La Gazette du Var n°81 15 mai 2019
La Gazette du Var n°81 15 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de 15 mai 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : les promesses de Castaner aux élus du Var.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Département Mai 2019 - #81 Rencontres de la Cyber sécurité Hervé Stassinos  : « Pas de développement économique sans cyber sécurité » Le 25 avril, la 3ème étape du Tour de France de la Cyber sécurité 2019, au Palais Neptune de Toulon, s’est déroulée en présence d’un aréopage d’élus et de personnalités qualifiées. Dont Hervé Stassinos, maire du Pradet, Sereine Mauborgne, députée du Var et Philippe Vitel, vice-président de la Région. Après Bourges et Pau, le Tour de France de la Cyber sécurité 2019 (#TDFCYBER2019) a donc fait étape à Toulon, avec les Rencontres de la Cyber sécurité SUD (#RCYBERSUD), organisées avec la Métropole Toulon Provence Méditerranée et la Région Sud. Les travaux étaient ouverts par Hervé Stassinos, maire du Pradet et vice-président de la Métropole TPM, Françoise Bruneteaux, viceprésidente de la Région, en charge de l’économie numérique et des nouvelles technologies, et Serge Jacob, sous-préfet du Var. DEVELOPPEMENT NUMERIQUE Événement fédérateur associant acteurs nationaux et locaux, publics et privés, experts de la sécurité numérique et néophytes, les RcyberSUD, organisées autour de 3 axes, permettaient aux participants de mieux appréhender la sécurité numérique. Lancé en 2018 par le CyberCercle avec le soutien d’élus et des institutions de l’État, le TDFCyber a montré la nécessité de porter les thématiques de la sécurité numérique au plus près des acteurs des territoires, aussi bien politiques qu’économiques - PME-PMI, start-up, associations, collectivités territoriales et locales, écoles, etc.- afi n de répondre à leurs besoins. Aborder la sécurité numérique sous les aspects organisationnels, méthodologiques, réglementaires et juridiques, décrypter le cadre réglementaire et les politiques publiques, telle était la philosophie des rencontres du TDFCyber afi n que les acteurs des territoires s’approprient la sécurité numérique à l’aulne de leurs activités pour un développement numérique de confi ance. Pour Françoise Bruneteaux, « il faut construire une culture de cyber sécurité dans les entreprises, notamment parce que de nombreux métiers font, désormais, appel au numérique. Nous devons nous sentir concernés par le développement des cyber-attaques. Ici, dans le territoire, c’est une volonté des élus et des chefs d’entreprise, en sachant que le maillon faible, c’est entre le clavier et la chaise. D’où la nécessité de répondre aux enjeux des ressources humaines, de valoriser la formation, de renforcer les réseaux et les dynamiques ». LE SUD, UN TERRITOIRE EXCEPTIONNEL De son côté, Hervé Stassinos a ajouté  : « Aujourd’hui, la sécurité numérique est présente dans tous les projets. Notre territoire est exceptionnel grâce à la présence de la base navale et aux actions de cyberdéfense. C’est un atout qu’il faut pousser et il existe une volonté des élus de le faire. De plus, ces fi lières créent des emplois et le territoire est bien pourvu en cyber sécurité. Ainsi, à Sophia-Antipolis, nous avons la 1ère entreprise mondiale de cyber sécurité ». Et, il a insisté  : « On ne peut pas parler de développement sans cyber sécurité. C’est un enjeu pour lequel nous travaillons de manière importante pour permettre à la fi lière de jouer son rôle et de développer des compétences et des expertises qui nous permettent d’accueillir de grands événements internationaux dans la région. Si la cyber sécurité est admise par tous, c’est parce qu’il existe une coopération privépublic et que le secteur de la Défense est un terrain d’expérimentation. La France a construit une stratégie majeure et, dans la région, 350 entreprises travaillent, de près ou de loin, dans ce secteur et sont parfois leaders dans leur domaine. L’Europe va renforcer sa stratégie de défense, en augmentant de manière importante son budget. D’où l’intérêt de développer une culture scientifi que commune. La Région Sud a toute sa place dans ce développement ». PME ET CYBERSECURITE La moitié des PME françaises n’ont pas renforcé leurs mesures de sécurité numérique, 6 mois après la mise en application du RGPD. En France, cours des 12 derniers mois étaient SAVOIR-FAIRE DE LA GENDARMERIE ET DE LA POSTE Les interventions en plénière ont permis de poser le cadre global de la sécurité numérique (enjeux réglementaires, état de la menace, dispositifs nationaux). Des ateliers de travail sectoriels et thématiques, adaptés à l’écosystème local, ont abordé les enjeux de la cyber sécurité pour le secteur maritime, la Défense, les collectivités, l’innovation (IoT, IA), les acteurs de la santé, l’animation culturelle et touristique des territoires. Il y avait un atelier dédié aux outils multi-média comme support de la sensibilisation. En outre, un espace de rencontres-démonstrations-formationrecrutement a permis de découvrir les savoirs-faire d’investigation de la Gendarmerie Nationale dans la lutte contre la cybercriminalité ainsi que les outils développés par DOCAPOSTE et cybermalveillance.gouv.fr au service de la sécurité numérique. Les congressistes ont pu rencontrer les experts du CLUSIR PACA, de Digital Security et du CEFCys, le Club des Femmes de la Cyber sécurité et découvrir les projets d’innovation portés par TVT Innovation et le Pôle Mer Méditerranée ou se renseigner sur les Réserves Cyber et sur la formation auprès de l’ISEN Méditerranée et CERTitude NUMERIQUE. basées dans le Sud-Est. Selon une étude IFOP pour Kaspersky Lab et Euler Hermes, 45% des décideurs au sein de PME reconnaissent que leur entreprise n’a pas renforcé ses mesures de sécurité. Cette part s’élève à 52% lorsqu’il s’agit de PME comptant entre 150 et 249 employés. Cela est d’autant plus inquiétant que 21% des PME ont été victimes d’une cyber-attaque au cours des 12 derniers mois. Un paradoxe qui démontre que les compétences numériques SNAPSE des PME sont insuffi santes face aux nouveaux enjeux de l’économie numérique. Pourtant, les PME sont devenues une cible prioritaire pour les cyber-criminels. La plupart du temps, le coût de ces attaques ne dépasse pas les 10 000 € (64%), bien qu’il soit parfois beaucoup plus élevé. 14% des répondants admettent que les attaques leur ont coûté plus de 51 000 € , et même plus de 100 000 € pour 6% d’entre eux. Gilles CARVOYEUR BUREAU D’ETUDES PLURIDISCIPLINAIRE Etudes de faisabilité Assistance à Maîtrise d’ouvrage Maîtrise d’œuvre Economie de la construction Voirie Réseaux Divers Ordonnancement Pilotage Coordination 140, rue du Mas de Fustier - 83390 PUGET-VILLE Tel  : 04 94 28 28 28 - Fax  : 04 94 13 86 30 snapse@wanadoo.fr www.snapse-bet.fr
Inauguration Des nouveaux locaux pour le Groupement de Fusiliers Marins Méditerranée Le 25 avril, une cérémonie a marqué l’arrivée du Groupement de Fusiliers Marins Méditerranée dans ses nouveaux locaux dans l’enceinte de la base navale de Toulon. La cérémonie était placée sous la présidence du contre-amiral Christophe Lucas, commandant la force maritime des fusiliers marins et commandos, en présence de l’ingénieur général de 2ème classe militaire d’infrastructure Franck Plomion, directeur de l’établissement du service infrastructure de défense de Toulon. L’arrivée, dans ces nouveaux locaux permet d’améliorer l’interconnexion entre les fusiliers marins, la base navale et les unités implantées dans cette emprise, et de replacer le groupement au centre névralgique des opérations à Toulon. « Les locaux du GFM sur le site de Brégaillon étant devenus vétustes et inadaptés à leur mission en particulier du fait de l’éloignement de l’arsenal, le principe d’une nouvelle implantation, à l’ouest de la base navale sur un site resserré dans des bâtiments existants a été validée en juin 2012 », explique le contre-amiral ALFUSCO Christophe Lucas. Au total, c’est une dizaine d’opérations, conduites par l’USID, la division Maritime Portuaire et Industrielle et la division Marine nationale Investissements de l’ESID qui ont été réalisées pour pouvoir libérer ces bâtiments et installer ailleurs leurs occupants. « Cette arrivée au cœur de la base navale, avec un bâtiment plus visible, correspond également à une montée en gamme du GFM. Le GFM par son action anti-terroriste en mer intervient en premier lieu pour faire cesser une tuerie de masse en mer. C’est pourquoi, je n’ai pas hésité à les engager lors de la visite du 1er Ministre chinois à Nice. Ils ont également participé à l’exercice Cléopâtre avec la marine égyptienne », a rappelé, avec satisfaction, le préfet maritime. Toutefois, le bâtiment inauguré ce 25 avril s’est fait quelque peu désirer et l’accouchement a été difficile, suite à la défaillance de prestataires sous-traitants. Aussi, l’ESID n’a pas réussi à livrer le bâtiment fin 2018 comme prévu initialement. Ce décalage de plusieurs mois de la livraison a été difficile à gérer pour le GFM, compte-tenu des très fortes contraintes opérationnelles actuelles. Gilles CARVOYEUR IES S 111-1 ZE riiut 9 UNITE OPERATIONNELLE Unité de la force maritime des fusiliers marins et commandos (FORFUSCO) forte de plus de 600 membres, le groupement de fusiliers marins de la Méditerranée (GFM MED) comprend un Etat-major et quatre compagnies à Toulon, une compagnie à France-Sud et une compagnie à Rosnay. Il constitue ainsi une des plus importantes unités opérationnelles à terre de la Marine. Implantée sur la caserne Brégaillon depuis 1938, l’unité a vu ses effectifs tripler en 80 ans. Les fusiliers marins sont en charge de la défense militaire de points d’importance vitale et installations sensibles en métropole, en outre-mer et à l’étranger et de l’intervention maritime et l’appui aux opérations aéromaritimes depuis les bâtiments de la FAN. Ils ont un rôle essentiel dans la protection de la base de défense. Mai 2019 - #81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :