La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Voeux 2019 Chambre de métiers et de l’artisanat Roland Rolfo, président  : « Continuons d’être mobilisés, concrets et efficaces » ! Pour Roland Rolfo, président de la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat PACA  : « Au terme de cette deuxième année de mandat, je me félicite que notre action commence à être connue et surtout, reconnue ». Le président ajoute  : « Elle l’est notamment grâce à l’investissement de tous, élus et agents de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région, sur le terrain aux côtés des artisans et lors d’événements que nous portons, auprès de nos partenaires. 2018 a été rythmée par des temps forts autour du déploiement de notre offre de services mais aussi par de vrais moments de convivialité, avec les artisans et les apprentis ». DEVELOPPER L’ACTIVITE ARTISANALE, AXE CENTRAL Il reprend  : « Depuis le début de la mandature, un seul et unique fil rouge  : la proximité. La Chambre de métiers et de l’artisanat de région Provence-Alpes-Côte d’Azur propose aux artisans l’offre de services la plus large, la plus spécialisée, la plus adaptée et la plus individualisée. Nous sommes quotidiennement engagés aux côtés des artisans, c’est notre cœur de métier. Après une première prise de contact, nos agents élaborent un suivi individuel pour répondre aux besoins des chefs d’entreprise artisanale. La Chambre de métiers leur apporte du conseil, de l’accompagnement et de la formation. Nos experts ont pour mission de développer avec les chefs d’entreprise une relation de confiance. Inscrite dans l’ère du temps, l’action de la Chambre de métiers s’articule notamment autour des 3 grands enjeux de notre société  : l’économie circulaire, la transition numérique et l’emploi. Nous devons soutenir et accompagner les artisans en répondant aux enjeux économiques et écologiques. Je veux réaffirmer notre soutien dans les moments plus difficiles. Cette fin d’année 2018 a, également, été marquée par des événements d’ampleur économique et sociale, importante. Avec le mouvement des gilets jaunes, de nombreux artisans ont été touchés. Nous avons un rôle essentiel d’accompagnement, de lien et de relais entre les pouvoirs publics et la vie réelle des entreprises sur les territoires. Très rapidement, une cellule de crise a été mise en place avec un dispositif de veille et de collectes des revendications et doléances, et tous les chefs d’entreprise artisanale ont été contactés pour répondre à une enquête. Dans le département du Var, nous avons à cœur de soutenir et accompagner les artisans dont l’activité a été affecté par ces événements ». Janvier 2019 - #73 RESSERRER LES LIENS AVEC LES COMMUNES VAROISES Roland Rolfo continue  : « En 2018, j’ai eu le plaisir de me rendre dans de nouvelles communes varoises pour signer une charte de soutien à l’économie de proximité avec les maires des villes de Six-Fours-les-plages, La Seyne-sur- Mer, Carnoules, Le Beausset, Mons, Le Muy, La Valette-du-Var, Le Pradet, Cotignac et enfin La Garde. Ces rencontres permettent aux artisans varois de nous identifier et de connaître notre offre de services. Nous construisons ainsi une relation privilégiée avec les communes signataires qui elles-mêmes ont un vrai rôle de partenaire dans l’accompagnement des artisans de leur territoire. À l’issue de ces signatures, nos collaborateurs prennent contact avec les différents chefs d’entreprise présents pour réaliser un Diagnostic d’entreprise artisanale régionale (DEAR,ndr). Gratuit et réalisé dans leurs locaux, le DEAR est un moment pour faire le point sur les difficultés mais surtout, les atouts de leurs activités. Car, c’est ce qui est performant dans l’entreprise qu’il faut retenir, puis établir un plan d’actions en fonction des besoins et des attentes de l’artisan ! Ce DEAR permet à nos agents de proposer des solutions concrètes de développement  : formations commerciales, titre de maître artisan... En 2019, de nouvelles signatures de chartes sont d’ailleurs déjà prévues ». VALORISER L’APPRENTISSAGE, VOIE DE L’EXCELLENCE Selon le président de la Délégation du Var  : « Cette année encore, l’excellence était encore au rendez-vous dans les 7 campus de l’Université Régionale des Métiers et de l’Artisanat avec un taux de réussite supérieur à 85% ! Nous accueillons plus de 6000 apprentis chaque année et c’est pour cela que tout a été mis en œuvre au sein de l’Université des Métiers pour aider les jeunes à trouver le métier de leurs rêves, s’y former et obtenir un emploi. C’est bien cela que l’on garantit à nos jeunes, un bel avenir professionnel avec un taux d’employabilité fixé à 80%. J’encourage les chefs d’entreprise qui souhaitent se développer à accueillir des apprentis. Ne pas former un apprenti, c’est risquer de se retrouver en pénurie de main d’œuvre qualifiée. Recruter un apprenti, à la différence, c’est anticiper le développement économique de son entreprise, et donc sa pérennisation ». GARDER LE CAP EN 2019 ! Roland Rolfo conclut  : « Que désirer de plus si ce n’est poursuivre notre action sur tout le territoire varois ? Je continuerai à sillonner notre département pour rencontrer les artisans à l’occasion de signatures de chartes ou des différentes manifestations qui leurs sont dédiées  : la Soirée de l’Excellence Artisanale qui récompense les artisans méritants, la Quinzaine de la Transmission Reprise qui permet de rencontrer les chefs d’entreprise désireux de céder leur activité dans les meilleures conditions grâce à nos agents et nos partenaires, Les Rencontres de l’Environnement ou encore la Semaine Nationale de l’Artisanat. Ensemble, avec les collaborateurs de la Chambre, nous relèverons les défis qui nous attendent pour faire prospérer l’artisanat sur notre territoire. Ensemble avec nos nombreux partenaires, nous irons encore plus loin. Nous allons créer de nouveaux liens, de nouvelles passerelles pour faciliter et faire perdurer notre travail aux côtés des artisans. Continuons d’être mobilisés, concrets et efficaces ! C’est la clé pour réaliser de belles choses » ! Roland ROLFO, Président de la Délégation Var de la Chambre de métiers et de l’artisanat PACA.
Actualités Coordination Rurale Max Bauer, président  : « Des vœux de la Coordination Rurale en jaune » Pour Max Bauer, président de la Coordination Rurale Var et PACA  : « En ce début d’année 2018, c’est une France troublée, et en colère, qui nous interpelle et nous oblige à prendre conscience qu’une période de bouleversements politiques et sociaux de grandes envergures se manifeste ». Le syndicaliste agricole ajoute  : « C’est avec beaucoup de sincérité que je présente tous mes vœux d’espérance pour une France apaisée, d’égalité, de fraternité ainsi que de liberté de penser. En 2019, avec vous, il est temps de se réjouir, de partager ensemble et de multiplier l’amour, le bonheur pour nos proches, tout cela accompagné d’un bon moral et d’une bonne santé. À mes vœux, j’associe tous mes colistiers engagés dans les élections de la Chambre d’agriculture du Var. Je suis content de mener pour la deuxième fois la liste CR, avec des hommes et des femmes heureux de porter et de défendre nos idées et nos valeurs de solidarité  : «Tous Unis« et de responsabilité dans notre beau territoire varois. Avec ces deux mandats, mon engagement fut total pour faire entendre la voix de la CR, tant au niveau local que national, sur tous les dossiers (horticulture, prédation du loup, dégâts de gibiers) ». PROGRAMME ELECTORAL SIMPLE ET PRAGMATIQUE En cette période d’élection, il reprend  : « Le programme que porte la CR 83 est simple et pragmatique. Nous sommes déterminés à ce que tous les agriculteurs s’approprient leur Chambre d’agriculture. Pour cela, nous mettrons en place un guichet unique, avec un numéro de téléphone et une personne physique, dénommé Allo Agri. Celui-ci doit être l’interface, de tous problèmes ou idées portés par les agriculteurs, entre notre institution et tous les organismes du monde agricole et de l’administration. Un réseau de sentinelles se mettra en place progressivement pour être les relais de terrain, des élus et des techniciens. Enfin, nous créerons un journal gratuit pour informer tous les agriculteurs. Dans six ans, il ne sera plus possible d’entendre  : à quoi sert une Chambre d’agriculture ? Et pour qui » ? Selon Max Bauer  : « Il est temps de rendre la Chambre d’agriculture à tous les agriculteurs pour défendre et promouvoir l’agriculture avec ses diversités de production. Acteurs économiques incontournable du territoire, nous voulons être considérés pour nos pratiques culturales qui ne peuvent être la somme de toujours plus de contraintes ou de mesures discriminantes, mettant en péril certaines exploitations et créant de la précarité humaine. Nous croulons sous les taxes, nous payons notre carburant toujours plus cher et, en plus, nous ne bénéficions pas de rémunération correcte pour notre travail ». LES GILETS JAUNES DE L’AGRICULTURE Le président de la Coordination Rurale ajoute  : « Nous à la CR, nous sommes les gilets jaunes de l’agriculture depuis 1992. Cela fait déjà plusieurs années que nous dénonçons l’augmentation des taxes et que nous ne voulons pas subir une écologie punitive. Je réaffirme que nous sommes un syndicat apolitique et indépendant de toute pression économique. Nous respectons et comprenons le choix du mouvement des gilets jaunes d’être hors partis politiques et sans aucun soutien des syndicats. Ce mouvement spontané et non organisé fait peur au gouvernement et aux partis politiques traditionnels qui souhaitent reprendre la main. Alors, j’attire l’attention du président de la République sur les bonnes idées ou conseils de nos hauts fonctionnaires. Ces hommes et ces femmes, de l’ombre, toujours influents, à la jonction de la politique et de l’administration, déconnectés du terrain et souvent éloignés des préoccupations du peuple, proposent toujours une bonne formule et surtout de perdre du temps en consultations, en rapports, en commissions d’enquête ». DECEPTION APRES LES ETATS GENERAUX DE L’ALIMENTATION Max Bauer s’interroge  : « Que devons-nous penser de la fameuse concertation des États généraux de l’alimentation (EGA) qui devait rééquilibrer les rapports de force entre la distribution et les agriculteurs pour augmenter nos revenus ? Quelle déception ! Les EGA ont débouché sur une simple charte qui n’impose aucune contrainte aux transformateurs et distributeurs. Elle ne repose que sur leurs bonnes volontés pour augmenter les prix payés aux agriculteurs. Bref, nous nous sommes faits enfumer ! Oui ! M. le président, je crains cette belle idée qui fait son chemin, qui vous permettra de sortir de cette crise et redonnera la main à certains partis politiques et certains syndicats  : le Référendum d’Initiatives Citoyennes (RIC). Il faut éviter que la première consultation populaire tourne autour de l’environnement et de la société, dans laquelle le citoyen influencé par les ONG, par certains médias, penseurs, artistes avec la contribution des réseaux sociaux, pointe du doigt et accable 17 l’agriculture française. Celle-ci, en partie à genoux dans certaines productions, serait complètement anéantie et un grand nombre d’exploitations disparaîtrait. D’autant que les produits en provenance des pays, sous couvert de libre-échange avec des accords (TAFTA, CETA, MERCOSUR) inondent notre territoire avec des normes sociales, fiscales, environnementales différentes et qui ne sont surtout pas climaticocompatible ! Ainsi, cette pétition qui circule sur Internet, pour laquelle quatre ONG écologistes attaquent en justice l’État français pour inaction climatique ! Certains signataires se revendiquent des gilets jaunes, en totale incohérence avec les revendications de ceux qui sont installés aux ronds-points » ! FAIRE LA REVOLUTION JAUNE ! Le syndicaliste reste déterminé  : « Oui, la CR appelle à faire la révolution jaune, mais d’une manière démocratique. Avec vous, il est temps de reprendre la main pour rendre l’agriculture aux agriculteurs. Ces élections vous tendent les bras. Votre destin est entre vos mains. Ne ratez pas ce rendez-vous car, six ans c’est long ! Votez ! C’est un geste simple. Voter, c’est décider » ! Max BAUER, Président de la Coordination Rurale Var et PACA. Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :