La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
La Gazette du Var n°73 15 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°73 de 15 jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Max Bauer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Édito Tous les Français ont pu lire la lettre d’Emmanuel Macron qui devait lancer le Grand Débat National. Censée apaiser la colère des Français revêtus de leur gilet jaune, elle est rudement critiquée  : trop longue, sans émotion et empathie, bla-bla, c’est pipé, gain de temps, le terme enfumage est le plus souvent utilisé dans les commentaires. 1(11/,= 03.110Zeg ri ! Janvier 2019 - #73 Directeur de la publication Gilles Carvoyeur redaction@presseagence.fr Secrétaire de rédaction Marie Bruel redactionlalonde@presseagence.fr Chef de studio Laurent Monition lographic@wanadoo.fr Consultant juridique Morgan Maginot, avocat au barreau de Toulon contact@mdmaginot-avocat.fr Régie publicitaire 06 37 37 21 21 Prix au numéro  : 1 € Éditeur et responsable de la publication ADIM 2972 route de St Honoré 83250 La Londe Les Maures Dépot légal en cours Impression La Provence - tiré à 10 000 exemplaires Un Grand Débat National, pourquoi faire ? Le 17 novembre 2018, l’énoncé du problème avait pourtant été clairement défini  : le prix du carburant. Pourquoi faire payer à ceux qui souffrent, la facture de ce que l’on appelle la transition énergétique ? De fait, la manifestation des Français en gilet jaune a révélé plusieurs grands dysfonctionnements dans la marche de notre pays, surtout les inégalités. Il y a la France qui travaille dur, qui fait des efforts, qui ne gagne que le SMIC ou encore moins dans les campagnes. Et, en même temps, de très hauts fonctionnaires gagnent 150 à 200 000  € par an ! Pour quels résultats quand on voit l’état de notre pays ! Les Français en gilet jaune ont envoyé aux députés, mi-décembre 2018, un cahier de revendications qui exprime leurs attentes, en termes de fiscalité, organisation de l’État, écologie, démocratie. Les thèmes que présente Emmanuel Macron dans sa lettre ont déjà été définis. Donc, ce Grand Débat National paraît inutile. Grâce aux gilets jaunes, le locataire de l’Élysée a enfin traversé la rue, à Bourgthéroulde, pour découvrir à l’écoute de 600 maires que rien ne va plus en France (Baisse des dotations, fracture territoriale  : 8 fonctionnaires pour 1000 habitants en Moselle, 81 pour 1000 en Région Parisienne, 94 pour 1000 en Corse du Sud). Un exercice démocratique pour être face à la dure réalité du peuple. En même temps, ce sont les Français de base qui vont donner des idées à ceux qui sont grassement payés pour en avoir ! (74) H/-JN e a,7,JI_JE ; JJJ4p,- -'1JJ r Ear-I [J J (1,-,72p p Prudence à l’écoute des derniers propos de Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires (Sic)  : « En France, il y a des institutions, des assemblées, un gouvernement... Elles fonctionnent et il n’est pas question de remettre en cause les fondements de notre démocratie. Les issues de ce débat vont être de différentes natures  : certaines législatives ou institutionnelles, d’autres opérationnelles. Emmanuel Macron a dit qu’il tirerait les conclusions de ce débat, mais cela ne signifie pas obligatoirement un référendum. Attention à ne pas tout fragiliser ». Dans son courrier, le président affirme qu’il n’y a pas de sujets tabous pour mieux affirmer, ensuite, que les réformes accomplies ne seront pas remises en cause. Dialoguons de tout, mais surtout de ce que je veux ! Et, il l’a répété  : « On va regarder ». Heureux ceux qui ont cru sans avoir vu. Des propos qui ont fait comprendre aux français en gilet jaune, à la fin, malgré la concertation et le Grand Débat National, celui qui fera la synthèse et choisira les points à faire évoluer pour eux, c’est Macron ! L’on peut comprendre qu’à la révolution nous ayons eu besoin d’envoyer un représentant du peuple à Paris. Mais, aujourd’hui avec Internet, les réseaux sociaux, et l’information qui file à la vitesse de la lumière, avons-nous encore besoin de 600 000 élus en France ? Des maires certainement. Mais avec 577 députés et 348 sénateurs, nous sommes les champions du monde. C’est pour cela que tout va bien en France ! En ce début de 21ème siècle, face aux grands enjeux qui se dressent pour notre pays, la France, à l’heure de la mondialisation, les échanges commerciaux sont disproportionnés ! (Déficit de la balance du commerce extérieur avec la Chine 50 milliards). Le livre de Denis Jacquet & Homéric de Sarthe Éditions, nous explique  : « Pourquoi, demain, votre prochain patron sera Chinois » car l’Empire du Milieu inonde la planète. En effet, il faut réindustrialiser notre pays, créer des emplois, créer des richesses, revenir sur un traitement plus égalitaire des salaires, revoir en urgence les moyens pour pallier aux fractures sociales et territoriales. Dans son courrier aux français, Macron a choisi, systématiquement, de mettre en scène le fait qu’il maintient le cap. Finalement, il aurait dû s’inspirer de la voile  : Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, mais le réaliste ajuste ses voiles ! Jamais sous la 5ème République, un président, aussi récemment élu, n’a été contraint de présenter, aussi rapidement, un nouveau contrat démocratique. La confiance, cela se mérite ! Pour citer Beaumarchais, « sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ». Bernard BERTUCCO VAN DAMME
45èmes Olympiades des métiers 25 jeunes de la région Sud médaillés De la boulangerie à la maçonnerie en passant par la coiffure, la production industrielle ou l’art floral, le concours international des Olympiades des métiers récompense, tous les deux ans, les jeunes de moins de 22 ans, qui confrontent leur savoir-faire dans une cinquantaine de métiers. Sélectionnés lors des épreuves régionales en avril dernier, 56 candidats issus des quatre coins du territoire, ont participé, du 28 novembre au 1er décembre 2018, aux finales nationales organisées à Caen. Après 3 jours de compétition, parmi les 650 candidats venus de 15 régions de métropole et d’Outre-Mer, 25 jeunes de la région Sud se sont illustrés en remportant 20 médailles (5 médailles d’or, 3 médailles d’argent, 3 médailles de bronze et 9 médailles d’excellence). Deux des cinq médaillés d’or intègrent l’équipe de France des Métiers qui participera au concours international dont les épreuves se dérouleront à Kazan en Russie, en août 2019. « Je tiens à féliciter tous ces jeunes de la région qui ont participé aux finales nationales des Olympiades des métiers et porté haut les couleurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Tous ont démontré leur savoir-faire et leur professionnalisme à travers une compétition qui met en lumière l’apprentissage et la formation professionnelle, voies privilégiées vers l’emploi. Je félicite tout particulièrement les lauréats qui ont brillé par leurs performances et qui se sont qualifiés pour les épreuves internationales. Je leur souhaite bonne chance et leur transmets mes plus vifs encouragements pour leur préparation ces prochains mois » a déclaré Renaud Muselier, président de la Région. Les jeunes sélectionnés pour le concours international vont en effet suivre cinq semaines d’entraînement technique, physique et mental pour se préparer au mieux aux finales mondiales qui réuniront, l’été prochain, plus de 1400 concurrents représentant une soixantaine de pays. Région 3 4ème Comité d’ingénierie financière des Opérations d’Intérêt Régional (OIR) 6 nouveaux projets innovants pour un montant de 38 M € Fin décembre 2018, lors du 4ème Comité d’ingénierie financière des Opérations d’Intérêt Régional (OIR) 6 projets ont été présentés aux cofinanceurs. Lors de ce 4ème Comité, 6 projets ont été présentés pour un montant total de 38 M € dont le Centre international des ressources et essais de drones (Var et Vaucluse), une infrastructure unique pour structurer la filière drone en région. Pour gagner la bataille de la croissance et de l’emploi en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Région a mis en œuvre une stratégie économique claire et ambitieuse en misant sur l’excellence, l’innovation, la formation et les filières d’avenir. « En créant les OIR, nous nous sommes fixés comme objectifs 1 Milliard d’ € d’investissements, 500 implantations d’entreprises et 50 000 emplois créés sur nos filières stratégiques. Deux ans après leur lancement, les résultats sont tangibles. Ce sont près de 720 millions d’ € de perspectives d’investissement, dont 88 millions d’ € provenant de la Région, 25 000 perspectives d’emplois directs et indirects et 74 investissements directs étrangers liés aux OIR recensés. C’est un véritable succès », se félicite Renaud Muselier, président de la Région. LES LAUREATS DU VAR Médailles d’or - Miroiterie  : Benoît MOLINERI, CFA régional BTP du Var, Toulon Médailles d’excellence - Intégrateur robotique  : Alexandre BRUNO, Théo BRAS ARME DE LA REGION Les OIR sont le bras armé de cette stratégie. Elles matérialisent les nouvelles orientations de la Région en faveur du développement économique. Elles permettent d’attirer des entreprises à potentiel et des investisseurs, d’accompagner les entreprises mais aussi les territoires. 8 OIR ont été identifiées par la Région. Elles sont pilotées en partenariat avec les chefs d’entreprises, les collectivités, et l’ensemble des acteurs économiques concernés  : Thérapies innovantes, Énergies de demain, Industries du futur, Silver économie, Économie de la mer, Tourisme et industries créative, Smart tech, Naturalité. CUADRADO et JohannHALBOT, Lycée Thomas Edison, Lorgues - Pâtisserie Confiserie  : Julien ZARATE, CFA régional URMA, Campus du Beausset, Le Beausset Photo YannBOUVIER PREMIER BILAN Un premier bilan des 42 projets a été dressé  : 289 M € ont déjà été sécurisés pour ces projets, dont 17 M € provenant de la Région. 16 projets ont d’ores et déjà abouti dans le cadre des OIR, comme par exemple le projet d’énergies renouvelables à la station de Serre Chevalier ou l’accélérateur OBRATORI de l’Occitanie. Plusieurs projets accompagnés dans le cadre de l’OIR Énergies de demain sur la filière hydrogène ont également été mis à l’honneur. Janvier 2019 - #73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :