La Gazette du Var n°62 1er sep 2018
La Gazette du Var n°62 1er sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°62 de 1er sep 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : rentrée scolaire, toujours plus cher !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Vallée du Gapeau Concours photos sur Instagram La 35e édition des Journées européennes du patrimoine, du vendredi 14 au dimanche 16 septembre, est placée sous le signe de « L’art du partage ». Septembre 2018 - #62 21 août 1944 – 21 août 2018 Une fête de la libération marquée par le patriotisme La commémoration de la libération de Farlède à la hauteur de l’évènement. Le 21 août, La Farlède honorait les troupes alliées qui ont libéré la commune. 74 ans après le débarquement de Provence, personne n’avait oublié ces heures mémorables. Avec un protocole réglé d’une main de maître par le cabinet du maire, rien n’avait été laissé au hasard. Du défilé jusqu’aux bouteilles d’eau, distribuées sur les lieux de commémorations, tout était parfait. Le cortège, composé de la fanfare, des véhicules américains de l’association PROVENCE 44, des porte-drapeaux, des élus, des autorités civiles et militaires, des associations patriotiques et mémorielles et de la population, s’est rendu sur les sites où l’on commémore la date du 21 août 1944. Au programme, dépôts de gerbes, minute de silence et Marseillaise. Au cimetière, Raymond Abrines, le maire a rendu un hommage appuyé aux libérateurs ainsi qu’à tous les anciens, ayant combattus aux côtés des alliés. Une allocution qui était suivie du dépôt des gerbes devant les monuments aux morts, en présence des présidents des associations patriotiques. Enfin, l’ACSPMG (Association des Collectionneurs pour la Sauvegarde du Patrimoine de la Maréchaussée à la Gendarmerie) a présenté son exposition itinérante sur « La Gendarmerie du Var dans le Débarquement de Provence ». La soirée, qui se voulait festive, s’est terminée par un repas suivi d’un spectacle dansant. Nicolas TUDORT LE PROGRAMME DES JOURNÉES DU PATRIMOINE. Vendredi 14 septembre 19h  : Inauguration à la médiathèque Eurêka. En présence des élus. Samedi 15 septembre 10h-12h/15h-18h  : Jeux de piste libre. 14h30  : Café musical. Médiathèque Eurêka. 19h30  : Conférence* introduction histoire de La Farlède. Espace associatif et culturel de La Capelle. Dimanche 16 septembre 10h  : Visite guidée patrimoniale*. Départ depuis la médiathèque Eurêka. 12h  : Pique-nique. Oliveraie des Laures. 18h30  : Remise des récompenses du concours Instagram. Espace associatif et culturel de La Capelle. 19h  : Conférence* introduction histoire de La Farlède. Espace associatif et culturel de La Capelle. Exposition du 14 au 28 septembre Avec la participation de La Farlédo Objectif Club. *Inscription obligatoire Service culture, médiathèque Eurêka  : 04 94 20 77 30
Méditerranée Porte des Maures Pierrefeu-du-Var Pierrefeu, un terroir unique, un vignoble prestigieux Au moment de la rentrée des classes, où nos chérubins retrouvent les bancs des écoles, c’est pour de nombreux viticulteurs et dirigeants de caves, une autre rentrée, celle de la récolte du vin. Zoom sur la Cave des Vignerons de Pierrefeu-du-Var. Créée en 1921 par 54 vignerons qui achetaient, en même temps 321 hectares, la Cave coopérative des Vignerons élabore une moyenne de 35 000 hectolitres de vins, aux qualités gustatives certaines, typiques d’un terroir provençal unique. Face à l’essor de son activité, elle a connu, au fil des ans, une évolution, aussi bien dans sa structure que dans son fonctionnement. Christian BACCINO, président de la cave, répond aux questions de la Gazette du Var. Comment fonctionne la Cave des Vignerons ? Christian BACCINO  : Je suis président du Conseil d’administration depuis 18 ans. La maison mère se trouve à la sortie du village, en direction de Collobrières. La cave fonctionne comme toutes les autres entreprises. Elle compte 9 personnes qui travaillent dans la coopérative, certaines à temps complet. 3 personnes sont dédiées au fonctionnement direct de la cave. Il s’agit d’un technicien qualité qui surveille le vignoble, s’occupe des sélections, conseille les coopérateurs et travaille aussi dans la cave. Il y a également deux secrétaires, une axée sur la comptabilité et le suivi des factures et du paiement client, et la seconde, en lien avec les coopérateurs, qui s’occupe de la gestion des contrats vrac et des expéditions dans l’ensemble de l’hexagone. Nous avons aussi trois personnels qui sont affectés au caveau, en lien direct avec la clientèle, aussi bien locale que celle de passage. En période estivale et devant l’affluence des clients, nous sommes renforcés par deux employées saisonnières. Comment se déroule la production ? CB. En ce qui concerne la production, nous avons 5 sélections spécifiques  : L’appellation Pierrefeu, le Château Bauvais, le Domaine Saint-Pierre, le Domaine La Tuilière et la Cuvée des Coteaux. Tous les cépages sont vinifiés séparément, quartier par quartier, et nous avons plusieurs sélections effectuées par un technicien en vins rouge, rosé et blanc. La production est à 92% en rosé, 6% en rouge, et 2% en blanc. 85% de la production est vendue au négoce. Le reste est vendu au caveau et en demi-gros auprès des grandes surfaces et restaurants de la région. La cave représente combien de viticulteurs ? CB. Aujourd’hui, la cave compte 160 vignerons adhérents pour un vignoble qui s’étend sur 654 hectares classés en AOC Côtes de Provence (Appellation d’Origine Contrôlée). Depuis le rocher qui surplombe la commune, offrant une vue imprenable à 360 degrés, on constate l’importance des vignobles et des nombreux domaines qui entourent le village. Comment peut-on qualifier le vignoble de Pierrefeu ? CB. Le vignoble, par son terroir exceptionnel, peut faire des envieux. En effet, ses vins s’exportent au-delà des frontières françaises, mais se retrouvent, également, dans de nombreux restaurants et sur les tables de la région. La terre y est de bonne qualité et, par endroit, les vignes ne souffrent pas de la sécheresse, malgré le climat ensoleillé bien connu de notre région. Cette exception, nous la devons à la présence de plusieurs veines d’eau souterraines. Propos recueillis par Nicolas TUDORT 29 QU’EST CE QUE L’ENCÉPAGEMENT ? L’encépagement de la cave est principalement constitué de Grenache, Syrah, Cinsault, Carignan et Mourvèdre pour les rosés et rouges, et du Rolle, de l’Ugni pour le blanc. Concrètement, l’encépagement se définit comme la cartographie des cépages qui sont cultivés sur une zone géographique donnée. Chaque cépage se distingue par ses caractéristiques morphologiques (couleur des raisins, dimension des grappes, forme des feuilles). Les cépages peuvent être classés en fonction des raisins qu’ils produisent ou en fonction de l’usage auquel ils sont destinés. Il en existe plus de 9 000 à travers le monde, mais en France, une centaine seulement est régulièrement cultivée. Retrouvez toutes les infos  : http://www.vignerons-pierrefeu.com/Septembre 2018 - #62



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :