La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 Voeux 2019 Janvier 2019 - #73 Rivera Yachting NETWORK Laurent Falaize  : « Une année florissante, une année connectée, et des idées innovantes » Pour Laurent Falaize, Président de Rivera Yachting NETWORK et de la zone d’activités de La Crau Pole, administrateur de l’UPV, « il faut défendre l’économie de notre territoire ». Porter la voix d’une filière, de ses entreprises, défendre l’économie de notre territoire, préparer un avenir en s’investissant pour tenter d’en dessiner ensemble les contours ; voici ce qui anime au quotidien mon engagement au service du yachting à travers Riviera Yachting NETWORK et plus localement au service de la zone d’activités de La Crau Pole. Je souhaite pour 2019 pour les chefs d’entreprise du Var et de La Crau Pole, une année entrepreneuriale. Ce qui signifie, imaginer ensemble des projets nouveaux, aller plus loin, plus vite. L’ambition de cette association d’entreprises est de contribuer autant que possible au développement harmonieux de toutes les entreprises et à la qualité de vie des salariés. A l’occasion des vœux, je souhaite remercier pour tout le travail accompli par la ville de La Crau, le maire, Christian Simon, et le cabinet du maire ainsi que Christian Lescure, élu en charge du développement économique et Gérard Laugier, adjoint au maire. Un grand merci également à Eric Bertrand, responsable technique de la ville de La Crau et à tous les services ainsi qu’à Sylvain Collas, responsable du développement économique. Tous mes remerciements vont également à la Métropole TPM et à Hubert Falco, son président, pour le soutien apporté et à MM. Vanni et Demars du service du développement économique. Tous mes remerciements également à la Région et à Renaud Muselier, son président, ainsi qu’à Jacques Bianchi, président de la CCI du Var, pour l’accompagnement de la CCI. Je remercie Jacques Verdino, élu sur la zone de Toulon ainsi que Patrick Reygades et son équipe de l’agence de la CCI de Hyères ainsi que Sylvie Parcineau et Katharina Reynier pour leur accompagnement dans l’obtention du label D2Parc. Enfin, je souhaite adresser un grand merci au conseil d’administration de la Crau Pole et notamment à Clément Mattout, secrétaire, à Vincent Monti, vice-président ainsi qu’à Patricia Bonardo, également vice-présidente. Autant dire que l’avenir se prépare et chacun doit se donner les moyens à son niveau de l’améliorer pour permettre de l’envisager avec plus de sérénité, tels sont mes vœux réitérés pour cette nouvelle année. Fort des enseignements de l’année qui se termine et à l’aune de 2019 qui débute, je souhaite à chacun d’être entendu, écouté, que l’échange soit au cœur des décisions d’avenir qui concernent chacun de nous, dans nos familles, nos professions, nos entreprises et permette de créer de synergies porteuses de réussites, de bonheur et de quiétude. Bonne année à tous et retrouvons ensemble l’esprit d’entreprendre. Mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année, une année florissante, une année connectée, et des idées innovantes. Laurent Falaize, Président de Rivera Yachting NETWORK et de la zone d’activités de La Crau Pole, administrateur de l’UPV. Morgan Maginot, avocat  : « Ayons le courage de nos ambitions » Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon, s’interroge  : « Au-delà de ces vœux sincères, quel bilan peut-on faire de cette année qui se clôture » ? Selon l’avocat toulonnais  : « Un bilan inégal car, encore une fois, l’année aura été marquée sur le plan national par des actes terroristes, bien que la réaction de notre pays démontre la solidité de nos institutions ainsi que de nos valeurs. D’autres groupes cherchent à mettre à mal nos institutions, non pas les gilets jaunes, comme certains cherchent à le faire croire, car la plupart de ceux-ci les respectent et ne font qu’un simple usage de leur droit constitutionnel à manifester et à exprimer leurs désarrois quotidiens, mais des groupes de casseurs qui n’ont de cesse de chercher à créer le chaos et la destruction. Comment répondre avec force à ces extrémistes sans malmener par la même le droit à manifester ? Comment répondre aux revendications de ces derniers sans pour autant entraîner l’instabilité budgétaire de notre pays ? Comment répondre aux nécessités environnementales à court terme sans dégrader encore plus le pouvoir d’achat ? Voilà une partie des enjeux nationaux de ce début d’année dépeints en ces quelques mots. Enjeux cruciaux pour lesquels nous sommes décisionnaires car il nous appartient de modifier nos systèmes de fonctionnement et d’inventer notre futur ». UN VENT DE RENOUVEAU DANS LE VAR Morgan Maginot poursuit son analyse  : « Sur le plan local, cette année également sera le début d’un renouveau nécessaire, car d’ici quelques mois, 15 pour être précis, vous aurez à participer au renouvellement de vos conseillers municipaux et, par là même, le maire dans chacune des 35 000 communes de France. Dans le Var, un vent de renouvellement a commencé à souffler lors des précédentes législatives, ce qui a permis de bouleverser les rapports de force politiques dans le département. Ainsi, demain, de nouveaux changements vont pouvoir se produire afin de «détrôner« des élus préférant acheter la paix sociale (mais pas que…) au prix de la montée des violences dans les quartiers et en se permettant de crier au loup lorsque la situation dépasse leur contrôle. Ce temps où le clientélisme et la sclérose politique illustrés par un immobilisme politique sans vision ou seulement réduit à la prochaine échéance où les projets sans ambition émergent à trois mois des élections peut, si vous le décidez, se terminer. Car nous avons du potentiel dans ce département et en particulier dans la Métropole, avec demain une seule limite, celle que vous vous fixerez. Alors, chers toutes et tous, ayons ensemble un seul souhait  : avoir le courage de nos ambitions. À toutes et à tous, je vous souhaite une bonne et heureuse année, qu’elle soit prospère et qu’elle réponde à toutes vos espérances, tant personnelles que professionnelles. Je vous souhaite également santé et prospérité ainsi qu’à tous vos proches ». Morgan MAGINOT, Avocat au barreau de Toulon.
Actualités UMIH Var et PACA Jean-Pierre Ghiribelli  : « La demande étrangère tire la fréquentation estivale » Pour Jean-Pierre Ghiribelli, vice-président de l’UMIH PACA  : « Ces derniers mois ont connu une forte affluence touristique, aussi bien par la clientèle de loisirs que d’affaires ». Le représentant syndical régional ajoute  : « La plupart des indicateurs de fréquentation sont en hausse. Les séjours réalisés par avion marquent une forte progression de 16% par comparaison à septembre 2017, ce qui constitue un nouveau record absolu pour ce mois. Après une année 2017 marquée par le niveau élevé du volume d’investissement dans l’hôtellerie française et européenne, une étude montre l’intérêt soutenu des investisseurs pour le secteur. Ainsi, la Grèce, la France et l’Espagne sont perçues comme des marchés en croissance ». FREQUENTATION TOURISTIQUE EN HAUSSE Il poursuit son analyse  : « L’occupation moyenne des hôtels et résidences en septembre atteint les 77%, soit un gain de un point sur 2017. La demande étrangère continue à tirer la fréquentation estivale. Les nuitées étrangères en hôtels et résidences augmentent ainsi de 2% ce mois-ci. On note en particulier la poursuite de la croissance pour le marché américain, qui est en hausse de 15% sur la période. Comme nous l’avions envisagé sur la base des réservations, la saison estivale 2018 a été marquée par une nouvelle progression de la fréquentation touristique, après le fort rebond de 2017. Du fait d’un pouvoir d’achat en baisse pour la clientèle française, l’évolution globale est quelque peu inférieure à ce qui était attendu. Néanmoins, sur les mois de mai à septembre inclus, le gain s’élève à 2% pour le total des arrivées enregistrées dans les offices de tourisme comme dans l’hôtellerie, 15 Var Tourisme Françoise Dumont, présidente  : « Var Tourisme se positionne en veille active et constructive » Pour la présidente de Var Tourisme  : « Tout d’abord, je tiens à adresser à chacune et à chacun d’entre vous, varois et varoises, mes vœux les plus sincères pour cette nouvelle année ». Elle ajoute  : Je souhaite qu’elle vous réserve, ainsi qu’à vos familles et à vos proches, beaucoup de réussite et de satisfactions tant personnelles que professionnelles. Bonheur, santé et prospérité dans tous les domaines qui vous tiennent à cœur. Au cours de l’année 2018, l’audace et la capacité d’adaptation de l’Agence de Développement Touristique du Var ont été une force pour relever les nouveaux défis liés aux nouveaux modes de consommation du Tourisme. Le monde change et accélère, et Var Tourisme a su prendre un tournant en phase non seulement avec ce temps nouveau mais aussi avec une géopolitique de l’attractivité touristique qui recèle une multitude d’opportunités pour le Var. Var Tourisme conserve son rôle d’observatoire et se positionne en veille active et constructive grâce au travail de mes équipes, qui tiennent compte du passé, s’attellent au présent, et préparent l’avenir ». PARTENAIRE DE LA RÉGION « Var Tourisme, comme entité départementale partenaire de la région, s’efforce d’accompagner les professionnels dans le développement touristique du Var, à l’instar d’une agence-conseil. Enfin, Var Tourisme s’inscrit dans un schéma de responsabilité qui tient compte des tout récents transferts de compétences entre les différentes collectivités. Et, c’est avec un soin tout particulier que chaque spécificité territoriale est respectée et les perspectives sur le mois d’octobre sont bonnes. En conclusion, la saison estivale est plus étalée et en cumulé sur quatre mois (juin-juilletaoût-septembre), à la hausse ». UNE METROPOLE ACTIVE DANS LE TOURISME Mais, il fait ce constat  : « Malgré une année 2018 qui s’annonçait sous les meilleurs auspices, nous avons eu des périodes difficiles en raison des grèves SNCF et des aiguilleurs du ciel dont on ne parle pas suffisamment. Nous avons mis beaucoup d’espoir dans une saison exceptionnelle car le Grand Prix de France de Formule 1 et appréhendée, pour la Haut Var, pour le littoral, l’Est Var ou l’Ouest Var, pour la ruralité comme pour les zones urbaines. Le bilan de l’année écoulée est très positif, c’est avec beaucoup de sérénité et d’enthousiasme que nous abordons cette nouvelle année, pour faire en sorte que le Var garde et développe encore son leadership touristique. Pour anticiper les axes de développement de nos territoires, nous avons lancé le premier Think Tank de prospective touristique et d’attractivité territoriale  : Think Var. Je compte beaucoup sur la capacité de ce groupe de réflexion, unique en France, pour qu’il remette après l’été prochain, un Livre Blanc au Secrétariat d’État au Tourisme. Encore une fois, belle et heureuse année 2019 pour le Var et l’ensemble de ses habitants, de ses visiteurs, de ses acteurs économiques et touristiques ». Françoise DUMONT, Présidente de Var Tourisme. revenait dans notre département. Heureusement d’ailleurs pour le mois de juin qui est souvent un mois difficile mais, qui cette année, a été compensé par la fréquentation liée au Grand Prix. Le décalage des vacances scolaires a été aussi un élément de dysfonctionnement qui a retardé le démarrage de la saison au 1er juillet, avec une météo capricieuse mais un mois d’août exceptionnel qui a permis de rattraper cette saison qui s’annonçait difficile ». Jean-Pierre Ghiribelli conclut  : « Nos chefs d’entreprises et entreprises du secteur CHR ont vécu des difficultés intenses en raison du manque de personnel dans nos établissements alors qu’il y a des gens qui prétendent ne pas trouver de postes et qui sont au chômage, profitant d’un système et d’une culture dont il serait temps de mettre un terme. Dans un pays comme le nôtre, et dans ce département en particulier qui souffre d’une saisonnalité, ce sont des éléments importants pour la satisfaction de nos visiteurs comme de la qualité des services attendus. Nous avons un département et une région exceptionnels, une métropole active qui développe avec qualité les entreprises du tourisme, de la culture et de l’Armée. Nous avons des possibilités d’aller beaucoup plus loin dans nos activités. Mon inquiétude pour 2019 est cette situation sociale que nous vivons actuellement à travers cette remise en question de notre société humaine ». Jean-Pierre GHIRIBELLI, Vice-président de l’UMIH. 1 Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :