La Gazette du Var n°80 1er mai 2019
La Gazette du Var n°80 1er mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de 1er mai 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : Hockey subaquatique, Hyères champion de France !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Métropole épieurs Di Mai 2019 - #80 La Valette-du-Var Une avenue Jean d’Ormesson près de l’Université Fin mars, Thierry Albertini, le maire, a dévoilé une nouvelle plaque d’avenue dans le quartier de l’Université, en hommage à l’académicien français Jean d’Ormesson (1925 – 2017). Certes, l’avenue est passante mais peu d’automobilistes savent qu’ils empruntent l’avenue Jean d’Ormessson, qui porte ce nom depuis fin mars. Reliant l’Avenue 83 à l’Université (entrée Nord), cette avenue qui offre un point de vue remarquable sur le UNIVERSITÉ DE TOULON ENTREt Campus de OUEST La Garde 5,7ecti La Vatette-du-Var Coudon, longtemps anonyme, porte désormais celui de Jean d’Ormesson, écrivain et académicien connu de tous, et honorable sociétaire de la troupe des Grosses Têtes, première époque, de loin celle qu’on préférait avec Philippe Bouvard à la direction sur RTL. Assainissement - Fosse septique - Bacs à graisses - Cuves à fioul Entretien, Nettoyage et Vidange - Une intervention dons les règles de l'art T P 04 94 27 53 42 - La Farlède.fflcigteg RENAULI LE PASSAGER DE LA VIE Par une fraîche et brumeuse matinée, en présence de Christiane Hummel, maire honoraire, Jacques Couture, adjoint au maire et Philippe Vitel, vice-président de la Région, Thierry Albertini, conseiller métropolitain, a rendu un hommage à notre illustre écrivain en lisant un court extrait d’un livre de l’auteur « Le train de ma vie «  : « À la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents. On croit qu’ils voyageront toujours avec nous. Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage. Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train. Et, elles seront importantes  : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie. Beaucoup démissionneront (même l’amour de notre vie) et laisseront un vide plus ou moins grand. D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges. Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’au revoir et d ‘adieux. Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes. On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux et pardonnons. Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront le voyage. Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique. Aussi, merci d’être un passager de mon train. Et, si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous ». Photos Gilles CARVOYEUR Restaurants et collectivités  : Entretien et nettoyage - Remise d'un bordereau de suivi de déchets, Attestation du suivi légal de vos graisses, suivi réglementaire de vos matières de vidanges, en conformité avec les exigences du SPANC (Service d'Assainissement Non collectif) Nettoyage et dégazage de cuves à fioul par noire entreprise agréée Agrément préfectoral  : 2010NSNO 083 0007- Agrément transport de matières dangereuses  : 83 T 2018-04 Préfecture du Var www.tcpsun.fr
Métropole 19 La Garde L’École des Plombiers du Numérique, garantie vers l’emploi Cette école revalorise le métier du geste et garantit l’employabilité des jeunes. Le 4 avril, l’Union Patronale du Var (UPV), l’École de la Deuxième Chance du Var (E2C Var) et l’association des Plombiers du Numérique ont lancé un dispositif innovant d’insertion dans les métiers des infrastructures numériques pour des jeunes sans diplôme. FIBRE OPTIQUE Avec cette école, l’UPV renforce sa démarche sociétale. C’est une idée de projet innovant qui est devenue une réalité. « L’École des Plombiers du Numérique est un centre de formation dédié à la fibre optique et à son déploiement. Consciente de l’enjeu et de l’ampleur du déploiement du très haut débit en France, la structure UPV Formation et Développement a décidé de porter l’École des Plombiers du Numérique et l’E2C Var », indique Gérard Cerruti, président de l’UPV. Il ajoute  : « Cette école est fortement impliquée sur l’emploi des jeunes et l’insertion. Une conjonction évidente doit être faite entre les besoins, liés au développement de la fibre optique, et les demandes d’emploi de notre région et département ». Engagée auprès de ses partenaires dans ce projet, l’UPV souhaite répondre aux besoins des entreprises en matière de personnel qualifié et promouvoir ces nouveaux métiers en devenir auprès d’une population de demandeurs d’emploi jeunes et aussi sans diplôme. MOTIVATION Un métier d’avenir où seule la motivation fait foi ! L’ambition est grande puisqu’il s’agit de concevoir l’insertion d’une manière différente car les dispositifs de formation et d’insertion actuels ne fonctionnent pas. « En France, ce sont 100 000 jeunes par an qui sortent du système scolaire sans diplôme et sans compétence particulière. La moitié d’entre eux disparaît des radars des structures d’insertion de l’État, vit en situation précaire et ne parvient pas à se construire d’avenir personnel et professionnel. Dans le même temps, les infrastructures numériques se développent à la vitesse grand V et les créations d’emplois pour le déploiement de la fibre ne cesseront d’augmenter à l’horizon 2022. Il existe des métiers qui ne nécessitent pas de diplômes spécifiques mais, en revanche, d’un savoir-faire qu’un jeune peut acquérir en quelques mois de formation », constate Florian du Boys, directeur général du fond de dotation Impala Avenir et créateur du concept original de l’école des plombiers du numérique. « Il y a une forte demande pour une pédagogie nouvelle, des méthodes innovantes. Ce qui compte, ce n’est pas le diplôme, c’est la motivation des jeunes », ajoute Florian du Boys. SOURCE D’EMPLOIS Le déploiement de la fibre optique est un chantier de grande ampleur sur le territoire français. Plus particulièrement dans le Var, il est déjà une source d’emploi pour les années à venir. Ce chantier majeur, qui mobilise plus de 320 millions d’ € sur les 5 prochaines années, nécessite le recrutement de centaines de techniciens maîtrisant le déploiement de la fibre. Ce nouveau cursus vise à permettre à des jeunes déscolarisés d’accéder aux métiers des infrastructures numériques. Selon Florian du Boys, « il est donc nécessaire de repenser les dispositifs de formation autour du métier du geste, de proposer des métiers d’avenir à des personnes motivées ». Paul-Henri Briand, stagiaire, témoigne de son engagement  : « Ce n’est pas un métier facile mais, c’est un métier que j’avais envie de découvrir car le déploiement de la fibre est porteur d’emploi. Il faudra des années pour câbler tout le pays. J’apprécie le contenu de la formation avec des cours très concrets sur la fibre. C’est une mécanique de travail simple. Un véritable travail d’orfèvre qui ne s’improvise pas, mais si l’on apprend bien, on le fait bien ». Les jeunes seront accompagnés pour passer les habilitations obligatoires, comme l’H0B0, l’AIPR et le Caces Nacelle, ainsi que pour acquérir le permis de conduire nécessaire pour se déplacer vers les chantiers du département. « Le cursus prévoit deux périodes de stages de 6 semaines permettant la découverte du métier, la pratique sur le terrain, et une première immersion dans le monde professionnel pour ces jeunes si inquiets de leur avenir. Bien que la formation ne soit pas diplômante, en moins de 4 mois ces techniciens seront opérationnels, maîtriseront les gestes techniques liés à l’activité, ainsi que les codes des entreprises du déploiement de la fibre. Leur objectif à l’issue de ce cursus est de rejoindre une entreprise soit dans le cadre d’un contrat en alternance, ou dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée », précise Florian du Boys. L’autre particularité de ce dispositif est le fort soutien des acteurs de la filière, à commencer par la Fédération INFRANUM qui fait la promotion du dispositif auprès de ses membres, dont Orange qui a été retenu pour déployer l’immense marché du déploiement de la fibre optique dans le Var. Bref, entre la construction du réseau et le raccordement client, c’est un vrai métier d’avenir qui est proposé aux jeunes, assurés de trouver un emploi chez l’un des acteurs de la filière. Julie PEZET (texte et photos) Mai 2019 - #80



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :