La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de 15 jui 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : vacances, sous les pins, un petit paradis...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Actualités Juillet - août 2018 - #59 Inauguration du Centre de Gestion du Var Claude Ponzo, président  : « Que de chemin parcouru depuis 1984 » ! Le 6 juillet dernier, Claude Ponzo, président du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Var, avec l’inauguration du nouveau siège de l’institution a vécu une journée singulière. LES PERSONNALITES Jean-Luc VIDELAINE, Préfet, du Var, Hubert FALCO, maire de Toulon, président de la Métropole, ancien ministre, Christian SIMON, maire de La Crau, Jean-Louis MASSON, député de la 3ème circonscription, Philippe VITEL, vice-président du Conseil Régional, Marc GIRAUD, président du Conseil Départemental, Horace LANFRANCHI, président honoraire du Conseil Départemental, Jean-Pierre VERAN, président de l’Association des Maires du Var, Jacques VERDINO, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie, Roland ROLFO, président de la Chambre des Métiers du Var, Laurent FALAIZE, président de Riviera Yachting NETWORK, Martine BALZON, directeur du Centre de Gestion du Var. Pour Claude Ponzo, il s’agissait même « d’une journée particulière, historique même à mes yeux, car elle marque la concrétisation de nombreuses années de travail et d’efforts. Notre Centre de Gestion, c’est l’histoire d’une petite structure, modeste, discrète mais qui a su, au fil des années, trouver sa place dans l’environnement territorial pour devenir aujourd’hui un partenaire de confiance auprès des collectivités et établissements publics varois ». TROIS AGENTS EN 1984 Une naissance modeste donc. Il y a plus de 30 ans, quand le Centre de Gestion portait encore le nom de « Syndicat de Communes pour le Personnel Communal » et qu’il était composé de 3 agents, hébergés dans l’enceinte du Conseil Général, administré par des membres élus dont Claude Ponzo faisait, déjà, partie ainsi que Martine Balzon, l’actuelle directrice. « (…). Nous avons dû, dès le début, affronter des tempêtes, de grandes déceptions, des coups durs. Ce fut aussi le départ de nouvelles ambitions et de nouveaux projets. De nouveaux visages nous ont rejoints, dynamiques, compétents et enthousiastes à l’idée de participer, avec nous, au développement de notre CDG. Jour après jour, notre établissement a renforcé sa relation de confiance avec ses collectivités et établissements publics. Nos agents, soucieux de garantir un service de proximité, n’ont pas hésité à parcourir le Var, ses villes et villages, y compris les plus modestes et les plus reculés. Une fois encore, nos deux bâtiments ne furent plus adaptés face à la croissance de nos activités. Cela devenait alors une nécessité d’améliorer le fonctionnement de notre établissement qui ne pouvait plus évoluer avec deux sites séparés », a rappelé le président du CDG. QUE DE CHEMIN PARCOURU ! Puis, il a ajouté  : « Depuis 2004, une conviction nous anime, à savoir disposer d’un Centre de Gestion fort, regroupant de nombreuses missions afin de répondre au mieux aux problématiques rencontrées par nos collectivités et établissement publics, dans le domaine des ressources humaines et au-delà. En effet, nous sommes conscients, depuis des années, de la difficulté de plus en plus grande pour nos partenaires d’accomplir leurs missions de service public avec la baisse constante des dotations, l’empilement des réformes territoriales, l’accumulation des textes et règlements qui alourdissent le fonctionnement des organisations (...) ». Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Photos Pascal AZOULAI DEJA 34 ANS ! La date du 26 janvier 1984 correspond à la création officielle des Centres de Gestion, consécutive aux premières grandes lois de décentralisation. Les pionniers du CDG emménageaient, deux ans plus tard, dans les locaux de la Délégation Régionale de l’actuel Centre National de la Fonction Publique Territoriale, situé à La Garde. L’autonomie des collectivités territoriales leur permettant de prendre leur essor, les CDG se sont vu confier, au fil des mois puis des années, de nouvelles compétences. Ainsi, de 3 agents au début des années 80, l’établissement est passé à 8, puis à 15 personnes et se devait de posséder ses propres bureaux. LE FINANCEMENT DU BATIMENT En novembre 2017, les équipes ont rejoint ce nouveau siège, abritant  : 2500 mètres carrés de locaux, 6 salles de jury d’examen et 89 bureaux et salles de réunion. Le coût du siège se décompose en 2 parts  : 493 056  € pour l’acquisition du terrain, 4 617 639  € HT pour la construction du bâtiment et les aménagements. S’agissant du financement, le Centre de Gestion a pu autofinancer l’acquisition du terrain ainsi qu’une partie des travaux. Par ailleurs, le Centre de Gestion a contracté deux emprunts  : Un à moyen terme de 600 000  € , L’autre à court terme de 700 000  € dans l’attente de la revente des anciens locaux situés dans le centre-ville de La Garde et de la récupération de la TVA par l’intermédiaire du Fonds de Compensation de la TVA. Ces chiffres correspondent à l’engagement initial. En d’autres termes, aucune dépense supplémentaire n’a été engagée au cours de la construction de l’établissement. Enfin, le Conseil départemental a réalisé le « tourne à gauche », afin de garantir la sécurité des usagers. En 1986, le bâtiment des Myrtes, situé à La Garde, a constitué le premier vaisseau mais aussi un nouveau point de départ. Puis, le sens de l’histoire a permis aux Centres de Gestion de regrouper de nouvelles missions et de pouvoir développer des compétences facultatives dans le respect de la loi. Si bien qu’en 2004, il fallait acquérir un nouveau siège. Ainsi, sous l’impulsion de son conseil d’administration, le Centre de Gestion du Var a installé son siège principal sur le site des Cyclades à La Garde, tout en conservant une partie de son personnel aux Myrtes. Cette année 2004 a marqué un véritable tournant dans l’histoire de l’établissement.
Actualités 7 Juillet - août 2018 - #59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :