La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
La Gazette du Var n°86 15 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°86 de 15 jui 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 13,3 Mo

  • Dans ce numéro : île de Porquerolles, la garde régionale forestière en action.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito La France va mal, mais les élites s’en moquent ! Selon une étude de la Fondation Concorde, « la crise des gilets jaunes est un des symptômes de la déréliction de la France. Malheureusement, cette crise suscite peu d’interrogations sur ses fondements qui relèvent de l’histoire économique et sociale récente ». La dernière étude de la Fondation Concorde est sans appel. Pour les chercheurs, « nous payons le prix de cinq abandons intervenus au début des années 70  : l’abandon de l’industrie, l’abandon du travail, l’abandon de l’élitisme républicain dans l’éducation, l’abandon des centres-villes et l’abandon de la discipline économique et financière ». La Fondation ajoute  : « Les solutions palliatives à ces transformations atteignent aujourd’hui leurs limites. L’objectif de cette étude est donc d’apporter une vision sur le temps long, afin de favoriser le traitement des causes et non celui des conséquences ». Pour les chercheurs de l’institut  : « On passe de la société de privation, d’effort, d’héroïsme de l’aprèsguerre à une société d’abondance, de plaisir et de consommation où règne l’individualisme avec la recherche forcenée de l’épanouissement individuel. Cette mutation s’accompagne d’une contestation du développement économique quantitatif des 30 glorieuses, de ses conséquences sur l’environnement et de sa soutenabilité, de la modernisation du pays. Des décisions publiques majeures sont prises qui ne font qu’accompagner cette évolution des mentalités  : Juillet 2019 - #86 on renonce à l’impératif de production de l’aprèsguerre, on réduit considérablement le temps de travail pour donner du temps au loisir et à l’épanouissement et on somme l’éducation nationale de donner la priorité à l’épanouissement de l’enfant. On renoue cependant avec l’effort, avec la politique de rigueur de 1982 jusqu’en 1997 avec le projet de construction de l’Euro ». Les deux chocs pétroliers semblent donner raison aux tenants de ces mutations économiques et politiques. Ainsi, la Fondation donne un exemple très frappant  : « La politique d’urbanisme qui a éclaté les lieux de vie, de travail, de vente... est pour le moins paradoxale  : alors que les chocs pétroliers et les nouvelles sensibilités écologistes auraient dû entraîner un retour à la ville et à l’habitat resserré, on poursuit dans le développement d’un urbanisme éclaté, organisé autour de l’automobile ». D’où cette conclusion  : « Par défaut d’analyse, la crise des gilets jaunes risque d’aboutir à un recours accru à ces solutions palliatives qui préparent une future crise économique et politique majeure  : la France devra tôt ou tard produire plus ou consommer moins ». Gilles CARVOYEUR Pour consulter l’étude  : https://www.fondationconcorde.com/etudes/les-cinq-abandons-qui-font-le-malheur-de-lafrance/La Ville du Pradet présente electro garden Party JEUDI 1" AOUT 2019 Aj=kiFti DA M I EN ITeg1 ; 4 N.DRIX la gazette cul/a r a porre des maures à ià medil-erprie Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Editorialiste Bernard Bertucco Van Damme Rédacteur en chef Olivier Pavie Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr gl,111.080 r &-4 111111e RUDY STOCKER - TONY M - MATHIEU PAGA SAN LOGO - ROB SCHNEIDER - CRISOLOGO LE PRADET - PARC CRAVERO - 16h/00h Infos & préventes  : www.le-pradet.fr 0 0 @electrogardenparty Bureau de Toulon Thierry Cari - Julie Pezet Patrick Michel Louvois Emilie Cardinale-Bottero Bureau de Hyères Julien Azoulai Michel Romano, corresp. à Porquerolles Nicolas Tudort Bureau de La Londe Francine Marie - Pascal Jolliet Bureau de Cavalaire-sur-Mer Marc Defendente Gabriel Defendente (06 20 20 72 20) Photographes Jean Michel Elophe Pascal Azoulai - Philippe Olivier Olivier Lalanne - Laurent Monition Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication - ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe-Les-Maures Dépot légal en cours - Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Retrouvez-nous sur www.lagazetteduvar.fr mir
MC.nsition &olo -PRPe "JOURNÉE TERRAIN pPE- [RI PORQUEROLLES - VENDREDI 12 JUJL LET Actualités 3 Guerre du Feu La Garde Régionale Forestière déployée sur l’île de Porquerolles Provence-Alpes-Côte d’Azur est un trésor naturel unique au monde. Entre Alpes et Méditerranée, la région accueille la biodiversité la plus riche de France ! Conseiller régional en charge des risques majeurs et président du Comité Régional de Tourisme, c’est au titre de ces deux « casquettes « que François de Canson accueillait ses partenaires, notamment Jean- Pierre Giran, maire de Hyères, Francis Roux, représentant le Département, et Jean-Louis Masson, député du Var, à l’embarcadère de la Tour Fondue, à Giens  : « Notre triple identité - Provence, Alpes, Côte d’Azur, qui parle au monde entier, est indissociable de cet environnement exceptionnel, symbolisé entre autres par nos 8, et bientôt 9, parcs naturels régionaux et notre million et demi d’hectares de forêt, soit 51% de notre territoire. Ce qui fait de Provence-Alpes- Côte d’Azur la 2ème région la plus boisée de France par rapport à sa superficie », a lancé, particulièrement motivé, l’élu régional ! SYNERGIE TERRITORIALE De son côté, Jean-Pierre Giran, le maire d’Hyères, précisait  : « Effectivement dans ce combat, il faut faire cause commune. Car, c’est une lutte qui a des conséquences sur l’économie et le tourisme. Si la Ville peut accompagner la Région dans ce combat, elle le fera » ! Puis, Francis Roux, au nom du Département, ajoutait  : « En tant qu’ancien médecin des sapeurs-pompiers, je connais bien la problématique de ce dossier. Je me rappelle de cet incendie mortel à Cabasson où des jeunes gens ont péri brûlés vifs. Je me suis promis de ne plus jamais voir cela » ! Enfin, Jean-Louis Masson rappelait le soutien du Parlement  : « En tant que parlementaire, je soutiens tous ceux qui œuvrent pour la sécurité des Français. On n’aura jamais fait autant pour ce combat et quand on voit que tout le monde y participe, on peut être satisfait. J’ai appuyé, auprès du ministre de l’Intérieur, la demande de François de Canson pour qu’on installe des avions bombardiers d’eau sur l’aéroport de Hyères. Il est important de créer une synergie territoriale ». François de Canson reprenait avec le même enthousiasme  : « À l’heure où le réchauffement climatique accroît les risques de sécheresse, surtout en période estivale, les feux de forêts menacent plus que jamais notre territoire, comme l’ont déjà illustré ces dernières semaines ». DEVOUEMENT DES PROFESSIONNELS DU FEU François de Canson, dont la commune a été touchée successivement par deux énormes inondations et deux gigantesques feux de forêts, est bien placé pour intervenir sur ce dossier  : « En tant que maire de La Londe-les-Maures, je connais la force dévastatrice des flammes, et salue le dévouement des professionnels du feu'A GARDE RÉGIONA'4tESTIÈ RE Signature de convention Dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt Le Département du Var est un acteur important de la prévention des risques incendies, même si la politique forestière est une compétence de l’État. En cas d’incendie, le Département est un maillon indispensable en lien avec l’ensemble des services de lutte et de protection. Aussi le 20 juin dernier, le Département a signé une convention avec l’État à l’Hôtel du Département. La forêt varoise représente 388 000 ha soit 64% qui ont conduit votre formation en vous faisant bénéficier de leur expérience et de leur force de conviction. La préservation contre les feux de forêt est donc au cœur de notre stratégie ». Depuis les incendies de l’été 2017, la Région Sud a l’ambition de jouer un rôle à sa mesure. D’où la création de la Garde régionale qui offre une magnifique illustration d’une jeunesse qui s’investit au service de la région et de sa nature extraordinaire ! « La Garde Régionale Forestière constitue l’une des pièces maîtresses de notre dispositif avec ses 3 missions  : Développer la culture du risque incendie auprès de la population, renforcer les capacités des acteurs régionaux en matière de prévention, information, sensibilisation et surveillance du risque incendie, et venir en appui des dispositifs de surveillance des massifs existants ». Après une première année 2018 prometteuse, la Région Sud a renforcé le dispositif grâce à un budget accru de 551 000 € (+ 11%). Il bénéficie d’un effectif de 120 gardes répartis sur l’ensemble de la saison à risque. Et, ils sont 10 de plus que la promotion 2018. Par ailleurs, ils informeront le public sur le risque incendie pour éviter des imprudences aux conséquences potentiellement catastrophiques. COUTEAU SUISSE DU VAR François de Canson a conclu  : « Nous sommes attachés à notre patrimoine parce qu’il fait partie de nous. Notre responsabilité vis-à-vis de lui n’en est que plus grande ! C’est une guerre que nous ne pouvons gagner seuls, et j’ai une pensée reconnaissante pour les CCFF pour lesquels nous avons débloqué 400 000 € en 2018 pour financer de nouveaux véhicules, ce qui est reconduit cette année. S’il est aujourd’hui commun de me qualifier de couteau suisse du Var, avant d’être maire, conseiller régional, ou président de CRT, je suis avant tout un papa, alors merci et bravo à vous tous ! Votre engagement est exemplaire, vous faites la fierté de Provence-Alpes-Côte d’Azur » ! Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR..Wpieldreap de la surface du département du Var. Contribuer à sa protection et à la prévention des risques incendies sont des enjeux majeurs pour le Département même si la politique forestière est une compétence de l’État. Le dispositif de surveillance estivale permet une détection rapide des départs de feux, une transmission fiable des informations et une première attaque du foyer et contribue à la réduction des surfaces brûlées. C’est dans le cadre de cette mission conjointe que le Préfet du Var et le Président du Conseil Départemental du Var ont signé la convention relative aux modalités de fonctionnement du dispositif des forestiers-sapeurs du Département du Var, dans le cadre du dispositif estival de patrouilles de prévention des incendies de forêt. Juillet 2019 - #86



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :