La Gazette du Var n°75 15 fév 2019
La Gazette du Var n°75 15 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de 15 fév 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,7 Mo

  • Dans ce numéro : le Sud et Toulon sont créateurs d'emplois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito Soulever les problèmes, ce n’est pas les régler ! La controverse civique et sociale à l’égard du président Macron apparaît comme une contestation « anti système » et une remise en cause de l’État et de ses institutions. À ce titre, l’ancien président Hollande fait son meaculpa et reconnaît, parcourant la France depuis la fi n de son mandat, une part de responsabilité dans des décisions malencontreuses en matière d’impôts ! Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! En même temps, lors de ses marathons télévisuels, le président Macron continue de lancer ses petites phrases arrogantes  : « Les Jojos en gilet jaune », « ceux qui sont moins bons à l’école ne doivent pas être livrés à eux-mêmes ». Mais, le talent d’orateur du président ne suffi t pas à créer un sursaut à sa politique (hausse des impôts et des taxes, taxation des retraités, insécurité, noncontrôle de l’immigration ou Europe fédérale). Pourtant, il existe des cancres, devenus de brillants entrepreneurs, des grands patrons, qui n’ont pas passé de longues années sur les bancs de l’école ! En politique, citons le cas de René Monory, ancien mécanicien, devenu maire, président de Conseil général et régional, président du Sénat, et initiateur du Futuroscope ! Cela démontre que la France a du talent et du savoir-faire et qu’il faut juste libérer les énergies, permettre aux entreprises de fabriquer en France, tic Ellerrv,nut, salade de ccee, aux rou.ns Mogre Lie canar,  : savGc au>, cdocs chieronucre'endive, ô el pommes. aer,ch^es. Sélect/on frorroere 50,3P,rd de Exsudernewuée pC,her ou ml cr su !t.11. fir. üzrz pcsnmes Cohi vin de,para ô cesr rét ?...5 ccorcté on en Vedette avec Jean Posa LOUVOIS DEJ EU N ER DANSANT Menus -, 23,50 € 5Eissants e la Imnae anal ab.1 ceins FarrIIIMS Icare Rensokenomonto à tà reerdion an l'Lsco le LoueniF. p12213 79 W - 4731 97 4C,I1 Février 2019 - #75 sans subir la concurrence déloyale des pays asiatiques, pour créer des richesses et donc de l’emploi pour les jeunes. Il existe des marges de manœuvre, puisque les services de l’État identifi ent des pertes de 80 milliards d’ € de fraude. Si on la calcule, on doit bien savoir où elle est ! À cela vient s’ajouter une vingtaine de milliards d’ € perdus à cause des retraités qui partent à l’étranger (Portugal, Belgique, Italie, Thaïlande), gagnant dans ces pays d’accueil, 30 à 50% de pouvoir d’achat. Pourquoi ne pas suivre les préconisations simples d’UFC-Que choisir, qui avec douze mesures concrètes, propose une progression du pouvoir d’achat de plus de 9 milliards, soit 320 € par ménage ! Il est temps de redonner la souveraineté au peuple de France, avec une baisse de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité, et une baisse signifi cative de toutes les rentes, privilèges et retraites des élus et hauts fonctionnaires d’État. Et, puisqu’il faut traverser la rue pour trouver du boulot, il serait temps que le ministère des Affaires Européennes s’y mette ! Quand on voit le scandale sanitaire de la viande avariée en provenance de Pologne, on se demande comment se passent les contrôles sanitaires aux frontières ? Bernard BERTUCCO VAN DAMME Dimanche Mars 2019 dès 12h au restaurant a le Patio a 1+- 4 IGESA la gazette dul/dr de la port des maures à la médIterranép Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Editorialiste Bernard Bertucco Van Damme Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr CAVALAI RE r !. DU 22 AU 24 FÉVRIER 2019 DE 10H A 18H - ESP ASSIONY ANIM EOR&ES MARCHÉ D SANS L'ABU D'AU NLRE1.1 PENR. Renseignemenu Bureau de Toulon Thierry Cari Patrick Michel Louvois Julien Azoulai Bureau de La Londe Francine Marie Michel Romano Pascal Jolliet - Nicolas Tudort Photographes Jean Michel Elophe Pascal Azoulai - Philippe Olivier Olivier Lalanne - Laurent Monition Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré - 83250 La Londe Les Maures Dépot légal en cours Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Retrouvez-nous sur www.lagazetteduvar.frC.,WALAIRE*
Élections européennes Jean-Louis Masson  : « Laurent Wauquiez défend une Europe plus humaine » Président de la fédération du Var des LR et parlementaire, Jean-Louis Masson confirme la volonté de Laurent Wauquiez, président des LR, de réveiller la France, « anesthésiée par la politique d’Emmanuel Macron ». Laurent Wauquiez était en visite dans le Var, le 7 février dernier, pour défendre sa vision de l’Europe. Avec au programme un grand meeting à La Garde devant plus de 700 personnes, membres et sympathisants des LR. D’ailleurs, Laurent Wauquiez illustre la volonté des LR de repartir de la base, c’est à dire des territoires pour reconquérir les suffrages des électeurs. Ainsi, le président des LR a entamé un tour de France et ne pouvait manquer de venir dans le Var, troisième fédération des LR en termes d’adhérents (3 000). UNE PLACE POUR LA DROITE REPUBLICAINE La venue de Laurent Wauquiez a permis de clarifier la position du parti par rapport aux élections européennes. Jean-Louis Masson, député du Var, explique  : « En ce qui concerne l’Europe, LR est pour une Europe des nations contrairement à Emmanuel Macron qui prône une Europe plus transnationale. Il a expliqué le choix de la tête de liste. Bellamy, c’est une tête bien faite, forte avec une puissance de réflexion qui adhère aux valeurs des LR. Notre liste, c’est une alternative au libéralisme et aux extrêmes. Emmanuel Macron veut réduire le débat entre les progressistes et les antitout ! À nos yeux, il existe un espace politique entre ces deux alternatives. C’est celui d’une droite républicaine. Les LR défendent une Europe des nations, mais pas une Europe diluée dans le mondialisme. Laurent Wauquiez considère que le projet européen d’Emmanuel Macron n’est pas une bonne idée. Car, l’Europe que Macron défend, c’est l’Europe des technocrates et des normes. Tandis que l’Europe peut être performante quand elle monte des projets véritablement européens tels qu’AIRBUS ou ERASMUS pour les étudiants. Laurent Wauquiez propose même que l’Europe s’engage sur des combats de société comme la lutte contre le cancer ou les maladies orphelines. C’est à dire avec des projets humains. Notre idée, c’est de défendre une Europe des nations, une Europe plus humaine ». DERIVE TECHNOCRATIQUE Le parlementaire varois ajoute  : « Aujourd’hui, on subit une dérive technocratique qui éloigne les Français de l’idéal européen. Pour nos concitoyens, l’Europe, c’est plus de règles, plus de normes, plus de contraintes et qui sont parfois accentuées par la France qui sur-transpose les directives européennes ! Il faut revenir à l’esprit initial de l’Europe, celle défendue par De Gaulle et Adenauer. En termes d’immigration, Laurent Wauquiez souhaite que l’on renforce les contrôles aux frontières extérieures et que l’Europe ne soit plus une passoire permanente. La France n’a plus la capacité d’absorber plus de migrants et, avant même de les accueillir, on doit réfléchir aux possibilités de les intégrer. À ce sujet, Laurent Wauquiez rappelle que c’est aux migrants de s’adapter aux lois de la République et non pas à la République de s’adapter aux coutumes des migrants. Sur le plan économique, Laurent Wauquiez veut qu’on instaure la préférence européenne, c’est à dire une préférence aux entreprises de l’Union, qu’il s’agit des entreprises industrielles, commerciales ou agricoles. En effet, au nom de quelle règle les entreprises françaises et européennes ne Actualités 3 peuvent s’introduire sur les marchés chinois et américains tandis qu’en même temps, les entreprises de ces deux pays envahissent nos marchés, sans contraintes. Ce n’est pas une Europe de l’équilibre. Il faut que les normes qui s’imposent aux entreprises françaises et européennes s’appliquent également aux entreprises chinoises et américaines. Car, outre la concurrence déloyale qui s’instaure, la mise en place des normes a un coût pour les entreprises françaises. Laurent Wauquiez défend l’idée d’une protection de l’Europe pour la placer dans le même état de concurrence. L’Europe doit être respectée dans le monde avec des règles claires, qu’il s’agit d’économie ou d’immigration ». LA FRANCE EST ANESTHESIEE Selon le président des LR du Var  : « La France est anesthésiée par le Grand Débat qui est une campagne électorale qui ne dit pas son nom ! Ce sont les préfets qui invitent les maires et les questions sont fléchées ! Mais, cela, personne ne le dénonce ! Lors de son meeting, Laurent Wauquiez a parlé des valeurs de la droite. Le parti n’est pas fracturé comme certains médias se plaisent à le dire. Laurent Wauquiez a eu le courage de se présenter à la présidence des LR. La base militante est légitimiste et légaliste. Le parti est désormais restructuré ». Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Février 2019 - #75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :