La Gazette du Var n°60 1er aoû 2018
La Gazette du Var n°60 1er aoû 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60 de 1er aoû 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 33,8 Mo

  • Dans ce numéro : à Toulon, la patrouille de France fait son show.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 Métropole Zl Août 2018 - #60 OglT1 ON` Photographies Exposition Photographies de Mellal Romano Ou 5 t au 12 Août 2pIll nre lbasaff Ion 83 « MYERES Présenté par Michel Rom@no 12%, Galerie MASSILLON 26, rue MASSILLON Ouverture de 9h30 à 21h30 Renseignements  : 06 30 56 43 59 Exposition Photographies de Michel Romano Ouverture de 9h30 à 21h30 micromenalMeggseircom Du 5 Août au 12 Août 2018 Renseignements  : 06 30 56 43 59 26, rue Massillon 83400 HYERES Email  : micromano63@gmail.com Hyères-les-Palmiers Michel Romano, amoureux transi de Hyères « Habitant historique de Hyères », comme il se qualifie luimême avec une grande pointe d’humour, Michel Romano expose à la galerie Massillon jusqu’au 12 août. Ses photos de Hyères expriment le ciel bleu, le soleil et la mer qui caractérisent la troisième ville du Var. Minot de la vieille ville, Michel Romano a toujours vécu à Hyères. Son exposition résume un état d’esprit manifeste  : « C’est Hyères, ville que j’aime par-dessous tout, vue par un hyérois ». ANCIEN ARTISAN PEINTRE Avant d’être le respectable photographe qu’il est devenu, Michel Romano a longtemps traîné ses guêtres dans les innombrables rues et ruelles de la ville aux palmiers, non pas en tant qu’artiste photographe, mais en tant que peintre (en bâtiment). Et, comme l’artisanat mène à tout, à condition d’en sortir, au début des années 2 000, Michel Romano s’est transformé en contemplateur, subtile et sincère, de sa bonne ville de Hyères. « Au détour de mes balades, je photographie des endroits inattendus, parfois méconnus, même des vieux hyérois. Ce que j’aime dans cet art photographique, ce sont les perspectives, les décors, la couleur et l’harmonie des lieux ». Cet artiste a déjà connu les feux de l’actualité en apparaissant, en 1999, dans un reportage de Télé Matin sur la seconde chaîne publique de télévision ! « J’ai conservé la cassette VHS du reportage », s’amuse, encore le photographe. VIGIE PUBLIQUE Son amour de Hyères va bien au-delà de sa passion pour la photographie. « Cela m’a conduit à adhérer à l’association des amis du vieux Hyères où, depuis de nombreuses années, je joue un rôle actif de vigie publique, n’hésitant pas à signaler aux autorités les dégâts causés par un urbanisme trop contemporain, peu en phase, à mon goût, avec le passé historique des lieux ». Ainsi, on l’a aperçu, dernièrement, lors de l’inauguration du lavoir et de la place Saint-Paul. « J’ai grandi dans ce quartier, je m’y suis épanoui et j’y ai fondé ma famille. Hyères est une ville très belle. Je n’ai pas besoin de partir au bout du monde, car je m’y sens très bien », insiste l’inlassable défenseur du patrimoine hyérois. Cet amour des vieilles pierres transpire d’ailleurs dans ses photos et dans un fi lm que l’artiste a réalisé. « Ma ville, j’y suis attaché et je ne souhaite pas qu’elle perde son caractère identitaire. Avec l’association, nous avons des idées à soumettre aux élus pour l’aménagement du vieux Hyères et l’animation culturelle de ce quartier », conclut Michel Romano. Gilles CARVOYEUR Vernissage le 8 août à 18 heures 30 Galerie Massillon 26, rue Massillon Jusqu’au 12 août Ouverture de 9 heures 30 à 21 heures 30 Renseignements  : 06 30 56 43 59 Tour Voile 2018 Une étape pour sensibiliser les enfants à la défense de la mer Le Tour Voile 2018 (ancien Tour de France à la Voile) est revenu avec beaucoup de changements et de nouveautés. Avec un nouveau format de course, le parcours emmenait les 26 Team Skippers de Dunkerque (6 juillet) à Nice (22 juillet). Pour cette 40ème édition, il se déclinait en 7 actes. Après avoir navigué au pied des mythiques falaises de la côte Albâtre, les DIAM 24 OD sont venus, pour l’acte 6, tirer des bords à Hyères (10ème fois ville étape) les 19 et 20 juillet, dans le fabuleux décor des Îles d’Or. Installée sur la plage de l’Ayguade, au plus proche du paddock et des zones de course, la base du Tour Voile était face à la mer, permettant aux spectateurs de suivre les courses en stades nautiques. En soirée sur le paddock, les équipes, vainqueurs du jour, étaient mises à l’honneur. TEAM OCÉWOOD-WATER FAMILY Sur la base, nous avons apprécié les ateliers proposés pour les enfants par le double challenge du TEAM OCÉWOOD-WATER FAMILY afi n de les sensibiliser au grand cycle de l’eau et aux océans. Fondée par le skieur Bernard Crepel, du Flocon à la Vague est connue pour ses odyssées sportives autour de l’eau et ses événements pédagogiques qui touchent 15 000 jeunes par an. OCÉWOOD, basée au Sables-d’Olonne, est le spécialiste de l’aménagement extérieur en composite (clôtures, claustras et terrasses). Acteur très engagé dans la plasturgie, OCÉWOOD a développé un procédé de fabrication écoresponsable. Avec ce jeu, les enfants, après avoir répondu aux questions, vivent une journée pédagogique, reprenant les objectifs du TEAM OCÉWOOD- WATER FAMILY. Les petits prodiges de l’écologie et du cycle de l’eau ont été récompensés par un diplôme, en l’occurrence un dessin du voilier Diam 24 à colorier et un petit arbuste à planter. Bernard BERTUCCO VAN DAMME
La Farlède Open’Hight Festival, mariage réussi du jazz et du cinéma L’Open’Hight Festival a été amoureusement adoré par le public, venu en grand nombre sous les platanes majestueux de la place de l’hôtel de ville. Vallée du Gapeau 27 À la Farlède, on se la joue jazz et cinoche. Pour cette 4ème édition, Raymond Abrines, le maire, ne peut cacher sa joie  : « Mêler le jazz et le cinéma me paraissait évident car de nombreuses musiques de jazz ont marqué les plus beaux films des années 50 et 60. Jazz et cinéma, cela va bien ensemble ! Notre festival a fait la part belle à des groupes qui s’affirment, des jeunes qui s’expriment dans une musique de rue, tout en reprenant des airs populaires » ! Pour Martine Olivier, adjointe à la culture  : « Frédérique Landron nous a concocté un programme exceptionnel pour un festival qui reste identitaire et convivial. Notre volonté est de faire partager le jazz à tous ». Et, manifestement, l’objectif est atteint. Découvrir de nouveaux talents, recevoir un groupe de jazz reconnu parmi les 10 meilleurs groupes de jazz, qui ont percé en 2017, et finir en beauté par la voix et la présence sublime d’une chanteuse de talent, c’était le programme pour lequel les amateurs, les puristes et les néophytes sont tombés sous le charme ! Bref, une réussite exemplaire. Photos AUDREN, mairie de La Farlède Août 2018 - #60



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :