La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de 1er sep 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : la Valette, cuisines du Sud, trois jours dédiés à la cuisine méditerranéenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Marine nationale Septembre 2019 - #89 Benoît Reichert, commandant du bâtiment-base de plongeurs démineurs Achéron Le 19 juillet, le capitaine de vaisseau Jean-Michel Martinet, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître l’enseigne de vaisseau de 1ère classe (EV1) Benoît Reichert comme commandant du bâtiment-base de plongeur démineurs Achéron (BBPD), en remplacement du lieutenant de vaisseau (LV) François-Régis de Pampelonne. Au cours des 12 mois de commandement du LV de Pampelonne, les 17 marins de l’Achéron, ont participé, en octobre 2018, à la lutte contre la pollution maritime due à la collision en Méditerranée du navire Ulysse et du porte-conteneurs Virginia. Ils ont, aussi, effectué plusieurs missions de protection et de surveillance des approches maritimes françaises, et sont intervenus en soutien du groupement des plongeurs-démineurs de la Méditerranée (GPD MED) lors de plusieurs contreminages de munitions historiques. LUTTE CONTRE LE TERRORISME L’EV1 Reichert, natif de Loretteville (Québec), a rejoint la Marine nationale en 1995 en intégrant l’École Navale. Il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreux déploiements opérationnels, Guillaume Tandonnet, commandant pour la frégate type « La Fayette Courbet « I`-,-'4\-..,e a I-, Ad en Atlantique et dans le Grand Nord, mais aussi en Méditerranée et en océan Indien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Admis au service actif en 1987, le BBPD Achéron est un bâtiment de guerre des mines dédié au soutien de la plongée. Il opère, principalement, en Méditerranée où il effectue des missions au profit de l’école de plongée de la Marine et du groupement des plongeurs démineurs (GPD), mais également des patrouilles de surveillance maritime et de police des pêches. D’une longueur de 42 mètres et d’une largeur de 7 mètres, il est armé par un équipage de 17 marins. La ville marraine du BBPD Achéron est Beaulieu-sur-Mer. 3 autres bâtiments de ce type sont en service dans la Marine nationale (Styx, Vulcain, Pluton). Photo  : Marine nationale, Ar- -,- oto"' », pe-1 1"›/I 1:.:, Le 19 juillet, le capitaine de vaisseau Jean-Michel Martinet, adjoint organique à Toulon de l’amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de vaisseau (CV) Guillaume Tandonnet comme commandant de la frégate type La Fayette Courbet (FLF), en remplacement du capitaine de frégate (CF) Iban Harismendy. Au cours des 18 mois de commandement du CF Harismendy, les marins du Courbet ont été engagés dans des missions de lutte contre le terrorisme et les trafics illicites, en mer Méditerranée, en océan Indien, et dans le golfe Arabo-persique. À compter de 2021, le Courbet bénéficiera d’une modernisation avancée de ses équipements. Une attention particulière sera donnée à l’évolution des systèmes informatiques et électroniques du bord. Un point fort de cette refonte à mi-vie portera sur l’ajout d’un sonar de coque, dotant la FLF de capacités nouvelles de lutte sous la mer. L’armement devrait également profiter d’évolutions notables avec l’installation, par exemple d’un système de défense anti-aérien SADRAL armé de missiles Mistral, en remplacement du CROTALE actuel. Cette modernisation permettra de régénérer en profondeur le potentiel de ce bâtiment de combat, jusqu’à l’horizon 2030. POLYVALENT Admise au service actif en 1997, la frégate type La Fayette Courbet est un bâtiment de combat polyvalent capable d’opérer seul ou au sein d’une force navale. Grâce à sa conception furtive, ses équipements, son autonomie et son hélicoptère embarqué type Panther, elle peut opérer dans tout type de mission  : opérations spéciales, recueil de renseignement ou encore la lutte contre les trafics illicites. D’une longueur de 125 mètres et d’une largeur de 15 mètres, elle est armée par un équipage de 155 marins. La ville marraine du Courbet est Angers (49). 4 autres frégates de ce type sont en service dans la Marine nationale (La Fayette, Surcouf, Aconit, et Guépratte). Photo  : Marine nationale
_  : k- Marine nationale Sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Eric Pauly, nouveau commandant du Casabianca Le 8 août, devant le monument national des sous-mariniers à Toulon, le capitaine de frégate Bruno Lacroix chef d’État-major de l’Escadrille des sousmarins nucléaires d’attaque a fait reconnaître comme nouveau commandant du SNA Casabianca, le capitaine de corvette Éric Pauly qui a succédé à la tête de l’équipage bleu au capitaine de frégate Nicolas Faure. Né le 17 janvier 1981 à Nancy, le capitaine de corvette Eric Pauly est entré à l’École navale en 2001, après deux ans de classes préparatoires à l’École des pupilles de l’air, et a suivi la campagne 2003/2004 de l’École d’application des officiers de marine à bord du porte-hélicoptère Jeanne d’Arc. SPECIALISE DANS LA LUTTE SOUS LA MER « Après une affectation d’officier opérations puis de commandant en second sur le patrouilleur de service public Grèbe, j’ai rejoint les forces sous-marines en 2006 et servi, durant trois ans, en qualité d’officier chef du quart et de chef de service sur les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) Casabianca puis Saphir. Ensuite, j’ai suivi la scolarité de l’École des systèmes de combat et armements navals à Saint-Mandrier-sur-Mer et je me suis spécialisé dans la lutte sous lamer durant l’année scolaire 2009-2010 », raconte le patron du Casabianca. Le nouveau commandant ajoute  : « D’août 2010 à avril 2012, j’ai servi en tant que chef de bordée et chef de service pendant deux cycles opérationnels en mer Méditerranée et en océan Atlantique sur le SNA Saphir. Puis, j’ai été affecté en tant que commandant adjoint opérations du SNA Casabianca avec lequel j’ai effectué un déploiement en océan Indien ». Par ailleurs, de février à juin 2013, il a participé au jury de recrutement de la promotion 2013 des officiers sous-contrat, commandant, en même temps, le patrouilleur de service public Flamant d’août 2013 à août 2014. Eric Pauly reprend  : « À l’issue de ce premier commandement à la mer, j’ai rejoint une nouvelle fois le SNA Casabianca pour effectuer une mission opérationnelle en mer Méditerranée en tant que commandant adjoint opérations, avant d’être affecté à FRMARFOR à l’automne 2015 en qualité de spécialiste des opérations sous-marines. Point d’orgue de cette affectation, j’ai embarqué sur le porte-avions avec l’Étatmajor de la Task Force 473 pour le déploiement ARROMANCHES 2, en tant que conseiller sousmarin de l’amiral ». BREVET D’ATOMICIEN L’officier a, ensuite, suivi le cours du brevet d’atomicien à l’École des applications militaires de l’énergie atomique de Cherbourg, dont il est diplômé en janvier 2017. De janvier 2017 à août 2019, il a servi en tant que commandant en second des SNA Rubis puis Améthyste et participé à des missions opérationnelles en mer Méditerranée dans le cadre des opérations BARKHANE, CHAMMAL et HAMILTON, ainsi qu’à l’escorte du porte-avions Eric Aujean, nouveau commandant de la frégate multi-missions « Provence « 9 Le 18 juillet, le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate (CF) Éric Aujean comme commandant de la frégate multimissions Provence (FREMM), en remplacement du capitaine de vaisseau (CV) Julien Duthu. Au cours du commandement du CV Duthu, les marins de la Provence, ont participé à la protection du porteavions Charles de Gaulle, lors de la mission Clemenceau menée par le groupe aéronaval, et ont contribué à la protection des Français en rejoignant la coalition internationale de lutte contre Daech. Le CF Aujean, natif de Pau, a rejoint la Marine nationale en 1995 en intégrant l’École Navale. Il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreux déploiements opérationnels, en océan Indien dans le cadre de la lutte contre la piraterie et le terrorisme, mais aussi dans des postes de coopération internationale, servant à deux reprises au Royaume-Uni, et à bord du porte-avions américain USS CarlVinson. Il a commandé, à deux reprises, des bâtiments de la Marine nationale. Tout d’abord, le bâtimentécole Tigre et le patrouilleur de haute mer Premier maître L’Her, basés à Brest. dans le cadre de la mission CLEMENCEAU. En avril 2018, il a réussi le cours de commandement de sous-marin. Depuis le 8 août, il commande l’équipage bleu du SNA Casabianca et totalise, à ce jour, plus de 15 000 heures de plongée. Il est titulaire de la croix du combattant, de la médaille d’Outre-Mer (Sahel - Moyen-Orient), de la médaille d’or la défense nationale, de la médaille de protection militaire du territoire (Jupiter - Trident), de la médaille de l’OTAN article 5 (ACTIVE ENDEAVOUR) et a été cité trois fois à l’ordre de l’unité de la marine. Il est marié à Élodie et père de Constance, Alban et Victor. SOUTIEN DE LA FORCE OCEANIQUE Admise au service actif en 2015, la FREMM Provence est un navire de combat polyvalent capable de maîtriser une zone d’opérations aéro-maritime (soutien à la force océanique stratégique, escorte, protection), de frapper dans la profondeur avec le missile de croisière naval (MdCN), de faire de la lutte anti-navires, anti-sous-marine, anti-aérienne, et de venir en soutien et appui d’opérations de projection de force. Basée à Toulon, d’une longueur de 142 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 108 marins. La ville marraine de la Provence est Aixen-Provence. La Provence a pour devise « Semper Paratus » soit « Toujours prêt ». La Marine nationale dispose de 6 frégates multi-missions (3 à Brest et 3 à Toulon). Photo  : Marine nationale Septembre 2019 - #89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :