La Gazette du Var n°74 1er fév 2019
La Gazette du Var n°74 1er fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°74 de 1er fév 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 16,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères poursuite son embellissement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito En plein Grand Débat National, le gouvernement tergiverse toujours sur la taxe d’habitation. Et, pendant ce temps, la maison France est en feu ! Nous allons finir par avoir des nœuds à l’estomac tant la politique fiscale du gouvernement manque de clarté. Pourquoi ne pas attendre les résultats et la gazette uuv Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr ESCALE LOUVOIS Te DÎNER CABARET SPECTACLE DE LA SAINTVALENTM Tarif 45 E le menu Formule hel.rgement chambre nult du F4 fersior avec petit cléleurernt menu de gala Pour un couple ; 140,09 lerl[beSSL alerrlilne's dey buuC pur..-4:1441 - PeLaCe net de e Jacques et gambes à la fleurrte eal aux baisers voies rie CSUStaCé4 Petrtgrenam de veau à La croà4 et sco tulle ce porrrnes de terre mains geint ?. Voiles de 5110141 fareseAres Fendue eu pria eue dans tan Wh, a4rnecclun tilt iniRf ms, - - - Comrle tarirv eu checcIsruee freeee el coulis saurage N4Ctar trablet Jeudi 14 Février 2019 à partir de 20h00 et.e.,[6 A.6,re4.12,-,eie vie est une fleur dont l'amour est lerni&.e CrAhhoese Kerr.rebt kierrÉÉ Dr.sor « 1.1,1.52 4144 Ilêàernr,d nei OU- 43137407 Janvier - Février 2019 - #74 Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré 83250 La Londe Les Maures Dépot légal en cours Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Tout va très bien Mme la Marquise ! propositions du Grand Débat National pour officialiser et valider des choix. Ce gouvernement, en manque de «confiance en soi«, complique les données du problème, au point de ne plus savoir par quel bout l’aborder. Nous avons face à nous une génération d’Harry Potter, des vrais apprentis sorciers qui procèdent de manière brouillonne et expérimentale. Incroyable à ce niveau de l’État. Alors que plusieurs ministres ont évoqué l’hypothèse d’un maintien de la taxe d’habitation pour les 20% de ménages les plus riches, le ministre des Finances Bruno Le Maire a pris ses distances avec ce scénario. Il expliquait lors d’un colloque à Bercy sur l’économie verte  : « J’ai redit dimanche qu’il fallait aller au bout de la suppression de la taxe d’habitation. Aller au bout de la suppression de la taxe d’habitation, cela veut dire aller au bout de la suppression de la taxe d’habitation ». Le sujet de la taxe d’habitation est revenu dans le débat en raison des critiques du mouvement des gilets jaunes contre la politique fiscale du gouvernement qu’ils jugent inégalitaire. Ainsi, les médias parisiens nous abreuvent de sondages qui affirment que pour les patrons du CAC 40, les trois-quarts paieraient leurs impôts en France ! Mais quid des autres ? Et, en même temps, les scientifiques nous démontrent que sur le plan biologique nous ne sommes pas égaux. En même temps, d’autres nous prouvent qu’hier était bien plus épouvantable qu’aujourd’hui ! Pour autant, est-ce une raison pour qu’une partie des Français, «ces gens qui ne sont rien«, selon les ministres du Gouvernement, soient des laissés pour compte ? Je vous cite cet exemple  : J’ai interviewé, dernièrement, un jeune comptable de 27 ans, en intérim depuis 9 mois chez LVMH, qui manifeste en gilet jaune sur les Champs Élysées. Un de ses collègues comptable, en contrat CDI chez ce même employeur et qui se plaint des manifestations et des gilets jaunes, a touché la prime défiscalisée, gagnée de haute lutte par... les gilets jaunes ! Tandis que notre jeune comptable en intérim, lui n’a rien touché ! Nous sommes bien devant des problèmes de traitement égalitaire des salariés français. Encore plus surprenant, silence radio des corps, dits intermédiaires, à savoir les syndicats, quasiment inexistants depuis le 17 novembre ! Surprenant voire inquiétant ! Pendant ce temps, l’écurie France est en train de brûler ! En effet, Monsieur le Président ce n’est pas «Open Bar«, ni le Club Med pour tout le monde en France ! Surtout qu’en pleine crise de pouvoir MARDI 12 FEVRIER - 20H 16ÉME JOURNÉE CHAMPIONNAT D1- PALAIS DES SPORTS Crédite-éMutuel d’achat, on annonce, très maladroitement, une augmentation des prix dans les grandes surfaces, de l’ordre de 7%, soit 1 milliards d’ € pour, paraît-il, aider les agriculteurs français, alors que ce sont les industries agro-alimentaires et les intermédiaires qui se font du «beurre« sur le dos des consommateurs ! C’est vraiment le monde à l’envers ! En quoi, l’augmentation du prix d’un litre de COCA COLA va permettre aux agriculteurs français de gagner plus à la fin du mois. C’est encore un dispositif sorti d’un esprit torturé d’un Énarque ! Car l’histoire semble bégayer ! Nous nous souvenons de la baisse de la TVA pour les restaurateurs qui devait favoriser les salaires et les embauches. Au final, les chiffres ont démontré que les résultats n’étaient vraiment pas au rendezvous. Et, pour conclure, il faut se souvenir de ce cri du cœur d’un bon nombre de citoyens, en novembre 2018, qui concernait l’avalanche de taxes et d’augmentation. Des familles exsangues et qui n’ont plus rien à donner pour payer la misère du monde, que les «bobos« s’évertuent à vouloir sauver quand près de 10 millions de Français tirent le diable par la queue ! Mais pour les partisans d’Emmanuel Macron, tout va très bien Madame la Marquise ! Bernard BERTUCCO VAN DAMME PARTENAIRE AU MATCH BILLETTERIE  : WWW.TSCVHILITI YO 11d Km mi go at
or 1(0 Métiers Artison ut C=3 En partenariat avec la CMA Actualités 3 Convention Pôle emploi et la Chambre mobilisés ensemble pour l’emploi Le 23 janvier, le président de la Délégation Var de la CMAR, Roland Rolfo, et le directeur territorial Pôle emploi Var, Marc Zampolini ont signé un partenariat entre Pôle emploi Var et la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région. Pôle Emploi et la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région ont donc acté la déclinaison départementale de la convention régionale, signée le 1er septembre 2016, et ce pour une durée de 3 ans. Avec cette convention, Pôle Emploi et la CMAR, poursuivent leur action en faveur des demandeurs d’emploi et des entreprises avec l’accompagnement de retour LES CHIFFRES CLES DE L’ARTISANAT DANS LE VAR Au 1 janvier 2017, l’artisanat dans le Var représente 38% de l’économie marchande avec près de 35 997 entreprises. Cela représente plus de 250 métiers, déclinés en 500 activités réparties dans 4 grande familles  : 44% dans le bâtiment 11% dans l’alimentation 13% dans la production 31% dans les services à l’emploi, formation, la création d’entreprise, recrutement, transmission-reprise… Autant d’axes qui permettent d’œuvrer en faveur de l’emploi et de l’économie locale. Ainsi, les actions engagées visent au développement de l’emploi dans les entreprises artisanales et à la mise en place de passerelles entre l’entreprise et le monde de la formation et de l’emploi. Elles concernent également le maintien des activités de proximité au regard du vieillissement des chefs d’entreprises et des enjeux de la transmission des entreprises sur le territoire des communes varoises et le renforcement des échanges d’information entre les deux entités. MIEUX REPONDRE AUX DEMANDES DES CHOMEURS Pour Roland Rolfo  : « Les objectifs de la convention sont de mieux se connaître pour mieux répondre aux demandes des demandeurs d’emploi et de contribuer à la réussite des projets de créations/reprises d’entreprises artisanales. Il s’agit, aussi, de développer une offre de formation individuelle ou collective contribuant à augmenter l’employabilité des demandeurs d’emploi et d’aider les entreprises à mieux recruter. Nous souhaitons également prendre en compte les enjeux du développement durable et des emplois verts. Enfin, c’est la concrétisation d’un partenariat fort et durable en faveur de l’emploi et de la formation. Ensemble, Pôle Emploi et la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat s’engagent aux côtés des chefs d’entreprise, des demandeurs d’emploi et des apprentis ». DENSITE D’ENTREPRISES SUPERIEURE DANS LE VAR Le président de la Délégation Var détaille le poids de l’artisanat dans le Var  : « La densité des entreprises artisanales (344 entreprises pour 10 000 habitants est supérieure à celle de la France (204 entreprises pour 10 000 habitants). Le chiffre d’affaires de l’artisanat dans le département représente près de 5,5 milliards d’ € . À ce jour, l’artisanat occupe près de 35 842 salariés. De plus, de janvier 2017 à décembre 2017, le nombre de créations d’entreprises artisanales a été de 5289 nouvelles entreprises avec un solde positif de créations d’entreprises de 1815 entreprises. Enfin, l’URMA PACA dans le Var a formé en 2017, 2886 jeunes répartis sur tout le territoire régional, en proposant des diplômes du CAP à des certifications Post-bac. Les apprentis en emploi-formation dans les entreprises artisanales représentent 39,8% du total de l’apprentissage en PACA ». Orientation Dans les Campus de l’Université des Métiers L’opération s’est déroulée le 23 janvier dernier, notamment sur le Campus de La Seyne-sur-Mer. Afin de permettre aux jeunes et à leur famille de découvrir les formations Post Bac et poursuivre leur cursus tout en se formant en alternance, les CFA Régionaux de l’Université des Métiers ouvraient leurs portes. « Les Journées Portes Ouvertes sont l’occasion pour les jeunes de rencontrer et d’échanger avec des apprentis et des enseignants sur les diplômes et les filières présentés. Les publics pouvaient découvrir notamment les BTS, BM (Brevet de Maîtrise) et DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité Gestion) proposés. Les parcours de formation sont adaptés chaque année et de nouvelles formations voient le jour, comme le BTS Management des Unités Commerciales (MUC) du Campus des Arcs », explique Youri. LES CHIFFRES CLES DE POLE EMPLOI DANS LE VAR Le marché de l’emploi 32 530 entreprises hors zéro salarié (données Acoss) au 31 décembre 2016 202 643 salariés (données Acoss) au 31 décembre 2016 52 488 offres d’emploi confiées à Pôle emploi en un an (novembre 2017) Les demandeurs d’emploi  : 68 429 demandeurs d’emploi catégorie A en novembre 2017 31 356 demandeurs d’emploi pour les catégories B et C en novembre 2017 556 millions d’ € d’allocations versées en 2016 10%  : Taux de chômage (source Insee) au 4ème trimestre 2017 Les résultats 70 927 demandeurs d’emploi ont retrouvé un emploi en un an. 70% des demandeurs d’emploi sont satisfaits ou très satisfaits de l’accompagnement de leur conseiller. 72% des entreprises sont satisfaites de leur dernière opération de recrutement. Les aides et les prestations Le montant en 2017 s’élève à 16,7 millions d’ € , dont  : 8,9 millions d’ € d’aides au développement des compétences (coûts pédagogiques des formations individuelles et collectives) 2,5 millions d’ € d’aides pour la rémunération des demandeurs d’emploi en formation, non indemnisés 3,7 millions d’ € de prestations sous-traitées 1 million d’ € d’aides à la mobilité L’objet de la convention fixe le cadre d’une coopération opérationnelle territoriale pour accompagner les demandeurs d’emploi leur parcours de création ou de reprise d’entreprises artisanales et dans leur parcours de formation et de retour à l’emploi, ainsi que les entreprises dans la connaissance de l’offre de service partagée, leurs recrutements, la formation de leurs futurs salariés et la facilitation et l’accompagnement des projets de création-reprise ainsi qu’à la transmission des entreprises. 80% DE REUSSITE Avec l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat Provence- Alpes-Côte d’Azur (URMA PACA – 109 formations, 38 métiers, 9 secteurs d’activité), la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région PACA forme 20% des apprentis de la région dans l’un des 7 Campus. Plus de 80% d’entre eux trouvent un emploi à l’issue de leur cursus. Janvier - Février 2019 - #74



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :