La Gazette du Var n°78 1er avr 2019
La Gazette du Var n°78 1er avr 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°78 de 1er avr 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : à la Cigale, de la créativité à la carte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Département Avril 2019 - #78 12ème Semaine de l’Industrie La Métropole, un bassin industriel méconnu Du 18 au 22 mars, la 12ème Semaine de l’Industrie a permis la rencontre entre les chefs d’entreprises et des candidats à l’embauche. Qui pense que l’aire toulonnaise n’est pas ou plus un bassin industriel ? Pas les très nombreuses entreprises installées sur son périmètre et qui ont ouvert leurs portes durant la 12ème Semaine de l’industrie ! Pour la 12ème année consécutive, la Maison de l’Emploi TPM-Centre Associé Cité des Métiers de Marseille-PACA, en partenariat avec Pôle Emploi PACA, l’UIMM, la FIN, ALIZE PLASTURGIE et la FRIAA organisaient la Semaine des Industries du 18 au 22 mars, sur le territoire de Toulon Provence Méditerranée. PLUS DE 13 000 SALARIES Sur le périmètre de la Métropole TPM, le tissu industriel concerne 13 771 salariés et 4% des entreprises. L’industrie la plus représentée est, toujours et historiquement, l’industrie navale, suivie de l’industrie agro-alimentaire. La majeure partie des entreprises industrielles locales se concentre sur Toulon, Hyères, La Seyne-sur-Mer, La Garde et Signes. Les différentes branches industrielles ont consenti des efforts pour améliorer l’environnement de travail et les niveaux de salaire. Les rémunérations y sont les plus élevées (salaire moyen brut mensuel de 3 361  € soit 2 555  € net). L’industrie locale embauche assez peu mais offre de bonnes conditions d’emploi avec un recours au CDI trois fois plus PREMYS ouvre une antenne à La Seyne-sur-Mer L’entreprise poursuit son développement en région ! PREMYS, la marque de la déconstruction du groupe COLAS, créée deux nouveaux secteurs baptisés Midi-Pyrénées et Var. Leader de la déconstruction en France, PREMYS renforce sa présence en Occitanie et en région Sud pour consolider et développer son activité. Le secteur Midi-Pyrénées, situé à Toulouse, est rattaché au centre Genier-Deforge Sud-Ouest. Et, le secteur Var, situé à La-Seynesur-Mer, est rattaché à l’agence Genier-Deforge Méditerranée. Ces deux nouvelles implantations permettent à PREMYS d’être au plus près de ses clients et aux prémices de leurs projets. Grâce à ses équipes locales, PREMYS est encore plus réactive et apporte une plus grande flexibilité à ses clients. Cette proximité lui permet de tisser et d’entretenir des relations commerciales privilégiées avec les acteurs locaux afin de participer au développement économique et commercial de chaque région et de s’inscrire, durablement, dans leur maillage économique local. Ainsi, plus de 600 collaborateurs sont mobilisés au niveau national. Avec un réseau de 13 établissements, répartis élevé que dans les autres secteurs. Les jeunes sont particulièrement recherchés et bénéficient de 40% des embauches. De l’industrie nautique à la métallurgie, en passant par l’agro-alimentaire et la plasturgie, le public est parti à la découverte de ces métiers et de leurs formations, visitant des entreprises, rencontrant des professionnels, qui présentaient leur activité et leurs opportunités de recrutement. DECOUVRIR L’INDUSTRIE 4.0 Le concept d’industrie 4.0 ou industrie du futur correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production. Cette nouvelle industrie s’affirme comme la convergence du monde virtuel, de la conception numérique, de la gestion avec les produits et objets du monde réel. Comme chaque année depuis 2011, la manifestation coïncidait avec la Semaine Nationale de l’Industrie, dans le cadre de laquelle les manifestations, comme les années précédentes, étaient inscrites. www.mde-tpm.fr www.citedesmetiers.fr L’INDUSTRIE MODERNE A EVOLUE Chaque année, la Semaine de l’industrie valorise l’industrie et ses acteurs propose des événements pédagogiques et de découverte au grand public  : visites d’entreprises, job dating, forums des métiers, web-conférences, interventions en classe, expositions… Chaque année, ce rendez-vous national contribue à renforcer l’attractivité du secteur, précisément auprès des jeunes. Il promeut aussi la mixité des métiers et la place des femmes dans les différentes filières. En effet, la Semaine de l’industrie a pour objectifs de renforcer l’attractivité de l’industrie et de ses métiers, sensibiliser les jeunes aux métiers de l’industrie et notamment à l’industrie du futur, promouvoir la mixité des métiers et la place des femmes dans l’industrie, informer le grand public des besoins en recrutement de l’industrie et promouvoir l’image d’une industrie moderne, innovante et écologique. sur le territoire national, PREMYS met en œuvre une pluralité de savoirs-faire sur des chantiers variés qu’il s’agisse de projets locaux ou d’opérations de grande ampleur. Les établissements Brunel, Ferrari, Genier-Deforge, Perrier Déconstruction et Diam interviennent sur les chantiers en appliquant une expertise de haut niveau en matière de sécurité, de protection de l’environnement et de respect des riverains. www.premys-deconstruction.fr
Département Un excellent millésime à la Cave des Vignerons Londais Tandis que la belle dame de 1921 fêtera bientôt ses cent ans, la Cave des Vignerons Londais avait convié les amateurs de bon vin pour déguster le nouveau millésime. Avec un rendez-vous attendu  : la présentation des vins blancs. Avec un peu d’avance sur l’arrivée du printemps, au moment où les ceps de vigne sortent de leur repos hivernal, les vignerons ont présenté le fruit du millésime dans ses trois couleurs. LE TRAVAIL D’UNE EQUIPE Le résultat, des rosés toujours très pâles et des blancs cristallins, aromatiques et dotés d’un bel équilibre entre minéralité et rondeur, pour les rouges une couleur franche allant du pourpre au grenat foncé, très fruités et agrémentés de tannins bien présents et bien mûrs. François de Canson, vigneron et président de la Cave, s’est félicité  : « L’expression du terroir, c’est aussi le travail d’une équipe, d’abord les vignerons coopérateurs qui amènent, lentement, le raisin jusqu’à maturité, puis le savoir-faire du maître de chai, et de ses collaborateurs, qui sublime le raisin en le transformant en vin ». Ainsi, le 15 mars, la Cave a présenté les 15 cuvées du nouveau millésime, baptisées et présentées aux amateurs de bon vin. « Sur la commune de La Londe-les-Maures et les communes limitrophes (Hyères, La Crau et Bormes-les-Mimosas), depuis 2008, le terroir est reconnu par l’INAOQ (Institut National de l’Origine et de la Qualité) et bénéficie, en plus de l’AOP Côtes de Provence, d’une mention géographique La dynamique de croissance à l’export des Vins de Provence rosés s’est poursuivie en 2018 pour dépasser la barre des 400 000 hl. Cette commercialisation s’appuie à la fois sur la vigueur de la demande dans les pays-clés, comme les États-Unis ou le Canada, ainsi que sur la diversification des marchés, liée à l’essor de la consommation de vins rosés. En 2018, les exportations de Vins de Provence rosés ont progressé de 7% en volume et de 8% en prix, des taux qui les positionnent parmi les bons élèves du vignoble français. Conséquence de la forte dynamique des exportations, dont le chiffre d’affaires a été multiplié par 14 en dix ans  : elles pèsent plus que la grande distribution dans la commercialisation des Vins de Provence rosés, aussi bien en volume qu’en valeur.complémentaire « La Londe ». C’est une sorte de signature qui garantit la haute expression du terroir sur les vins de cette zone géographique provençale où les vignes font face à la mer et aux Îles d’Or », explicitait Eric Dusfourd, directeur de la Cave, en fin connaisseur du dossier. DES VENDANGES DANS UNE GRANDE SERENITE Vins de Provence rosés L’export, premier débouché LES ÉTATS-UNIS, PREMIER MARCHÉ À L’EXPORT En 2018, les États-Unis ont consolidé leur statut de première destination pour les exportations de Vins de Provence rosés grâce à des résultats en hausse de 13% pour les volumes et de 17% en valeur. En dix ans, les revenus générés par le marché américain ont été multipliés par 50. Les résultats 2018 montrent également la montée en puissance généralisée des marchés extraeuropéens, qui affichent pour la plupart de très belles progressions, lesquelles témoignent à la fois de l’internationalisation de la consommation du rosé et du leadership des Vins de Provence rosés. Malgré une récolte en légère hausse, et du fait de stocks tombant à zéro avant la fin de l’année 2018, les disponibilités en rosé pour l’année 2019 restent à un niveau bas (- 11% par rapport à la moyenne quinquennale). LA FRANCE, PREMIER PAYS CONSOMMATEUR Avec 36% de la consommation mondiale, 16,1 litres (équivalent 21 bouteilles) de vin rosé 9 Lors de cette réunion, Muriel Calmes, vigneronne de la cave, a présenté les conditions du millésime 2018. Elle a expliqué  : « Après un printemps pluvieux qui a, certes, apporté l’eau nécessaire à la recharge hydrique des sols mais, qui a maintenu les vignerons en alerte face au risque de maladies, les conditions de récolte parfaites, fin août et début septembre, ont permis de gérer les vendanges dans la plus grande sérénité ». « Ce rendez-vous annuel a été orchestré par Marine Calmettes, étudiante en Bac Pro Commerce à Hyères, avec le soutien de Mélanie Mahé, responsable commerciale. En effet, chaque année, nous accueillons des étudiants pour des stages et nous faisons en sorte de participer à leur apprentissage professionnel en leur confiant une mission », ajoutait Eric Dusfourd. Cette année, Marine Calmettes a mis en avant la production de vins blancs de l’AOP Côtes de Provence - La Londe. Typicité du terroir « La Londe » et qualité du millésime 2018 étaient au rendez-vous. Côté ambiance, ce fut assez décontracté, mélange de conversations amicales pour les uns, informations techniques et précises sur les méthodes de travail et les vins pour d’autres, jusqu’à former un ensemble fort sympathique. Photo Gilles CARVOYEUR consommés par an (habitants de plus de 15 ans), et plus d’un tiers des vins consommés qui sont des vins rosés, la France reste le premier pays consommateur. Photo Gilles CARVOYEUR PROWEIN 2019 RECORD DE FRÉQUENTATION POUR LE STAND DES VINS DE PROVENCE 37 entreprises des appellations Côtes de Provence, Coteaux d’Aix-en- Provence et Coteaux Varois en Provence étaient réunies sur le stand du CIVP à ProWein (Dusseldorf), leader des salons professionnels internationaux des vins et spiritueux. Près de 2 000 visiteurs se sont rendus sur l’espace libre de dégustation, soit une hausse de 100% par rapport à 2018. Un engouement des professionnels qui confirme la notoriété et les bons résultats des vins de Provence à l’export, leur premier débouché en 2018. L’export, 1er débouché des Vins de Provence avec 429 171 hl (équivalent à 57 millions de bouteilles) exportés en 2018 toutes couleurs confondues soit 35% de la production. www.vinsdeprovence.com Avril 2019 - #78



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :