La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de 15 jun 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Var rend hommage à ses pompiers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 Méditerranée Porte des Maures Juin 2019 - #84 Gaz I Station 24h/24 I Lavage Photo I Distributeur de billets Horaires Du Lundi au Samedi 8h30 à 19h30 Dimanche de 8h30 à 12h30 Avenue Frédéric Mistral 83390 PIERREFEU DU VAR Tél. 04 94 48 73 60 Pierrefeu-du-Var Yves Guirriec (PIZZORNO Environnement) adoubé chevalier Lors de la première fête de l’huile l’olive, Yves Guirriec, directeur d’exploitation de PIZZORNO Environnement, a été adoubé par le grand maître de la confrérie. sous un soleil printanier que la cité a accueilli la première fête C’est de l’olive, initiée par la commune, l’association PETRA FOCO et la commanderie du Rameau d’Argent. Au programme  : taille des oliviers, conseils, lecture et poèmes, etc. À l’heure de l’inauguration, de nombreux élus de la commune entouraient Patrick Martinelli, le maire, en présence de Sylvie Martinelli et d’Alain Baccino (vigneron), marraine et parrain de ce 306ème chapitre. Les invités étaient accompagnés par la confrérie des Castanaires de Collobrières et du groupe musical de Cavalaire. Bernard Jacquet, grand maître de la commanderie du Rameau d’Argent, a intronisé un nouveau chevalier. Parrainé par Marc Benintendi, lui-même chevalier, Yves Guirriec, directeur d’exploitation dans le groupe PIZZORNO Environnement, a été adoubé par le grand maître, dans la plus pure tradition de la confrérie, après avoir prêté serment et reçu sa médaille. Puis, tous les convives se sont retrouvés autour du vin d’honneur, offert par la municipalité, avant de passer au repas, préparé par la maison NOVARO. Dès potron-minet, les producteurs locaux et provençaux d’huile d’olive avaient pris possession du terrain, dédié habituellement au marché hebdomadaire des producteurs (tous les mercredis soirs) pour ce premier rendezvous, donné en l’honneur de l’olivier et de ses produits dérivés. On a noté la présence de Frédéric Vallée, de la pépinière éponyme, lequel a offert deux oliviers, plantés sur place pour officialiser cette première fête dédiée à l’olive. Nicolas TUDORT - ; fe,É 60111,11- TOLII[firq reer.
,- CÉRÉMONIE D'HOP.1MAGE AUX "MORTS POUR LA FRANCE'EN INDOCHINE 8 JUIN 2019 Méditerranée Porte des Maures La Londe-Les-Maures Clap de fin pour les randonneurs à l’Argentière Les randonneurs achèvent leur troisième année d’existence. Ils vous donnent rendez-vous le 7 septembre pour le Forum des associations. Aujourd’hui, le club compte 90 adhérents. Au cours de la saison 2018/2019, plus de 80 sorties ont été effectuées, rassemblant plus 1 100 personnes ! Le 6 juin dernier, ils ont effectué l’une des dernières sorties de la saison. À cette occasion, le président Jackie Leprêtre a réuni les membres de l’association à la Base nautique de l’Argentière pour un grand moment de convivialité. « François de Canson, le maire, est venu saluer les participants en présence de quelques élus », indique le président qui a, également, profité de ce moment pour remercier tous les animateurs qui se sont investis au cours de la saison. Le matin, le club a participé à une randonnée en bord de mer jusqu’à la plage de l’Estagnol. Elle était suivie d’un pique-nique et d’un concours de pétanque. 33 Commémoration de la Guerre d’Indochine François de Canson rend un hommage à Marcel Kafi, héros méconnu Le 8 juin, lors de la cérémonie nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine, François de Canson a rendu un vibrant hommage à Marcel Kafi, héros méconnu de ce conflit qui annonçait les guerres de décolonisation. De 1945 à 1954 en Indochine, 100 000 soldats sont tombés, 76 000 ont été blessés et plus de 40 000 ont été faits prisonniers dans des conditions tellement inhumaines que seuls 3 000 d’entre eux furent rapatriés en France dans l’indifférence voire l’hostilité d’une grande partie de la population. POUR L’HONNEUR À l’instant officiel, le maire a rappelé  : « Nous sommes réunis ici pour rendre hommage à ces hommes qui ont opposé une résistance aussi héroïque que méconnue à des troupes déterminées, supérieures en nombre et connaissant admirablement le terrain. Des hommes qui sont morts pour la France. Avec leurs camarades. Souvent loin de leur famille. Loin de la métropole. Et parfois, loin de notre souvenir. Ce qui pour certains s’apparentait à une parenthèse ou à un tragique épilogue de la guerre du Pacifique, s’est révélé être les prémices d’un terrible engrenage. Des soldats qui se sont battus pour leurs frères d’armes, légionnaires, parachutistes, aviateurs, marins, métropolitains, algériens, africains, vietnamiens. Pour l’honneur de leurs régiments. Des soldats qui se sont battus contre un adversaire courageux, résolu ; contre la maladie, les éléments, contre la distance, contre l’indifférence ». « Il reste quelques dates à retenir. Le club sera présent au Forum des associations le samedi 7 septembre. La reprise de la saison s’effectuera le jeudi 19 septembre. L’assemblée générale se tiendra le vendredi 27 septembre. Le club participera également à la Semaine Varoise de la Randonnée Pédestre qui se déroulera du 28 septembre au 6 octobre. 5 randonnées sont proposées sur le territoire de la Communauté de Commune (La Londe, Cuers et Pierrefeu) », annonce Jackie Leprêtre. Photos Claude DURAND Marcel Kafi fut l’un de ces héros qui vécut ces moments d’enfer dans la jungle indochinoise. Le sergent Kafi s’illustra lors de l’opération REMY. Sur les 573 hommes du 8ème BPC, parachutés le 2 octobre 1951, ils ne sont plus le lendemain que deux sergents et 9 hommes valides. En se plaçant au bout d’un pont de 4 km, il retarde seul l’avancée des ennemis et sauve d’une mort certaine le sergent Dumonteil et le caporal Coste, blessés. CHEFS PRESTIGIEUX Jusqu’à 1953, Marcel Kafi sert dans tous les bataillons de parachutistes, sous les ordres de chefs prestigieux. Il voue une profonde reconnaissance au colonel Paul Ducournau, héros du débarquement de Provence. Titulaire de trois citations, le sergent Kafi poursuit sa carrière en Algérie où il obtient le grade d’adjudant-chef. Engagé à l’âge de 17 ans sur la plage du Pardigon au 4ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais, blessé en Alsace et en Indochine, membre depuis sa création du comité du Souvenir Français de La Londe-les-Maures, Marcel Kafi honore de sa présence toutes les cérémonies patriotiques et poursuit son engagement en transmettant dans les écoles le devoir de mémoire auprès des jeunes générations. Gilles CARVOYEUR Juin 2019 - #84



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :