La Gazette du Var n°81 15 mai 2019
La Gazette du Var n°81 15 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°81 de 15 mai 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : les promesses de Castaner aux élus du Var.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22.\ ?\Métropole Mai 2019 - #81 sir'7 Pourquos debroussaidier P 15.7 e9 1 ! 1 d,n I Li Hyères Le débroussaillement, un geste citoyen Le territoire communal est très sensible aux incendies de forêt. C’est ce que rappelle une très instructive exposition, mise en place à la mairie des Borrels, à l’initiative d’Élie di Russo. Riche d’une couverture forestière représentant 30% de sa superficie et exposée à la sécheresse estivale, la commune compte sur la mobilisation citoyenne pour parer aux aléas naturels. MOBILISATION CITOYENNE Outre la vigilance exercée par les services spécialisés, sapeurs-pompiers (commandant Feliho), les services de sécurité (police), le service municipal sous la conduite de Fabrice Werber et de Nicolas Zamit (sécurité civile communale), le CCFF (Pierre Thefenne), la mobilisation de tous les citoyens est indispensable pour limiter les risques d’incendie, réduire les interventions des pompiers et préserver le patrimoine naturel qui fait partie de la beauté et de la richesse de la commune. « De plus, le Syndicat Mixte de la Protection et de la Valorisation de la Forêt Hyères – Méditerranée Porte des Maures, créé après le grand incendie de 1986 prend en charge de manière efficace la création et l’entretien des pistes et le débroussaillement, ce qui a permis la préservation du massif », rappelle Élie di Russo, adjoint en charge de l’agriculture et des espaces verts. ELEMENT MAJEUR L’élu ajoute  : « Le débroussaillement est l’élément majeur de la prévention des incendies. Il a été rendu obligatoire par la loi dans un rayon de 50 mètres autour de sa maison. Ce geste simple permet de protéger un jardin, une habitation, c’est à dire ses biens et ceux du voisinage. C’est le moyen le plus efficace pour empêcher la propagation d’un incendie. Nous souhaitons faire respecter cette obligation tout en instaurant un dialogue pour sensibiliser les citoyens et convaincre plutôt que de contraindre ». L’élu a remercié les acteurs qui s’investissent dans la protection des forêts et des personnes  : L’association des communes forestières pour le prêt de matériel, les services municipaux (sécurité publique, personnel de la mairie des Borrels), le CCFF, les élus du Syndicat Mixte. Chacun ayant participé, à son niveau, à la réalisation de cette exposition. Gilles CARVOYEUR 1111111ffl" e"t erargelegell -11le MB.-
-1-9M4RijeerlireW Métropole Hyères Les structures nautiques s’offrent un joli lifting Le 26 avril, les structures nautiques du port Saint-Pierre, réhabilitées, ont été inaugurées par le maire d’Hyères Jean-Pierre Giran. Pour Jean-Pierre Giran, « les sports nautiques revêtent une importance toute particulière puisque Hyères a même été en lice pour accueillir les compétions de voile de Paris 2024 » ! MARSEILLE DANS LE VISEUR Lors de l’inauguration, le maire a évoqué un projet à moyen-long terme, à savoir la construction d’un hôtel de standing  : « Dans quelques temps je l’espère, un hôtel 4 étoiles sera édifié en lieu et place des Voiliers actuels. Nous aurons le potentiel pour accueillir de très grandes manifestations, du type de celles des JO ». Et de continuer, en faisant référence à Marseille Bassin hyèrois Les CCFF visitent le centre de secours Le 20 avril, les Comités Communaux Feux de Forêts (CCFF) de Carqueiranne, La Crau et Hyères ont été accueillis par le commandant Féliho, le capitaine Schneider, et le lieutenant Bongiovanni pour un moment d’échanges. Car, pour le nouveau patron de la caserne des sapeurs-pompiers de Hyères, pas question de laisser de côté les hommes et les femmes des CCFF  : « Je souhaite qu’ils soient inclus au dispositif de sécurité civile, en facilitant le rapprochement avec les sapeurspompiers, comme en témoigne cette visite ». FAVORISER L’ECHANGE Après un instant de convivialité partagée entre les soldats du feu et les hommes en orange, une réunion s’est tenue en direction des trois CCFF. « Il s’agissait de partager des visions de terrain, et de clarifier les missions mutuelles. De plus, les difficultés topographiques éventuelles qu’éprouvent les pompiers au quotidien, ont été évoquées », raconte l’un des participants. Et, c’est bien là, outre la surveillance, l’une des missions principales des Comités Communaux Feux de Forêts. C’est à dire guider les équipages pompiers jusqu’au lieu du sinistre en toute sécurité, grâce à la connaissance précise de leur commune. « C’est pourquoi, je souhaite favoriser l’échange d’informations entre les deux services, et insister sur une priorité lors d’un sinistre, à savoir ramener tout le monde à la maison. Car, il s’agit de ne pas se mettre en danger », a insisté le commandant des sapeurs-pompiers. DEMONSTRATION IMPRESSIONNANTE Après un briefing instructif mené par le capitaine Schneider et le lieutenant Bongiovanni, les équipes en orange ont été invitées à une visite guidée du Centre de Secours Principal. Des engins feux urbains, aux camions citernes feux de forêts, tous les moyens ont été évoqués. Au rang desquels, un engin hybride capable de propulser de l’eau et de la mousse ! qui a obtenu les JO de Voile 2024 face à Hyères  : « Si d’aventure, un joker était nécessaire à un moment donné, nous avons le plus beau live site du monde, c’est l’hippodrome. Nous avons un village olympique, à proximité immédiate, que l’on peut rejoindre à pied ou à vélo, Une marina, le plan d’eau d’Hyères est reconnu comme le plus pertinent de tous les continents et enfin une Base nautique ». Le maire, consterné par le choix du Comité Olympique, a émis ses précautionneuses espérances, non sans humour  : « Après une finale au couteau, les JO ont été attribués à une ville qui n’a pas de live site désigné, qui a une marina compliquée, qui n’a pas encore situé sa base nautique et où il y a des difficultés de navigation. Si d’aventure, ce que je ne souhaite pas vous l’avez compris, ces difficultés dont on m’a vaguement parlé se manifestaient, on pourrait répondre présent pour rendre service » ! CHANGER L’IMAGE DU PORT Auparavant, le premier magistrat a rappelé  : « Ces travaux de nature à changer significativement la réalité de ce port, partie éminente de la cité, sont basés sur trois axes. Tout d’abord, la Base nautique, ayant pour vocation d’accueillir les services municipaux et des associations, a été restructurée et a vu sa surface augmenter de près Un prototype unique en France, surtout utilisé l’été à Porquerolles (feux de bateaux). Il a été mis en marche dans la cour de la caserne, devant les trois équipes des CCFF. De la mousse a été projetée, montrant l’efficience et la polyvalence du système. La matinée s’est achevée par une présentation des locaux, notamment de la cantine, lieu important pour la cohésion des équipes. 23 de 200m², par l’ajout d’un nouveau bâtiment. Situé juste à côté, le Centre Commercial du Nautisme (CCN) a été réhabilité et modernisé ». Et, le parking, situé en face des deux édifices, a été refait à neuf. Le maire a ajouté  : « Le CCN est financé par ceux qui s’occupent du CCN. En contrepartie de ce financement, étalé sur de longues années et qui permet de payer l’emprunt réalisé, les commerçants ont obtenu des droits réels pour occuper les lieux pendant une durée longue, de telle façon qu’ils ne soient pas soumis aux caprices éventuels d’un futur maire ». Et de poursuivre  : « La Base nautique étant un bâtiment communal, elle est financée sur le budget de la ville. Le coût de ces trois réalisations, avec la réfection du parking attenant, atteint les 6 millions d’ €  ». Julien AZOULAI - Photos Pascal AZOULAI « Je souhaite reconduire cette opération de rencontres entre les deux services, moment privilégié afin de prendre le temps de se connaître, le tout dans une bonne ambiance », a conclu le commandant Féliho qui a souligné l’importance de se réunir avec tous les CCFF de la zone. Julien AZOULAI Photos Pascal AZOULAI Mai 2019 - #81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :