La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Voeux 2019 Besse-sur-Issole Claude Ponzo  : « L’intérêt général prime, comme toujours » Pour Claude Ponzo, maire  : « Chaque année, cette tâche est de plus en plus ardue, avec des moyens toujours en baisse, alors que les exigences ne font qu’augmenter ». Le premier magistrat communal ajoute  : « Nous avons la charge d’organiser les services dus à la population. La commune est un espace qui privilégie les relations humaines. Elle accompagne la vie quotidienne des administrés, de la naissance à la fin de vie. ». « L’INTERET GENERAL PRIME TOUJOURS » Il reprend un peu plus tard  : « Les élus ont l’obligation d’une gestion municipale équilibrée. Ce qui n’est pas une obligation pour l’État. Chaque année, cette tâche est de plus en plus ardue, avec des moyens toujours en baisse, alors que les exigences en revanche, ne font qu’augmenter. Nous nous efforçons de répondre au mieux aux sollicitations. Cela nécessite du temps, de l’argent, du dialogue, de la patience. Donner satisfaction à nos concitoyens, dans la mesure du raisonnable, est une priorité même si, bien sûr, il est impossible d’éviter certaines sources de mécontentement. L’intérêt général prime, comme toujours » (...). Claude Ponzo rappelle ce qui a été fait en début d’année 2018  : « Les travaux de rénovation du réseau pluvial de la rue Notre-Dame et du boulevard Paul Bert se sont achevés et les voies ont été goudronnées. Le parking de l’école élémentaire a également été goudronné. Nous avons dû faire face aux éléments, mijanvier, lorsque le toit de l’église a été soufflé par une mini-tornade. D’importants dégâts matériels mais, fort heureusement, aucun blessé à déplorer. Il nous a fallu réagir très vite pour mettre en sécurité les riverains, ne pas perturber la vie paroissiale trop longtemps surtout d’éviter que le mauvais temps n’aggrave les dégâts. Une dépense imprévue de 150 000  € , qui a été prise en charge, en grande partie, à notre grand soulagement, par les assurances. Un grand chantier de rénovation du Moulin à Huile a été lancé en deux tranches avec la remise en état de l’intérieur en avril et la rénovation des façades à l’automne. Pour mener à bien cette réhabilitation, nous avons sollicité l’aide de la Fondation du Patrimoine et de la communauté de communes ». INAUGURATION DE LA NOUVELLE MAIRIE Le premier magistrat reprend  : « Après des mois d’études, le Plan Local d’Urbanisme a été approuvé. Au printemps, des travaux d’aménagement des abords du lac ont été réalisés et la remise en fonction de la cascade, donne de la valeur ajoutée à ce lieu paisible et très prisé des Bessois. La Falaise du Lac vient d’être expertisée. Nous sommes en attente du rapport, il semblerait qu’il y ait danger. Et pour assurer la sécurité, les roches seront fermées jusqu’à nouvel ordre. Nous avons achevé les travaux d’aménagement de notre mairie, notamment de la cour intérieure et de la salle des mariages. J’ai eu la joie de célébrer le premier mariage, en ce lieu, au printemps. Nous avons installé le Janvier 2019 - #73 bureau du Point Info Tourisme ainsi qu’un musée qui présente une collection rare de plusieurs centaines de fossiles, parmi lesquels ceux de l’Eléphas Meridionalis, retrouvés dans les années 1980 sur la commune et gracieusement mis à notre disposition par Mme Mamino et sa fille, M. Pouly, et M. Bérard, paléontologue. Ce projet a été mené à bien par Françoise Roméo, adjointe, assistée de Jean Matéo, avec le concours de Camille Frau, un jeune paléontologue. Le succès des premières journées du Patrimoine, organisées en septembre à Besse, autour de visites commentées du village, du moulin et du nouveau musée, nous conforte dans l’idée que l’initiative a porté ses fruits (…) ». L’élu local poursuit la liste des réalisations municipales  : « Il aura fallu trois ans de travaux par tranches et d’aménagements pour transformer notre petite école élémentaire en bureaux de mairie, tout en conservant la vision de l’ancienne école, fonction première de ce bâtiment ». YVES FABRE MIS À L’HONNEUR Pour le maire  : « L’ensemble du conseil municipal était donc fier, le jour de l’inauguration, d’ouvrir à tous la visite de notre maison commune, en présence du sous-préfet, du sénateur, de la députée, du vice-président du conseil régional, du président du Département, de nos deux conseillers départementaux et des maires voisins ou de leurs représentants. Une journée idéale pour mettre à l’honneur mon fidèle adjoint que tous les Bessois considèrent comme un homme dévoué, efficace et honnête. Je veux évoquer notre ami Yves Fabre. Dans la foulée, au mois de juin et juillet derniers, notre petit cinéma de village bénéficiait de travaux de rénovation (façade, enseigne, plancher, moquette, cabine), pour rouvrir au mois d’août, avec toujours à l’affiche, les avant-premières des sorties nationales, des soirées à thème, des animations enfants, tout un programme orchestré par notre cinéaste averti, Pierre Leroy. Durant les vacances scolaires d’été, nous avons aussi réalisé des travaux aux écoles. Nous avons fait installer la climatisation dans les salles de classes élémentaires. L’entretien des canaux et de l’Issolette, avant les pluies d’automne a été effectué. À l’automne, nous avons poursuivi les travaux de voirie, débutés en début d’année ». DE NOMBREUX TRAVAUX DANS LA VILLE Claude Ponzo souligne le travail effectué  : « Nous avons procédé au traçage nécessaire des emplacements sur les parkings de la salle polyvalente et du Pradon, à la matérialisation de nouvelles places pour personnes à mobilité réduite, à l’installation de barrières dans certaines rues et places (rue Jean Aicard, rue Notre-Dame) ainsi qu’à l’école élémentaire pour sécuriser les passages piétons ou pour empêcher les stationnements anarchiques. Les services municipaux ont également procédé au nettoyage et à de petits travaux d’aménagement au cimetière, à la mise en sécurité de certains platanes. Au vu de l’émotion suscitée, il n’est pas vain de rappeler, ici, que ce n’est qu’en vertu des directives énoncées dans un rapport d’experts agréés que nous avons dû nous résoudre à élaguer fortement les spécimens malades, ceux qui présentaient un danger imminent pour la sécurité des passants. Le gros platane de la place du Pradon, jugé très dangereux, sera abattu. Il a été procédé à la réfection de nombreux chemins très endommagés par les pluies intenses du printemps et de l’automne (La Beaume, Saint-Benoît, La Penne, Cros de Quitta, Hauts du lac, Sainte-Agathe). Certains de ces chemins sont à refaire. Les travaux vont se poursuivre. Une clôture pour la sécurité vient d’être réalisée au pourtour du bassin des collines. Une nouvelle cuisine plus fonctionnelle a été aménagée dans l’enceinte de la salle polyvalente et, en décembre, des travaux de peinture ont été réalisés derrière la scène. Enfin, le budget de la commune s’équilibre en recettes et dépenses pour le fonctionnement à 4 401 638  € et pour l’investissement à 1 208 308  €  ». Le maire se félicite de l’engagement des associations  : « Notre salle polyvalente est un lieu de vie pour un grand nombre d’associations. En 2018, elles se sont impliquées dans les événements marquants de la commune. Elles ont fait preuve de réactivité et de solidarité en offrant leur aide pour le nettoyage de l’église, lorsque le toit de celle-ci s’est effondré en début d’année, en participant à la fabrication d’une boîte à livres, en partenariat avec le Point Info Tourisme, pour permettre à ceux qui le souhaitent de déposer des livres ou d’en emprunter. Leurs efforts ont été bien récompensés (…) ». LUTTER CONTRE L’ISOLEMENT DES PERSONNES AGEES Enfin, Claude Ponzo conclut  : « La solidarité et le partage sont nécessaires à la vie de tous les jours. Créer et préserver des services de proximité pour garder un œil attentif sur les plus fragiles de nos concitoyens et pour rompre leur isolement sont des préoccupations quotidiennes de notre centre communal d’action sociale, qui, en 2018, a été à l’initiative de nombreux projets comme la mise en place d’une mutuelle communale. Les travaux d’aménagement des jardins familiaux de développement social sont en bonne voie. Ces parcelles cultivables sont situées à proximité de l’école élémentaire. Les futurs jardiniers seront sélectionnés selon les critères établis par l’association du jardin des sources. Des ateliers nutrition et équilibre ont été organisés à l’attention de nos seniors, mais également ouverts à tous. Le traditionnel repas de l’âge d’or sera offert à nos anciens, comme chaque année, fin janvier. Le CCAS propose aussi un service de portage de repas à domicile. Ainsi, tout dernièrement, il a lancé une étude pour mieux évaluer les besoins des personnes âgées ou isolées et mettre en place, le cas échéant, un service d’appels ou de visites à domicile. Toutes ces mesures que nous mettons en œuvre ont pour principal objectif de rompre l’isolement » (...). Claude PONZO, Maire de Besse-sur-Issole Vice-président de la Communauté de Communes Cœur du Var
Métropole 21 Ollioules Robert Bénéventi, maire  : « De la volonté, du dynamisme et beaucoup d’espoir dans l’avenir » Pour Robert Bénéventi, « L’année 2018 a été particulière pour notre pays. La réussite de l’équipe de France de football nous a rassemblé pour un temps mais le lâche attentat islamiste de Strasbourg nous a une nouvelle fois plongé dans la tristesse ». Le conseiller régional ajoute  : « La juste colère des plus humbles face à l’arrogance du gouvernement, et de ses serviteurs, nous inquiète sur les conséquences potentielles de ce type de mouvement incontrôlé. Il en est de même pour les relations entre l’État et les collectivités territoriales qui sont aujourd’hui frappées par une défiance réciproque. Mais nous continuerons à raisonner local, à garder espoir, à croire en l’avenir et à encourager chacun à aller de l’avant pour bien et mieux vivre à Ollioules ». 29 LOGEMENTS SOCIAUX EN PLUS Le maire d’Ollioules reprend  : « Pour notre ville, le bilan de l’année 2018 est particulièrement riche en événements, réalisations et festivités et 2019 s’annonce comme un excellent cru avec notamment le retour du grand corso fleuri et sa bataille de fleurs. Parmi les grands projets, il y aura la mise en service du nouvel échangeur d’Ollioules et l’ouverture au public de notre joyau historique, la maison du patrimoine, mais aussi la réalisation de logements dont 29 sociaux entre la clinique Malartic et l’Institut de formation de la Croix Rouge, de 3 locations saisonnières et de12 logements sociaux en centre-ville. La DUP du projet Pichaud en centre-ville entrera dans sa phase active et doit permettre la réalisation de logements résidentiels, de bureaux, de commerces et de parkings. Nous poursuivrons les études pour le grand projet urbain avec à terme la réalisation de 600 places de parkings, logements résidentiels, bureaux, équipements culturels, salle polyvalente, salle de cinéma, médiathèque »... OUVERTURE D’UN HOTEL IBIS BUDGET Le vice-président de TPM détaille encore  : « La DUP du giratoire de la Cordeille, l’ouverture d’une clinique vétérinaire 24/24h, l’installation d’un l’hôtel IBIS BUDGET au Technopole de la Mer, les travaux de requalification du chemin de Faveyrolles, la mise en exploitation de deux terrains agricoles par des jeunes agriculteurs et la rénovation et l’agrandissement d’une petite ferme habitable pour un des exploitants autant de dossiers suivis en 2019 par les élus et les services municipaux ». Il poursuit  : « Nous poursuivrons aussi la rénovation du stade Piemontesi avec le nouveau terrain synthétique et de nouvelles tribunes, la réalisation d’un court couvert plus un neuvième court au Tennis Municipal Ollioulais, trois classes supplémentaires construites à l’école Simone Veil pour une mise à disposition à la rentrée 2019 et les besoins futurs, un pas de tir couvert pour le tir à l’arc, des locaux rénovés en centre-ville pour être mis à la disposition des métiers d’art ou des commerces ». DE NOMBREUX TRAVAUX EN VILLE Robert Bénéventi conclut  : « La nouvelle route des Côtes du Plan qui débouchera directement sur le giratoire Marius Trotobas sur la RD 11, l’élargissement de la rue Marcel Pagnol avec la création de trottoirs et d’emplacements de stationnement, et bien sûr la requalification totale de l’ex-rue du Gros Cerveau, devenue la rue du colonel Arnaud Beltrame, en centreville. Nous souhaitons aussi mettre en place un musée de la fleur avec un nouveau jardin près du couvent des Observantins et créer la maison de la spéléologie. Pour mener à bien tous ces projets il faut avant tout une bonne santé, de la volonté, du dynamisme et beaucoup d’espoir dans l’avenir. C’est que je vous souhaite au nom du conseil municipal, du personnel communal et des membres du centre communal d’action sociale en rajoutant la paix pour vous-même et tous ceux qui vous sont chers ». Robert Bénéventi Maire d’Ollioules, Conseiller Régional, Vice-président de la Métropole TPM. Association Varoise d’Action des Locataires (AVAL) Jacqueline Matheron, présidente  : « Nous continuerons notre combat pour les locataires HLM » Jacqueline Matheron remercie très sincèrement tous les locataires HLM pour leur aide apportée, le soutien et la confiance renouvelée. La présidente de l’Association Varoise d’Action des Locataires ajoute  : « Votre soutien important nous permet de continuer nos actions et d’œuvrer pour l’ensemble des locataires HLM. Ensemble, œuvrons pour que nos cités vivent en paix. L’AVAL a été créée en 1989 afin de venir en aide aux locataires des HLM de Toulon Habitat Méditerranée et de faire entendre leurs voix. Voilà donc plus de 30 ans qu’elle tente de contribuer à un meilleur vivre ensemble. Aujourd’hui, elle mène le combat en faveur des locataires avec ses trois grands chevaux de bataille  : les réhabilitations, la lutte contre la délinquance, la lutte contre les incivilités. Elle prend en compte et gère les doléances formulées par l’ensemble des locataires. Elle intervient auprès des structures et instances publiques  : THM, Ville de Toulon, TPM, Conseil départemental, CAF, services des Impôts, etc. L’AVAL propose également des réunions festives (Galette des Rois, soirée Corse, loto), des voyages (Espagne, Italie) ainsi que des excursions d’une journée. En 2019, et plus que jamais, nous continuerons à mener à bien nos actions ». Jacqueline MATHERON Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :