La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Voeux 2019 Janvier 2019 - #73 Carqueiranne Robert Masson, maire  : « Carqueiranne doit faire face à une baisse des dotations de l’État » Lors de la cérémonie des vœux, le 11 janvier dernier, Robert Masson a évoqué la mise en place de la Métropole TPM, qui a représenté un événement majeur pour le quotidien des Carqueirannais. Pour l’élu local  : « Avec cette création au 1er janvier 2018, il y a eu de nouveaux transferts de compétences de la commune à la Métropole  : transfert de l’eau, des documents d’urbanisme, des concessions d’électricité et de gaz, des plages, de la voirie avec l’éclairage public et les espaces verts attenants, des eaux pluviales, du service incendie. Cette année 2018 a été une année de transition et c’est encore la commune qui a réalisé les travaux et interventions au profit de la Métropole. Nous verrons plus tard ce qui change pour 2019 » (…). SECURISATION DES EVENEMENTS FESTIFS En termes de sécurité publique, le premier magistrat ajoute  : « S’agissant de la sécurité des événements et des manifestations, les dispositions opérationnelles qui avaient été mises en place ont été reconduites tous les jeudis, avec la sécurisation du marché à l’occasion du corso fleuri, des feux d’artifice, des spectacles de variété, du festival In Situ La Bayarde, des Moments et des Instants de Clair Val, des soirées Cabarets, de la Fête des Pêcheurs, et, tout récemment, de l’Aire de Noël et, bien sûr, des retransmissions sur écran géant de la demi-finale et de la finale de la coupe du monde de football (...). Ces mesures consistent à mettre en œuvre des dispositifs antivéhicules bélier, matérialiser des zones d’accueil du public (fan zones pour certains événements), renforcer les contrôles d’accès avec des fouilles visuelles et des palpations lorsque cela était jugé nécessaire…. (…). Toutes ces mesures sont contraignantes, coûteuses, mais la vie continue. La ville s’équipe et s’adapte au contexte national et international ! Je souligne l’implication de tous et je remercie tous les acteurs de ce scénario qui nous est imposé  : Les Carqueirannais, les associations, les commerçants et les touristes qui se sont accommodés de ces nouvelles contraintes. La police nationale, dont je salue toujours la disponibilité, l’écoute attentive et les conseils avisés, malgré un manque évident de moyens, les services municipaux, qui se sont adaptés à ces pratiques hors du commun en lien avec le risque attentat, et la police municipale qui a répondu sans sourciller aux nombreuses sollicitations ». 15 NOUVELLES CAMERAS Puis, le maire évoque la mise en place de 15 nouvelles caméras de vidéo-protection ce qui portera à 28 le nombre de caméras dans la commune. À ce sujet, il précise  : « Les policiers municipaux sont formés et entraînés. Les locaux sont aménagés pour faciliter leurs conditions d’exercice. Mais, même si la sécurité est devenue centrale, elle ne doit pas être exclusive de tous les autres domaines de compétences d’une collectivité publique. Le service public continue à produire. C’est ainsi que les travaux en vue de la restauration et de l’agrandissement de la Maison Municipale de la Petite Enfance ont commencé, grâce à l’investissement des directions de la jeunesse et des services techniques. De plus, l’aménagement des 1er et 2ème étages de la mairie est terminé et la réfection des voiries s’est poursuivie. De même, l’éclairage et les filets de protection du stade Riquier ont été changés, la toiture de la Halle aux sports a été rénovée. Par ailleurs, une cribleuse a été acquise pour le nettoyage des plages et deux panneaux lumineux d’information ont été mis en place. Enfin, un nouveau site internet a été réalisé tandis que la climatisation a été installée dans toutes les classes de l’école Jules Ferry, en remplacement des chaudières défectueuses. Cela, après le remplacement de tous les ouvrants par des ouvrants double-vitrage et la mise en place de grilles de protection aux fenêtres. À noter qu’un bloc de sanitaires, dans la cour de l’école Marcel Pagnol, a été mis en service. Des voiles d’ombrage ont été installées dans la cour de l’école Romain Rolland. De nouvelles plantations ont été effectuées dans la cour de l’école Saint-Exupéry, à la maison GRAC et aux Pin Penchés. Les premières cabines à livres de la ville ont été inaugurées et le carrousel de la place a été acheté. La façade de la résidence Wetzel a été nettoyée et deux bornes de recharges pour véhicules électriques ont été mises en place ». 3 MILLIONS D’EUROS INVESTIS Le maire poursuit  : « Près de 3 millions d’ € ont été investis, notamment grâce aux collectivités partenaires telles que la Région Provence Alpes Côte d’Azur, le Conseil Départemental, la Métropole TPM et la CAF qui ont attribué des subventions pour la réalisation de ces travaux. En plus des aides financières octroyées en investissement, le Conseil Départemental a lancé la réalisation de la plaine sportive du stade Riquier avec une piste d’athlétisme et un plateau multi-sport. Outre ces équipements complémentaires pour les collégiens portés par le Département, le projet a l’ambition plus large de créer un véritable parc urbain dédié aux sports et aux loisirs, accessible par le plus grand nombre. Ainsi, la direction sport et vie associative coordonne les actions simultanées, ville et Département, pour investir ce bel espace existant, dédié au préalable à la seule pratique du football, en créant sur les espaces annexes des équipements sportifs conformes aux besoins des usagers Carqueirannais et aux nouvelles pratiques sportives ». UNE ANNEE 2018 TRES CHARGEE Robert Masson précise encore  : « Les travaux, réalisés en 2018, pour la première phase d’aménagement concernaient essentiellement la rénovation de l’éclairage du terrain honneur, permettant une exploitation nocturne du site. La réalisation d’une piste d’athlétisme, d’un équipement de foot 5, en gazon synthétique, et d’un terrain de basket-ball sera effective dès le début de l’année 2019. Afin de globaliser ce projet et l’étendre à des pratiques plus larges, la ville implantera, des équipements de fitness urbain et des modules de glisse au cœur d’un parc arboré qui permettra également la pratique de la pétanque avant la fin de 2019 ». Ensuite, le maire a fait une rétrospective du fonctionnement et de la vie de la cité en 2018  : « Le programme des événements culturels, sportifs et associatifs a été comme chaque année très riche, et les animations de fin d’année ont été prolongées, comme l’année précédente, sur tout le mois décembre, par une programmation mêlant tradition, création et « bien vivre ». L’aire de Noël, coordonnée par la direction événementiel et logistique a battu son plein durant les vacances scolaires, transformant le centre-ville en un cœur de village où enfants, familles, amis ont eu plaisir à se retrouver pour des moments de partage durant les fêtes. Je souligne que les événements nationaux n’ont en rien modifié notre souhait d’animer et faire vibrer la ville. Ainsi encore, le recensement à Carqueiranne a été effectué, piloté par la DRH » (…). BAISSE DES DOTATIONS DE L’ETAT Le premier magistrat communal dénonce la baisse des dotations versées par l’État  : « 2018 fut donc une année riche malgré les entraves financières que renforce chaque jour un peu plus l’État. En effet, Carqueiranne doit toujours faire face à une baisse des dotations provenant de l’État (DGF) sans précédent, en contribution au redressement des comptes publics nationaux. En 2013, nous bénéficions de 1 450 712  € . En 2018, nous ne récolterons que 460 129  € soit plus de 3 fois moins, soit encore une baisse de 33 323  €  ! Une perte de 990 583  € en 7 années soit près de 11 points d’impôts, et une perte de recettes cumulées de 3 282 987  € . Ou encore à une augmentation de la pénalité pour la carence en logements sociaux pour 502 000  € . Malgré cela, la vie communale a poursuivi son chemin faisant la part belle aux événements organisés tant par la ville que par les associations locales que je remercie pour leur implication dans la vie de la cité. Notre page FACEBOOK témoigne quotidiennement de la vitalité de Carqueiranne. Ce sont encore plus de 10 000 personnes qui ont participé aux événements proposés par la municipalité, cet été, et l’Aire de Noël 2018, toujours autant appréciée, a attiré à elle seule près de 1000 visiteurs par jour qui ont profité des animations proposées, toutes gratuites je le rappelle (...) ! Robert MASSON, Maire de Carqueiranne, Vice-président de la Métropole TPM. Photo Ville de Carqueiranne
Métropole Hyères Jean-Pierre Giran, maire  : « En 2019, notre ville sera encore plus belle et plus forte » Pour Jean-Pierre Giran, maire de Hyères  : « L’année 2018 s’est achevée dans un climat d’inquiétude et de doute au niveau national que, je l’espère de tout cœur, la nouvelle année va dissiper ». Le premier magistrat de la 3ème ville du Var ajoute  : « Elle nous a enseigné que, au-delà des choix nécessaires qu’impose l’action publique, il est toujours indispensable de garder à l’esprit le fait que l’unité nationale est un bien fragile et précieux. Espérons que nous retrouvions, en 2019, cette exigence de communauté qui conduit à ne laisser personne sur le bord du chemin. La réussite doit, en effet, être collective pour que le pays puisse être rassemblé ». MISE EN VALEUR DU PATRIMOINE Jean-Pierre Giran ajoute  : « À Hyères, l’année qui vient permettra de trouver la juste récompense des efforts accomplis. De nombreuses réalisations vont rendre notre ville encore plus belle et plus forte  : la place Clemenceau et le jardin Denis rénovés et animés ; un musée de La Banque célébrant l’histoire d’Hyères et accueillant de grandes expositions ; la base nautique et le centre commercial du nautisme restaurés conférant au port Saint-Pierre de nouveaux atouts ; une promenade végétalisée en bord de mer créant le lien tant attendu entre le port et l’Ayguade ; une vieille ville fière de la mise en valeur de son patrimoine et d’un Parcours des arts en plein essor… La Galerie Cravéro présente Marcos LOZANO MERCHÀN du 7 au 28 février 29 Oui ! Hyères change et n’a plus peur d’affirmer son potentiel d’exception. Et tout cela, dans une situation financière qui, en quatre ans, est passée de la fragilité que soulignait la chambre régionale des comptes à une très grande solidité grâce à une gestion dont le sérieux est cité en exemple par les services de l’État. C’est ce contexte budgétaire très favorable qui nous permettra d’ailleurs de baisser les taux d’imposition communaux en 2019 comme nous l’avons déjà fait en 2018 ». Le maire de Hyères conclut  : « Certes, nous sommes bien conscients que des progrès restent à accomplir dans beaucoup de domaines et qu’une ville aussi magique que la nôtre mérite de toujours redoubler d’efforts. Aussi, avec vous, je continuerai à mener ce combat pour qu’Hyères, désormais reconnue comme ville phare de la Métropole TPM, continue sa marche en avant et contribue chaque jour davantage au bonheur de tous les Hyérois ». Jean-Pierre GIRAN, Maire de la ville d’Hyères-les-Palmiers, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :