La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de 1er sep 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : la Valette, cuisines du Sud, trois jours dédiés à la cuisine méditerranéenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Méditerranée Porte des Maures Bormes-les-Mimosas Libération de Bormes, un anniversaire mémorable ! Journée inoubliable, à l’occasion du 75ème anniversaire de la Libération de Bormes-les-Mimosas, avec la présence du président de la République et de son épouse, le survol du village par un avion Dakota, le défilé d’un char Sherman ! Bref, une journée particulièrement forte en émotions ! FERVEUR « C’est toujours un moment d’intense émotion que la célébration de l’anniversaire de la Libération de la commune. Ainsi, chaque 17 août, la ville de Bormes-les-Mimosas s’attache à rendre hommage à ses libérateurs. Pour ce 75ème anniversaire, alors que trois héros des Commandos d’Afrique, Charles Lecat, Pierre Velsch et Robert Chiazzo sont encore présents pour partager leur expérience avec la jeune génération, la Ville a célébré avec ferveur cet événement essentiel. En effet, cette date, la plus importante de l’histoire contemporaine de Bormes-les-Mimosas, marque la Libération du village du joug nazi par les Commandos r-à`", 11111111 1111 !'c 1111111.., , 111,1J,11, Mei e wi 111111 NUIT DU 14 AU 15 AOUT 1944 La force Rosie débarque les 67 fusiliers marins français, du Groupe naval d’assaut de la Marine en Corse du capitaine de frégate Seriot, sur l’aile Est, à Miramar, pour couper la route aux renforts allemands venant de l’Est. La force Roméo débarque le Groupe des Commandos d’Afrique (GCA) français du lieutenant-colonel Georges- Régis Bouvet sur l’aile Ouest, de part et d’autre du cap Nègre. La force Stika, constituée de la 1st Special Service Force (commandos américains et canadiens) et commandée Septembre 2019 - #89 LF Ifilliff. (Mun d’Afrique, et par les soldats américains de la troisième division d’infanterie et du 509ème régiment de parachutistes », a déclaré, la voix remplie d’émotion, François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas. Aussi, dès le matin, l’association Mémoire Bormes 1944, présidée par Didier Olivier, a permis aux visiteurs de remonter le temps. Véhicules militaires, exposition d’objets militaires, issus de fouilles, costumes d’époque... Sans oublier la présence impressionnante d’un véritable char Sherman et le survol du village par un authentique Dakota ! Petits et grands ont, ainsi, pu s’émerveiller et échanger avec des bénévoles passionnés. Ces derniers ont, (-\r afillui 111111111 I trniloif également, tenu à faire participer les quartiers du Pin et de la Favière en allant à la rencontre du public. Des moments très sympathiques et appréciés par tous. EMMANUEL MACRON En soirée, élus, représentants civils et militaires, anciens combattants, associations patriotiques, public étaient réunis à la stèle des Commandos d’Afrique avant de se rendre, en cortège, à la cérémonie au monument aux morts de l’hôtel de ville. Pour la seconde année consécutive, c’est en présence du président de la République, M. Emmanuel Macron, que la commémoration s’est déroulée. Un moment fort pour la ville, ses élus, ses administrés et ses visiteurs qui ont, ensuite, eu le plaisir d’échanger, lors du pot de l’amitié, avec le président et son épouse, Mme Brigitte Macron. « J’ai tenu, au nom de toutes les Borméennes et de tous les Borméens à remettre la médaille de par le colonel Edwin Walker, s’est chargée la même nuit de détruire les batteries des îles côtières de Port-Cros et du Levant situées au large d’Hyères. La force Rugby, composée de la 1ère division aéroportée anglo-américaine du général Frederick, organise l’assaut aérien comportant un parachutage d’environ 9 000 hommes et de matériel entre Le Muy et La Motte (entre 400 et 450 avions), et de véhicules grâce aux planeurs américains (environ 400). L’objectif était de s’emparer du Muy et des hauteurs de Grimaud afin d’empêcher l’afflux de renforts ennemis depuis l’Ouest. la ville à M. le président qui nous fait l’honneur et l’amitié de participer à notre commémoration de la Libération de Bormes. La cérémonie, comme le pot de l’amitié étaient, comme toujours, ouverts à toutes et tous. Malheureusement, des contraintes de sécurité imprévues n’ont pas permis à tous de se joindre à ce moment d’échange et de partage qui nous tient tant à cœur. Je sais que certains ont été déçus de ne pouvoir accéder au plus près », a regretté, sincèrement, François Arizzi. Malgré les consignes drastiques de sécurité, ils étaient plusieurs centaines, sur la place Saint- François, a savourer une rencontre avec le couple présidentiel qui s’est prêté, cette année encore, avec beaucoup de disponibilité au jeu des selfies pendant plus de deux heures avant de prendre la pose avec les pilotes du Dakota, les membres de l’association Mémoire Bormes 1944 et le char Sherman ! Texte et photos Carole AMARO et Morgane AUFFRET L’aviation de bombardement alliée poursuit son programme d’interdiction commencé durant la phase préliminaire du débarquement. Après avoir ciblé les lignes de communication, les ports, les usines et les aérodromes, les forces aériennes ont été employées pour la destruction des ponts sur le Rhône avant d’entamer l’attaque des batteries côtières cinq jours avant le jour J. Parallèlement, les forces aériennes multiplient les missions de diversion – l’attaque des batteries côtières s’étend de Sète à Gênes – afin que les Allemands ne puissent deviner la zone de débarquement. V
Méditerranée Porte des Maures 25 Septembre 2019 - #89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :