La Gazette du Var n°69 30 nov 2018
La Gazette du Var n°69 30 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°69 de 30 nov 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 20,4 Mo

  • Dans ce numéro : Charles de Gaulle, c'est reparti pour 25 ans !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 Méditerranée Porte des Maures Cuers-Pierrefeu-du-Var François de Canson, président de MPM  : « Nous voulons garder la main sur le devenir économique de l’aérodrome » Dernièrement, à leur plus grande surprise, les élus de Méditerranée Porte des Maures ont découvert que la CCI du Var venait de signer une convention d’objectifs avec l’association ADI pour favoriser l’implantation de nouvelles activités aéronautiques sur l’aérodrome de Cuers – Pierrefeu. Une signature à laquelle n’avait pas été invité à participer François de Canson, le maire de La Londe-les-Maures et président de Méditerranée Porte des Maures (MPM), pourtant concerné au premier chef par le développement de cette zone d’activités. ENTRE ETONNEMENT ET PERPLEXITE ! « Franchement, la CCI et l’ADI mettent les charrues avant les bœufs ! Comment peuton envisager un tel projet sans nous mettre dans la boucle alors que MPM est engagée fortement pour le développement de cette zone », s’étrangle François de Canson, qui a peu apprécié la méthode. Le président de MPM enfonce le clou  : « Les élus de MPM sont largement mobilisés sur ce dossier puisque la compétence économique est exercée par MPM. À nos yeux, la zone aéroportuaire est un enjeu essentiel et prioritaire du développement économique de notre intercommunalité ». D’ailleurs, cela fait plusieurs années que la communauté de communes réfléchit au développement de ce lieu. OPPORTUNITE DE DEVELOPPEMENT « Cette zone constitue une grande opportunité de développement économique mais l’Etat Cuers La zone des Bousquets, zone d’intérêt communautaire Novembre - Décembre 2018 - #69 ne souhaitait pas vendre les terrains qui lui appartient. Depuis, MPM a confirmé son intérêt en proposant de les racheter ». Concrètement, l’institution présidée par François de Canson réfléchit à un projet d’activités aéronautiques sur les 20 hectares situés au nord du site, actuellement, en partie occupés par l’Association de la Zone Civile de Cuers-Pierrefeu (AZCCP). « Pour autant, nous n’avons pas dit que ce développement se ferait en excluant les activités présentes sur ces 8 hectares », rappelle le président de MPM. Avec 150 entreprises, 755 collaborateurs et un chiffre d’affaires de 98 millions d’ € , la zone d’activités des Bousquets est le porte-drapeau économique de l’intercommunalité Méditerranée Porte des Maures (MPM). Pour cette première assemblée générale de Cuers Entreprendre accueillie dans les locaux du garage CITROEN, le sourire était sur les lèvres des participants, chefs d’entreprise, responsable de la CCI et les élus, en la personne de Gilbert Perrugini, le maire de Cuers et François de Canson, président de MPM. ZONE D’INTERET COMMUNAUTAIRE Comme l’a rappelé le président de Cuers Entreprendre, l’association n’a vu le jour qu’en août dernier. Il était satisfait de voir autant de monde réuni. « Notre objectif est que la zone devienne plus grande et plus compétitive. Nous sommes là pour échanger, et faire avancer les choses ». Pour François de Canson, c’était l’occasion de remettre les pendules à l’heure en ce qui concerne sa relation avec la CCI, après l’incident de la zone de l’aérodrome (voir ci-dessus). « Non, je ne suis pas fâché avec la CCI. MPM a pris un certain nombre d’engagements. À nos yeux, la zone des Bousquets est d’intérêt communautaire. C’est le fleuron de la communauté de communes. Nous avons un bel avenir ensemble », a lancé le président de MPM. ASSOCIATION INDISPENSABLE À CUERS De son côté, Gilbert Perrugini, maire de Cuers et vice-président de MPM, s’est félicité de la création de cette association  : « J’ai été agréablement surpris par la vitesse de cette mise en place, et je pense que cette association était indispensable à Cuers ». DEVELOPPEMENT ET CREATION D’EMPLOI Bref, la vision à court terme de cette zone diverge des plans sur la comète décidés par la CCI, sans une véritable concertation. « De toute façon, rien ne se peut faire tant que le PLU de la ville de Pierrefeu reste en l’état. Nous devons procéder à sa modification pour accueillir de nouvelles activités, fait remarquer, plein de bon sens, Patrick Martinelli, le maire de Pierrefeu-du-Var. Le premier magistrat ajoute  : « C’est pourquoi nous allons modifier le PLU pour autoriser ces nouvelles activités ». Autant dire que ce n’est pas le moment de faire capoter un dossier géré par MPM. Dans la perspective d’élaborer le projet de développement d’économie aéronautique sur ce Puis, Jacques Verdino, vice-président de la CCI, a rappelé que l’institution avait soutenu les chefs d’entreprise dès le départ  : « En tant que membre de la CCI, je commence à avoir l’habitude de travailler à la création de ces associations d’entreprises. Ce soir, nous avons apporté la sono mobile, c’est déjà un bon début » ! Le président de Cuers Entreprises et dirigeant de Tissus Price a souligné l’importance économique de la zone des Bousquets  : « C’est la zone industrielle la plus grande de MPM. Aujourd’hui, nous sommes là pour vous aider et vous accompagner ». FIBRE OPTIQUE ET STATIONNEMENT L’association souhaite être le point d’entrée aux revendications et doléances des chefs d’entreprise. Elle a, par exemple, mis en place un sondage sur FACEBOOK pour connaître les attentes de ses adhérents. Le sondage a révélé quelques points forts  : fibre optique, demande de locaux ou de terrains, carré Poste, problématiques de site, la Communauté de Communes a d’ailleurs lancé, il y a un mois, une consultation afin d’être accompagnée par un cabinet d’études spécialisé. Les candidatures seront reçues tout prochainement par les services de la Communauté de communes. La mission qui sera confiée au Bureau d’études consistera en  : la réalisation d’un diagnostic technique et socio-économique du site, l’élaboration d’un scénario de développement et d’un schéma d’aménagement, l’animation de réunions de concertation avec les élus et acteurs locaux, l’accompagnement de la procédure d’acquisition auprès des services de l’Etat, la définition d’un programme opérationnel de mise en œuvre du projet, l’accompagnement pour la mise en œuvre du projet. Le président de MPM conclut, en mettant les points sur les i  : « Dans notre esprit, nous ne visons pas qu’une rentabilité financière de la zone, ce qui aurait peu d’intérêt pour nous. Notre objectif est que le site se développe, attire de nouvelles entreprises, crée des emplois et devienne, à terme, le poumon économique de notre intercommunalité, avec la zone des Bousquets, à Cuers ». Gilles CARVOYEUR - Photo  : Nicolas TUDORT sécurité, de surveillance, de signalisation, mise en place d’un plan de la zone, possibilité d’effectuer des achats groupés de fournitures et de services comme la prestation de contrôle incendie, recrutement de personnel et aides apportées par la CCI. Certains ont également évoqué les questions de ramassage et de tri des déchets et d’autres se sont plaints du niveau des taxes et des impôts. Gilles CARVOYEUR pumm lama
- Méditerranée Porte des Maures Pierrefeu-du-Var Cris et horreur au rendez-vous d’Halloween ! Les organisateurs de la deuxième édition de la Fête de la Soupe ont déjoué les plans de la météo. En effet, ce 2 novembre, la place Gambetta et la rue Gabriel Péri ont été très vite envahies par les enfants déguisés à l’occasion d’Halloween et par des adultes, retombés en enfance pour quelques heures ! Tout a commencé par des séances de maquillage et des ateliers de décoration, des cracheurs de feu et des ménestrels. Puis, la parade a pris le relais. Monstres, sorcières et squelettes affrontaient le sentier de la peur dans le village, préparé par les jeunes de l’Espace Jeunes du CMJ et les associations. Enfin, c’était la dégustation des soupes, concoctées par une vingtaine d’associations. De quoi ravir les papilles gustatives du millier d’étranges noctambules, dans les rues et places du village ! Pour terminer en beauté, l’ambiance est montée d’un cran avec les musiciens d’«Entre Notes«, puis le baleti de «La Guinguette Hot Club«. Un succès mérité pour «Pierrefeu, Terres de Partage«, à la manœuvre en partenariat avec la municipalité. Photos Gilles CARVOYEUR 27 Novembre - Décembre 2018 - #69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :