La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°86 de 15 jui 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : île de Porquerolles, la garde régionale forestière en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Métropole Juillet 2019 - #86 Toulon De Mayol à Pipady, le projet avance à grand pas ! Lancé le 14 mars 2018 lors du premier Comité de Pilotage, le projet « De Mayol à Pipady  : un concours pour l’avenir de la rade » a franchi plusieurs étapes essentielles. En effet, depuis le lancement du projet, la ville a effectué le choix des 3 équipes candidates de l’étude urbaine et paysagère et elle a lancé l’appel à projet sur 4 lots à l’intérieur du périmètre des 44 hectares, le calendrier de démolition du mur nord de l’Arsenal du Mourillon et la création d’un jardin. AMBITIEUX PROGRAMME Le 4 juillet, les partenaires du projet étaient réunis pour valider les différents points de ce programme ambitieux de reconquête du front de mer, qui dessinera le nouveau visage de ce périmètre de 44 hectares sur terre et en mer autour du futur quai de croisières. Pour Hubert Falco, le maire de Toulon, les enjeux sont énormes  : « Il s’agit de préserver la primauté des intérêts stratégiques des Armées, poursuivre le développement de la Métropole TPM en développant la filière touristique, améliorer la qualité de vie des toulonnais et des habitants de la Métropole TPM et du Var en développant les emplois touristiques accroître la part des espaces civils donnant accès à la Rade de Toulon, relier le centre historique de Toulon au quartier du Mourillon en ajoutant plusieurs étapes clefs sur le parcours entre ces deux quartiers, développer les services porteurs d’identité forte ainsi que les services de proximité, prendre en considération les évolutions environnementales y compris l’évolution du niveau de la mer et l’augmentation de la température et proposer des innovations environnementales et prendre en compte les cibles du label. Le projet vise également à innover en matière de mobilités, de connectivité et d’énergies, et améliorer et sécuriser les flux d’entrée et de sortie des passagers du trafic ferry et croisière ». DE MAYOL À PIPADY Parallèlement à la procédure relative à l’étude urbaine et paysagère, un appel à projet est lancé sur 4 lots. Cet appel à projet se concentre sur 4 terrains situés à l’intérieur du périmètre de l’étude globale. Les 4 sites Site 1  : Toulon Port 3.0 L’ancien site de DCNS apparaît comme le nouveau pôle de centralité civil et portuaire, autour du futur quai de croisière et en liaison directe avec le centre historique. Il bénéficie d’un front de mer exceptionnel donnant sur l’ensemble de la rade. Site 2  : Pipady, ancien môle des Torpilles Ce « navire » en béton amarré en bout de jetée est en lien direct avec la mer et possède une très forte identité architecturale. Cette vigie sur la mer constitue un espace privilégié à faire découvrir et redécouvrir au public. Site 3  : Bâtiment de la DDTM Trait d’union entre le centre-ville et le futur site n°1 qui intègre le quai de croisière, ce site occupe une position stratégique au cœur du périmètre général en reconversion. Site 4  : Secteur SDIS/113 Façade de plus de 300 m face à la rade, en liaison avec le centre historique, le quartier du Mourillon et des équipements, tels que le stade nautique, le stade Mayol, le port,… Ce secteur pourrait constituer un nouveau trait d’union entre le centre historique et le quartier du Mourillon. Les objectifs de l’appel à projet visent à sélectionner des équipes - comprenant des opérateurs, investisseurs, architectes – s’engageant à investir selon un projet qu’elles proposeront. Le choix des projets reposera sur la qualité des projets présentés par les équipes/groupements et sur leurs capacités (techniques, juridiques et financières) à les réaliser. LE CALENDRIER Juillet 2019  : lancement de l’appel à projet afin de faire émerger des investisseurs capables de construire sur les 4 lots de terrains qui seront cédés tout en respectant le schéma général de l’étude de conception urbaine et paysagère. Septembre 2019  : remise des candidatures Novembre 2019  : sélection des lauréats Fin 2020  : signature de la convention cadre, fixant les engagements réciproques, les conditions économiques de dévolutions des fonciers à bâtir et le phasage des opérations. UN PROJET EQUILIBRE Hubert Falco prévient  : « La réussite de ce projet s’appuie sur l’équilibre entre préservation des intérêts stratégiques des Armées, développement de la Rade et protection de l’environnement. Il est attendu une démarche vertueuse pour l’environnement. Il s’agira d’inventer l’espace de demain et d’anticiper les répercussions environnementales de l’augmentation des activités humaines. Le projet urbain sera le support d’innovations environnementales. Il apportera des solutions concrètes aux problématiques climatiques et énergétiques ». En effet, les projets devront contribuer à limiter le réchauffement des parties minérales. Les thématiques proposées seront en harmonie avec le reste de la commune et de la Métropole et les futurs chantiers devront adopter des démarches qualité et respecteront l’environnement. Ils devront, également, prévoir l’intégration de l’engagement de la Métropole en matière de biodiversité d’une part et de transition énergétique d’autre part. Enfin, ils intégreront, dès la phase de conception, la problématique des eaux pluviales notamment par rapport aux surfaces imperméabilisées (Quantité et qualité des écoulements), et intégrer la prévention du risque submersion marine, en prenant en compte le changement climatique. DEMOLITION DU MUR NORD DE L’ARSENAL La démolition du mur d’enceinte nord de l’Arsenal du Mourillon, prévue avant la fin de l’été 2019, symbolise la première action de cet ambitieux programme. Lors du second Comité de pilotage en octobre 2018, la démolition du mur d’enceinte nord de l’Arsenal du Mourillon, situé entre la piscine du port marchand et l’ancien site de DCNS, a été décidée. Elle va intervenir avant la fin de l’été et laissera la place à un jardin provisoire, « ouvert sur la mer et pour tous les toulonnais et métropolitains «, a annoncé le président de TPM, en attendant son aménagement définitif, proposé par le lauréat du projet. OKKO, un hôtel de 98 chambres au cœur de Toulon L’ex-siège de la Caisse d’Épargne Liberté puis de la Métropole, en pleine transformation et extension, a fait le 2 juillet, l’objet d’une visite de chantier. pour Hubert Falco, le maire, et l’ensemble des acteurs de l’opération L’occasion de confirmer que les délais de livraison seront tenus. Un hôtel 4 étoiles de 98 chambres, des logements haut de gamme, des commerces et des bureaux  : au printemps 2020, l’ancienne tour de la Caisse d’Épargne (qui a également accueilli le siège de TPM jusqu’en 2013) commencera sa nouvelle vie sous son nouveau nom. UN HÔTEL DE 98 CHAMBRES On ne peut que constater le haut niveau des prestations qui seront proposées aux visiteurs de passage dans le futur hôtel Okko de 98 chambres  : cet établissement 4 étoiles offrira une ambiance design et épurée, comme le montre la « chambre témoin » d’ores et déjà aménagée. Les habitants des logements bénéficieront quant à eux d’une vue sur la place de la Liberté, et ceux de l’appartement situé au dernier étage de la tour pourront savourer un panorama à 360 degrés sur Toulon, la rade et le Faron. Des logements qui ont tous trouvé preneur, sur plans et dans un temps record. BUREAUX ET ESPACES COMMERCIAUX La volonté de mixité du projet se traduit par la réalisation d’espaces de bureaux et de surfaces dédiées aux commerces, entre autres dans le hall majestueux. L’espace végétalisé qui ornait auparavant le rez-de-chaussée a été rehaussé d’un niveau  : un chantier complexe qui a permis de libérer une surface plus importante afin d’accueillir des activités commerciales. À l’issue de la visite, Hubert Falco a salué l’état d’esprit dans lequel sont menés les travaux, dans le respect de l’histoire du lieu, classé « Patrimoine du XXe siècle ». Et à l’issue des travaux, Toulon sera (enfin) dotée d’un hôtel 4 étoiles en plein cœur de ville. Investissement (réalisé par Altarea Cogedim, maître d’ouvrage de l’ensemble du projet)  : 40 M € Les bureaux  : 450 m2 Les commerces  : 900 m2 Les logements  : 3 000 m2 Les 98 chambres de l’hôtel Okko  : 2 500 m2
Itintall VU LJILLET2019 k 2ClH 7,13,2BJUILLET8t10,17,31AOÛT1019 e2114 e'.\\li 1.1'JARDIN RaviAROLIAD DE DAUDOUVIN CIPWiCEZ LE P',OC nem  : 04 94 23 74 04 vAmmtavaterteelfr 1,-adietnWe 0.11 TdULdkl pa tlYi >ici —MEDi1-FgFANEE LA VALETTE-DU-VAR PARKINGS OUVERTS JUSQU'A 1H POUR LE DINER, PENSEZ A RÉSERVER AUPRÈS DES RESTAURATEURS -Sike 241-1 en DATES ET INFOS SUR  : www.varmatip-latoumeeir Métropole 13 La Valette-du-Var Thierry Albertini  : « Du rire et des sourires pour tout l’été » ! Cet été, La Valette-du-Var enfile sa tenue de vacances. Que l’on soit en congés ou pas, le programme estival prévoit de très nombreux rendez-vous, donnant un air bien agréable à la cité du Coudon. Et, Thierry Albertini le promet, sans crainte d’être démenti  : « Il y en aura pour tous et pour tous les goûts. Du jazz à Baudouvin à la variété, la danse et les rires en ville, l’été valettois va se conjuguer sur le mode de la décontraction, de la chanson et de l’humour ». Bref, le touriste et l’habitant sont prévenus  : On ne va pas s’ennuyer ces prochaines semaines à La Valette. Tout d’abord, chaque vendredi soir dès 20h 30 (26 juillet, 9, 16 et 23 août et 13 septembre), c’est guinguette à La Valette, sur la place Jean Jaurès ! « Une très bonne occasion de se retrouver pour une soirée chaleureuse, festive et estivale et pour terminer la semaine dans la douceur du crépuscule et guincher dans la bonne humeur générale », lance le maire, avec son dynamisme coutumier. Pour ces rendez-vous, les parkings sont ouverts (et gratuits) jusqu’à 23 heures (Renseignements  : 04 94 23 62 06). À noter que la première soirée coïncidait avec le lancement officiel de la saison estivale, le 5 juillet. Et ce soir-là, tous les restaurants étaient ouverts jusqu’à tard le soir pour accompagner la fête. PRES DE 5 000 PERSONNES À LA FETE DE LA MUSIQUE Après le succès de la Fête de la Musique qui a réuni près de 5 000 spectateurs contre 3 000 en 2018, le 21 juin, le maire n’a pas caché sa fierté devant une telle réussite donnant la chair de poule à certains, ce qui promet des succès identiques pour les rendez-vous de l’été  : « Je veux que l’on soit fier d’être Valettois », a déclaré le premier magistrat. Côté musique, les amateurs de jazz ont rendezvous au jardin Baudouvin (28 juillet et 10, 17 et 31 août). Proposée par l’association des amis du jardin Baudouvin, la 1ère édition de Jazz au jardin mêle la musique à la douceur des soirées d’été dans le magnifique jardin remarquable valettois. La programmation jazz ou lyrique invite les spectateurs à une expérience sensorielle des plus agréables. Le jardin devient gratuit pour que chacun puisse profiter de ces concerts de très haut niveau. AIOLI ET CINEMA EN PLEIN AIR Comme l’a promis le maire, il y en a donc pour tous les goûts musicaux. La ville va prendre un petit air de ciné, du 17 juillet au 7 août. Les cinéphiles ont rendez-vous sur la place Général de Gaulle pour 4 séances en plein air, dès la tombée de la nuit (à partir de 20h30, les 24, 31 juillet et 7 août). 31 2.7j.11.1..er ACE GENÉRAIpfGAUL=dmiiik'LE Juillet 2019 - #86



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :