La Gazette du Var n°64 30 sep 2018
La Gazette du Var n°64 30 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de 30 sep 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 16,6 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Giran lance la campagne des municipales.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 Vie politique Septembre 2018 - #64 Bilan « Macron a inventé le mandat d’un an » ! Jean-Louis Masson revient sur un an de mandat de la présidence d’Emmanuel Macron. « Il se voulait courageux, il est brutal avec les faibles et soumis aux forts. Tous les sujets difficiles et majeurs sont esquivés  : immigration, dette, sécurité, famille, environnement. Il prétendait réparer la France, au contraire, il a fait passer notre pays du stade de la fracture à celui de l’éclatement  : territorial, générationnel, fiscal, social. Il assurait obtenir des résultats, or, la situation stagne (chômage, croissance) ou s’aggrave (pouvoir d’achat, dette, commerce extérieur, insécurité, pression fiscale). Il avait promis horizontalité et bienveillance, Nous n’avons eu que verticalité et arrogance. Il clamait le besoin de participation citoyenne, il a livré la France à la technostructure. Il avait promis une république exemplaire, nous voyons les affaires, les copinages d’un sérail nouveau et restreint s’amonceler de manière inédite. Il avait intitulé son livre-programme « Révolution », il a ouvert le robinet d’eau tiède de réformettes sur-vendues. Il voulait restaurer la confiance, elle est rompue. Malheureusement pour la France, la seule innovation d’Emmanuel Macron, c’est d’avoir inventé le mandat qui dure un an » … FAUTE DIPLOMATIQUE Déjà cet été, Jean-Louis Masson avait jugé sévèrement l’absence d’Emmanuel Macron à la commémoration de la bataille d’Amiens  : « Outre la faute diplomatique, c’est une immense déception républicaine que d’avoir appris l’absence à la commémoration de la bataille d’Amiens du Président, du premier ministre et l’envoi à la dernière minute de la ministre de la défense pour sauver les meubles. Cette piètre considération pour l’histoire de France et l’engagement de nos combattants sont accablants. Elle démontre une fois encore le manque de moelle nationale de l’exécutif et son attachement sur-joué aux valeurs, au passé et aux territoires de notre pays. L’exécutif dispose Vie locale « La loi ELAN maintient des règles absurdes » Jean-Louis Masson regrette que « l’État ne s’applique pas à lui-même les efforts qu’il réclame aux collectivités territoriales (communes, département et région) ». « Je condamne vivement la poursuite du désengagement financier de l’État lequel réclame aux collectivités des efforts qu’il ne s’applique malheureusement pas à lui-même. Même atténuées, cela étant il ne reste plus grand-chose à réduire, les baisses d’aides aux communes, département et région donc à nos territoires sont réelles. D’un autre côté, les normes coûteuses continuent de s’empiler. Enfin, l’application aveugle des sanctions liées à la loi SRU sur le logement social frappe de manière injuste et brutale certaines villes de notre circonscription. La loi ELAN maintient ces règles absurdes. J’ai déposé plusieurs amendements et un projet de loi complet portant sur l’abrogation de la loi SRU. Malheureusement, le gouvernement maintient le cap sans se soucier des spécificités qui subissent, pour le coup, la double peine » ! des moyens aériens de se déplacer en une courte journée pour ce type d’événement, c’est donc tout à fait en conscience qu’il a préféré ne pas sacrifier un jour de vacance pour honorer la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur vie. Je suis navré de rappeler à Emmanuel Macron qu’il n’est pas le salarié d’une start-up nation mais le Président d’un pays plus grand que lui » *
CONTRÔLE TECHNIQUE LA CRAU Marc ef son équipe à votre service VOTRE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTOMOBILE À LA CRAU Rapide et Efficace (133 points) Métropole 10le 10 1114.et ZAC de GAVA RRY D rompligeollem gideePlar liner STATICIN EiStei LAvniTTE- = KÈRF3 nialOtITC « NE- Du Lwerl ar.i. Vendrediieh à 12h et de ldh a% 18h jeflee 12'iet 14f, surrriv) 392 AIL Abraham Louis Breguet - ZAC de Gavarry - 83260 LA CRAU 04 94 91 91 81- www,marcocenteram k 17 La Crau Avec les nouvelles normes, Marco Contrôle Center s’assure un développement Entreprise créée en janvier 2017, Marco Contrôle Center est installée sur la zone de Gavarry, à La Crau. Pour Marc Zennouche, dit Marco, chef de centre de centre et contrôleur, et Marc Bouneaud, gérant, la création de cette PME de 4 personnes s’inscrit dans une continuité professionnelle de près de 20 années, depuis la création des centres de contrôle technique par le législateur en 1992. CLIENTELE DU BASSIN DE LA CRAU À 52 ans, Marco Zennouche dispose d’une expérience professionnelle de longue date, tout comme son confrère Marc Bouneaud, 48 ans, qui officie en tant que gérant de la société. « Notre entreprise rayonne sur toutes les communes voisines de La Crau puisque nos clients viennent de La Garde, La Farlède, Le Pradet, Hyères et Carqueiranne. Nos clients proviennent, en priorité du bassin de La Crau – La Moutonne. Notre centre de contrôle technique prend en charge tous les véhicules inférieurs ou égal à 3, 5 tonnes. En moyenne par an, nous passons 3 000 véhicules au contrôle. Ce nombre est rendu possible par nos deux pistes de contrôle. Avec nos équipements actuels, nous pourrions contrôler 5 000 véhicules par an, ce qui montre notre marge de manœuvre potentielle ». Pour augmenter sa clientèle, le centre technique travaille en bonne intelligence avec les garagistes voisins et notamment le garage Peugeot installé à proximité. VERS UN CHIFFRE D’AFFAIRES DE 250 000  € « En 2017, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 66 000  € . Cette année, nous avons bénéficié des nouvelles normes entrées en vigueur au mois de mai. Ainsi, pour 2018, nous visons un CA de 100 000  € . À terme, compte tenu de notre développement, nous atteindrons 250 000  € en rythme de croisière annuel », ajoute Marc Bouneaud. Par ailleurs, les responsables du centre misent sur les nouvelles réglementations, qui vont entrer en vigueur au 1er janvier 2019, pour développer leur clientèle et leur chiffre d’affaires. « Ces nouvelles normes s’adressent aux véhicules de plus de 2 ans et tous les véhicules anciens circulant au diesel », ajoute le gérant. Jusqu’au 31 décembre, le prix du contrôle technique reste inchangé à 59  € , l’un des moins chers du marché. Après le 1er janvier 2019, compte tenu de la nouvelle réglementation, le prix passera à 69  € par contrôle mais restera très compétitif vis à à vis de la concurrence. Gilles CARVOYEUR orno111-1.17W7,1. X7:1,74M-7- e6174'‘ Septembre 2018 - #64



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :