La Gazette du Var n°72 1er jan 2019
La Gazette du Var n°72 1er jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°72 de 1er jan 2019

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : F1, grand prix de France.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Méditerranée Porte des Maures Pierrefeu-du-Var 95ème anniversaire de la disparition du Dixmude « Leur souvenir vivra en ceux qui continuent leur œuvre » Janvier 2019 - #72 3 bénévoles associatifs honorés pour leur engagement En décembre à Draguignan, le comité départemental des médaillés de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif, sous la présidence de Jean François Ceccarelli, a mis à l’honneur de nombreux bénévoles varois, dont 3 pierrefeucains bien connus du tissu associatif. Il s’agit de Chantal Amic, présidente de « Cœur du terroir », Quentin Fouques (Cyclo Sport Pierrefeucain) et Mathieu Bobichon (Judo club) qui ont reçu un diplôme d’honneur. Cette action, initiée depuis 2014, par le comité permet de mettre en exergue l’engagement des bénévoles, et particulièrement l’action des femmes et des jeunes de moins de 25 ans, exerçant une activité bénévole en milieu rural. Pour la promotion de décembre 2018, 27 femmes, la plus ancienne étant âgée de 101 ans, et, 14 jeunes, avec la benjamine, âgée de 12 ans, ont été récompensés. Cette remise de diplôme s’est déroulée en présence des récipiendaires, du député de la circonscription, du maire de Draguignan. De nombreux élus Pierrefeucains étaient également présents dont Patrick Martinelli, le maire, Marc Benintendi, adjoint aux sports et aux associations et Véronique Loriot, adjointe à la culture. Nicolas TUDORT (Texte et photos) Chaque troisième jeudi de décembre, l’association des « Amis du Dixmude » et la municipalité commémorent la disparition tragique du dirigeable Dixmude et de son équipage. Ainsi, Daniel Baert, président, et Patrick Martinelli, maire de la commune, ont prononcé les discours, suivis des dépôts de gerbes et de la flamme du souvenir, en présence de nombreux porte-drapeaux, élus des communes voisines, ainsi que des autorités civiles, militaires et présidents des associations patriotiques. Les communes de Pierrefeu et de Cuers sont intimement liées à l’histoire du dirigeable Dixmude et du triste sort qu’a connu son équipage, au large de la Sicile, le 21 décembre 1923. Au total, cinquante hommes, équipage et passagers, ont péri dans cette catastrophe. L’imposant monument, inauguré en 192 et érigé face à la base de Cuers-Pierrefeu, classé au patrimoine culturel, permet de ne pas oublier cette tragédie. « Leur souvenir vivra en ceux qui continuent leur œuvre ». 95 ans après, la devise gravée dans la plaque de marbre, apposée sur l’aile de granit, demeure à jamais présente. Nicolas TUDORT – Photos  : Alain BLANCHOT L’ACSPMG ET LE MUSÉE DE MELUN L’action patrimoniale de l’ACSPMG (Association des Collectionneurs pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie), créée en septembre 2007, concerne autant le plan départemental que national. Ainsi, l’ACSPMG prête des pièces des collections au Musée de la gendarmerie et du cinéma de Saint-Tropez. Et contribue, également, à la promotion et au rayonnement du musée de la Gendarmerie nationale de Melun (classé Musée de France). Récemment, les membres du bureau de l’ACSPMG ont reçu Isabelle Pinel, responsable scientifique des collections du Musée de Melun. « Ce fut l’occasion de présenter nos collections sur la Maréchaussée et la Gendarmerie, acquises par l’association. Cette visite a été très enrichissante et a permis de renforcer les liens patrimoniaux qui unissent le musée et l’association », se félicite Nicolas Moulin, le président de l’association.
Méditerranée Porte des Maures La Londe-les-Maures François de Canson  : « La proximité et la sécurité au cœur de l’engagement municipal » Nouveaux véhicules de police, 30 caméras supplémentaires dans le dispositif de vidéo-protection, la ville de La Londe-les-Maures ne ménage pas ses efforts pour garantir la sécurité et la tranquillité des habitants. En effet, pour François de Canson, un seul credo  : « La sécurité est une exigence absolue ». Une volonté qui s’illustre sur le terrain puisque les habitants de La Londe ont la chance de vivre dans une cité épargnée par la délinquance. Et, en cette période de fin d’année, la municipalité a tenu à faire le point sur les dispositifs mis en place pour assurer la sécurité au quotidien, notamment les patrouilles pédestres au moment de l’ouverture et de la fermeture des commerces. Cette période cruciale, en termes de sécurité publique, est donc l’occasion de revenir sur les efforts réalisés, depuis 10 ans, pour améliorer le fonctionnement et l’efficacité de la police municipale londaise, sous la direction de François de Canson, en coordination avec les deux élus en charge de la sécurité, Prix Pierrat et Daniel Grare. EFFECTIF DE 16 PERSONNES Ainsi, David Thimel a été promu au grade de chef de la police municipale, en avril 2018. « Il faut se souvenir que l’effectif de la police municipal était de 4 personnes, en 2008, quand nous sommes arrivés aux commandes de la ville et qu’aujourd’hui, nous comptons 16 personnel. Par ailleurs, le maire a accepté que les policiers municipaux soient armés », fait remarquer Prix Pierrat. Récemment, la ville a fait l’acquisition de trois nouveaux véhicules de police, particulièrement équipés des dernières technologies en matière de police. 30 NOUVELLES CAMERAS POUR LA VIDEO-PROTECTION Sous l’impulsion de Prix Pierrat et Daniel Grare, la ville a investi dans un système de vidéoprotection très performant, qui comprend, à ce jour, 24 caméras. « Toutefois, nous allons déployer 30 nouvelles caméras supplémentaires, à partir de février 2019. L’appel d’offre sera lancé en janvier. Une partie des caméras sera installée en entrée et en sortie de ville, permettant le contrôle du trafic routier », précise Daniel Grare. COLLABORATION EXEMPLAIRE AVEC LES GENDARMES De son côté, François de Canson se félicite « de la parfaite entente entre la gendarmerie et la police municipale pour faire de La Londe-les-Maures, une ville où il fait bon vivre. D’ailleurs, je note que, chaque année, au moment de l’inspection par le commandant de la compagnie de Hyères, les chiffres de la délinquance ne cessent de reculer ». Il ajoute  : « En matière de sécurité, il ne faut jamais se relâcher. Il faut que les équipes puissent travailler des conditions optimales. Ce qui nécessite qu’elles soient totalement disponibles et efficaces. La police municipale est un relais essentiel auprès de nos concitoyens pour faire de notre ville, une ville sûre et paisible ». 17 outerie 6IRAUu CE QUI A ETE FAIT DEPUIS 10 ANS Augmentation des moyens humains et matériels de la police municipale Construction d’une nouvelle gendarmerie Mise en place de la vidéo-protection Opération Tranquillité Vacances Coordination des missions de la police municipale avec la gendarmerie Janvier 2019 - #72



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :