La Gazette du Var n°77 15 mar 2019
La Gazette du Var n°77 15 mar 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°77 de 15 mar 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (245 x 320) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères, une nouvelle place Clémenceau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito La Gazette du Var se dédouble dans le golfe de Saint-Tropez ! C’est fait ! On y pensait depuis plusieurs mois. À partir du 20 mars, La Gazette du Var compte, à nouveau, une édition à part entière et autonome dans le golfe de Saint-Tropez. Ce retour est, d’ailleurs, salué par Sereine Mauborgne, députée de la 4ème circonscription du Var. Ainsi, tous les 20 de chaque mois, une nouvelle édition mensuelle de 20 pages, tirée à 10 000 exemplaires, couvrira l’ensemble des 12 communes de l’intercommunalité ! Et, permettra à tous nos lecteurs de retrouver leur journal dans les points habituels de distribution. Pour notre groupe (rédacteurs, photographes, secrétaire, graphiste et commerciaux), c’est une belle prouesse à l’heure des ravages du numérique qui fait migrer (hélas) trop de lecteurs et d’annonceurs vers la presse Internet, quasigratuite. Pour assurer la pérennité du titre, il a été décidé que l’aspect commercial serait pris en charge par une équipe dédiée et autonome, afi n d’assurer une plus grande proximité avec les clients particuliers et les entreprises. Mais, la renaissance de l’édition du golfe de Saint- Tropez de La Gazette du Var démontre qu’il existe une place pour un journal qui veut correspondre aux attentes de ses lecteurs. L'Édihon du Golfe de Salnr-Troper de la IEBZErt du Var Nouvelle fo Tous les 20 du mois mots à a partir de mars 2019 Mars 2019 - #77 Cette édition répond, également, à la demande légitime des lecteurs haut de gamme (personnalités, cadres d’affaires, etc.) qui atterrissent, chaque jour, à l’aéroport du golfe de Saint-Tropez. Ce public était dans l’attente d’un magazine, dédié à l’économie du territoire. En cela, la Gazette du golfe de Saint-Tropez sera, de fait, le 1er journal économique de la presqu’île. À ce titre, cette édition est réalisée en partenariat avec l’aéroport du golfe de Saint-Tropez, qui nous soutient dans nos efforts. Que son directeur en soit remercié. Au-delà, cette édition du golfe de Saint-Tropez était attendue par de nombreux lecteurs et c’est un peu aussi, sous leur amicale pression, que nous rééditons cette édition autonome du 20 mars au 20 octobre. Son contenu sera tourné, prioritairement, vers l’économie à travers de nombreux portraits de petites et grandes entreprises, d’informations sur le tourisme, sur la vie des collectivités et sur celle des élus, locaux, départementaux, régionaux ou nationaux. Bref, celles et ceux qui font vivre le territoire au quotidien et pour lesquels nous serons attentifs autant à leurs demandes qu’à leurs préoccupations. Gilles CARVOYEUR, directeur des publications et des rédactions la gazette EuVa r de la porte des 11-1d111-E5 à id Méditerranée Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Editorialiste Bernard Bertucco Van Damme Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr Nouvelle formule ! Bureau de Toulon Thierry Cari Patrick Michel Louvois Julien Azoulai Bureau de La Londe Francine Marie Michel Romano Pascal Jolliet - Nicolas Tudort Photographes Jean Michel Elophe Pascal Azoulai - Philippe Olivier Olivier Lalanne - Laurent Monition Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures Dépot légal en cours Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Retrouvez-nous sur www.lagazetteduvar.fr Le premier journal économique du Golfe de St-Tropez
Région 3 Interview François de Canson  : « Un coup de projecteur international et exceptionnel sur notre région » Pour François de Canson, président du Comité Régional de Tourisme(CRT), « Rendez-vous en France est un événement qui fait gagner 10 ans de notoriété à l’international ». Au lendemain des pré-tours qui ont été organisés dans toute la région, et notamment sur le territoire de Méditerranée Porte de Maures (MPM), François de Canson fait le point pour La Gazette du Var. Pouvez-vous nous éclairer sur le Salon RDV en France ? François de Canson. Cet événement est le plus grand événement en France de l’intermédiation touristique et représente une opportunité exceptionnelle pour le développement de notre économie touristique qui pour mémoire représente 18,9 milliards de retombées économiques, c’est à dire 12,5% de notre PIB et plus de 140 000 emplois qui ne sont pas délocalisables. Le Salon Rendez-vous en France est de portée mondiale. Il est le fruit d’une candidature obtenue par Renaud Muselier grâce à la mobilisation du CRT, que je préside, des équipes de Provence Tourisme et de l’Office Métropolitain de Tourisme et des Congrès de Marseille. Merci aussi à Atout France pour l’organisation d’un tel événement dans notre région, avec le soutien de toutes les régions de France via leurs Comités Régionaux de Tourisme. En amont de ce salon, 26 pré-tours ont eu lieu en Provence-Alpes-Côte d’Azur du 14 au 18 mars  : 15 en Provence, 5 dans les Alpes et 6 en Côte d’Azur. 400 tour-opérateurs sont attendus dans notre région à cette occasion. Les pré-tours sont coordonnés par le CRT, et financés par les agences départementales (04, 05, CRT06, 13, 30, 83, 84), les offices de tourisme de Nice et de Marseille, et leurs partenaires. Qui est présent sur ce Salon ? FdC. 924 tour-opérateurs et 40 journalistes du monde entier, 70 pays représentés, 770 exposants français, dont 224 de Provence- Alpes-Côte d’Azur, soit près de 30%, 2 jours de workshop les 19 et 20 mars, au Parc Chanot et 25 000 rendez-vous programmés, dont 7 000 concernant des exposants de notre région. Le Salon Rendez-Vous en France, cela sert à quoi ? FdC. Les régions mettent en avant leur destination. Les partenaires de la destination ont chacun des tables de rendez-vous. Pour la délégation de la Région Sud, le stand régional met en avant les 3 marques monde Provence, Alpes et Côte d’Azur. La délégation comprend 217 stands. Chaque exposant a un planning de rendez-vous avec les Tours Opérateurs qui se succèdent toutes les 20 minutes pendant les 2 jours. Au total, c’est environ 6 500 rendez-vous qui sont réalisés entre les destinations de la région Sud et les tour-opérateurs. Chaque exposant met en avant ses qualités, ses tarifs, et engage des négociations pour être référencé dans la distribution du tour-opérateur. C’est pourquoi, le CRT Provence Alpes Côte d’Azur a créé un catalogue de nouveaux parcours présentant les nouveautés classées par thématique pour que chaque TO puisse faire son marché en fonction des attentes précises de ses clientèles et démontrer la proximité entre nos destinations et paysages, éléments qui font la différence par rapport à nos concurrents. Il s’agit de mieux répartir les flux touristiques sur l’ensemble du territoire. Nous souhaitons démontrer les complémentarités entre les grandes villes (Marseille, Nice, Toulon, Avignon) et l’arrière-pays. Il s’agit, également, de faciliter la commercialisation par la mise en avant sur chaque pré-tour des contacts les plus pertinents, agences réceptives, office de tourisme, etc. Plus globalement, quelle est la stratégie régionale pour promouvoir le tourisme ? FdC. La Région a confié le soin au Comité Régional de Tourisme de développer une démarche de promotion et de communication ciblant, en priorité, les marchés étrangers. Pour ce faire, il prend appui sur la nouvelle dynamique autour de nos 3 grandes destinations et leur marque monde Provence, Alpes et Côte d’Azur. Pourquoi les 3 marques Mondes ? FdC. La clientèle internationale est la clientèle visée prioritairement car elle dépense 2 fois plus que la clientèle française. Mais, pour promouvoir nos destinations à l’international, cela nécessite des budgets importants, qui ne peuvent pas être suffisants si chacun l’assure de son côté. L’idée a été de « chasser en meute », de rassembler les différents acteurs sous les marques mondes pour obtenir les budgets suffisants pour exister de nouveau à l’international et que les touristes pensent à nous, au moment où nous sommes attaqués par des destinations concurrentes qui se structurent. Cela nous permet d’être plus agressifs et plus visibles dans notre promotion à l’international, à l’image des dernières campagnes de publicité réalisées dans le monde, avec l’aide d’Atout France et d’entreprises privées, et qui nous placent, désormais, au niveau de marque de destination de pays comme Brand USA ou Visit Britain. Et en termes de résultats ? FdC. En 2018, le tourisme international s’est encore renforcé. Il représente, aujourd’hui, 40% de la fréquentation hôtelière et dépasse 60% dans les hôtels 5 étoiles. Avec 9,2 millions de nuitées hôtelières, le tourisme international a atteint un niveau record cette année, depuis 2010 ! C’est dire l’importance du rayonnement de nos destinations monde. Les marchés lointains d’Amérique et d’Asie se sont, particulièrement, distingués avec des progressions de 2017 à 2018 dépassant 10% et même + 18% pour les États-Unis, 25% pour le Japon ou encore + 19% pour le Moyen Orient. Quelles sont vos perspectives en matière de promotion touristique ? FdC. L’économie touristique évolue très vite. Il ne faut surtout pas s’endormir sur nos lauriers. Nous avons fixé de nouveaux objectifs et investi pour préparer le tourisme de demain. Nous devons investir dans notre offre pour qu’elle soit au plus proche des attentes de nos clients, qui évoluent en permanence, et améliorer l’accueil. Nous devons faciliter l’accès direct à notre territoire et renforcer notre promotion. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Mars 2019 - #77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :