La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
La Gazette du Var n°84 15 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°84 de 15 jun 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : le Var rend hommage à ses pompiers.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito 11111111111111111111111.111111 i111.111111111111 11111111, ! 111111 Juin 2019 - #84 C’est déjà la rentrée scolaire pour le gouvernement ! Nos chérubins n’ont pas encore goûté aux joies des vacances d’été et de la plage, que le Ministère de l’éducation a publié une circulaire, très discrète, sur les annonces du président de la République. Pour le gouvernement, « l’école primaire reste à la première place des priorités en matière de politique éducative ». Destinée au premier degré, la circulaire avance trois recommandations pédagogiques sur l’école maternelle en lien avec l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire à trois ans, et constituant un objectif majeur de la prochaine année scolaire. Ainsi, l’école maternelle, école de l’épanouissement et du langage, implique la coopération de la communauté éducative, entre parents et responsables des élèves. Ainsi, encore, les agents spécialisés des écoles maternelles ont un rôle majeur à jouer. Enfin, pour renforcer et enrichir l’organisation éducative, des formations associant ces agents et les professeurs des écoles seront recherchées dans les départements. En effet, l’acquisition des savoirs fondamentaux par tous les élèves est aussi une priorité nationale. L’enjeu primordial de l’école élémentaire est la maîtrise de l’écrit (lire, écrire) et des premiers éléments de mathématiques (compter, calculer, résoudre des problèmes). 1111 11,11.111 ! Ûue 11 11j1 1j 1 11I 1111:11 11 II II 1'111111,111111 111111 il 11 11I1 11 1,11 1.11 iRilill Le dédoublement des classes de CP et de CE1 est un levier pour la réussite de tous les élèves. La première évaluation de ce dispositif donne raison à la poursuite de cette mesure. Elle a montré des résultats encourageants en termes de réduction de la difficulté scolaire, par rapport aux écoles situées hors de l’éducation prioritaire. Mais cette course scolaire imposée dès trois ans, enrobée d’un sentiment de bonté à l’égard de nos chérubins, ne risque-t-elle pas de creuser des inégalités entre les enfants ? Tout l’enjeu est là. Des mesures « d’équité entre tous les territoires de la République » avec la mise en place des petits déjeuners gratuits, expérimentée dans 27 départements, seront déployées à tous les départements. Une réponse à la fracture territoriale ? Pas sûr ! Pour les écoles en milieu rural, il sera concédé « une attention particulière au réseau des écoles, pour le maintien un système éducatif de proximité et de qualité ». Et, lorsque la situation démographique conduira à la fermeture d’une école, l’accord du maire sera nécessaire. Mais en réalité, les maires trouveront peu de réponses aux questions pratiques (moyens et financements) sur la poursuite de l’extension du dédoublement des classes ou sur la sauvegarde d’école en territoires ruraux. Le texte avance de grands principes généraux mais il est assez timoré dans les actes concrets. Bernard BERTUCCO VAN DAMME I 11111 Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Editorialiste Bernard Bertucco Van Damme Rédacteur en chef Olivier Pavie Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr.11111111i 1111111 id III YI Ir. IIq Bureau de Toulon Thierry Cari - Julie Pezet Patrick Michel Louvois Emilie Cardinale-Bottero Bureau de Hyères Julien Azoulai Michel Romano, corresp. à Porquerolles Nicolas Tudort Bureau de La Londe Francine Marie - Pascal Jolliet Bureau de Cavalaire-sur-Mer Marc Defendente Gabriel Defendente (06 20 20 72 20) Photographes Jean Michel Elophe Pascal Azoulai - Philippe Olivier Olivier Lalanne - Laurent Monition Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication - ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe-Les-Maures Dépot légal en cours - Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Retrouvez-nous sur www.lagazetteduvar.fr 11'
Actualités 3 Journée Nationale des Sapeurs-Pompiers L’hommage de la République aux sapeurs-pompiers Le 15 juin sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Londe-les-Maures, la Journée Nationale des Sapeurs-Pompiers 2019, organisée par le SDIS du Var, a été l’occasion de remises de grades, de distinctions honorifiques et de diplômes aux jeunes sapeurs-pompiers, en présence de Jean-Luc Videlaine, préfet du Var, Françoise Dumont, présidente du SDIS du Var, François de Canson, maire de La Londe-les-Maures et conseiller régional en charge des risques majeurs et du colonel Grohin, commandant les sapeurs-pompiers du Var. Cette journée était celle de la reconnaissance des Français, de ce modèle de sécurité civile, qui a su surmonter tous les obstacles et les catastrophes et continuera à le faire pour des années. C’était aussi celle de tous les personnels de l’ombre, des personnels administratifs et techniques, déterminants pour le fonctionnement des SDIS pour la mise en route, l’entretien et la maintenance de nos matériels. Comme l’a fait remarquer François de Canson  : « Ces femmes et ces hommes prouvent, tous les jours, que l’engagement et le dévouement sont encore une réalité, qu’ils constituent un idéal de vie et une valeur d’avenir. Ils font vivre des valeurs personnelles, de disponibilité, de courage, de dévouement, qui se conjuguent à des valeurs collectives, de discipline, de hiérarchie. Une palette de talents qui force l’admiration de tous. Le Var peut être fier de ses pompiers, volontaires et professionnels, qui sont au cœur de notre modèle de sécurité civile ». FACE AU DANGER Auparavant, comme il est de tradition, c’est Jean-Luc Videlaine qui a lu le message de Christophe Castaner, ministre de l’intérieur, aux sapeurs-pompiers. Le préfet a notamment déclaré  : « Face au danger, c’est là que commence leur mission. Chaque jour, partout en France, 250 000 sapeurs-pompiers, volontaires, professionnels et militaires, répondent à l’appel du devoir, à l’appel des Français. Ils n’hésitent pas une seconde, affrontent le feu, les éléments et viennent en aide à toutes et tous face aux drames de la vie. Chaque jour, partout en France, les sapeurspompiers risquent leur vie pour sauver. Chaque jour, ils le font armés de leur courage, de leur savoir-faire. Armés, aussi, du souvenir de leurs camarades, tombés en intervention. Depuis un an, l’adjudant Joël Chiousse, le caporal Geoffroy Henry, le sergent Frédéric Thomas, le caporal Bertrand Pime, le sergent Simon Cartannaz, le caporal Nathanaël Josselin et l’adjudant Jessy Eve ont perdu la vie. Ils sont partis en héros. Partis en accomplissant ce pour quoi ils s’étaient engagés. Ils sont partis, et la douleur ne s’effacera jamais. Mais la réalité est qu’ils ne nous ont pas quittés. La réalité est qu’ils ne nous quitteront pas. Leur souvenir est toujours avec vous, avec nous. Leurs valeurs vous animent encore. Leurs conseils, leurs gestes, leurs mots vous poussent à vous dépasser, à vous engager pour tous les Français. Nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de chacune et chacun d’entre vous. Depuis un an, vous n’économisez ni votre temps, ni votre courage. Et face à tous les périls, vous avez répondu présent. Vous étiez là à Marseille, pour secourir les victimes de la rue d’Aubagne. Là dans l’Aude, dans le Var, devant les inondations meurtrières (...) ». LIVRE BLANC François de Canson, conseiller régional en charge des risques naturels et à la sécurité civile, a ajouté  : « La famille des sapeurs-pompiers, je la connais bien. Tout d’abord, en ma qualité de maire de La Londe. Oui, je sais ce que je vous dois. Chaque jour, partout en France, 250 000 sapeurs-pompiers, volontaires, professionnels et militaires, répondent à l’appel du devoir, à l’appel des Français. Au cœur des deux terribles inondations qui ont touché ma commune en 2014, vous étiez là, tous présents, durant des jours, des semaines. Il en fut de même durant cet été 2017, ce terrible été, où nous avons vu partir en fumée, ici La Londe, plus de 500 hectares de forêt, et plus de 1 700 hectares sur ma Communauté de Communes. Vous étiez, une fois de plus, en première ligne... Je tiens à vous dire que je suis reconnaissant de la manière dont vous avez rempli votre mission. Je suis sûr que pour tous, cela restera un souvenir particulièrement marquant (…). De grandes consultations se sont déroulées tout au long de cette année, consultations desquelles ressortiront un diagnostic qui permettra d’identifier les points forts, les bonnes pratiques, les éléments de blocage associés à nos politiques actuelles mais, surtout, des propositions d’évolution des politiques publiques. L’ensemble de ces éléments sont répertoriés dans un livre Blanc que je vous présenterai tout prochainement (...) ». MAILLON ESSENTIEL Enfin, Françoise Dumont a conclu  : « Qu’il me soit permis, en cette journée nationale des sapeurs-pompiers, de rendre hommage à tous les secouristes et sauveteurs engagés de façon altruiste et avec dévouement au profit de la population qu’ils ont à protéger et secourir. Les noms des 7 sapeurs-pompiers décédés en France depuis le début de l’année, au feu ou en service commandé, ont été cités et nous avons déposé des gerbes en leur mémoire. Je veux également associer à cet hommage les trois sauveteurs en mer de la SNSM, tragiquement disparus alors qu’ils tentaient de porter secours à un marin pêcheur, lors de la tempête Miguel. Ils ont payé de leur vie leur engagement bénévole et leur générosité. La nation toute entière leur est reconnaissante et je sais que les sapeurs-pompiers sont solidaires des sauveteurs en mer (…). CÉ À l’aube de la campagne feux de forêts, je sais que cet été sera sans doute très actif, comme de coutume ii Les quarante noms gravés sur notre monument aux morts témoignent de l’engagement total du corps des sapeurs-pompiers du Var depuis de nombreuses années. Vous êtes l’une des corporations les plus appréciées (...). Cette journée d’hommage est également celle de l’espoir et de la confiance en l’avenir. La relève est assurée. La qualité et la motivation sont présentes (...). À l’aube de la campagne feux de forêts, je sais que cet été sera sans doute très actif, comme de coutume (…). Vous êtes un maillon essentiel du bon fonctionnement de notre département ». Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Juin 2019 - #84



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :