La Gazette du Var n°74 1er fév 2019
La Gazette du Var n°74 1er fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de 1er fév 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères poursuite son embellissement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Métropole VILLE DU PRADET Cinéma ins PET] L S ÉCRANS Janvier - Février 2019 - #74 Le Pradet Louis Imbert, un artiste au style original Né à Decize dans la Nièvre, un département où il revient régulièrement pour s’y ressourcer avec sa famille, Louis Imbert, 70 ans, a toujours vécu dans le Var, où il est arrivé à l’âge d’un an. Depuis sa tendre enfance, Louis Imbert a une âme d’artiste. « J’ai commencé à peindre à l’âge de 12 ans, puis, plus tard, j’ai suivi des études artistiques aux Faites vous une toile ail Pradet beaux-arts de Toulon et Marseille de 1964 à 1972. Ma première exposition date de 1967 ». DES GENES ARTISTIQUES Éducateur de formation, il travaille au Centre Départemental de l’Enfance au Pradet et profi te de sa retraite depuis 10 ans. « Mon père était dans la Marine et musicien de la Flotte. Dans mes ancêtres, je compte un dessinateur et un charpentier. Mais, à part cet héritage artistique, je ne pensais pas, un jour, intégrer l’Académie des Arts, où siègent de nombreux marins. J’avais peut-être des gènes artistiques en moi », raconte, de sa voix douce, cet artiste qui a mené une carrière de peintre en parallèle à son emploi au CDE. « Artiste pluridisciplinaire, Louis Imbert a compris très tôt que la peinture paysagiste pouvait être autre chose qu’une représentation fi dèle de la nature, si belle soit-elle. C’est ce qui fait l’originalité de son œuvre, et sans doute son tourment quotidien, car il est moins aisé de transposer sa vision que de la reproduire plus ou moins exactement. Il réussit à la traduire avec un style original dans des compositions toujours solidement construites, parfois baignées d’une mystérieuse lumière géométrisée », raconte, avec justesse, son ami Jean Perreau, avec lequel il organise, chaque année entre 2000 et 2014, le salon d’art de l’Académie du Var. DE NOMBREUX PRIX ET EXPOSITIONS D’ailleurs, le peintre expose régulièrement depuis 1967 et a reçu de nombreux prix. Ainsi, en 1977 et 1979, il a été primé par la ville du Pradet pour l’ensemble de son œuvre artistique. En 1984, après une expérience cinématographique, il est lauréat du festival amateur de dessin animé de La Valette-du-Var et sélectionné au festival international de dessin animé à Annecy. FRANCIS VEBER Espace des.r.s A Puis, entre 1984 et 1989, il a collaboré avec la COMEX dans le secteur du fi lm d’animation scientifi que. Ce travail lui permet de réaliser le fi lm « La pathologie ORL en plongée sousmarine », primé aux entretiens de Bichat à Paris et primé par la ville d’Antibes au festival mondial du fi lm sous-marin. La même année (1989), il reçoit le 1er prix de peinture de la ville du Pradet. Il est aussi lauréat du concours, lancé par la ville du Pradet à l’occasion du centenaire de la commune, en 1993. Invité d’honneur du 48ème salon d’art de l’Académie du Var en 1999, il est élu membre associé de l’Académie du Var, l’année suivante puis membre titulaire en 2010. En 2003, il devient membre de la commission spécialisée des Beaux-arts pour l’organisation du salon annuel de l’Académie du Var. En 2002, il est primé au 15ème grand prix Dieudonné Jacobs (La Garde). Secrétaire des imagiers provençaux « Le Comité des Arts et de l’Image », entre 2008 et 2011, il expose, en 2012, à la galerie Cravéro au Pradet. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Horaires et programmation www.le-pradet.fr
Compagnons titan 1 : e:1 muni jigut eto/Ue. Freine-hase Les compagnons du devoir à votre service depuis 1994 pour tous vos travaux toitures et couvertures, tuiles, ardoises, charpentes, traitement charpentes, étanchéité, zinguerie, pose de velux, isolation, traitement et évacuation de toitures en amiante. Ligne Directe  : 06 09 83 84 53  : sfttoiture@outlook.fr *dal Retrouvez nous sur notre site maison-schuler.fr iNSTALAUR PA ! ENAIRE quielcoon LAPEYRE VELUI QUAL I BAT RGE Métropole 21 Carqueiranne Robert Masson, maire  : « Il nous est impossible de construire 1000 logements sociaux » ! Pour le premier magistrat  : « En 2019, la ville continuera à surmonter les incertitudes financières qui sont renforcées, chaque jour un peu plus, par l’État ». Robert Masson ne peut cacher sa colère  : « Les lois ALUR puis ELAN sont plus que jamais d’actualité concernant la production de logements sociaux à Carqueiranne. Nous sommes toujours une commune carencée, soumise à une pénalité de plus en plus importante. Il n’est pas possible de réaliser en 10 ans près de 1000 logements sociaux sur notre territoire, comme nous l’impose la loi. Nous défendons, avec énergie, notre commune face aux services de l’État afin que notre spécificité soit prise en compte. Notre document d’urbanisme doit pouvoir évoluer en ce sens et être le reflet de cette volonté que nous partageons. Je le dis d’autant plus fermement que je le constate chaque jour à travers mes rencontres avec les habitants (...) ». QUID DE LA TAXE D’HABITATION ? Et, il s’interroge  : « Par exemple, quid de la taxe d’habitation et de la pérennité du remboursement de son exonération ? Que faire face à cette réalité ? Diminuer les dépenses ? La ville l’a fait régulièrement depuis 2014 en essayant de ne pas impacter la qualité du service public. Démarcher les financeurs institutionnels ? La ville a consacré une énergie considérable, couronnée de succès, grâce à l’écoute bienveillante des collectivités amies  : le Département, la Région et Toulon Provence Méditerranée ». Il ajoute  : « En 2019, la ville intensifiera ses efforts en matière de sécurité. La vie des quartiers et la propreté de la ville sont toujours au cœur de nos préoccupations. La ville continuera sa politique événementielle  : Théâtre in situ la Bayarde, Moments et Instants de Clair Val, feux d’artifice, forum des associations, Aire de Noël, etc. (...) ». DE NOMBREUX TRAVAUX PROGRAMMES En 2019, la ville poursuivra une politique ambitieuse de réalisation de projets structurants comme le détaille le maire  : « Les 15 nouvelles caméras de vidéo-protection seront mises en place, la Maison Municipale de la Petite Enfance agrandie et restaurée sera opérationnelle en septembre, les ouvrants seront changés à l’école Marcel Pagnol, la toiture du réfectoire sera rénovée à l’école Jules Ferry, un dragage partiel du port sera réalisé en début d’année. Pour la plaine polyvalente sportive Riquier, les premiers travaux (piste d’athlétisme et terrain synthétique multisport) sont en cours de réalisation par le Conseil Départemental. La mairie complète cette première phase par la création d’un parc de loisirs avec jeux d’enfants, terrains de jeux de boules. La mise en sécurité de la piste cyclable entre Beaurivage et San Salvadour sera faite par le Conseil Départemental. Un avant-projet sera lancé qui vise à améliorer la place de la République et le centre-ville grâce à des aménagements adaptés. L’accessibilité de l’église sera réalisée (...) ». Enfin, depuis janvier, une antenne de la Métropole Toulon Provence Méditerranée est opérationnelle à Carqueiranne pour effectuer les travaux ou les services qui sont du ressort de la Métropole pour répondre aux besoins des administrés. Janvier - Février 2019 - #74



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :