La Gazette du Var n°80 1er mai 2019
La Gazette du Var n°80 1er mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de 1er mai 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : Hockey subaquatique, Hyères champion de France !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Département Mai 2019 - #80 Immobilier L’OIP livre les chiffres clés 2018 Présidée depuis 2018 par Martial Aubry, la délégation territoriale varoise a été créée en 1993 par la volonté de promoteurs immobiliers, souhaitant disposer de données précises sur leur marché (volume des ventes, prix, stock…). Regroupant l’essentiel des fédérations et organismes professionnels régionaux de l’immobilier, l’OIP mesure et analyse, depuis un quart de siècle, l’activité immobilière et présente semestriellement son baromètre conjoncturel. « L’année écoulée a finalement déjoué tous les pronostics des experts qui anticipaient une baisse du nombre de transactions et une stabilisation des prix dans l’ancien. Le marché a poursuivi sa dynamique haussière, grâce à des taux d’intérêts des crédits immobiliers toujours historiquement bas, voire dans certains cas en-dessous de l’inflation. Ce mouvement d’achat des ménages a aussi bénéficié de conditions d’octroi des crédits favorables et d’un allongement de la durée d’emprunt. Soulignons aussi, malgré un contexte défavorable, les bons chiffres du logement social avec près de 3000 logements livrés contre 1500 en 2017 », analyse Martial Aubry. PROPOS CONTESTABLES DE MACRON Il ajoute  : « Tout ceci crée un climat favorable au maintien des investisseurs, qui restent actifs, en dépit des propos contestables du président de la République qui qualifiait l’immobilier de « rente à taxer » et des déclarations de Bruno le Maire sur une possible taxation lors de la revente d’une résidence principale. Le coup de rabot du gouvernement sur les aides à l’accession à la propriété, couplées à une dégradation du moral des ménages, ne participent pas non plus à la création d’une atmosphère apaisée et rassurante pour les futurs acquéreurs et les professionnels de l’immobilier ». À quoi faut-il s’attendre pour 2019 ? Bien malin qui pourrait le prévoir ! Le niveau d’activité du logement privé neuf pour le 2ème semestre 2019, reste par exemple très incertain. « Le marché de la location résidentielle reste pénalisé par un faible taux de mobilité (18% en 2018) et une hausse des loyers largement inférieure à l’inflation. La baisse se poursuit pour le secteur de la maison individuelle en 2018 (-3% sur 12 mois glissants), même si elle est moins importante qu’au niveau national. La cause de cette dégradation récente est bien identifiée. Elle résulte de décisions gouvernementales qui fragilisent les professionnels  : la réduction du PTZ et la suppression de l’APL accession qui font suite à la disparition de toutes les zones NB des POS », insiste le président de l’OIP du Var. ENCADREMENT DES LOYERS Dans le Var, 36 communes sont classées en zone tendue, et donc soumises au principe de l’encadrement des loyers au niveau de l’IRL (Indice de Référence de Loyer), en cas de nouvelle location ou de renouvellement de bail. D’après le Recensement Général de la Population (RGP) 2015, le Var compte 143 769 logements dans le parc locatif privé, soit un peu plus de 30% des 476 515 logements en résidence principale du Var, et soit un peu plus de 20% des quelques 700 842 logements recensés dans le Var, résidences secondaires et logements vacants compris. Sur 143 769 logements loués dans le parc locatif privé, Toulon en représente près du quart avec 32 792 logements loués. « En matière de prospective à moyen et long terme, s’il n’y avait qu’un chiffre choc, indicateur de tension, et ayant une implication économique et sociale sur le territoire varois, ce serait le 1er ! En moyenne, le logement représente le 1er poste de dépense d’un ménage, incluant le loyer et les dépenses énergétiques. D’après les tableaux de l’économie française, 26,3% des dépenses de consommation des ménages par fonction de consommation en France en 2014 étaient consacrés au logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles compris », reprend Martial Aubry. L’observation des loyers à partir des données de gestion des administrateurs de biens permet de caractériser la conjoncture actuelle par la stagnation des prix de loyers du parc privé. Avec un contexte de stagnation baissière, où les propriétaires et les administrateurs de biens abandonnent l’application de l’IRL pour éviter le départ prématuré du locataire en place. Et plus encore, parce que les loyers se négocient le plus souvent à la baisse si on les compare au prix de sortie du locataire sortant. « Les loyers par m² sont plus élevés sur les petits logements. (Le prix au m² des T1/T2 est le plus souvent le double de celui des T5 & +). L’offre locative privée neuve ponctionne la clientèle de locataires solvables, au détriment du parc locatif privé ancien d’une qualité moindre aboutissant à une augmentation très nette de la vacance locative, soit plus de 50% dans certains secteurs », conclut le président de l’OIP. Le Pradet Un après-midi dédié à la rénovation énergétique Le 4 avril, à l’Espace des Arts, la Métropole TPM organisait une animation sur la rénovation énergétique, sur le thème de « Bien chez soi «. Dans le cadre de la mise en œuvre du dispositif « Bien chez soi «, qui accompagne tous les particuliers (propriétaires occupants, propriétaires bailleurs, copropriétés) dans leur projet de rénovation de leur logement, la Métropole TPM était à l’initiative d’un après-midi, dédié à la rénovation énergétique, s’adressant à l’ensemble des habitants et propriétaires. Les visiteurs pouvaient assister au compterendu de l’opération de thermographie aérienne, réalisée par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, en partenariat avec GRDF, et obtenir gratuitement la photographie thermique de leur logement ou de leur immeuble. Les conseillers « Bien chez soi « étaient présents, proposant un accompagnement individualisé, indépendant et gratuit, tant d’un point de vue technique que financier (diagnostic, choix des travaux, analyse des devis). Ils proposaient, également, un accompagnement personnalisé des résultats, en analysant les principales déperditions de chaleur du bâtiment concerné. Enfin, le public a pu découvrir comment valoriser son bien ou son immeuble, gagner en confort, faire des économies d’énergie ou cofinancer un projet de travaux grâce aux aides financières. Photo Nadia BENTOBJI
Le RCT et SUEZ placent nos jeunes en première ligne Département Vie des entreprises SUEZ, partenaire du Rugby Club Toulonnais Le 4 avril, Mourad Boudjellal, président du Rugby Club Toulonnais, et Maximilien Pellegrini, Directeur Général Délégué Eau France de SUEZ, ont officialisé le partenariat entre les deux entités. La solidarité et l’insertion sont au coeur de ce partenariat. En effet, la solidarité est une valeur essentielle du rugby. Le Rugby Club Toulonnais a la responsabilité et la volonté d’agir autour des enjeux sociétaux et environnementaux de son territoire. Le RCT est engagé dans de nombreux projets de Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE). « Depuis plusieurs années, des actions pédagogiques sont menées au coeur des quartiers sensibles, les joueurs participent à des actions dans les collèges ou les lycées, pour l’éducation civique de la jeunesse. Des entraînements délocalisés sont organisés dans les villes et villages du département et de la région avec des séances de dédicaces aux enfants », explique le président du club. « Au rugby, il est indispensable d’être différent, de respecter son drapeau, de respecter l’arbitrage et d’être un compétiteur. Il est indispensable de comprendre que nous avons besoin des autres pour vivre, comme les autres ont aussi besoin de nous. Pour cela, nous sommes heureux d’avoir trouvé l’adhésion de SUEZ à nos projets » ajoute Mourad Boudjellal. ENTREPRISE CITOYENNE Par son ancrage territorial et son rôle de partenaire des collectivités locales pour la préservation de la ressource, SUEZ est une entreprise citoyenne et responsable. « Elle a une mission dans le développement de l’emploi local, de la sensibilisation et de la vie des territoires. SUEZ a donc souhaité apporter son soutien au RCT dans la réalisation de ses actions RSE », explique le DG. Il ajoute  : « Pour une entreprise, être socialement responsable, c’est être à l’écoute et instaurer un dialogue étroit et permanent avec tous les acteurs du territoire  : collectivités, entreprises, associations, citoyens, acteurs de terrain ». En d’autres mots, c’est participer activement au développement durable du territoire. « SUEZ est fière de faire partie de la famille du RCT, fière de concrétiser ce partenariat très inspirant par cette convergence de nos valeurs respectives sur l’ancrage local et toute la responsabilité que cela incombe. Les actions mises en œuvre par ce partenariat rejoignent les valeurs de notre entreprise que sont la diversité, la mixité et la sensibilisation des générations futures », commente Maximilien Pellegrini. SUEZ EN REGION SUD Dans la région Sud, SUEZ accompagne 250 collectivités et 2 000 entreprises et industriels dans l’économie circulaire pour préserver, optimiser et sécuriser les ressources essentielles à notre avenir. SUEZ contribue au dynamisme du territoire à travers ses deux principales activités, l’eau et le recyclage et la valorisation des déchets. Ainsi, SUEZ en région Sud et ses 2 000 collaborateurs distribuent l’eau potable à 1000 000 habitants, dépolluent les eaux usées 11 de 1 800 000 habitants et gèrent 800 000 tonnes de déchets dont 500 000 sont valorisées. SUEZ contribue au développement durable du territoire en proposant des solutions et des services sur mesure pour accompagner la transition environnementale et énergétique. DEUX ACTIONS Les projets « Cité une femme » et « Le RCT et les enfants varois » sont les actions phares de ce partenariat entre le RCT et SUEZ, une collaboration au service de l’insertion professionnelle et de la sensibilisation des jeunes sur le territoire varois. « Cité une femme ». Ce projet a pour vocation de soutenir les ambitions professionnelles de jeunes femmes de 18 à 25 ans issues de quartiers prioritaires en les accompagnant et les encadrant durant un an. SUEZ s’attachera à développer la confiance de la jeune femme, de la sensibiliser au monde du travail et de l’accompagner dans ses démarches de recherches d’emploi au travers de rendez-vous alliant sport et échanges. « Le RCT et les enfants varois »  : Cette action va permettre à plus de 250 enfants de vivre une journée inoubliable aux côtés des stars du club et de l’ovalie. Pour cette journée immersion « Jour de match au Stade Mayol », le RCT et SUEZ offrent aux enfants le transport en bus, une photo souvenir sur la pelouse du stade, la rencontre et des échanges, photos et dédicaces avec un joueur professionnel, le match en tribune et des cadeaux. Un collaborateur SUEZ intervient aux côtés du joueur professionnel afin de sensibiliser les enfants aux bienfaits de l’eau et du sport, et à l’importance de préserver la ressource en eau et l’environnement. Mai 2019 - #80



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :