La Gazette du Var n°92 15 oct 2019
La Gazette du Var n°92 15 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°92 de 15 oct 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : Thierry Albertini, à la Valette, le cadre de vie est un axe fort.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Métropole Val des Rougières FACE’ILITER, un Espace de Vie Sociale au Val des Rougières Octobre 2019 - #92 Hyères Olivier Cavallo, président  : « FACE Var va poursuivre le déploiement de son activité » Olivier CAVALLO, président de FACE Var, répond aux questions de La Gazette du Var. Vous êtes le 3ème président de FACE Var. Quelle vision avez-vous de l’association et de son devenir ? Olivier CAVALLO. FACE Var, c’est en premier lieu un club d’entreprises, à l’écoute des besoins des collectivités publiques et au service des responsables qui souhaitent engager leur entreprise dans la transformation de leurs pratiques pour les rendre plus inclusives, tant vis-à-vis de leur personnel que vis-à-vis de la société. Cette année encore, notre association a mené de très nombreuses actions pour lutter contre les exclusions et les discriminations grâce à une équipe de salariés motivés encadrés par une directrice compétente, des entreprises engagées et des partenaires collectivités (communes, intercommunalités, Département, Région, État (préfecture, service de l’état, Education nationale, Europe) qui sont mobilisés pour aider à la réalisation de ces actions notamment en participant à leur financement. Que souhaitez-vous dire à vos membres ? OC. Je veux remercier au nom du conseil d’administration chacun de ces acteurs pour la contribution apportée tout au long de l’année à la réalisation des actions de notre association. Je remercie également l’ensemble des membres du Conseil d’Administration pour tout le travail accompli cette année. Cette année, notre association a continué sa croissance, nous comptons maintenant 30 employés sous des contrats divers. Nous avons dû structurer l’association en organisant un vote du personnel pour désigner leurs représentants. Nous avons également adopté un règlement intérieur. À la suite de la fermeture de l’association RCVM, l’association FACE Var a repris une partie des activités sur le quartier du Val des Rougières, afin que puissent y perdurer des actions en direction des familles, des personnes isolées et en situation difficile. Les premières actions ont démarré en septembre 2018 au sein de l’Espace FACE’ILITER. En janvier 2019, l’espace FACE’ILITER a obtenu l’agrément Espace de Vie Sociale. Depuis le mois de septembre 2018, l’association FACE Var a développé son ancrage sur le quartier et participe à la mise en place d’un réseau d’acteurs pour développer des actions en partenariat, construire des projets communs et échanger sur les actions de chacun afin d’agir en complémentarité. SACCAGE DES LOCAUX « FACE Var a dû faire face à des problèmes de locaux qui ont freiné son installation  : saccage des premiers locaux, fin décembre, tension dans le quartier et saccage de l’appartement, juste au-dessus des locaux, à la suite du meurtre empêchant l’association d’être présente dans le quartier à deux reprises une quinzaine de jours. Les événements dramatiques qui ont secoué le quartier ont marqué les habitants. Le nombre d’adultes et d’enfants dehors a fortement diminué. Les habitants sont restés cloîtrés chez eux, malgré l’arrivée des beaux jours. Lancer des nouvelles activités dans ce contexte n’a pas été simple et les actions n’ont pas rencontré le public escompté. Une certaine dynamique a, Quel bilan tirez-vous de cette année écoulée ? OC. Du point de vue des actions, nous avons poursuivi la plupart de celles déjà engagées les années précédentes et en avons débutées de nouvelles. Je ne citerai que deux d’entreelles. La gestion de l’Espace de Vie Social du Val des Rougières (voir notre article) et le projet « Bienvenu.e.s. », dans lequel nous accompagnons 80 familles de réfugiés, en cependant, pu être créée grâce à la permanence d’aide administrative et d’accès au droit qui connaît un franc succès et grâce au soutien aux membres du conseil citoyen », raconte Cécile Roblez, directrice de FACE Var. CONSEIL CITOYEN Elle ajoute  : « Puis, le Conseil Citoyen, resté longtemps en sommeil, a redémarré au cours de l’année 2018. L’équipe a participé à sa réorganisation avec les autres partenaires associatifs (APS, UFOLEP, CSK) et de nouveaux habitants ont rejoint le Conseil. Depuis le mois d’avril 2019, le Conseil se réuni tous les 15 jours, le mardi en début de soirée. L’animation est assurée par une médiatrice de la mairie. Il compte, aujourd’hui, une douzaine de membres  : 8 habitants (4 hommes, 4 femmes) et 4 associations y participent activement. Deux membres du Conseil sont bénévoles de l’Espace agissant en faveur de leur accueil et de leur intégration sociale et professionnelle. Et, quelle sera la prochaine feuille de route ? OC. Pour l’année à venir, nous renforcerons la gouvernance participative de l’association en sollicitant les entreprises membres pour participer à des groupes de travail sur des thèmes spécifiques et ainsi mieux les accompagner dans leurs démarches sociétales. Comme nous y avons été sollicités par les pouvoirs publics, nous poursuivrons le déploiement de l’activité de l’association sur les nouveaux périmètres (Brignoles, Draguignan, Fréjus) en développant notre réseau d’entreprises. Cette sollicitation et l’accueil positif que nous avons reçu des communes et communautés d’agglomération concernées témoignent de l’intérêt que les collectivités publiques portent à la mobilisation des entreprises pour la résolution de problèmes sociaux. Nous allons aussi travailler à l’évolution de la démarche Charte Entreprise et Quartiers vers celle du nouveau dispositif qui s’appelle PAQTE (Pacte Avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises). Nous espérons également que FACE Var sera retenu par la DIRECCTE pour jouer un rôle majeur dans la mise en œuvre du plan de mobilisation de 10 000 entreprises en faveur de l’inclusion dans l’emploi. Comme vous pouvez le constater, au bout de 15 ans notre club est plus que jamais plein de dynamisme et de projets. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR FACE’ILITER et deux autres sont adhérents ». De son côté, Olivier Cavallo, le président de FACE Var, précise  : « FACE Var a la particularité d’être un club d’entreprises, c’est-à-dire que ses principaux adhérents sont des entreprises qui participent à la vie de l’association, à la gouvernance. Cette participation est multiple  : don, mécénat de compétence, participation des dirigeants, représentants ou salariés de ces entreprises à différentes actions, groupes de travail ». Depuis janvier 2019, FACE Var a ouvert l’adhésion aux personnes et aux familles qui participent aux actions, activités de l’Espace FACE’ILITER. Le montant de l’adhésion a été fixé à 5  € par personne et 10  € par famille pour une année scolaire. La première adhésion en 2019 couvre l’année 2019 et l’année scolaire 2019-2020. Au 1er septembre 2019, l’espace FACE’ILITER compte une vingtaine d’adhérents.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :