La Gazette du Var n°65 1er oct 2018
La Gazette du Var n°65 1er oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de 1er oct 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,8 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleures comédies musicales avec les Stentors.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Agriculture Coordination Rurale Max Bauer, président  : « La nouvelle fiscalité ne sauvera pas les agriculteurs » ! Max Bauer, président de la Coordination Rurale Var et PACA, accueille « positivement les annonces du Premier ministre en matière de fiscalité agricole ». Toutefois, le dirigeant syndical agricole apporte un bémol à cet enthousiasme car il estime que cette nouvelle fiscalité agricole, présentée par le Premier ministre Édouard Philippe, ne sauvera pas les agriculteurs  : « Pour nous, ces avancées sont aujourd’hui vaines pour beaucoup d’agriculteurs qui ont vu leur revenu laminé par les mauvaises politiques agricoles et qui ne pourront pas compter sur la loi EGA pour en retrouver ». TENIR COMPTE DE LA REALITE DES EXPLOITATIONS Le président de la CR Var et PACA ajoute  : « Il y a certes une avancée pour la DPA mais notre syndicat a regretté par la voix de Xavier Desouche, le président de la section Viticole, qu’elle restait plafonnée et qu’elle ne tenait pas compte de la réalité, à savoir la taille des exploitations et les types de production. Il serait, pourtant, facile et plus juste de remplacer un plafond arbitraire par une DPA calculée en fonction du chiffre d’affaires ». En effet, si la CR refuse l’amalgame entre DPA et DPI, elle ne souhaite pas, cependant, la suppression de cette dernière qui aurait dû être aménagée pour permettre une réelle gestion et programmation des investissements Energies renouvelables 1,8 MW de serres photovoltaïques installées par REDEN SOLAR Octobre 2018 - #65 de l’exploitation. Cette suppression laisse l’impression que les avancées en matière de DPA données d’une main sont reprises de l’autre. Aussi, Max Bauer reste très vigilant  : « Nous allons rester très attentif à la situation des agricultrices, C’est REDEN SOLAR, acteur de référence du photovoltaïque depuis 10 ans, qui a installé les serres solaires de La Crau, en présence de Michel Fourmillier, horticulteur et exploitant de la serre. Aujourd’hui, ce projet d’agri-énergie de près de deux hectares permet de développer la culture des roses et des pivoines, tout en produisant de l’électricité renouvelable grâce à des modules fabriqués dans le Lot-et-Garonne. CONSOMMATION ELECTRIQUE POUR 3 000 PERSONNES Lauréat de l’appel d’offres CRE3 en décembre 2015, le projet photovoltaïque de La Crau se compose de deux serres agricoles pour une surface totale de plus de 18 000 m². « L’installation photovoltaïque comporte environ 6 000 modules monocristallins fabriqués directement dans l’usine de REDEN SOLAR à Roquefort, pour une puissance totale installée de 1,8 MW. Cela correspond à une production annuelle d’environ 2 500 000 kWh, soit 95 tonnes de CO2 évitées par an et l’équivalent de la consommation électrique de 3 000 personnes », détaille Thierry Carcel, président de REDEN SOLAR. Il ajoute  : « Construites en 2016, ces serres photovoltaïques de type Venlo ont permis le développement de culture de roses et de pivoines sous abri, en offrant une protection contre les aléa-climatiques, ainsi que la lutte prophylactique qui prévient 90% des maladies ». notamment. En effet, la Coordination Rurale restera vigilante sur la façon dont sera géré concrètement leur remplacement ou leur indemnisation lors de leurs congés maternité ». CONGE MATERNITE DES AGRICULTRICES À ce sujet, la section Agricultrices de la Coordination Rurale salue la décision annoncée par Édouard Philippe de porter à huit semaines PRODUCTION IDENTIQUE À LA SERRE CLASSIQUE En effet, la structure photovoltaïque protège les cultures tout en apportant un outil de travail confortable, moderne et performant. « Nous sommes très satisfaits de ce projet. Nous faisons déjà pousser roses et pivoines avec succès depuis plus d’un an. Il est important de bien adapter les variétés des plants en fonction des saisons, avec, par exemple, les roses de printemps de type Angie Romantica, Baracuda ou Golden Tower, qui trouveront parfaitement leur place sur le marché. Avec de bonnes méthodes, la production sous serre photovoltaïque est identique à la production sous serre classique, l’électricité verte en plus », se félicite Michel Fourmillier. Si les serres photovoltaïques nécessitent une adaptation des cultures, c’est avant tout la méthodologie de l’exploitant agricole qui est primordiale afin de transformer les parties ombragées en atout, le tout avec une ventilation adaptée. « Ainsi, j’ai pu produire des roses pour la fête minimum et 16 semaines au total le congé maternité pour les agricultrices. « Cette décision est une réelle avancée en matière d’équité entre les professions, mais il reste de nombreuses zones d’ombre lorsque l’on sait que 40% des agricultrices ne prennent pas de congé maternité. Il est donc nécessaire que cette mesure soit complétée par d’autres éléments. C’est pourquoi, la section Agricultrices de la CR demande que l’indemnité journalière couvre l’intégralité du coût du remplacement, et qu’un travail d’image soit mené pour renforcer l’attractivité du métier de salarié de remplacement afin d’en faire un vrai métier. Il est également indispensable de renforcer les compétences des salariés, notamment dans certaines productions. Enfin, l’agricultrice future maman doit aussi avoir la possibilité de recruter la personne de son choix selon ses qualités et ses compétences et sans nécessairement passer par le service de remplacement », se félicite, pour une fois, Max Bauer. Enfin, comme tout le secteur agricole, la Coordination Rurale rappelle ses inquiétudes et ses critiques sur la suppression du TO- DE qui avait permis une réelle avancée pour les employeurs de saisonniers en matière de concurrence avec les pays à bas coût de maind’œuvre. des mères quelques mois seulement après la construction des serres », précise l’horticulteur. « Grâce aux serres photovoltaïques REDEN SO- LAR, maraîchers, pépiniéristes ou horticulteurs accèdent à un outil de travail performant, durable et adapté à leurs cultures pour une définition concrète d’un partenariat gagnant-gagnant », conclut Thierry Carcel.
Foulée des gazelles 2018 Marc Vernet  : « Un esprit de solidarité et de fraternité » Pour Marc Vernet, le grand organisateur de la Foulée des Gazelles, le cru 2018 était particulièrement excellent avec plus de 1 500 inscrits (1 350 femmes et près de 200 hommes). Autant dire que les allées du parc de la Castille, un site remarquable, étaient prises d’assaut par les maillots jaunes. « L’épreuve se court entre vignes et campagne sur un terrain peu vallonné et dans un esprit de solidarité et de fraternité ». Marc Vernet ne pouvait cacher sa joie devant autant de mobilisation pour cette 10ème Foulée des Gazelles. Comme tous les ans, les participantes ont un circuit de 6,4 km à parcourir en allure libre. À noter le résultat époustouflant de Patricia Bousset-Fritz qui a terminé 1ère avec un temps de 25 minutes et 22 secondes ! Pour assurer le succès de cette épreuve sportif dont l’objectif reste la lutte contre le cancer du sein, l’association de la Foulée des Gazelles peut compter sur le soutien de l’Office des Sports de Toulon et de nombreux partenaires privés, sans qui rien ne serait possible ! En remerciement à leur engagement sans faille et renouvelé chaque année, Marc Vernet tient à les citer  : AGPM, Mutualité Française, Terre de Running à Toulon, CNMSS, FITNESS-PARK, Crédit Agricole, CPAM du Var, AG2R La Mondiale, UNET, Imprimerie DULLAC, Piscine DESJOYAUX de La Garde, Centre hospitalier inter-communal Toulon – La Seyne-sur-Mer. Enfin, il aussi noter l’implication des 80 bénévoles et de l’ASDPT 83 ainsi que la présence d’un médecin urgentiste. Lors de la remise des récompenses, nous avons noté la présence de Valérie Mondone, maire adjointe de la ville de Toulon. Rendez-vous le 8 septembre 2019 ! Gilles CARVOYEUR – Photos Renaud FAUCHILLON Sport 35 Octobre 2018 - #65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :