La Gazette du Var n°75 15 fév 2019
La Gazette du Var n°75 15 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de 15 fév 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,7 Mo

  • Dans ce numéro : le Sud et Toulon sont créateurs d'emplois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Défense Février 2019 - #75 Marine Nationale Un nouveau commandant pour la frégate Guépratte Le 18 janvier, le capitaine de vaisseau (CV) Jean-Michel Martinet, adjoint à Toulon de l’amiral commandant la Force d’action navale (FAN), a fait reconnaître le CV Olivier Roussille comme commandant de la frégate type La Fayette (FLF) Guépratte, en remplacement du CV Jacques Mallard. Durant les 18 mois de commandement du CV Mallard, les marins du Guépratte ont passé plus de 8 mois en mer. Ils ont été déployés en Mer Noire, dans l’océan Indien en passant par le Golfe arabo-persique et la Méditerranée orientale. Ils ont mené de nombreuses opérations, participant directement à la lutte contre les trafics illégaux, la piraterie ou le terrorisme. OPERATION HERACLES Le CV Olivier Roussille, natif de Toulouse, a rejoint la Marine nationale en 1997 en intégrant l’École navale. Breveté pilote d’avion en 2003, il est affecté à la flottille 21F, à Nîmes-Garons (ancienne base de l’aéronautique navale (BAN), d’affectation des avions de patrouille maritime, sur Atlantic). Il participe à de nombreuses opérations, dont l’opération Héraclès à Djibouti en 2004 et Atalanta en 2010. Affecté par la suite en tant que directeur de promotion à l’École navale, il a réussi durant cette période le concours de l’École de Guerre. Décoré à de multiples reprises, il est affecté à l’état-major de l’aéronautique navale (ALAVIA), à Toulon, en tant que chargé de mission depuis septembre 2018. BATIMENT DE COMBAT POLYVALENT Admise au service actif en 2001, la FLF Guépratte est un bâtiment de combat polyvalent, capable d’opérer seul ou au sein d’une force navale. Grâce à sa conception furtive, ses équipements, son autonomie et son hélicoptère embarqué, elle peut opérer dans tout type de mission  : opérations spéciales, recueil de renseignement ou encore la lutte contre les trafics illicites. D’une longueur de 125 mètres et d’une largeur de 15 mètres, elle est armée par un équipage de 161 marins. La ville marraine du Guépratte est Metz. 4 autres frégates de ce type sont en service dans la Marine nationale (Surcouf, Courbet, Aconit, et La Fayette). Photos Marine nationale Un nouveau commandant pour le PHM Commandant Bouan Le 17 janvier, le capitaine de frégatte Yann-Éric Noat a pris le commandement du patrouilleur de haute mer Commandant Bouan (PHM CDT Bouan), en remplacement du capitaine de corvette Rémi Kaufmann. Durant les 12 mois de commandement du capitaine de corvette Kaufmann, les marins du Commandant Bouan ont, notamment, été engagés dans le golfe de Guinée en mission « Corymbe » dont le but est la sécurisation et la coopération régionale, mais aussi durant l’exercice de coopération « African NEMO ». OPERATIONS DE DEFENSE AERIENNE Le capitaine de frégate Yann- Éric Noat, natif d’Antibes, a rejoint la Marine nationale, en 2002, en intégrant l’École Navale. À sa sortie de l’École, il se spécialise dans le Système d’Information et de communication (SIC) et exerce ses premières responsabilités en tant que chef de quart et chef de service à bord d’unités embarqués à Nouméa, Toulon et Halifax (Canada). Il est ensuite affecté comme chef de service SIC sur la frégate Forbin où il s’aguerrit dans le domaine des opérations de défense aérienne, durant les opérations Agapanthe 2012 (Afghanistan) puis Harmattan (Libye). Il rejoint le porte-avions Charles de Gaulle à l’été 2016 en tant que chef du service SIC et officier de conduite des opérations. Il participe à l’opération Chammal en Méditerranée Orientale puis au chantier de refonte à mi-vie du porte-avions. SOUTIEN AUX FORCES SOUS-MARINES Admis au service actif en 1984, le patrouilleur de haute mer Commandant Bouan est un bâtiment de combat polyvalent capable d’assurer de nombreuses missions comme le soutien aux forces sous-marines stratégiques, la surveillance des approches maritimes, et l’action de l’État en mer (sauvetage, police des mers…). D’une longueur de 80 mètres et d’une largeur de 10 mètres, il est armé par un équipage de 87 marins. Le Commandant Bouan n’a pas de ville marraine, mais il entretient des liens avec la ville d’Agen. 7 autres patrouilleurs de ce type sont en service dans la marine nationale (4 basés à Toulon et 3 Brest). Photos Marine nationale
En partenariat avec la Mutualité Française Cbli\:) MUTUALITÉ Social13 FRANÇAISE Réforme de la résiliation des contrats mutuelles Dominique Trigon  : « Un mauvais coup porté à la solidarité » Le gouvernement souhaite modifier les règles de résiliation des contrats des mutuelles, via un amendement au projet de loi Pacte. La Mutualité Française fédère la quasitotalité des mutuelles en France. Elle représente 650 mutuelles dans toute leur diversité  : des complémentaires santé qui remboursent les dépenses des patients, mais aussi 2 600 services de soins et d’accompagnement (établissements hospitaliers, services petite enfance, crèches, centres dentaires, centres spécialisés en audition et optique, structures et services tournés vers les personnes en situation de handicap ou les personnes âgées…). « CETTE REFORME PASSE À COTE DU SUJET » Pour Dominique Trigon, président de la Délégation du Var  : « Le projet du gouvernement permettrait à un assuré de changer de complémentaire santé au bout d’un an de contrat, lorsqu’il le souhaite et non plus en chaque fin d’année. La Mutualité Française estime que cette réforme non concertée et sans étude d’impact est une fausse bonne idée qui aura un impact négatif pour les assurés. Si l’objectif est de baisser les cotisations des mutuelles, cette réforme passe à côté du sujet. Les cotisations sont le reflet de l’évolution des taxes qui pèsent sur les mutuelles et des dépenses de santé qu’elles remboursent et qui ne cessent d’augmenter. Si l’objectif est de baisser les frais de gestion, c’est une fausse bonne idée parce que cette mesure va au contraire les augmenter quasi automatiquement au moins dans un premier temps. Et quel intérêt pour les Français qui peuvent déjà aujourd’hui changer tous les ans de complémentaire ? La résiliation, à tout moment, se retournerait contre les assurés les plus fragiles qui sont aussi les moins nomades ». « UNE INITIATIVE INSPIREE PAR L’INDIVIDUALISME » Le responsable mutualiste varois ajoute  : « Cette mesure peut même constituer un obstacle à la nécessaire transformation du système de santé et à la régulation des dépenses de santé. Dans le cadre du tiers payant généralisé, les mutuelles Revalorisation de la Prime d’activité La CAF du Var face aux défis de la Prime d’activité Dans le cadre de la loi portant sur les mesures d’urgence économique et sociale, le gouvernement a annoncé l’augmentation du montant et du nombre de bénéficiaires de la Prime d’activité. Au total, près d’un million de foyers supplémentaires pourraient en bénéficier. La Prime d’activité est un complément de revenu mensuel versé, sous condition de ressources, aux actifs dès 18 ans, qu’ils soient salariés ou travailleurs indépendants. Elle est versée par les caisses d’Allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité sociale agricole (MSA). LA CAF EST MOBILISEE Julien Orlandini, directeur de la CAF du Var, explique les démarches à suivre  : « Elle prend en compte l’ensemble des revenus de la famille, ainsi que le nombre de personnes présentes au foyer pour calculer les droits aux prestations familiales et sociales, afin de soutenir davantage les foyers aux revenus modestes. La Prime d’activité est versée mensuellement, à terme échu. C’est pour cela qu’elle est versée à partir du 5 du mois suivant la demande. Cette mission a été confiée à la branche Famille. La CAF du Var est au rendez-vous et est entièrement mobilisée pour cette mise en œuvre. C’est un défi considérable » ! Il ajoute  : « Défi du volume, puisqu’il nous a fallu traiter les demandes de plus de 14 000 nouveaux bénéficiaires (10 fois le volume #411t 4.e jr AtLOCAT/ONS fAhliUMÉS Caf du Var caffr s’étaient engagées à donner aux professionnels de santé des garanties de paiement, sur présentation d’une carte mutualiste, parce qu’elles acceptaient de considérer que les droits mutualistes étaient valides. Avec la résiliation à tout moment, le risque d’indu deviendrait considérable et rendrait inapplicables les engagements des mutuelles. Si l’objectif est de baisser les frais de gestion, c’est une fausse bonne idée parce que cette mesure va au contraire les augmenter… Ce dispositif risquerait de déstructurer, une fois de plus, les mécanismes qui organisent la mutualisation et la solidarité et remettre en cause les actions de prévention et d’action sociale qui ne peuvent s’inscrire que dans le temps long. Au moment où de nombreux Français font habituel) et assurer en même temps la réussite du renouvellement des droits payables début février. Défi du pilotage, puisque cela implique une réactivité et une agilité très fortes des équipes face à une charge exceptionnelle. Défi du service, car les flux et demandes d’information sont très élevés. Défi social, enfin, car il s’agit d’être au rendez-vous de la confiance des pouvoirs publics et des citoyens, pour soutenir le pouvoir d’achat. La CAF 83, à travers ses équipes soutenues par le Conseil d’Administration, est au rendez-vous car elle peut s’appuyer sur sa capacité d’adaptation et son expérience dans la mise en œuvre de réformes réglementaires (RSA, prime d’activité...) ». DELAIS DE PAIEMENT Le directeur reprend  : « Néanmoins, si nous restons vigilants à offrir la meilleure qualité de service, la mise en place de cette revalorisation, associée à une période de renouvellement des droits traditionnellement chargée, peut avoir des incidences sur nos délais de traitement. Nous lançons un appel à la compréhension de nos usagers et leur assurons que tous les efforts sont à l’œuvre pour maintenir notre qualité de service. Les nouveaux demandeurs, ou les personnes ayant un doute sur leur droit, pourront passer par le simulateur avant d’entamer une démarche. part de leurs difficultés pour accéder à une complémentaire santé et réclament plus de cohésion, cette mesure réduit la complémentaire santé à un bien de consommation courante, où la seule question est le calcul coût/avantage immédiat pour soi-même et rien que pour soimême. La Mutualité Française s’élève contre cette initiative inspirée par l’individualisme et qui constituerait un mauvais coup porté à la solidarité ». LA MUTUALITE FRANCAISE DANS LE VAR La Délégation Départementale Var de la Mutualité Française Sud, présidée par Dominique Trigon, réunit 12 Conseillers issus de 12 mutuelles présentes sur le département. Elle fédère 152 mutuelles dans le Var et compte 273 566 adhérents. Elle décline les missions fédérales, anime et coordonne la vie mutualiste en lien avec ses mutuelles sur le territoire. Le Service Prévention Promotion Santé, dont le groupe de travail est présidé par Sandrine Falasco, décline de nombreuses actions toute l’année et pour tous les publics. Chaque situation étant particulière, les droits seront calculés sur la base des éléments fournis, dans une limite de 100 € par bénéficiaire ». Photo Gilles CARVOYEUR DEMARCHES 100% DEMATERIALISEE Les démarches s’effectuent en ligne, de manière 100% dématérialisée. Aucune demande papier ni pièce justificative ne sont nécessaires. Le simulateur et la demande de la Prime d’activité élargie sont disponibles, depuis le 1er janvier, sur le site caf.fr. Pour les usagers qui n’ont pas accès à Internet, des outils numériques en libre accès sont à leur disposition dans les accueils de la CAF du Var, ainsi que dans les locaux des partenaires relais (Maisons de services au public, points d’accès numériques...). Les personnes déjà bénéficiaires verront leur prime automatiquement revalorisée. Une fois que la première demande de Prime d’activité a été faite, la prestation est versée tous les mois par la CAF. Les bénéficiaires doivent déclarer tous les 3 mois leurs revenus du trimestre précédent, sur caf.fr ou sur l’applimobile « Caf-Mon Compte ». Février 2019 - #75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :