La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Voeux 2019 UDI Josy Chambon  : « Redonner de la santé à la France est primordial » Janvier 2019 - #73 Téléphérique de Toulon Jérôme Navarro, président  : « 2018, un très bon cru que doit confirmer 2019 » Pour Jérôme Navarro, président de la REDIF et adjoint au maire de Toulon  : « L’année 2018 a été excellente, aussi bien pour la saison du téléphérique du mont Faron que pour les animations et festivités de la ville de Toulon ». Le président de la REDIF ajoute  : « L’année 2018 a confirmé en termes de fréquentation le record de 2017 avec près de 190 000 voyages en nos cabines rouges. Après un début d’année difficile avec une très mauvaise météo, l’été a été exceptionnel ! Josy Chambon, présidente de l’UDI du Var, ses cadres et les militants souhaitent présenter leurs vœux aux varois  : santé, sérénité, réussite et les meilleures conditions pour une vie quotidienne agréable. La présidente de l’UDI ajoute  : « La fin de l’année 2018 a été agitée, voire brutale parfois. Enfin, c’est dans ce contexte en forte mutation dans une période mouvementée, où beaucoup de repères, de vérités vacillent, où le temps a cédé la place à de nombreuses incertitudes, où l’avenir est difficile à entrevoir, une seule conviction pour nous UDI, c’est l’espoir, la solidarité et le projet collectif à construire ensemble ! Car dans les moments les plus difficiles, quand les doutes sont nombreux, quand nos limites sont vite atteintes, quand le souffle de l’espoir est mince que nous avons alors les vœux les plus grands et les rêves les plus forts avec lucidité tout de même. Et, 2019 arrive avec des échéances électorales capitales, les européennes. Redonner de la santé à la France est primordial et urgent » ! Elle conclut  : « La France doit être vigoureuse et énergique au moment où M. Trump rêve de la fin de l’UE pour mieux s’imposer à nous, où la Chine achète nos infrastructures stratégiques et la Russie s’avère de plus en plus menaçante … Nous serons là pour porter et défendre un développement moderne, innovant qui privilégie la concertation, la coproduction et le vivre ensemble. Que 2019 soit une année fertile, une année volontaire en matière de solidarité et de réussite à tous les niveaux pour chacun de nous ». Josy CHAMBON, Présidente de l’UDI du Var, Conseillère régionale PACA. Après les Varois, il est à noter que notre deuxième clientèle est européenne devant tous les autres départements de France. Elle arrive même ex æquo devant les Varois en saison estivale ! Toulon devient une destination prisée en Europe. Il n’y a pas que le téléphérique qui le confirme, la fréquentation des événements festifs de l’été dans la ville a, elle aussi, été remarquable » ! ENCORE DES INVESTISSEMENTS EN 2019 L’élu de Toulon reprend  : « Gratuité et qualité pour tous…, musique, concerts, spectacles, fêtes, animations, expositions…Pour tous les goûts et tous les âges, dans tous les quartiers  : Liberté hors les murs, Rockorama, Festival de Musique, Vivement Dimanche au mont Faron, Jazz à Toulon, Nuit des Pécheurs, Patrouille de France, feu d’artifice du 15 août, DJ à la plage, pour ne citer que les principaux, ces événements ont connu une fréquentation en hausse et ont permis de confirmer la destination tourisme de notre belle Rade ». Le président du téléphérique insiste  : « L’objectif en 2019 sera de confirmer, en s’investissant et en travaillant toujours plus avec l’ensemble de nos partenaires et avec les Toulonnais. Le téléphérique continuera sa politique d’investissement avec, notamment, l’ouverture des toits de cabines pour une meilleure aération. Après les festivités de Noël (mise en lumière, décorations, parades, animations, spectacles crèche, patinoire, sapin magique, chalets, Toulon en lumière…) le village, place de la Liberté, a tenu toutes ses promesses pour le bonheur des familles et des enfants venus très nombreux. Ces festivités clôturant l’année en beauté, je voudrai remercier l’ensemble de mes équipes pour l’immense travail effectué. Seul on ne fait rien » ! Jérôme Navarro termine  : « À l’heure de cette belle tradition annuelle, mes premières pensées s’adressent à ceux qui sont confrontés, hélas, aux épreuves douloureuses de la vie. Je souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2019, à tous les habitants du plus beau département de France, de notre magnifique ville et de notre majestueux mont Faron. Santé, bonheur et prospérité ». Jérôme NAVARRO, Adjoint au maire de Toulon délégué à l’événementiel, Président de la REDIF (Régie du téléphérique). LES PRINCIPAUX RENDEZ-VOUS EN 2019 - 2 février  : Ouverture de la saison, - 22 avril  : 44éme Montée Pédestre, - 11 mai  : Concert du Bleuet de France, - 22 juin  : Concert avec les élèves du Conservatoire de TPM, - 30 juin  : Vivement Dimanche, le village nature, les petits aventuriers de la forêt (16ème édition), - 14 juillet  : Nocturne et vue des feux d’artifice des villes de la Rade depuis le sommet, - 24 août  : HIFIKLUB, concert rock moderne et expérimental, Pour plus d’informations, consultez le site www.telepherique-faron.fr
Actualités CCI du Var Jacques Bianchi, président  : « 2019 sera l’année de la concrétisation » Selon Jacques Bianchi, président de la CCI du Var  : « Pour bon nombre d’entreprises, la fin d’année est déterminante pour faire évoluer favorablement l’exercice comptable ». Le président ajoute  : « Or, les dernières semaines de 2018 se seront révélées particulièrement troublées par le mouvement, légitime ou non, des Gilets Jaunes. Gérard Cerruti en a longuement parlé lors de ses vœux de l’UPV. En tant que président de la CCIV, en tant qu’entrepreneur, je sais à quel point ces blocages ont été préjudiciables pour beaucoup de PME - TPE. Les plus fragiles en paieront le plus lourd tribut. C’est très préoccupant pour le tissu économique et pour l’emploi ». REGLER LES SITUATIONS D’URGENCE Jacques Bianchi reprend  : « Aussi, les équipes de la CCIV, avec les services de l’État, M. le Préfet, étaient mobilisées dès le début du mouvement pour accompagner les entreprises. Ils ont pu les aider à dénouer des situations complexes. Il fallait gérer l’urgence et je suis fier du travail accompli, même si nous n’avons pas pu régler, bien évidemment, toutes les situations. Notre rôle de corps intermédiaire est plus que jamais primordial et ressurgit avec force et vigueur dans l’actualité. Juste reconnaissance de notre légitimité, le président du Conseil Régional, Renaud Muselier a confié aux réseaux consulaires, et à nous dans le Var, le déploiement du fonds de soutien destiné aux entreprises en difficulté. Ce fonds est doté de 2 millions d’ € . La première commission d’attribution des aides régionales se tiendra le 30 janvier. C’est une décision qui va dans le sens de tes actions efficientes en faveur des territoires, de ses acteurs économiques et des collectivités. Chaque fois que j’ai participé aux vœux dans les villes varoises, j’entends dire du bien de la Région et de ses actions pour le département » ! (…). ACCOMPAGNER 60 000 ENTREPRISES Le président de la CCI reprend  : « À la Région toujours, nous avons, avec le Comité régional du tourisme, d’excellentes relations, très constructives. L’année 2018 nous a apporté bien d’autres satisfactions (...). J’en profite pour remercier Hubert Falco pour le coup de pouce que tu as donné à nos projets de partenariat. Notre complicité depuis des années aura des effets positifs sur l’avenir ! C’est certain ! (…). Il est vrai que dans ce département, plus qu’ailleurs, cela fait du bien de se connaître, de partager, d’échanger. Le fait de travailler ensemble facilite la réalisation des nouveaux projets dans l’intérêt général. Je vous en remercie tous. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Var accompagne quotidiennement les 60 000 entreprises varoises. Elle est aussi un investisseur local de premier plan, porteur de programmes structurants pour le tissu économique et social. C’est le sens de la lettre que j’ai remise à M. le Premier ministre, lors de sa visite du quartier Chalucet. Refuser de voir l’impact de l’action de la CCI sur le territoire, tant par ses investissements que par ses actions de soutien aux grands projets, cela revient à observer le développement économique avec des œillères ou des jumelles de Paris. Quel entrepreneur digne de ce nom serait capable de considérer une charge sans en avoir examiné ses effets et ses bénéfices sur son action ? Au cours des visites d’entreprises auxquelles j’ai participé sur l’ensemble du département, j’ai rencontré des dirigeants enthousiastes. J’ai pu mesurer la force des liens qui se tissent entre ces entreprises et les acteurs consulaires. L’offre de service qui est la nôtre est plus que jamais reconnue et réclamée. D’ailleurs, une étude réalisée par un cabinet expert indépendant, le Cabinet Goodwill, est venue conforter nos convictions.Sans entrer dans le détail, les conclusions sont sans ambiguïté  : Chaque euro géré par la CCIV bénéficie d’un effet multiplicateur qui aboutit à une création de valeur 10 fois supérieure. L’impact sur l’économie varoise et sur l’emploi se révèle donc considérable et utile ». BAISSE DES DOTATIONS DE L’ETAT Malgré tout, Jacques Bianchi constate  : « Chaque nouvelle Loi de Finances apporte son lot de réductions. En 2019, le prochain coup de rabot sur les budgets des CCI au national portera sur 100 millions d’ € . Il atteindra 400 millions d’ € dans les années qui viennent. Certains députés, nombreux dans le Var, ont mesuré l’absurdité de cette course à la réduction de nos ressources et ont souhaité en ralentir le rythme. Mais le gouvernement leur a confisqué la parole. Quant aux sénateurs, ils ont soutenu majoritairement les CCI. Bercy a tranché et nous nous battrons pour que ces baisses n’impactent pas notre action auprès de nos entreprises, grandes et petites, ni le développement économique de notre territoire. Pas question de changer le cap défini en début de mandature. Ce serait un mauvais choix que de renoncer aux objectifs que nous nous sommes fixés, au prétexte que les incertitudes sont nombreuses. Une attitude s’impose  : renforcer nos positions, gagner en compétitivité et se donner les moyens de saisir les opportunités. La Loi PACTE en est une. D’ici à son adoption à l’automne, nous devons nous mettre en ordre de bataille. Cette loi redéfinira la feuille de route tracée par l’État. Le rôle des CCI et les ressources qui leur seront allouées s’en trouveront précisés. La Loi PACTE nous accordera plus de souplesse et nous offrira la possibilité d’être plus agiles. À nous d’en faire bon usage. Les chantiers sont nombreux. Et nous devons redoubler d’exigences pour défendre nos convictions et accompagner les entreprises vers l’économie de demain ». Il poursuit  : « À titre d’exemple, je souhaite que tous nous intensifions nos travaux et notre mobilisation auprès des instances européennes. Il y a là une source de développement de projets collectifs, de ressources encore trop peu exploitées, même si nous avons beaucoup progressé sur ce sujet ». UNE TEAM EUROPE ? Le patron de la CCI ajoute  : « Avec les équipes du Conseil régional, avec l’ensemble des acteurs impliqués, nous organisons en mars une manifestation dédiée à l’Europe. De nombreuses opportunités sont à saisir afin de créer ensemble pourquoi pas une TEAM EUROPE ? Ce sera l’occasion de proposer aux entreprises de participer à des programmes européens collectifs, portés par les CCI. Dans le Var, déjà presque 400 d’entre elles bénéficient du support administratif au quotidien des services de la chambre sur 18 dispositifs européens ! Vous le savez, j’aime dire  : « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Je pense bien sûr à la dimension régionale. Elle est aujourd’hui incontournable, elle est opportunité de synergies et d’innovation. Dans ce cadre, la Région a confié à l’Agence Départementale de Développement Économique, portée par la CCIV, des missions déterminantes 19 pour l’attractivité et la promotion du Var. Et, cela nous permet de collaborer plus encore avec la Métropole. Avec la même énergie, nous poursuivons nos actions en faveur de la croisière et des activités qui y sont liées, au cœur d’un écosystème associant tourisme, commerce et potentialités portuaires. Notre club croisières contribue activement à la coordination de cet ensemble et à la promotion de la destination Var (…). 2019, ANNEE DE LA CONCRETISATION Optimiste, Jacques Bianchi annonce  : « Avec cette nouvelle année, la page qui s’ouvre fera date. Je dirai qu’après 2018 l’année de transition, 2019 sera l’année de concrétisation ! Je pense au Quartier Chalucet, à l’École de la Deuxième Chance à la Grande Tourrache, au développement économique dans le sillage du Grand Prix de France de Formule 1 et à l’appel à Manifestation d’Intérêt du Plateau de Signes et Hynovar ! Tous ces projets, qui vont connaître leur aboutissement en 2019, sont le fruit de plusieurs années de travail, de conception, de réflexion, de maturation et de mise en œuvre. Ils ont nécessité un investissement lourd pour la CCIV. Financièrement, mais aussi en termes de temps et d’énergie (…). Certes, d’autres projets se présentent déjà pour leur succéder, mais il n’est pas interdit de goûter le plaisir mérité du travail bien fait. À ce propos, je souhaiterais m’arrêter quelques instants sur les perspectives offertes par l’activité portuaire de la CCIV. Parce que 2019 sera une année charnière à bien des égards. Des progrès constants sont enregistrés tant en matière de développement du fret maritime, que dans l’accueil de passagers (ferry et croisières), cette stratégie d’interface ville-port repensée par la Mairie de Toulon est particulièrement porteuse d’avenir. En effet, chose promise, chose due ! 2019 verra la livraison du nouveau parking port Marchand et de l’esplanade qui le couvrira pour redonner un accès public à la mer ! Le projet est superbe et les Toulonnais vont revoir le port et la mer et non plus les camions en stationnement ! Dans la même logique, nous allons travailler à améliorer l’environnement maritime en relation avec les collectivités et Corsica Ferries. On fêtera cette année les 20 ans de leur présence à Toulon ! En 2019 encore, le port de Brégaillon sera de nouveau relié au réseau ferré (…). Dans ce domaine portuaire, notre expertise gagne en renommée  : nous avons été retenus pour assurer la gestion par délégation du Port de l’Anse de La Réserve à Marseille. Une preuve de plus que la mise en commun des compétences et la coopération à l’échelle régionale sont une source inépuisable de progrès collectif (…) ». Jacques BIANCHI, Président de la CCI du Var. Photo Émilie CARDINALE - BOTTERO Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :