La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 Vallée du Gapeau Janvier 2019 - #73 La Farlède Raymond Abrines, maire  : « Le développement de la centralité se poursuivra par la phase 3 du projet » Pour Raymond Abrines, le maire, « concernant les réalisations et projets en cours, en matière d’aménagements, d’équipements et de réhabilitation de notre patrimoine, notre objectif premier a toujours été qu’ils profitent au plus grand nombre et qu’ils participent à l’amélioration de la qualité de vie et du bien-être des Farlédois ». Ainsi, il explique  : « Le projet principal, celui qui nous tient à cœur, est le projet de centralité. Pour en finir avec l’image de village rue, nous développons un nouveau point fort de la commune, un nouveau cœur de village qualitatif et animé, dynamisant les commerces et favorisant la fixation à l’année de résidents ». BIENTOT LA DEUXIEME PHASE Il poursuit  : « La première phase de ce projet s’est terminée par l’îlot 6. L’offre en logements se diversifie en centre-ville, au cœur des commerces. Apparaissent, aussi, des locaux professionnels et du Conseil départemental et des cheminements piétons, propices aux rencontres conviviales. L’un des noyaux de ce projet est la placette du moulin de La Capelle, nouveau centre de vie, entouré d’équipements publics (crèche, accueil de loisirs, moulin, espace associatif et culturel), et qui accueille, maintenant, le marché de la cerise le troisième dimanche de chaque mois. Inaugurée en 2014, elle a conservé son cachet traditionnel avec son bassin, sa fontaine, ses oliviers ». Le premier magistrat ajoute  : « Nous sommes en train de finaliser les acquisitions foncières pour la deuxième phase du projet de centralité. Les travaux vont se poursuivre au-delà du nouveau mail piétonnier (rue des Félibres). Des logements et services, ainsi que plusieurs commerces, vont structurer la future grande place du marché à l’horizon. Elle s’ouvrira largement sur la rue de la République et sera reliée à la place de la Liberté, entièrement rénovée, par le passage Frédéric Mistral ». DEVELOPPEMENT DE LA CENTRALITE Raymond Abrines reprend  : « Le développement de la centralité se poursuivra par la phase 3 du projet. Cette phase fera naître un espace de respiration qui s’articulera autour d’une bastide, élément remarquable du patrimoine de la commune. Cette bastide va être mise en valeur par un espace où émergera un nouveau parc public. L’espace de respiration valorisera le patrimoine de la commune, comme nous l’avons annoncé dans le cadre de la revalorisation du PLU, porteur de cette dynamique. Pour être cohérent, nous avons imaginé le pendant du projet de centralité, de l’autre côté de la mairie ». Il détaille le futur projet  : « Le complexe immobilier privé «Les terres d’Elyssa« va s’intégrer à l’existant avec un ensemble de logements de qualité. Pour embellir et améliorer la qualité de vie de notre village, nous sommes investis dans l’entretien et la réhabilitation de notre patrimoine et des équipements existants, avec la réhabilitation des ruelles emblématiques, l’enfouissement des réseaux et un travail sur le revêtement de surface. Nous prévoyons un développement des cheminements piétons existants ou à venir afin de valoriser notre patrimoine, en dévoilant ses caractéristiques architecturales, naturelles ou paysagères. Bref, la priorité est donnée aux modes de mobilité doux afin de découvrir ou redécouvrir nos chemins ruraux et de relier des éléments identitaires de notre patrimoine (accès au Coudon, balade des quatre hameaux, oliveraie, nos moulins, nos bastides, la Chapelle de la Trinité). Sans oublier le projet de création d’un parcours de santé ». REVISION DU PLU ET PREMIER PRIX L’élu reprend  : « Cette intention portée par la révision de notre Plan local d’urbanisme (PLU), dans son plan d’aménagement et de développement durable, se traduit par la concrétisation de travaux et la réhabilitation achevée du chemin rural des Peyrons, permettant de connecter le centre-ville et le chemin de la pierre blanche, en passant par le futur éco-quartier du Grand Vallat, la réalisation d’un accès au massif du Coudon, la création d’un pont au-dessus de la source du Réganas. Mais aussi avec une modernisation de l’éclairage public, lancée depuis plus de 6 ans, avec des illuminations de fêtes, des éclairages en LED et la poursuite de l’entretien des voiries et des espaces verts par le Centre technique municipal. Outre, les nouveaux espaces verts, avenue du Coudon, autour des quartiers de la Verdillonne et de la Condamine, à l’entrée des lotissements «La source« et «Les jeunets«, le jardin de la salle des fêtes a été refleuri et embelli. Le Conseil départemental nous a attribué le premier prix du concours départemental «Villes et villages fleuris«. Nous venons de recevoir, la première Fleur de ce concours. Les travaux d’accessibilité des bâtiments communaux, obligatoires dans le cadre des Agendas d’accessibilité programmée, se poursuivent et vont s’étaler sur les 3 années à venir. L’entretien et la mise aux normes de nos écoles se poursuivent également ». NOMBREUX TRAVAUX DE RESEAUX ET DE VOIRIE Raymond Abrines détaille encore plusieurs projets  : « Pour ce qui est de l’amélioration des réseaux et des voiries de la commune, le pluvial a déjà donné de bons résultats. Il sera poursuivi mais il devrait passer à la CCVG. Dans le quartier des Mauniers, des travaux de réseaux et de voirie se poursuivent (400 000  € par an pendant 10 ans, depuis 2014). Par ailleurs, l’extension du hameau des Mauniers est envisagée, dans le cadre des Orientations d’aménagements programmés pour régler le problème de stationnement. Ce projet débutera avec la création d’un parking. De plus, l’assainissement du chemin du Milieu, dans le cadre de l’extension du réseau d’eaux usées est le second tronçon d’assainissement, réalisé fin 2018. En complément, des fourreaux pour la vidéo-protection ont été posés et les enrobés repris sur l’emprise du chemin en travaux. Et, la requalification de la rue de la Gare avec la réalisation des réseaux pour l’eau pluviale et l’assainissement, la création d’une zone de stationnement au croisement avec la rue de la Font des Fabre et la réalisation d’un cheminement piéton. Enfin, des éclairages, une bande mixte piétons/cycles et une bande végétalisée seront installées en fin de travaux ». Le maire se félicite de la rénovation du patrimoine  : « Le clocher et la toiture de la chapelle de La Trinité ont été restaurés en totalité pendant les beaux jours. L’un des côtés, inaccessible, a été dégagé et le carrelage intérieur renouvelé. Plusieurs nouveaux éléments ont été posés (portillon, marches en pierre, nouveau hublot en bois). Les deux portes de l’édifice ont également été refaites. Le lavoir a reçu de nouvelles grilles, fabriquées sur-mesure par le service technique. Une reprise du dallage et de la peinture, l’installation d’une porte en fer forgé et de projecteurs ont accompagné ce changement. La réhabilitation intérieure du moulin de La Capelle et de la salle des fêtes se fera en fonction des possibilités financières ». DEPLOIMENT DE LA FIBRE OPTIQUE ET ECO-QUARTIER Le maire termine  : « Avec la CCVG, nous avons engagé le déploiement de la fibre optique sur le territoire. Les travaux sont en cours sur le domaine privé. Il est important pour ceux qui en font partie de réagir au plus vite, sans quoi, l’accès à la fibre ne sera plus possible une fois les travaux achevés. Rappelons, en décembre 2016, la construction des points de mutualisation, en 2017, le début de déploiement avec câblage par l’opérateur SFR sur les zones prioritaires (écoles, collège zones densément peuplées). Nous avions fin 2017, 1000 prises opérationnelles, en 2018, 1 900 prises, en 2019, 3569 prises et, en 2020, 5375 prises. Sur le secteur de réserve foncière du Grand Vallat, un éco-quartier verra le jour, en concertation avec la population. Le projet a été retenu par la Région en matière de subvention (CRET). Le bureau d’études «Agir en ville« est en charge de l’étude de projet de quartier durable méditerranéen (éco-quartier) dans le cadre de l’OAP du Grand Vallat. Le premier atelier de concertation a eu lieu en octobre 2018 avec la participation de 63 farlédois, permettant d’échanger avec les élus sur leur éco-quartier idéal. Le respect de l’existant est apparu comme une priorité dans les attentes. Pour en terminer avec nos projets, la création d’un nouveau groupe scolaire de 14 classes est l’une de nos priorités. Il est nécessaire, en raison de la vétusté de l’école Marius Gensollen, de type Pailleron, et de l’accroissement de la population et des effectifs, afin de désengorger la circulation. Il sera fait à côté du complexe sportif ». Raymond ABRINES, Maire de La Farlède, Vice-président de la CCVG.
Méditerranée Porte des Maures 31 Cuers Gilbert Perrugini, maire  : « Je vous donne rendez-vous l’année prochaine » ! (…) Pour le maire de Cuers  : « Ces vœux représentent un temps privilégié qui n’arrive qu’une fois l’an et nous permet de nous retrouver et d’échanger dans une ambiance chaleureuse. Et, les vœux sont un moment particulier ! ». Gilbert Perrugini ajoute  : « (...). Le dynamisme d’une ville se mesure également au dynamisme de ses associations. La vie associative dans notre commune se révèle d’une grande richesse de par la diversité des activités proposées, que ce soit dans le domaine social, culturel ou sportif. Je veux donc saluer les bénévoles associatifs qui contribuent à faire vivre notre commune. Cette cérémonie est traditionnellement l’occasion de dresser un bref bilan des réalisations, des actions et des événements de l’année écoulée, mais aussi, de dessiner les contours des projets municipaux pour les actions à venir (…). Et quoi qu’en disent certains, je vous donne rendez-vous l’année prochaine » lance Gilbert Perrugini, maire de Cuers et vice-président de Méditerranée Porte des Maures. RIEN N’EST SIMPLE POUR DONNER UN TOIT De son côté, Martine Riquelme, adjointe chargée de la Politique d’Accès aux Logements Sociaux, des Commerces et de l’Artisanat, ajoute  : « Gilbert, depuis plusieurs mandats, nous avons ensemble travaillé au mieux vivre de Cuers. La situation que nous avons trouvée était délicate et la tâche pouvait sembler insurmontable. Grâce à ton expérience et ton savoir-faire, tu as su remonter les finances de notre belle ville. Et, je suis fière de ta réussite. Tu as su fédérer autour de toi les énergies, et j’ai pu, en femme déterminée à tes côtés, participer à ce challenge (…). Tu m’as témoignée toute ta confiance en me confiant deux délégations  : La politique d’accès aux logements sociaux, le commerce et l’artisanat. Ces domaines d’interventions sont essentiels pour donner au lien social des fondations solides ». La première adjointe précise encore (…)  : « Concernant ma délégation au logement, j’ai conscience de la dure réalité de l’enjeu humain. Je siège au Conseil d’Administration de Var Habitat, premier bailleur social du Var, et rien n’est simple pour donner un toit et de la sécurité aux plus défavorisés. Il y a tellement de demandes et si peu d’offres ! Le PLH (Plan Local de l’Habitat) a été signé le 15 décembre 2018 en préfecture de région à Marseille. Ce document nous donnera sans doute la possibilité de mieux structurer et d’harmoniser nos politiques d’aménagement. L’habitat est un des axes majeurs de notre action communale. C’est avec la raison mais aussi avec le cœur qu’il faut en parler ! Je remercie François de Canson pour tout le travail qu’il a accompli et de toute la confiance qu’il me témoigne ». ENCOURAGER LES INITIATIVES ECONOMIQUES Martine Riquelme poursuit  : « Ma seconde délégation a trait au développement économique. Le commerce et l’artisanat souffrent. C’est la raison pour laquelle, j’ai souhaité apporter mon concours aux initiatives qui émergent sur la commune. Je salue Laurent de Ricard, directeur général de la société MACAP qui, avec l’association Cuers Entreprendre, redonne du souffle à la zone d’activité des Bousquets. Notre rôle est d’encourager ces initiatives qu’elles soient en périphérie ou en cœur de ville, avec la nouvelle association des commerçants et artisans, présidée par Audrey Fuso. Notre mission est de les promouvoir par tous les moyens pour que leurs actions se complètent, car sans une économie dynamique, la cohésion sociale ne peut exister. Ce dynamisme sera profitable à tous ! À nos entreprises bien évidemment et à l’emploi sur notre bassin de vie. Mais aussi, à nos projets, nos écoles, à nos équipements, notre tourisme, à nos associations, à nos festivités… À tout ce qui fera que la commune de Cuers prospère et soit ambitieuse pour notre territoire » (...). ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS DU TOURISME Puis, Françoise Varin, adjointe déléguée à la Culture, à la Vie Associative, à la Préservation du Patrimoine Culturel, au Tourisme, et à l’Enseignement Musical, resitue son action  : « Dans le cadre de la démarche pour l’obtention de la qualification départementale « Var accessible », nous avons reçu la responsable qualité, Aline Prévot chargée d’étudier le dossier de qualification du petit cinéma de la salle Authié, du théâtre de l’Abattoir et de sa salle d’expositions et du jardin Fournier. Nous avons fait le tour des bâtiments, nous avons regardé la signalétique, le cheminement, les équipements, l’accessibilité des sanitaires, etc. Le dossier sera proposé à la commission territoriale « Var accessible » qui validera, ou pas, l’attribution de la qualification. En cas d’avis favorable, la validation définitive sera donnée par le président du Conseil Départemental. C’est un sujet sensible que nous avons pris à bras le corps avec le maire qui est très attentif à l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap. Il y a une réelle dynamique au niveau de la commune et la volonté d’accompagner les professionnels du tourisme dans cette démarche ». Elle reprend  : « La meilleure solution afin que les Cuersois retrouvent leur clocher d’antan était de remplacer le système mécanique actuel obsolète par un dispositif moderne d’électrification piloté par un boîtier de commande programmable. Cette intervention a été réalisée par une entreprise spécialisée qui a installé un électrotintement aux 4 cloches de 1935 ainsi qu’à la grosse cloche de 1667, classée monument historique en 1981, qui, elle, frappe les heures. Cette installation permet à l’horloge de fonctionner sans qu’aucun remontage ne soit nécessaire. Les travaux de restauration de la toile « l’Assomption de la Vierge Marie » et de son cadre ont débuté au mois de septembre 2018. Cette toile, œuvre de Claude Bousquet, réalisée en 1666, a été classée Monument Historique le 2 mai 1984. C’est la seule toile antérieure à la révolution que possède l’église ». EXPOSITION AVEC L’ACSPMG Sur le plan culturel, elle poursuit  : « Nous avons mis un point d’honneur à organiser une magnifique exposition sur le centenaire de la grande guerre. Les associations patriotiques, l’ACSPMG et le 54ème Régiment d’Artillerie de Hyères ont collaboré avec la municipalité, durant 6 mois, afin de réunir le plus grand nombre d’objets. Cette exposition, également dédiée aux animaux de la grande guerre, était soutenue par Brigitte Bardot qui a accepté d’être la marraine de cœur de l’exposition. Après les travaux d’embellissement du théâtre, de la salle d’expositions et du cinéma, nous avons décidé d’embellir l’Office de Tourisme. Ainsi les Cuersois et les touristes seront accueillis dans des locaux repeints et modernisés. Grâce à l’excellente programmation de notre partenaire Ciné83, les cinéphiles sont toujours de plus en plus nombreux à se déplacer dans notre petit cinéma. La salle est comble lors de la sortie de certains films en sortie nationale. Des séances de plein air gratuites pour les enfants ont eu lieu durant l’été. Petits et grands étaient au rendez-vous. Notre petit théâtre fonctionne toujours bien. Cette année, des comédiens du cours Florent à Paris m’ont demandé la possibilité de venir jouer dans notre petit théâtre. Leur pièce sera programmée fin avril 2019. Vous voyez que la réputation de notre petit théâtre a dépassé la frontière du Var (...) ». 53 REQUISITIONS DE LA GENDARMERIE Enfin, André Jacob, adjoint délégué à la Sécurité, à la Police Municipale, aux Cérémonies et aux Associations Patriotiques, rappelle son plan d’actions 2018 - 2019  : « La sécurité publique est la composante la plus naturelle de l’ordre public, recouvrant la prévention des risques d’accidents, de dommages aux personnes et aux biens. Mais la sécurité publique consiste aussi à préserver le calme et la sérénité des citoyens. Aujourd’hui, si nous avons des résultats encourageants, c’est grâce aux actions sur le terrain et aussi à l’excellente coopération PM/Gendarmerie coopération, qui nous permet de mettre en synergie nos moyens, compétences, et surtout nos informations et celles-ci sont primordiales car sans informations, les actions, pour enrayer aux maximum les délits même mineurs, ne seraient pas du tout les mêmes (…). Deux postes de policiers municipaux ont été créés. Ces agents ont pris leurs fonctions en novembre 2018 ce qui porte l’effectif à ce jour de 7 PM et 3 ASVP. Ce renforcement va permettre d’envisager des amplitudes de plages horaires élargies, de faire des actions de présence, au coup à coup, tard le soir ou tôt le matin, afin d’être présents à des moments imprévus dans le village. Ce souci de la tranquillité publique nous l’avons encore concrétisé cette année par un plan de développement de la vidéosurveillance qui se traduit par le quadrillage de nouvelles caméras à chaque entrée et sortie de la ville. Ces caméras qui, parfois, sont tant décriées par certains, ont permis de fournir des éléments de preuves décisifs pour l’élucidation de divers actes de délinquances, vols, agressions ou accidents. 53 réquisitions de bandes vidéo ont été demandées par la gendarmerie afin d’obtenir les preuves nécessaires aux enquêtes ». Photo  : Alain BLANCHOT Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :