La Gazette du Var n°88 15 aoû 2019
La Gazette du Var n°88 15 aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°88 de 15 aoû 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : le Var fête sa libération.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Marine nationale Août 2019 - #88 En mer aussi, les coups peuvent tuer ! Chaque année en Méditerranée, près de 30 personnes trouvent la mort et 1300 sont sauvées au cours d’opérations en mer coordonnées par le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de la Méditerranée (CROSSMED). Coup de vent, coup de fatigue ou coup de la panne, alors que les estivants sont sur nos côtes, il est primordial de rappeler qu’en mer aussi les coups peuvent tuer. D’où la diffusion des messages de prévention nautique par les autorités. Ainsi le 23 juillet dernier, une opération « Sécurité Mer «, organisée dans la rade de Hyères a réuni, sous l’autorité du préfet maritime et la coordination de la Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Var (D.D.T.M.), un important dispositif inter administrations (gendarmeries maritime et nautique, polices nationale et municipale, douanes, affaires maritimes, parc de Port-Cros). Au total, 9 embarcations et une trentaine de personnels. Pour les administrations concernées, il s’agissait d’informer et sensibiliser à la réglementation les plaisanciers et les pratiquants de loisirs nautiques. Les unités ont réalisé des contrôles axés sur la sécurité des navires et de leur navigation dans le respect des réglementations en vigueur, le port des gilets de sauvetage, le mouillage respectueux de l’environnement ainsi que la gestion des déchets en mer et plus globalement le mouillage propre. L’opération était l’occasion d’inviter les vacanciers à la plus grande vigilance sur les plans d’eau comme sur les plages. En 2018, 10 817 contrôles ont permis de relever 2 301 infractions, principalement pour des défauts de matériels de sécurité (36, 8%), vitesse excessive et navigation en zone interdite (26,7%) et défaut de titres de conduite et de navigation (25,4%). Photos Gilles CARVOYEUR 1 IRES MARITIMES t
AGO2 a 2.4r. Marine nationale Arnaud Tranchant, commandant du porte-hélicoptères amphibie « Tonnerre « Le 23 juillet, le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de vaisseau (CV) Arnaud Tranchant comme commandant du porte-hélicoptères amphibie Tonnerre (PHA), en remplacement du CV Ludovic Poitou. Durant les 2 années de commandement du CV Poitou, les 200 marins du Tonnerre ont porté secours aux populations sinistrées des Antilles, suite aux passages des cyclones Irma et Maria, et ont été déployés dans le golfe Arabo-persique dans le cadre de la mission « Bois Belleau 100 « aux côtés des forces armées américaines afin assurer un prépositionnement opérationnel. Plus récemment, ils ont mené durant 5 mois la mission « Jeanne d’Arc «, mission de formation des jeunes officiers et de coopération internationale. Au cours de cette mission, le cyclone Adaï a frappé le Mozambique, et le PHA Tonnerre a réorienté sa mission afin de conduire des opérations de débarquement de fret humanitaire au profit des victimes. Le CV Tranchant, natif de Paris, a rejoint la Marine nationale en 1999 en tant qu’officier sous contrat. Il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreux déploiements, opérant notamment à 3 reprises dans le golfe de Guinée en mission « Corymbe « dont le but est la sécurisation et la coopération régionale. BATIMENT DE COMBAT POLYVALENT Admis au service actif en 2007, le PHA Tonnerre est un bâtiment de combat polyvalent capable de se positionner au large dans le but de projeter des forces à terre, troupes et matériels, tout en ayant la faculté de commander des opérations interarmées et interalliées d’envergure en mer ou à terre, et de les soutenir. Basé à Toulon, d’une longueur de 199 mètres et d’une largeur de 32 mètres, il est armé par un équipage de 200 marins. La ville marraine du Tonnerre est Limoges (87). 2 autres bâtiments de ce type sont en service dans la Marine nationale (Mistral et Dixmude). UN JEUNE COMMANDANT POUR LA SEINE Par ailleurs, le 19 juillet, le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le lieutenant de vaisseau (LV) Antoine Collin comme premier commandant de l’équipage B du bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain Seine (BSAM). Le LV Collin, natif de Châteaubriant, a rejoint la Marine nationale en 2000 en tant qu’officiermarinier navigateur-timonier. En 2009, il réussit le concours de l’École militaire de la flotte et devient officier. Il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreuses missions opérationnelles allant de la police des pêches en Manche et Mer du Nord, à la conduite de travaux hydrographiques dans le canal du Mozambique, ou encore à la lutte contre le terrorisme depuis 1111 " «..11 —J.. Li...J àOM bM.. » rwm Prise de commandement au Pôle Écoles Méditerranée Le Pôle Ecoles Méditerranée est le plus important des organismes de formation de la marine. Par an, il forme plus de 8000 élèves et accueille environ 1000 jeunes engagés pour leurs premiers pas dans la Marine. Constitué de quatre écoles (l’école des systèmes de combat et des opérations aéromaritimes, l’école des systèmes, technologies et logistique navals, l’école de plongée et l’école des matelots), il a pour mission stratégique de la Méditerranée et l’océan Indien. Il a déjà commandé un bâtiment de la Marine nationale, la goélette Belle Poule basée à Brest. Le BSAM Seine est un bâtiment de combat destiné à mener plusieurs types de missions  : soutien des forces (accompagnement et prestations au profit d’un sous-marin, remorquage des unités majeures de la marine…), sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage de vies humaines, protection de l’environnement…), et soutien de région (travaux d’ancrage et d’entretien des coffres, relevage de coffres ou épaves…). Basé à Toulon, d’une longueur de 70 mètres et d’une largeur de 16 mètres, il est armé par 2 équipages (A et B) de 17 marins qui se relaient à bord. 4 bâtiments de ce type sont en service dans la Marine, 2 à Brest et 2 à Toulon. La Loire est le premier de série, livré en 2018, et dont le dernier la Garonne a été livré à la Marine le 4 juillet dernier. CHANGEMENT DE COMMANDANT POUR LA FREGATE PROVENCE Enfin, le 18 juillet 2019, le vice-amiral d’escadre Jean-Philippe Rolland, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de frégate (CF) Éric Aujean comme commandant de la frégate multi-missions Provence (FREMM), en remplacement du capitaine de vaisseau (CV) Julien Duthu. Au cours du commandement du CV Duthu, les marins de la Provence, ont notamment participé à la protection du porte-avions Charles de Gaulle garantir le niveau professionnel des militaires par une formation délivrée par ses écoles visant à les préparer à exercer des emplois principalement au sein des unités des forces de surface, des forces sous-marines, de plongeurs d’armes et des services logistiques de la marine. Le mercredi 24 juillet, en présence du vice-amiral 9 lors de la mission Clemenceau menée par le groupe aéronaval, et ont ainsi contribué à la protection des Français en rejoignant la coalition internationale de lutte contre Daech. Le CF Aujean, natif de Pau, a rejoint la Marine nationale en 1995 en intégrant l’École Navale. Il s’est distingué au cours de sa carrière lors de nombreux déploiements opérationnels, notamment en en océan Indien dans le cadre de la lutte contre la piraterie et le terrorisme, mais aussi dans des postes de coopération internationale, servant à deux reprises au Royaume-Uni, et à bord du porte-avions américain USS CarlVinson. Il a déjà commandé des bâtiments de la Marine nationale  : le bâtiment-école Tigre et le patrouilleur de haute mer Premier maître L’Her, basés à Brest. Admise au service actif en 2015, la FREMM Provence est un navire de combat polyvalent capable de maîtriser une zone d’opérations aéro-maritime (soutien à la force océanique stratégique, escorte, protection), de frapper dans la profondeur avec le missile de croisière naval, de faire de la lutte anti-navires, anti-sousmarine, anti-aérienne, et de venir en soutien et appui d’opérations de projection de force. Basée à Toulon, d’une longueur de 142 mètres et d’une largeur de 20 mètres, elle est armée par un équipage de 108 marins. La ville marraine de la Provence est Aix-en- Provence. La Provence a pour devise « Semper Paratus » soit « Toujours prêt ». La Marine nationale dispose de 6 frégates multimissions (3 à Brest et 3 à Toulon). d’escadre Charles-Henri Du Ché, préfet maritime de la méditerranée, le vice-amiral d’escadre Jean-Baptiste Dupuis, directeur du personnel militaire de la Marine, a présidé la cérémonie de prise de commandement du capitaine de vaisseau Benoît Courau qui a succédé au capitaine de vaisseau Eric Lenormand. Août 2019 - #88



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :