La Gazette du Var n°68 15 nov 2018
La Gazette du Var n°68 15 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de 15 nov 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : Maurice, Bernard, Pierre et Gérard... la très belle saga Grech continue !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actualités Novembre 2018 - #68 Commerce Les Halles, une locomotive pour Toulon Les Halles Raspail, appelées aussi anciennes Halles municipales, sont situées en plein cœur du centre ancien de Toulon. Inauguré en 1929 pour accueillir le marché couvert, le bâtiment est un modèle de construction en béton armé de style Art-déco. Fermées depuis 2002, les halles sont la propriété de TPM depuis 2003. Ancien lieu de vie historique avec un réel potentiel pour la redynamisation du quartier et du cœur de ville, les halles sont inscrites dans la mémoire des habitants. Avec ses grands volumes, son emplacement central, son architecture Art-Déco, ce lieu est idéal pour l’implantation de ce projet, qui renoue avec son passé. Le début des travaux est fixé à fin 2019 et l’ouverture des halles est prévue courant 2020. LES HALLES, UNE LOCOMOTIVE POUR LE QUARTIER Le projet sur le bâtiment des Halles est accompagné par une requalification du quartier. L’îlot situé entre la rue des Boucheries et les Halles est en cours de démolition, permettant ainsi une vue sur les Halles à partir de la rue d’Astour. Une place avec une fontaine sera aussi créée avec la reconstruction au Nord de cette place d’un immeuble qui hébergera le CAUE. Une grande salle en rez-de-chaussée accueillera des expositions autour de l’architecture. À l’arrière des Halles, l’immeuble du Crédit Municipal est entièrement réhabilité en logements de qualité. Son rez-de-chaussée est transformé en commerce. Il pourra accueillir une activité en liaison avec le projet des Halles. Autour des Halles, les rares murs des commerces déjà maîtrisés par la puissance publique seront réhabilités et proposés à des activités, en accord avec le futur exploitant des Halles. La démolition de l’îlot Raspail s’inscrit dans la poursuite de la traversée Ouest/Est du centre-ville, depuis l’axe de la rue Pierre Sémard jusqu’à la Porte d’Italie, afin de créer un maillage de flux commerçant dans la ville Nord/Sud. REDYNAMISER LE QUARTIER Le projet s’appuie sur l’extension de la place Raspail prévue par la démolition de l’îlot des Boucheries. Cet agrandissement permettra de redonner une ouverture à la place créant une respiration sur laquelle viendra s’ancrer la halle rénovée. En rénovant la halle et en la dotant d’une offre commerciale centrée sur la convivialité et la qualité des produits, cela permet de redonner une attractivité commerciale qui lui fait aujourd’hui défaut. Ce dynamisme drainera également la création de nouveaux commerces sur les RDC existants tout autour de la place Raspail. Ainsi la continuité piétonne sera assurée dans le quartier. De son côté, le groupe ALTAREA COGEDIM interviendra dans le projet de requalification, aux côtés de CARMILA, en tant que maître d’ouvrage. Son ambition est de permettre au lieu de retrouver sa destination première à savoir l’accueil d’activités de bouche de grande qualité, ceci en relation avec les commerçants toulonnais. Cette requalification sera opérée en lien avec BILTOKI, une société qui assurera la gestion de l’ensemble avec la sélection des commerçants appelés à rejoindre les Halles. « Les nombreuses réalisations du groupe Altarea Cogedim au sein du centre-ville de Toulon témoignent de l’ambition de notre entreprise à participer à la dynamique territoriale. Le projet de requalification des halles marchandes s’appuie sur une opération de réaménagement plus vaste de la place Raspail. Nous sommes fiers d’accompagner cette mutation qui doit permettre de répondre aux attentes des toulonnais et aux nouveaux modes de consommation », a lancé Ludovic Castillo, président du Directoire d’Altarea Commerce. Propriétaire de centres commerciaux à Draguignan, Trans-en-Provence et Pugetsur-Argens, Carmila assure, déjà, la gestion du centre Toulon Grand Var. « Attendu par l’ensemble des habitants, le projet de requalification des halles marchandes Raspail vise à re-créér un lieu de vie et de lien social et économique en cœur de ville. Nous saluons la vision d’avenir portée par Toulon Provence Méditerranée, que nous sommes fiers d’accompagner, aux côtés d’Altarea Cogedim, de Cimaise et de Biltoki. Forts de notre ADN commerçants et de notre expertise en termes de rénovation urbaine, nous avons à cœur de réaliser un espace de vie et de centralité pour tous les habitants », conclut Ronald Sannino, Directeur Développement et Stratégies Territoriales Carrefour Property – Carmila. Photos TPM/Ville de Toulon HUBERT FALCO, MAIRE DE TOULON  : « C’est la renaissance des halles » Ce projet de reconversion en halles gourmandes, participera au renouveau et l’attractivité du centre ancien de Toulon, mené depuis plusieurs années par la ville et TPM. D’où l’enthousiasme d’Hubert Falco, président de la Métropole TPM et ancien Ministre  : « Faisons un bond en arrière et replaçons cet aboutissement dans son contexte  : Pour passer d’une ville, d’un territoire en grande souffrance, abandonné, rejeté, à une ville dynamique et contemporaine. Pour y reconstruire son avenir, pour assurer sa transformation, sa métamorphose, il faut du travail et du temps, (beaucoup de temps), afin de rétablir ce qui est essentiel, la confiance. La confiance est seule capable de permettre un partenariat constructif et respectueux aboutissant sur des projets d’envergures ! Sans cette confiance, on aboutit à des projets abandonnés, un manque de crédibilité, des tâtonnements… Aujourd’hui, on construit, on rénove pour répondre aux attentes des Toulonnaises et des Toulonnais mais également afin de séduire une population nouvelle, active, orientée sur la qualité de vie et le développement urbain, une population qui participe pleinement à ce renouveau. Une fois de plus, la renaissance des halles en est la meilleure des illustrations ! Depuis longtemps, les Toulonnais me disaient  : « Monsieur le maire, il faut rétablir des halles traditionnelles « … Je les entendais, je les écoutais, je les comprenais mais pour aller dans ce sens, ce qui nous manquait c’était un projet, des moyens, un contexte, des partenaires professionnels et spécialistes du métier. Aujourd’hui, la confiance est rétablie. On recommence à croire en Toulon, les investisseurs, les professionnels s’intéressent à notre territoire. Et comme Toulon s’ouvre au développement en devenant une ville attirante, aujourd’hui, nous n’avons pas choisi un projet par défaut pour les Halles. Non, nous avons eu le choix entre plusieurs projets et cela nous a permis de faire, à nos yeux, le meilleur des choix. Nous avons choisi un projet proche de ces halles de notre passé dont les Toulonnaises et les Toulonnais se rappellent avec nostalgie. Nous avons choisi un projet basé sur l’histoire des halles, ancré dans les racines de ce patrimoine auquel les Toulonnais sont attachés mais un projet malgré tout concret, adapté au progrès, à l’évolution du temps, aux modes de vie de notre époque. Ce concept a déjà été développé avec succès dans plusieurs grandes villes (Paris, Bordeaux, Lyon)… Oui, notre Métropole s’inscrit dans cette dynamique nous permettant de faire les choix que nous jugeons les meilleurs de notre territoire » !
Actualités Label Parc + 2018-2020 Toulon Ouest obtient le niveau 1 du label Parc + 5 parcs de la région ont été labellisés dont le pôle d’activités de Toulon Ouest qui obtient le niveau 1 du label Parc +. À l’occasion de la 1ère édition de la remise des labels Parc +, dévoilés le 16 octobre à la Fondation Vasarely (Aix-en- Provence) et mettant à l’honneur les démarches exemplaires de parcs d’activités de la région Sud, 5 parcs ont été labellisés dont le Technopole de l’environnement Arbois Méditerranée qui décroche le niveau le plus élevé et 4 parcs qui obtiennent la reconnaissance « Parc engagé «. AMELIORER LE QUOTIDIEN DES SALARIES Le label Parc + prend en compte plusieurs critères  : aménager judicieusement son territoire pour accueillir les entreprises et leurs salariés, lutter contre le gaspillage foncier, préserver et valoriser le paysage et la qualité de vie locale, favoriser les liens et le dialogue entre les entreprises et leur territoire, améliorer le quotidien des salariés et des usagers. La labellisation porte uniquement sur les actions déjà réalisées en phase d’aménagement, de gestion et d’animation. Ainsi, pour les parcs d’activités n’ayant pas encore atteint la phase de gestion ou d’animation mais dont l’aménagement s’inscrit déjà dans les principes d’un parc d’activités de qualité, le jury a accordé la reconnaissance « Parc engagé «. TOULON OUEST LABELLISE Dans le Var, le pôle d’activités de Toulon Ouest a décroché le niveau 1 du label Parc +. En effet, la labellisation est obtenue conjointement par la Métropole Toulon Provence Méditerranée (aménageur et gestionnaire du pôle d’activités) et l’association de développement des entreprises de Toulon-Ouest (ADETO), animateur du pôle d’activités. Le pôle d’activités de Toulon Ouest, implanté - 5 Appel de Marseille acte 2 Renaud Muselier  : « Le Gouvernement fait un pas vers les Régions » Le président de la Région Renaud Muselier estime que le Gouvernement fait preuve d’un changement profond de méthode. Après l’appel de Marseille le 26 septembre, où plus de 1 700 élus locaux toutes tendances politiques confondues étaient présents, le Premier ministre Édouard Philippe s’était engagé à recevoir tous les présidents de Région. « Je tiens à saluer la volonté du Premier ministre d’un changement profond de méthode avec les collectivités territoriales. Le temps de la défiance envers les élus locaux semble révolu. Il était temps. La nouvelle ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, ainsi que son ministre délégué, Sébastien Lecornu, ont confirmé leur volonté de bâtir, avec nous, une nouvelle méthode dans le cadre de la Conférence Nationale des Territoires. Cette nouvelle méthode est indispensable car la CNT ne peut plus être une chambre d’enregistrement où les élus locaux viennent prendre leurs instructions auprès du Gouvernement. Sur le fond, nous restons très vigilants mais nous avons, d’ores et déjà, obtenu d’importantes avancées ». sur 3 communes (Ollioules, la Seyne-sur-Mer et Six-Fours-les-Plages), s’étend sur près de 800 hectares et accueille environ 1 500 entreprises regroupant 17 000 emplois. « Ce pôle a été constitué à partir du regroupement de 14 zones d’activités économiques à vocation mixte développées à partir des années 70. Créée en 1996, l’association de développement des entreprises de Toulon Ouest rassemble aujourd’hui 230 entreprises adhérentes et a pour vocation de fédérer l’ensemble des entreprises du pôle d’activités autour d’actions communes », rappelle Michel Creps, président de l’ADETO. Le jury a souligné le travail d’animation porté par l’association d’entreprises, point fort de ce pôle d’activités. Cette animation est au service des entreprises et crée un environnement propice à leur développement. PROJET STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT Le schéma métropolitain de développement économique ainsi que l’étude de stratégie UNE AVANCEE POUR LE MONDE AGRICOLE Ainsi, sur le FEADER, Édouard Philippe a annoncé que les Régions deviendraient les véritables autorités de gestion après 2020. Pour Renaud Muselier  : « C’est une victoire considérable pour les Régions et une avancée cruciale pour le monde agricole. J’avais renouvelé cette demande avec l’ensemble des organisations syndicales du monde paysan à Avignon. Je me félicite d’avoir été entendu. D’un point de vue financier, nous avons obtenu du Gouvernement qu’il renonce à ponctionner une partie des recettes dynamiques de notre fraction de TVA qui dépendent de nos stratégies économiques régionales. foncière opérationnelle, en cours d’élaboration portés par la Métropole TPM, devraient permettre de proposer un projet stratégique de développement et d’aménagement économique à l’échelle de ce pôle d’activités et seront des atouts pour aller vers un aménagement plus durable. Le volet environnemental est bien pris en compte dans la gestion de ce pôle  : certification ISO 14001, démarche d’écologie industrielle et territoriale, opération ProBaie sur les rejets des effluents industriels, Plan de déplacement interentreprises (PDIE), gestion collective des déchets, gestion des espaces verts sans pesticides, intégration des principes d’écoquartier, notamment sur la question énergétique et de trames vertes et bleues, etc. Pour plus d’informations  : Association de développement des entreprises de Toulon Ouest (ADETO) 04 94 63 16 08 - contact@adeto.fr Enfin, à la suite de la suppression de la taxe d’apprentissage que les Régions ne percevront plus à partir de 2020, l’État compensera une partie de cette perte pour nous permettre d’assurer notre compétence en matière de formation professionnelle. Je salue cette décision. Nous avons convenu de nous revoir en janvier avec, je l’espère, une confirmation de ces avancées nécessaires au rétablissement de la confiance », révèle Renaud Muselier. Novembre 2018 - #68



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :