La Gazette du Var n°77 15 mar 2019
La Gazette du Var n°77 15 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de 15 mar 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères, une nouvelle place Clémenceau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Méditerranée Porte des Maures SUARI. MD- M - AwOCCe Ou carecd de 1O) € -S2C5 ae toue e° 8 Mars 2019 - #77 Cuers François de Canson  : « Un pôle culturel, symbole du renouveau de Cuers » Le 13 mars, lors de la pose de la première pierre du futur pôle culturel, Gilbert Perrugini, maire, avait convié François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures et maire de La Londe-les-Maures et Véronique Baccino, conseillère départementale. En effet, les habitants vont bénéficier d’un pôle culturel de 1 250m2 pour un coût de construction d’environ 3 millions d’ € . Celui-ci sera composé de 4 principaux espaces  : Une école de musique de 108 m², comprenant des salles de cours individuelles et collectives, avec traitement acoustique, des salles associatives pour une surface de 256 m², afin de permettre au tissu associatif de se développer dans les meilleures conditions, une salle polyvalente de 492 m², incluant un espace scénique des gradins rétractables un espace réception et un jardin aménagé cuisine et, enfin, une bibliothèque de 290 m² qui accueillera plus de 10 000 ouvrages comprenant un accueil de prêt, une salle de lecture, une salle de travail en groupe, un espace média. CUERS, UNE VILLE QUI REDEMARRE Clôturant les interventions, François de Canson, président de Méditerranée Porte des Maures (MPM), conseiller régional et maire de La Londeles-Maures, a rappelé les efforts financiers consentis par l’intercommunalité  : « Tout d’abord, je souhaite rendre hommage à mon ami Gilbert Perrugini pour sa gestion municipale. Grâce à lui, Cuers va avoir enfin un pôle culturel, digne de ce nom. Mais avant toute chose, pour les esprits chagrins qui font mine de l’oublier, l’intercommunalité Méditerranée Porte des Maures a apporté 6 millions d’ € à la commune de Cuers. Si certains ont la mémoire courte, il ne faut pas oublier dans quel état étaient les finances municipales avant l’arrivée de Gilbert Perrugini ! En tant que président de MPM, je suis fier de la réalisation de ce pôle, attendu depuis si longtemps. Avant, Cuers était une ville endormie. Mais, grâce à l’équipe de Gilbert Perrugini, la Droit commercial/des sociétés Droit pénal spécial/des affaires Droit de la famille/des personnes Indemnisation du dommage corporel Morgan AMÉ ville s’est réveillée, elle a redémarré et ce pôle culturel est le symbole du renouveau de la ville ». Le président de MPM a ajouté, s’adressant au maire de la commune  : « Aujourd’hui, les moyens sont mis pour que la ville redémarre et la Région t’apportera de l’oxygène pour que tu puisses finir le mandat. Parce que Cuers a du potentiel, du dynamisme. Saches que tu seras soutenu par Renaud Muselier, le président de la Région, par le président de la Communauté de Communes et par le Département ». UN ESPACE D’ACCES À LA CONNAISSANCE Auparavant, Gilbert Perrugini, maire de Cuers, avait insisté sur les enjeux d’une telle construction  : « Ce nouveau pôle culturel, nous l’avons pensé dans le respect du caractère urbain méridional et de la Provence rurale. Cet ouvrage va donner un nouveau souffle à notre commune, à nos associations, et à nos habitants. Nous disposerons d’un espace d’accès à la connaissance, dans un lieu accueillant et convivial. Livres, magazines, postes informatique permettront aux habitants d’accéder à de nombreux pans de la culture et d’enrichir ainsi leur regard sur le monde. Il est du devoir de l’élu d’offrir à tous, quelle que soit la taille de la commune, ces modalités d’enrichissement personnel. Nos citoyens ne doivent pas être pénalisés, parce qu’ils ont décidé de vivre dans des communes plus petites par la taille, mais plus riches par leur cadre de vie. À l’heure du développement des nouvelles technologies de l’informatique et du multimédia, il était important d’offrir à nos citoyens les moyens de se cultiver dans un lieu, où l’écrit et l’image se côtoient dans une heureuse harmonie. Le premier magistrat insistait  : « Il faut que la culture vive. Il faut qu’elle circule, que son accès soit facile et que les obstacles s’effacent. Pour terminer, je veux remercier tous nos partenaires  : la DRAC, le Conseil Départemental du Var, les architectes, les entreprises, les services municipaux qui nous aident de près comme de loin et qui font de ce projet une réalité. Je compte bien vous inviter, d’ici quelque mois, pour voir le résultat et inaugurer, tous ensemble, cet équipement ». - AVOCAT D MAGINOT Barreau de Toulon CATHEDRALE DES SAVOIRS Benoît Bazile, adjoint chargé des finances, précisait  : « Depuis des décennies les municipalités se succèdent sans jamais avoir réussi à créer des espaces suffisamment grands pour répondre au besoin des Cuersois. Alors que nous avons dépassé le cap des 11 000 habitants, les seuls équipements à caractère culturel dont nous disposons sont obsolètes  : Une école de musique dans des locaux délabrés, une salle polyvalente trop petite, des salles associatives en nombre insuffisant et une bibliothèque de 30 m². Pourtant, le développement de la culture est primordial pour une commune de notre taille. Elle permet de tisser des liens sociaux entre les habitants et de développer une structure qui anime la vie locale » (…). L’adjoint aux finances reprenait  : « Cette bibliothèque, véritable cathédrale des savoirs, sera demain, un lieu de vie, d’échanges, de rencontres, un lieu de savoir et un lieu d’apprentissage (…). J’ai la conviction que ce nouvel outil culturel sera à la hauteur des espérances, des attentes des usagers et de tous les publics qui le fréquenteront ». CONFORTER LE COMMERCE DE PROXIMITE Enfin, au nom du Conseil Départemental, Véronique Baccino a rappelé l’intervention du Département  : « Cette construction démontre une chose que nous savions déjà, à savoir que Cuers est une ville attractive. Le Département est à vos côtés dans la modernisation de vos équipements publics, d’autant que celui-ci sera multifonctionnel et pour lequel le Conseil Département s’est engagé sur la somme de 750 000  € sur trois ans. Le Département apporte son aide aux communes dans le cadre des projets structurants, car ces aménagements confortent les commerces de proximité ». Lors de cet événement, nous avons noté la présence de Louis Burle, représentant la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Gilles CARVOYEUR Le Paris-France 9,Boul. de Strasbourg, 83000 Toulon 06.28.01.13.71 contacNimdmaginot-avocat.fr
Méditerranée Porte des Maures 23 Pierrefeu-du-Var L’ACSPMG récompensée pour son action patrimoniale Après avoir obtenue la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale, remise le 25 janvier par Valérie Gomez-Bassac, députée de la circonscription, l’Association des Collectionneurs pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie (ACSPMG) multiplie les honneurs. Créée en 2007, varoise et domiciliée à Pierrefeu-du-Var, l’ACSPMG rayonne aussi bien sur le plan départemental que sur le plan national. Elle compte environ deux cents membres qui œuvrent aux côtés des partenaires institutionnels, patriotiques et culturels. Récemment réélus, les membres du bureau (1) ne s’endorment pas sur les honneurs. Bien au contraire ! L’ASSOCIATION SUR TOUS LES FRONTS « L’année 2018 a été très riche en expositions aux thématiques en lien avec la gendarmerie. Une intense activité a été assurée, durant quatre ans, lors des commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Pas moins d’une vingtaine d’expositions ont été mises en place en même temps. Ce fut une expérience enrichissante qui a été récompensée par l’obtention du label du Centenaire. Bien que les grandes pages du livre de ces quatre années soient tournées, nous allons, ces prochains mois, poursuivre notre engagement dans le devoir de mémoire », rappelle Nicolas Moulin, président de l’association. En février, au siège de la Direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), l’association a reçu la médaille de la Jeunesse, Sport et Engagement Associatif. Une remise de décoration qui s’est effectuée en présence des présidents des associations signataires de la charte des associations. UN CHEF D’ORCHESTRE « Cette distinction nous la devons à l’énergie que nous déployons au service de la sauvegarde du patrimoine de la gendarmerie, une institution vieille de plus de 200 ans », ajoute Nicolas Moulin qui a reçu, non sans fierté, la médaille des mains du général d’armée Richard Lizurey, directeur général de la gendarmerie nationale. Car, il est vrai que l’engagement de l’ACSPMG est reconnu par les autorités civile et militaire (2). « Le bénévolat est très prenant. On ne compte Pierrefeu-du-Var Charte de proximité - La ville s’engage pour les artisans Le 21 mars, Roland Rolfo, président de la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région, et Patrick Martinelli, maire, vont signer une Charte de soutien à l’activité économique de proximité. Un acte officialisant la collaboration entre les deux institutions qui s’est déroulé en présence des entreprises artisanales, partenaires économiques et élus du territoire, à la salle des Tonneaux, avenue des Poilus (Espace Bouchonnerie à 17h30). En effet, les élus de la Chambre de métiers et d’artisanat ont fait de la proximité un axe majeur de leur mandature. « À ce titre, nous avons sollicité l’ensemble des maires du département pour leur proposer de signer une Charte de soutien à l’économie de proximité », explique Roland Rolfo. Il ajoute  : « Dans le Var, la ville de Pierrefeu-du- Var a répondu favorablement, en s’engageant à adopter une politique affirmée en faveur des entreprises artisanales situées sur la commune et de valorisation du « Consommez local, consommez artisanal », auprès de ses habitants ». QUATRE PRIORITES L’engagement porte sur quatre priorités. pas son temps au service des associations car il faut conjuguer la vie professionnelle et familiale. Ce n’est pas toujours évident. Avec cette décoration, c’est un travail d’équipe qui est récompensé, équipe sur laquelle je peux m’appuyer et je tiens, par l’intermédiaire de la Gazette du Var, la remercier pour sa motivation et l’énergie déployée depuis des années. Une association, c’est un peu comme un orchestre  : Il faut des instruments, des musiciens et un chef d’orchestre pour mener à bien la partition », précise Nicolas Moulin, avec un certain lyrisme. 75ème ANNIVERSAIRE DU DEBARQUEMENT Pas de répit pour les membres de l’association, puisqu’elle vient de mettre en place plusieurs comités de pilotage pour les prochaines commémorations dont les expositions seront finalisées au mois d’août dans de nombreuses communes du Var. Le premier comité a été initié à Collobrières avec la municipalité et les partenaires. Plusieurs réunions de travail sont déjà programmées et chacun des intervenants s’affaire aux travaux de recherche car ce n’est pas la matière qui manque. Nicolas TUDORT (1) Le bureau de L’ACSPMG est composé de  : Nicolas MOULIN (président) Alain MAURIN (secrétaire), Joël SICARD (trésorier), Daniel BAERT (chargé des relations publiques), Richard MAISONNAVE (expert en patrimoine et histoire militaire), Alain BLANCHOT (photographe), Fortuné MIKALLEF (porte-drapeau), Joël ORY Jean- Marc TINANT (membres consultants) et Jean-Baptiste GRAFFIN (membre consultant, relations publiques pour Paris et départements limitrophes). Contact  : acspmg. contact@gmail.com ou 09 74 62 85 24. (2) Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale, médaille d’honneur du Conseil Départemental du Var, Palmes de Bronze de la Fondation du Bénévolat, médailles de nombreuses municipalités, membre honoraire et médaille de l’Institut Européen des Arts Contemporains, médaille de la Société Académique Arts-Sciences et Lettres, des encouragements publics, du civisme et dévouement, etc. Photos  : SIRPAGEND -FG - ACSPMG ; wk.-v ; 7,WW.,14, PARTENAIRES FINANCIERS LES BIENVENUS Véritables fondations patrimoniales qui régissent l’institution, les textes, lois, décrets et règlements contenus dans les nombreux ouvrages détenus par l’association, ouvrages dits du « mémorial de la gendarmerie » vont connaître une rénovation dans les règles de l’art. Le choix du prestataire s’est porté sur l’atelier de reliure de l’Institut de la Légion Étrangère à Puyloubiers. Pour mener à bien cette action de préservation, l’association recherche des partenaires financiers. Le coût par ouvrage restauré reste dans le raisonnable et la quantité de volumes a été fixée à une trentaine. À l’issue de leur restauration, les ouvrages seront exposés dans les collections de l’association puis mises à la disposition des musées, à l’occasion d’expositions temporaires. Le président de la Délégation Var détaille le contenu de cette charte  : « Il s’agit de faciliter la promotion des savoirs-faire artisanaux locaux auprès des consommateurs et diffuser le label « Consommez local, consommez artisanal », pour la valorisation des produits locaux. Elle vise à maintenir et renforcer l’activité artisanale sur le territoire de la commune et permettre le renouvellement des entreprises artisanales en encourageant la reprise d’entreprise. Enfin, nous souhaitons soutenir la politique volontariste de la Chambre de métiers et de l’artisanat au travers de son offre de services qui repose sur l’accompagnement et le suivi des porteurs de projet et des artisans installés qui souhaitent développer leur activité ». Mars 2019 - #77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :