La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de 15 jun 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Var rend hommage à ses pompiers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Le journal de Jean-Louis Masson Environnement Le Parc Nature, le poumon vert de la Métropole Au cœur du Plan entre La Garde et Le Pradet, le Parc Nature s’étend sur 130 hectares dont 90 hectares sur La Garde. C et Espace Naturel Sensible (ENS) classé zone naturelle d’intérêt faunistique et floristique représente un enjeu décisif pour les prochaines années. « L’objectif est de préserver de façon durable la qualité des sites, des paysages, des milieux naturels et des champs d’expansion des crues et d’assurer la sauvegarde des habitats naturels. Il est aménagé pour que le public puisse admirer toutes les richesses de la faune et de la flore de cette zone remarquable », rappelle Jean-Louis Masson. SOUTIEN DU PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL Le parlementaire se souvient  : « Le premier qui a parlé d’un tel parc, c’est Jean Aicard qui habitait dans la villa Les Lauriers Roses, devenue le Musée Jean Aicard. Jean Aicard appréciait tout particulièrement ce site. Le second, c’est Maurice Delplace, le maire de La Garde. Puis, en 2001, on a commencé à travailler sur le projet avec Marc Giraud qui était, à l’époque, viceprésident du Conseil Général. Je le remercie d’avoir toujours été à nos côtés, de manière constante et avec opiniâtreté » ! Il se remémore les aléas de ce dossier  : « Le temps administratif a été long, un peu trop long. Puis, est venu le temps judiciaire et nous avons dû affronter les procès de tous les empêcheurs de tourner en rond. On a gagné dans toutes les instances, même devant la Cour de Cassation ». Il ajoute  : « Ce projet n’aurait pu voir le jour sans l’interdiction de la chasse sur le territoire du futur parc, en 2005. Cette décision a contribué à faire revenir une centaine d’oiseaux ! Le Parc Nature s’inscrit dans la trace du Parc de Port- Cros, comme le constatent, avec satisfaction, les associations de protection de l’environnement ». Le député conclut  : « Je suis très fier que dans cette Métropole on permette aux générations qui nous suivent de profiter de cet espace, au cœur d’une agglomération de 500 000 habitants ! Ce n’est pas un petit pas, c’est un pas à 17 millions d’ € et ce n’est pas de l’argent jeté par les fenêtres » ! Un verdict sévère sur la loi PACTE et la privatisation d’ADP Au terme de la deuxième année de mandat, le verdict de Jean-Louis Masson est très sévère sur la loi PACTE et la privatisation d’ADP. On peut faire des grands moulinets comme Bruno Le Maire qui affirme croire à des solutions industrielles. Mais, il est dans le rôle de Cervantès qui bataille contre des moulins à vent. La réalité, ce que Macron veut brader un joyau industriel ! Un de plus ! Le parlementaire s’explique  : « Bien que politiquement j’observe avec davantage de bienveillance les privatisations que les nationalisations, il faut se garder de raisonner avec dogmatisme. En l’occurrence, le Juin 2019 - #84 gouvernement veut vendre un patrimoine public stratégique sans égard pour l’intérêt général. Et, il a de nouveau recours à la tromperie. Son incapacité à baisser les dépenses publiques et à maîtriser la dette sont les causes réelles de ce projet. Le réinvestissement du produit de la vente constitue un alibi officiel grossier. En effet, seuls les intérêts générés annuellement par le produit de la vente seront utilisés. Le comble, c’est qu’il est probable que le montant soit inférieur aux dividendes perçus par l’État grâce à ses parts dans ADP. Par ailleurs, la recette, elle, sera bloquée sur un compte. Elle servira de baisse factice du déficit publique. D’emblée, j’avais déposé un amendement contre ce projet. En outre, dans ce dossier, se pose une triple question d’éthique, de confiance et de souveraineté. D’abord, l’atmosphère d’affrontement malsain entre l’Élysée et Bercy pose un problème d’éthique, chacun défendant son candidat de prédilection au rachat. Ensuite, la confiance est inenvisageable. MM. Macron et Le Maire se sont déjà illustrés dans leur incompétence à gérer ce type de dossier. Le premier porte la catastrophe de la vente de l’aéroport de Toulouse aux chinois. Le second n’a pas particulièrement brillé LES AUTRES PARCS DE LA GARDE LA FORÊT DU THOUARS Emblématique de la Cité du Rocher, le site propose des sentiers pédestres et botaniques et permet de contempler des espèces végétales propres aux terres méditerranéennes. LE JARDIN VEYRET À proximité du Collège Cousteau, le jardin est très apprécié des jeunes et des familles qui y trouvent un lieu de détente avec une aire de jeux et un bassin végétalisé. LE JARDIN ALLENDE Entre l’Hôtel de Ville et La Poste, c’est un espace vert dont les pins parasols offrent ombre et fraîcheur l’été. LE JARDIN DES TOUT-PETITS Face à la Ludothèque et à la Maison de la Petite enfance, ce jardin est adapté aux enfants de moins de 3 ans qui peuvent s’amuser en toute sécurité. LE PARC DES SAVELS Poumon vert d’un hectare et demi situé au cœur de ville, il allie respect de l’environnement et mise en valeur du patrimoine naturel. Les espèces méditerranéennes (sauges, lavandes, romarins, oliviers bicentenaires, vignes, chênes, citronniers, caroubiers, jujubiers…) respectent le caractère originel du site et permettent une bonne gestion de l’eau. LE PARC ELLUIN Ce nouvel espace vert de 30 000 m², situé entre le lycée du Coudon et la voie verte de la Planquette est un lieu de quiétude et de convivialité pour toute la famille. Ici, chacun profite d’un sentier à l’ombre l’été ou d’un chemin ensoleillé l’hiver, pour se promener, faire du sport, pique-niquer ou encore contempler une flore méditerranéenne, amie des papillons et des abeilles. dans la privatisation des autoroutes. Enfin et surtout, la situation géopolitique de la France, la position géostratégique de notre pays comme la conception républicaine traditionnelle de la souveraineté nationale plaident unanimement pour une maîtrise étatique de ce type d’équipement. C’est pourquoi, j’ai signé la demande d’un Référendum d’Initiative Partagée. Nous sommes plus de 200 à l’avoir fait soit plus que les 185 requis par la Constitution. Il appartient au Conseil Constitutionnel de se prononcer sur la recevabilité de notre requête. Puis, il nous faudra 4,5 millions de parrainages et le Référendum sera de droit et, dès lors, cette privatisation repoussée, je l’espère ».
I I Lar LE DE M tIIlflll IJ 140 PARLEMENTAIRE ENI CHIFFRES ee : line= -A7.400k-,e4":.ere egnfflLOU/S *IISS ‘sel'ev"P` CC e interventions en Commission (113e rang sur 577 députés) interventions longues dans l'hémicycle (124e rang sur 577 députés) amendements déposés (46e rang sur 577 députés) amendements cosignés (3e rang sur 577 députés) (114 adoptés) 1Pe's A e 4, 4. JUIN 2018 - juiNs2o19. Cieti mue etiet 15 2019 propositions de lois déposées (16e rang sur 577 députés) propositions de lois cosignées (49e rang sur 577 députés) questions écrites déposées (61e rang sur 577 députés) questions orales au gouvernement



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :