La Gazette du Var n°90 15 sep 2019
La Gazette du Var n°90 15 sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de 15 sep 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : escapade gourmande à Bormes-les-Mimosas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Marine nationale Septembre 2019 - #90 La Marine nationale en pointe pour l’emploi des jeunes Cet été, 51 jeunes varois ont rejoint la Marine nationale et 50 postes sont ouverts à la BAN d’Hyères, dès cet automne. Très dynamique sur le marché de l’emploi des jeunes, la Marine nationale a rassemblé au CIRFA de Toulon, les 16 et 18 juillet derniers, les 51 jeunes Varois sélectionnés qui débutaient leur carrière le 2 septembre, soit à l’école de Maistrance, soit à l’école des Mousses. BASE AERONAVALE Dans le même temps 50 postes sont ouverts cet automne pour du recrutement local à la base d’aéronautique navale d’Hyères (voir cidessous). Ainsi, le 16 juillet, 11 jeunes Varois, dont 5 jeunes femmes, étaient rassemblés avec leurs parents La Base Aéronautique Navale d’Hyères recrute En septembre, une cinquantaine de contrats de 2 ou 4 ans est proposée, sur la BAN d’Hyères, dans de multiples métiers de l’Aéronautique navale. dans la Marine Nationale n’est plus synonyme de mobilité S’engager géographique pour le lieu de première affectation. La Marine nationale s’adapte aux demandes des nouvelles générations, dont une partie aspire désormais à une stabilité régionale, par le biais de contrats courts, avant d’éventuellement confirmer, en toute connaissance de cause et fort d’une première expérience professionnelle, son au CIRFA de Toulon avant leur départ à l’école des Mousses. Ouverte aux jeunes Français de 16 à 18 ans, cette école est un formidable outil pédagogique qui a la mer pour cadre. Elle est essentiellement une école du savoir-être avec au programme des 10 mois de scolarité une formation académique, militaire et maritime afin de donner aux jeunes les outils pour entrer et progresser dans la marine avec les meilleures chances de réussite. Ainsi encore, le 18 juillet, 40 jeunes bacheliers, dont 7 femmes, étaient réunis au CIRFA de Toulon avant de prendre la direction de Brest ou de Saint-Mandrier-sur-Mer pour rejoindre l’école de Maistrance. souhait d’embrasser une carrière plus longue, amenant alors le jeune marin à être engagé sur un large spectre de missions en France et sur toutes les mers du globe. La BAN de Hyères entame, en septembre, un processus de recrutement local, via des contrats de 2 ou 4 ans. Une cinquantaine de postes dans des domaines passionnants et variés, est proposée autour de la mise en œuvre des aéronefs de la Marine nationale OFFICIERS MARINIERS Depuis 1988, l’école de maistrance forme l’ossature des équipages de la marine nationale, c’est à dire les officiers mariniers (équivalent niveau cadre de maîtrise). Il s’agit d’une école de formation initiale chargée d’inculquer aux jeunes de 17 à 30 ans les compétences nécessaires et indispensables aux fonctions d’encadrement dans leur métier de marins militaires. À la suite de cette première formation, les élèves rejoignent leur école de spécialité afin d’apprendre leur futur métier pour rejoindre à l’issue les équipages des unités de la marine nationale (50 postes à Hyères). 50 postes dans une dizaine de métiers différents, ouverts et le fonctionnement de la base aéronautique navale (maintenance technique  : mécanique ou électronique, logistique, opérations aéronautiques, pompier, systèmes d’information et de communication, restauration, secrétariat, ressources humaines). La BAN d’Hyères est l’une des quatre BAN de la force de l’Aéronautique navale. Elle est la seule située sur la façade méditerranéenne. 1 300 personnes dont 900 marins travaillent sur ce site, dont les principales missions sont la tenue d’une alerte opérationnelle permanente de secours en mer et de lutte anti-terroriste et la préparation dès cet automne à la BAN d’Hyères. Grande nouveauté de la rentrée, la Marine nationale ouvre le recrutement local dans certaines de ses unités dont la BAN d’Hyères. Plus de 50 postes de quartiers-maîtres de la flotte (QMF) sont à pourvoir pour des contrats de 2 ou 4 ans, avec la certitude d’être employé à Hyères lors de ce premier contrat. De nombreux métiers sont concernés, touchant au domaine de l’aéronautique navale (maintenance technique, logistique, opérations aéronautiques etc.), mais aussi de la bureautique, des ressources humaines et de la restauration. Photos Gilles CARVOYEUR Pour plus d’informations  : http://www.epresspack.net/presse-etremarin opérationnelle des détachements d’hélicoptères (Caïman marine, Dauphin et Panther) déployés sur bâtiments de combat. Toute personne de nationalité française, entre 17 et 29 ans, intéressée par ces contrats, est invitée à se renseigner auprès du Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées le plus proche pour en savoir plus sur ce nouveau recrutement local au sein de la BAN d’Hyères. Photos Gilles CARVOYEUR CIRFA TOULON  : 322 boulevard du commandant Nicolas - BP 21 83 800 TOULON CEDEX 9 04 22 43 90 20
Marine Nationale L’amiral Laurent Isnard, nouveau préfet maritime de la Méditerranée Le 4 septembre, sous la présidence de l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard a pris les fonctions de préfet maritime de la Méditerranée, commandant la zone maritime Méditerranée et commandant l’arrondissement maritime Méditerranée. Il succède au vice-amiral d’escadre Charles- Henri du Ché qui a déclaré « quitter la Marine heureux et confiant dans son avenir », et lui rester « viscéralement attaché ». Le changement d’amiral a été marqué par 17 coups de canons tirés de la frégate Guépratte. Le vice-amiral d’escadre Isnard connaît bien la Méditerranée pour y avoir été affecté près de 20 années, que ce soit à terre ou en mer, en tant que nageur de combat au sein du commando Hubert qu’il a commandé, mais aussi en tant que marin embarqué à bord de navires de la Marine nationale, du porte-avions Foch au TCD Orage. Quittant cet été les fonctions de commandant des opérations spéciales, il est également un spécialiste des opérations interarmées. UN AMIRAL AUX 3 CASQUETTES Préfet maritime, il est dépositaire (1) de l’autorité Un nouveau commandant à la barre du CTS Gapeau Le lundi 26 août, le maître principal Laurent Fournier a succédé au maître principal Lionel Raynal (commandant débarquant) à la barre du Chaland de Transport et de Servitude « Gapeau », basé à Port Pothuau (Hyères). Le capitaine de frégate Antoine Goulley, commandant en second de la base navale de Toulon, a fait reconnaître le MP Laurent Fournier comme commandant du CTS « Gapeau », de l’État en mer. À ce titre, il assure la protection de l’environnement et la surveillance des approches maritimes en Méditerranée et coordonne les moyens des administrations intervenant en mer (Affaires maritimes, Douanes, Gendarmeries maritime et départementale, Police nationale, Marine nationale et Sécurité civile) et ceux de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Commandant la zone maritime Méditerranée, il est en charge de l’ensemble des moyens militaires déployés en mer Méditerranée. Sous l’autorité du chef d’état-major des armées, il assure le contrôle opérationnel des unités déployées dans sa zone de compétence. Enfin, commandant l’arrondissement maritime Méditerranée, il est l’autorité territoriale de toutes unités de la Marine basées dans le quart sud-est de la France. Photo Marine nationale (1) Aux termes du décret n°2004-112 du 6 février 2004 COMMANDO MARINE, NAGEUR DE COMBAT ET VICE-AMIRAL D’ESCADRE... Commandant de l’arrondissement maritime Méditerranée et Commandant de la zone maritime Méditerranée, le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard est diplômé de l’École Navale (promotion 1984), de l’École de guerre et du senior course du collège de Défense de l’OTAN. Commando marine et nageur de combat, sa carrière opérationnelle est naturellement riche. Il sert ainsi à plusieurs reprises au sein du commando Hubert, qu’il commande de 1999 à 2001. Il oeuvre également au sein du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) à Paris en tant que chef de cellules de crise, notamment lors d’opérations de libération d’otages à l’étranger. Assistant militaire du sous-chef opérations de l’état-major des armées de 2011 à 2013, il revient ensuite au CPCO comme chef conduite des opérations jusqu’en 2015 avant de prendre le commandement pour les opérations interarmées (CPOIA). Du 1er septembre 2016 au 30 août 2019, il exerce le commandement des opérations spéciales (COS) en région parisienne. Le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard est également un marin aguerri. Embarqué sur plusieurs bâtiments de la Marine nationale dont le porte-avions Foch, il commande le bâtiment amphibie Orage de 2005 à 2007. Au cours de ses 18 années d’affectation en unités opérationnelles à Toulon, il navigue très régulièrement en Méditerranée, mais aussi en océans Indien, Atlantique et Pacifique. Enfin, s’il est un homme d’action en mer et à terre, il est également un homme de réflexion et de transmission. Il occupe ainsi les postes d’adjoint « stratégie pilotage » à la Délégation aux Affaires Stratégiques (DAS) en 2009 et de cadre professeur à l’École de guerre en 2010. Le 31 août 2019, il prend les fonctions de commandant de la zone et de l’arrondissement maritimes Méditerranée et de préfet maritime de la Méditerranée. Le vice-amiral d’escadre Laurent Isnard est Commandeur de la Légion d’honneur, Chevalier de l’Ordre national du Mérite, Officier du Mérite maritime, titulaire de la Croix de guerre des TOE et de la Croix de la Valeur militaire. Il est marié et père de trois enfants. en présence de l’ICETA1 Noël Deniau, adjoint au directeur de DGA EM et chef du site Méditerranée. Partie intégrante du paysage hyérois et véritable « cordon ombilical » 7 entre le continent et l’île du Levant, la mission principale de ce bâtiment est d’assurer au profit du centre d’essais de la DGA, site Méditerranée de DGA Essais de missiles, le transport de matériels nécessaires à l’activité et à la vie sur l’île. Son équipage est armé par la Marine nationale pour le compte de la Direction Générale de l’Armement (DGA). Septembre 2019 - #90



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :