créer des bandes cyclables, entre le pont SNCF et la RD 246, là où la largeur le permet, sur environ 1,3 km », indique la Direction des routes. Elle ajoute  : « Afin d’assurer la sécurité des usagers, les travaux sont réalisés de nuit du lundi au jeudi de 20 h à 6 h par sections d’intervention fermées à la circulation tandis qu’une déviation ponctuelle par zone est mise en place. Les travaux sont financés et conduits par le Département en collaboration avec la Métropole TPM et la Ville de Toulon. Des panneaux d’information sont implantés à chaque extrémité de l’itinéraire, au carrefour de l’avenue Jean Gasquet et en face de la clinique Saint-Jean. L’information des riverains est assurée par la Métropole avec des supports d’information, diffusés dans les boîtes aux lettres et des réunions avec les CIL ». En outre, la Métropole effectuera des travaux de réfection de trottoirs à la suite des travaux départementaux. Les travaux sont réalisés par l’entreprise SVCR, hormis le marquage au sol réalisé par l’entreprise Midi Traçage. Texte et photo Thierry CARI TRAVAUX EFFECTUES PAR LES ENTREPRISES EUROVIA PACA Solliès-Pont - Terrassement – Assainissement Chaussée S.A.S MIDITRAÇAGE La Farlède – Signalisation verticale DÉBUT DES TRAVAUX 14 octobre 2019 Durée prévisionnelle  : 5 mois FINANCEMENT DES TRAVAUX Montant  : 2 000 000 € TTC Travaux financés par le Département du Var et la Métropole Toulon Méditerranée. FIN DU CHANTIER MI-DÉCEMBRE 4 grandes phases d’intervention sont prévues. Jusqu’au 31 octobre, des travaux de rabottage et reprofilage sur 5 sections successives  : – RD 97 Rond-point BIRHAKEIM => LEON BOURGEOIS – RD 97 LEON BOURGEOIS => BENOIT MALON – RD 97 BENOIT MALON => AVENUE BRIDJONC – RD 97 AVENUE BRIDJONC => ROUTE DE NICE – RD97 et 246 COLONEL PICOT Jusqu’au 28 novembre  : Des travaux de remise à la côte des ouvrages (sauf jours fériés). Du 20 novembre au 5 décembre  : Réalisation du revêtement en enrobé blanc. Du 5 décembre au 13 décembre  : Réalisation du marquage au sol (passages piétons, stationnement, bandes cyclables.).
Marine nationale 11 Prise de commandement Didier Masson, nouveau patron pour la FOSIT de Méditerranée Un nouveau commandant pour la Formation Opérationnelle de Surveillance et d’Information Territoriale (FOSIT) de Méditerranée est en place depuis le 6 septembre dernier. Début septembre, le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, commandant la zone et l’arrondissement maritimes et Préfet maritime de la Méditerranée, a fait reconnaître le capitaine de corvette Didier Masson comme nouveau commandant de la FOSIT Méditerranée. Le capitaine de corvette Didier Masson est spécialisé en lutte au-dessus de la surface. Ayant commencé comme contrôleur de chasse au sein du groupe aéronaval, au lendemain du 11 septembre 2001, sa carrière l’a amené aux quatre coins du globe sur diverses unités embarquées, du bâtiment de transport léger au porte-avions. Ses dernières années en étatmajor lui ont permis de participer à la lutte contre le narco trafic dans les Caraïbes, puis de planifier et conduire les missions des bâtiments de combat opérant en Méditerranée. 19 SEMAPHORES La FOSIT Méditerranée regroupe l’ensemble des 19 sémaphores répartis sur le littoral Méditerranéen (12 entre les frontières italienne et espagnole et 7 en Corse) et le groupe « images « de la Méditerranée (GI Med). Les sémaphores assurent en permanence la surveillance des approches maritimes (près de 2.000 km de côtes) et permettent aux autorités compétentes (commandement militaire et préfet maritime) de connaître en temps réel la situation maritime jusqu’à environ 50 nautiques (soit environ 90 km). Le GI Med regroupe les reporters-images de la Marine nationale qui assurent le recueil et la diffusion des images en action des moyens et des marins au quotidien et en opérations. Il comprend également un secteur multimédia en charge de la réalisation de plaquettes, d’animations 2D/3D et de vidéos de présentation. Aurélie Sirbu, commandant du CCMAR Méditerranée La prise de commandement du Centre de Coordination et de Contrôle Marine de la Méditerranée (CCMAR), s’est tenue le 4 septembre. Le vice-amiral Guillaume Goutay, commandant la force de l’aéronautique navale (ALAVIA) a reconnu le lieutenant de vaisseau Aurélie Sirbu comme nouveau commandant du Centre de Coordination et de Contrôle Marine de la Méditerranée, qui succède ainsi au capitaine de corvette Christophe Perin. Entré à l’École de maistrance en 2002, le lieutenant de vaisseau Aurélie Sirbu a débuté sa carrière en tant que contrôleur d’aéronautique navale (CONTA) au sein de la base d’aéronautique navale (BAN) de Hyères. En 2008, elle intègre l’École navale pour devenir contrôleur de circulation aérienne. Après ses affectations sur le porte-avions Charles de Gaulle, sur les BAN de Landivisiau, de Lanvéoc et de Hyères, elle devient commandant en second du Centre de Coordination et de Contrôle Marine de l’Atlantique de 2014 à 2016 à Loperhet (Finistère). En 2016, elle prend la tête du service du contrôle local d’aérodrome de la plateforme mixte de la BAN de Hyères. En 2018, elle prend les fonctions de commandant en second du Centre de Coordination et de Contrôle Marine de la Méditerranée avant d’en prendre le commandement ce mercredi 4 septembre 900 MARINS La base d’aéronautique navale (BAN) de Hyères est l’une des quatre BAN de la Marine nationale. Seule BAN sur la façade méditerranéenne, elle s’étend sur 270 hectares et accueille 1200 personnes dont 900 marins. Actuellement, elle accueille trois flottilles d’hélicoptères  : la Flottille 31F, la Flottille 35F et la Flottille 36F. Le Centre de Coordination et de Contrôle Marine de la Méditerranée gère, coordonne et contrôle toutes les activités aéromaritimes se déroulant dans la zone aérienne LF-D54. Il permet l’entraînement des forces et facilite les transits aériens en conciliant les activités avec le maximum de rendement et de sécurité. C’est une unité rattachée à la BAN de Hyères. Octobre 2019 - #93



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :