La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°86 de 15 jui 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : île de Porquerolles, la garde régionale forestière en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
38 Sorties Marchés de Provence « Des marchés de Provence, qui sentent le matin, la mer et le Midi »... Qu’ils soient en bord de mer, en centre-ville, dans les villages du haut Var, ou ailleurs, les marchés provençaux sont des étapes incontournables dans la vie d’une commune. Chacun aime à s’y retrouver, se rencontrer, ou parfois simplement fl âner et humer les différentes senteurs pour retrouver une ambiance conviviale. Et, comme le chantait le regretté Gilbert Bécaud dans cette inoubliable chanson sur les marchés de Provence  : « Il y a tout au long des marchés de Provence, qui sentent, le matin, la mer et le Midi, des parfums de fenouil, melons et céleris avec/3- Mercredi 24 juillet SPECTACLE MUSICAL « LES PLUS BELLES CHANSONS DE DISNEY »..jil ardi 30 juillet CONCERT DE PERCUSSIONS « LES TAMBOURS DE.000I PERNES » Juillet 2019 - #86 Mercredi 24 juillet Mardi 30 juillet Mercredi 31 juillet Mercredi 31 juillet CONCERT INTIMISTE « UNE GUITARE POUR BRASSENS » 044 facebook.com/mairie.decavalaire dans leur milieu, quelques gosses qui dansent. Ce monde émerveillé qui rit et qui s´interpelle le matin au marché »... Ces paroles rappellent combien ces marchés font le bonheur de toutes celles et ceux qui s’y attardent, fi dèles aux rendez-vous hebdomadaires, journaliers ou nocturnes ! En cette période estivale, la Gazette du Var vous propose sa sélection. GOLFE DE SAIN1 MOPEZ Cavalaire, CA9,vetieti,'destination otesdivted-ipit. bonheur kievaiteme ! LUNDI FLAYOSC, SAINT CYR SUR MER, LES ISSAMBRES, ROQUEBRUNE SUR ARGENS, LA VALETTE DU VAR. MARDI BANDOL, BORMES LES MIMOSAS, COTIGNAC, LA FARLEDE, FAYENCE, FIGANIERES, FREJUS, LA GARDE, GAREOULT, HYERES (GIENS), LORGUES, LA SEYNE SUR MER, SIX FOURS LES PLAGES, SAINT TROPEZ. MERCREDI AUPS, AYGUADES (HYERES), BORMES LES MIMOSAS (VIEUX VILLAGE), CAVALAIRE, COGOLIN, GRIMAUD, LA CRAU, LA GARDE FREINET, SALERNES, TOURTOUR, PIERREFEU DU VAR. JEUDI LES ARCS, BARGEMON, LA CADIERE, CARQUEIRANNE, FREJUS, LE LAVANDOU, TOULON, SANARY SUR MER, VARAGES. VENDREDI LE BEAUSSET, CARNOULES, CUERS, FLASSANS SUR ISSOLE, LA GARDE, LE LUC EN PROVENCE, ROQUEBRUNE SUR ARGENS, TOULON. SAMEDI AUPS, BARJOLS, BRIGNOLES, CALLAS, CARCES, COGOLIN, DRAGUIGNAN, LA FARLEDE, FAYENCE, GAREOULT, LA GARDE, HYERES, SAINT TROPEZ, SIX FOURS LES PLAGES, LA SEYNE SUR MER, PIERREFEU DU VAR, PUGET VILLE, TOULON. DIMANCHE BARJOLS, COLLOBRIERES, LA CROIX VALMER, FORCALQUEIRET, FREJUS, LA LONDE LES MAURES, LE MUY, RAMATUELLE, REGUSSE, VIDAUBAN, SAINT RAPHAEL, VINON SUR VERDON. MARCHES NOCTURNES Mais il y a aussi les marchés nocturnes très prisés en cette période estivale. Voici notre sélection parmi de nombreuses communes. Retrouvez-les tous les soirs à  : BANDOL, SANARY SUR MER, LA SEYNE (LES SABLETTES), HYERES (PORT DE HYERES), ainsi que le lundi soir à BORMES LES MIMOSAS, le mercredi au LAVANDOU et à LA LONDE LES MAURES, les lundis, mardis, jeudis, samedis et dimanches ! Jeudi 1er août Jeudi ler août CONCERT « « THOMAS DOUCET &&THE G-LIGHTS » Vendredi 2 août Vendredi 2 août CONCERT ANA POPOVIC Mercredi 7 août Mercredi 7 août 22ÊME ÈME FOIRE AUX LIVRES Du 8 au 11 août Du 8 au 11 août FESTIVAL DE BONPORTEAU Renseignements  : Office de Tourisme Maison de la Mer, 83 240 Cavalaire Tél.  : 04.94.01.92.10 contact@cavalairesurmer.fr Ville de Cavalaire - 2019 - Reproduction Interdite
Notre feuilleton de l’été « Les deux coureurs », par Dan Goetzinger Dan Goetzinger, nouvelliste et vieil ami des londais, présente à nos lecteurs « Les 2 coureurs », une histoire extraite de son recueil « Marathon Dan et autres nouvelles ». Ces contes se déclinent en polar, SF, humour, suspense, absurde... sur le thème de la course à pied, son loisir de prédilection. Vos commentaires sur f/b Culture, francophonie et écologie dans le Morvan seront les bienvenus. En attendant bonne lecture ! DEUXIÈME EPISODE C’est à partir de ce jour-là, que j’ai voulu acquérir une montre-cardio-GPS, c’est comme cela qu’on les appelle sur la toile, où je suis allé surfer. Je me demandais, en effet, si j’avais déjà couru en une seule traite cent kilomètres, sans le savoir… Vous voyez, ma vie est assez monotone, sauf quand j’enfile mes chaussures de course, j’aime bien courir sans connaître tous ces machins, vous savez les clubs, le fractionné, le seuil et tout le toutim. Ah, j’oubliais toutes les billevesées (merci Dan) et les fumisteries des compléments alimentaires qu’on nous vend, laissez-moi rire ! De l’eau et une alimentation saine sont bien suffisantes... Puis, j’ai eu de mauvaises pensées et envie d’avoir une meilleure vie, surtout après avoir lu, (si, si !) , un roman trouvé dans une boite à livres, ça s’appelle « L’envolée belle «, d’un auteur allemand dont j’oublie le nom. Le gars du livre est coureur à pied et a la particularité d’être aussi un voleur, et donc il cambriole des banques et s’enfuit en courant, ce qui est bien plus pratique et immédiat que tout autre type de locomotion... Donc, ces mauvaises pensées, et bien forcément vous imaginez, je me suis dit « pourquoi pas moi ? « En ce temps-là, je travaille en centre-ville, un petit boulot pour pas mal de mois pour une fois, et mon trajet me mène tous les matins et les soirs devant un comptoir d’agent de change, le quartier est touristique. Je repère à plusieurs reprises le manège du convoyeur de fond qui vient très tôt le lundi matin. Le petit malin est en civil, dans une voiture banalisée… Il est légèrement corpulent et ne donne pas l’impression d’être, disons, très athlétique. Sa sacoche est des plus communes et pas grande du tout, et il n’y a pas de chaînes qui relient la main du convoyeur à la poignée du sac, comme dans un film policier. Culture 39 Exposition Colette Degenne, peinture et sculpture en mode suggestif Présidente du Mouvement des Arts, une association d’artistes de Hyères, Colette Degenne a exposé à la Galerie Horace Vernet, du 1er au 14 juillet, à La Londe-les-Maures, où elle a séduit ses admirateurs par des œuvres remarquablement maîtrisées. Sans conteste, l’artiste est passée à un niveau supérieur, maîtrisant parfaitement l’art de la peinture à l’huile au couteau sur toile de lin. Un exercice auquel elle s’oblige depuis quelques années et pour lequel elle démontre, désormais, une réelle technique. D’ailleurs, elle le reconnaît bien volontiers  : « J’ai eu la volonté de faire évoluer ma peinture en passant d’un style figuratif, plutôt classique et commun, à un style contemporain ». Bizarrement, quand j’étudie la configuration des lieux et les horaires possibles du convoyeur de fond, j’ai le palpitant qui rue dans les brancards, alors que même pendant mes sorties de course à UN SACRE DEFI Un sacré défi qu’elle n’a pas hésité à relever. Comment expliquer cette véritable révolution culturelle sinon par la force de son imaginaire qui lui permet de voyager intensément sur la toile dans de nombreux domaines. Certes, l’aventure était osée sinon risquée. Mais, Colette Degenne a tenu bon. « Dans mes toiles, l’eau revient souvent comme un leitmotiv. Pour pied les plus longues, celui-ci reste généralement sous les quatre-vingt-dix pulsations par minute, jusqu’à cent plus rarement… À suivre... FAJ,. moi, l’eau ne se fige pas, elle prolonge la vie de tout ce qu’elle réfléchit et j’y incorpore des thèmes de prédilection comme la musique et la nature », confie l’artiste varoise. Avec une grande conviction, elle ajoute  : « La magie de la peinture, c’est le pouvoir de susciter l’imagination de l’amateur d’art qui a le don de pouvoir s’approprier l’œuvre de l’artiste ». Dans un autre registre où elle fait preuve également d’une belle maîtrise, le peintre est devenu sculpteur, grâce à son maître Thierry Hamy  : « Mes sculptures accompagnent toujours mes toiles sur les mêmes thèmes que pour les tableaux  : la musique, la nature mais aussi la danse et la femme ». Au final, ses œuvres se déclinent sur une palette de couleurs vives et gaies et s’interpénètrent en respectant une réelle harmonie, un équilibre et la lumière. Gilles CARVOYEUR Juillet 2019 - #86



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :