La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
La Gazette du Var n°89 1er sep 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°89 de 1er sep 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : la Valette, cuisines du Sud, trois jours dédiés à la cuisine méditerranéenne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Métropole Septembre 2019 - #89 Hyères Au Levant, bénédiction et messe pour la fête de la mer Lancée par l’Autorité portuaire pour dynamiser la vie portuaire et créer du lien entre les usagers, « Le Levant fête la Mer », rencontre un vrai succès depuis 2015. Ainsi, l’an dernier, plus d’une centaine de personnes, Levantins, touristes et habitués de l’île y ont assisté et une vingtaine d’embarcations ont été bénies. Face à la demande générale, une deuxième édition, enrichie par un showcase de jazz manouche, a été organisée en 2016. Cette année, la manifestation était reconduite dans la configuration de l’année dernière. Aux instruments et pour ouvrir cette fête, la formation Opus 4 aux sonorités de jazz manouche, qui ont fait mouche et séduit le public. La fête s’est poursuivie par la bénédiction en mer des navires puis par une messe, célébrée par le curé de la paroisse du Lavandou. Organisée en après-midi (horaires des navettes obligent) afin de permettre aux touristes d’y assister et de découvrir une des belles coutumes provençales, la fête puise ses racines dans une manifestation organisée, il y a quelques années, par les Fadas du Boulantin. Photos Pascal AZOULAI LES PARTICIPANTSL’Association pour la Restauration et la Gestion de la chapelle de l’île du Levant,Le groupe Opus 4,La ville de Hyères-les-Palmiers,La paroisse du Lavandou, le CIL du Levant,Les usagers du port avec leurs navires décorés et pavoisés,Jean-Pierre PONTICQ, horticulteur. NATURISTES ET MILITAIRES Le Levant, la plus orientale des Îles d’Or, connaît une incroyable cohabitation entre militaires et naturistes ! 90% de ses 9 km² sont occupés par un terrain militaire et la Direction Générale de l’Armement y conduit ses essais de missiles. Les 10% restants sont dédiés à l’un des premiers centres naturistes d’Europe, créé en 1931, par les frères Durville. Rattaché à la commune d’Hyères-les-Palmiers, le village compte, à l’année, une centaine d’habitants. Le port de l’Ayguade, aux infrastructures rudimentaires, dispose de 75 postes d’amarrage et assure la continuité territoriale. Porquerolles La plage d’argent, accessible aux personnes handicapées La plage d’argent à Porquerolles est la seule plage à bénéficier d’aménagements permettant aux personnes en situation de handicap de profiter pleinement du site. En effet, elle est équipée d’un platelage en bois pour l’accès à la mer et d’un tiralo pour la baignade. Elle dispose également de toilettes, d’un poste de secours et d’un restaurant accessibles. « Son accès étant parfois difficile en fonction de la nature de l’invalidité et de la forte fréquentation, le parc national de Port-Cros, dans le cadre de sa politique d’accueil en faveur des personnes en situation de handicap, a établi en 2015, une convention avec la SAS Disculpa, société de taxi gérée par Georges Paul sur l’Île de Porquerolles, l’autorisant à accompagner les personnes handicapées du village jusqu’à la plage d’argent », expliquent les dirigeants du parc national. Ils ajoutent  : « Considérant que ce trajet représentait une dépense supplémentaire importante, le parc national a testé un dispositif de gratuité du transport en taxi jusqu’au 31 août dernier, du village à la plage d’argent (aller/retour), pour toutes les personnes bénéficiant d’une carte d’invalidité ». Grâce à ce dispositif, la prise en charge était possible pour 3 personnes au maximum – 1 personne à mobilité réduite et 2 accompagnants (capacité du véhicule). Cette opération expérimentale était conduite dans le cadre du projet européen de coopération France- Italie INTERREG MARITTIMO-IT FR-MARITIME ECOSTRIM, avec le soutien financier du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) de l’Union Européenne. Par la suite, le parc national recherchera des financements pour sa reconduction et sa pérennisation si elle remporte l’adhésion des usagers. Taxi Georges Paul  : 06 81 67 77 12.
Hyères À Mauvanne, l’exploit fantastique des Commandos d’Afrique Le 21 août, la ville a fêté la Libération, en présence de Jean-Pierre Giran, maire de Hyères, François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures, Jean- Louis Masson, député de la 3ème circonscription du Var, de nombreux élus et des autorités civiles et militaires. À Mauvanne, Pierre Velsch, de la section de mortiers de 81 mm des Commandos d’Afrique, a lu le récit de la prise des blockhaus, le 18 août 1944. Un épisode qualifié plus tard « d’exploit fantastique », par le Général de Lattre de Tassigny. « Dans l’après-midi du 17 août, le colonel Bouvet, nous donne l’ordre de foncer avec le 1er commando sur La Londe pendant que les autres commandos suivront le bord de mer par le Cap Bénat et le fort de Brégançon. Le lendemain, nous prenons la route de Hyères vers 11 heures. À la hauteur du château de la Pascalette, nous recevons plusieurs obus de gros calibre. Là, nous retrouvons le bataillon américain avec ses chars qui signale au capitaine Decournau qu’à 500 mètres, sur un piton bien camouflé, une position forte empêche toute progression. Nous progressons à travers les bois et les vignes par la ferme du Vieux-Pin, le Pin-Neuf et le Galoupet (...). Le 1er commando de 60 hommes attaque le premier blockhaus. Après plusieurs assauts jusqu’au corps à corps, les allemands finissent par se rendre. Le capitaine Decournau découvre, alors, deux autres blockhaus bien camouflés. L’assaut est à nouveau très meurtrier. Cependant, l’ardeur des Commandos est telle que les derniers allemands se rendent à 17 heures » (...). La garnison comprenait 150 hommes de la Kriegsmarine. Une centaine d’hommes sont faits prisonnier, les autres sont morts dont le commandant. Chez les Commandos, 80 hommes étaient engagés, 15 sont morts et 30 sont blessés. Photos Pascal AZOULAI Métropole 19 Septembre 2019 - #89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :