La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de 15 jui 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : vacances, sous les pins, un petit paradis...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Métropole Juillet - août 2018 - #59 Le Pradet La deuxième vie d’artiste de Gabriel Sauvaire Au Pradet, on le connaissait en tant que musicien hors-pair, multi-diplômé et ancien chef de l’harmonie municipale. À l’âge de la retraite, Gabriel Sauvaire a démarré une vie d’écrivain, tout autant passionnante que sa première vie de musicien. au long de ma carrière, j’ai mené une vie d’artiste simple et « Tout magnifique. Et, en même temps, pour reprendre une formule présidentielle à la mode, une vie de famille heureuse. À 60 ans, une retraite bien pleine et tranquille m’attendait. Que demander de plus ? Peut-être la réalisation de «quelques bulles« d’écriture ? Sans oublier la pêche, le jardinage, le bricolage »... Finalement, Gabriel Sauvaire a opté pour l’écriture de 3 romans, intarissable écrivain. Rien de moins ! « Après un premier prix de clarinette et de musique de chambre obtenu en 1953 au Conservation national de musique de Toulon, je suis entré au Conservatoire national supérieur de musique de Paris où j’ai obtenu, en 1963, un premier prix de clarinette et un premier prix de musique de chambre », rappelle le clarinettiste sur-doué. UNE VIE D’ARTISTE BIEN REMPLIE En 1985, après une carrière artistique bien remplie, on le retrouve professeur au Conservatoire Darius Milhaud d’Aix-en- Provence. Puis, en 1990, Gabriel Sauvaire fonde, toujours à Aix-en-Provence l’Ensemble musical Allegro Giocoso, au sein duquel il poursuit son activité de soliste de musique de chambre. « En 1998, quand sonne l’heure de la retraite, je suis reparti pour de nouvelles aventures, une fois encore musicales ! Car, pas question pour moi de rester les bras croisés ou de consacrer mon temps libre à mon petit jardin du Pradet », confie le retraité de 80 ans, mais qui en paraît vingt de moins ! Que nenni ! Gabriel n’a pas encore épuisé toute sa provision de passion et de dynamisme. Et, quand Paul Vivant, le maire du Pradet, le sollicite pour recréer la petite harmonie municipale au nom prédestiné de «La Renaissance«, il dit oui tout de suite. UNE SECONDE VIE ARTISTIQUE APRES LA RETRAITE «Ma réponse ? Et, pourquoi pas« ? Un mois plus tard après avoir accepté ce challenge, l’harmonie municipale compte déjà 12 musiciens qui travaillent sous la baguette de Gabriel Sauvaire. « Ce n’était pas très compliqué car toute ma vie, j’ai communiqué ma passion de la musique à mes élèves dont un grand nombre a intégré le Conservatoire national supérieur de musique de Paris et d’autres qui sont aujourd’hui professeurs de musique dans des écoles réputées ou solistes menant des carrières nationales voire internationale », fait remarquer le musicien. Mais, désormais, ce qui lui tient à cœur, c’est l’écriture. Et, le prolixe auteur a déjà trois romans à son actif avec la très belle trilogie «Tatiana«. Pour les lecteurs de La Gazette du Var, Gabriel Sauvaire résume, en quelques mots, le contenu du Tome 1, une histoire qui se déroule au «Domaine du Bonheur«, une grande propriété agricole et vinicole près d’Aix en Provence. « L’héroïne a quatorze ans, une vie heureuse, un franc parler légendaire. Quand, à six heures du matin, par une belle matinée de printemps son papa et sa maman qui partent au travail sont renversés par une voiture, Tatiana, une petite Gabriel SALIVAIRE présente sa trilogie éditée chez LESPRESSESDUMIDI ÉDITEUR, DIFFUSEUR/DISTRIBUTEUR EXCLUSIF, EN DIRECT faelArbee PARRAINA — TATIANA JUNIL. egimbe - Peperrigeggsaiireil.e men* de *mem peste, se demande comment elle va pouvoir faire face à cette perte irréparable. Un homme sera présent à ses côtés, pour son malheur. Cet homme lui apprend son langage cru et un humour ravageur. Pour l’enfant, c’est une véritable descente aux enfers » … Deux autres romans ont suivi. Une trilogie à lire absolument. Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Photos Grégory VUYLSTEKER Cab d al SALIVAIRE La pesle snrdotsée www.lespressesdumidi.fr
TOULON PROVENCE Carquelranne.frOIlE EE LE DÉPARTEMENT La Ville de Carqueiranne présente Festival Métropole 23 Carqueiranne Un festival dédié à la comédie et à l’humour Le festival «Théâtre In Situ - La Bayarde», créé en 2000 par la municipalité et labellisé «Var Festival» en 2002, a pris une place importante dans le paysage culturel régional grâce au soutien des collectivités partenaires (Conseil Départemental et Métropole Toulon Provence Méditerranée). Il faut reconnaître que le site s’y prête parfaitement car le Fort de la Bayarde est un lieu magique niché au cœur de la nature sur les contreforts de la Colle Noire. Dominant la baie de Carqueiranne, la presqu’île de Giens et les Îles d’Or, c’est aussi un lieu de culture qui accueille, chaque été, le festival «Théâtre In Situ - La Bayarde» pour 7 pièces et 7 représentations qui font la part belle à la comédie et l’humour. Le 30 juillet, le Fort ouvre ses portes pour une programmation destinée aux passionnés et aux amoureux du théâtre. En portant la jauge à 700 places, les tribunes proposent d’une seconde catégorie, avec des places plus confortables et positionnées directement face à la scène., soit 376 fauteuils et 324 gradins. La ville s’est équipée d’un logiciel de placement du public et de paiement à distance, achevant la professionnalisation de l’événement. Ainsi, les spectateurs peuvent choisir leur place à l’avance qui permet un placement facilité les soirs de spectacles. Et, 6 navettes gratuites obligatoires permettent d’accéder au Fort, à partir de la place de la Libération, en centre-ville (4 rotations  : 1er départ à 19h30, 2ème départ à 19h50, 3ème départ à 20h15, dernier départ à 20h45). Enfin, le Fort étant situé en pleine colline, interdiction absolue de fumer. NOTRE SELECTION 30 juillet à 21h30 (durée 1h30) Comédie - Monsieur Nounou de Georges Feydeau L’histoire  : Quand Tex endosse le costume, Mrs Doubtfi re n’a qu’à bien se tenir ! Monsieur et Madame Veauluisant ont décidé de renvoyer Justine, la nourrice de leur progéniture à cause de la légèreté de ses mœurs, et de la remplacer par une autre. Balivet, un jeune clerc de notaire, qui en pince pour Justine, s’introduit en secret chez Monsieur et Madame dans le but de la séduire. Mais, c’était sans compter sur Médard amoureux transi, impulsif et jaloux, qui le surprend et menace de le tuer. Le clerc de notaire se réfugie alors dans la chambre de Justine et en ressort... en nounou ! Production  : Ça Se Joue Adaptation  : Emmanuelle Hamet Mise en scène  : Luq Hamett Avec  : Tex, Belen Lorenzo, Eric Massot, Jacques Bouanich, Lionel Laget Décor  : Claude Pierson Construction  : Les ateliers Décors Musique  : Christian Germain 6 août à 21h30 (durée 1h30) Comédie  : Numéro complémentaire de Jean-Marie Chevret L’histoire  : Quand la famille Leblanc gagne au Loto, Lætitia, la fille, n’a qu’un rêve  : intégrer la Jet Set ! Pour exaucer le vœu de sa fille chérie, Bernard décide de lui faire prendre des cours de maintien avec Jean-Édouard Bernel, ami des têtes couronnées et animateur télé. Dans la foulée, toute la famille va suivre un stage intensif de bonnes manières et s’inventer un pedigree et des souvenirs. Sauf que l’apprentissage s’avère très compliqué car les Leblanc partent de très, très loin ! Chez eux, on préfère le RICARD au Champagne et le camping aux palaces ! Et, à force de vouloir imiter les riches, les parents en deviennent caricaturaux et monstrueux. Alors, l’argent fait-il le bonheur et quelle est notre vraie place dans la société ? Voilà les questions que soulève Jean-Marie Chevret, auteur des Amazones, dans cette comédie jubilatoire ! Production  : Nouvelle Scène Mise en scène  : Jean-Pierre Dravel et Olivier Macé Avec  : Georges Beller, Steevy Boulay, Claire Conty, Laëtitia Galy, Yves-Batek Mendy Décor  : Nils Zachariasen Costumes  : Emilie Sornique Musique  : Hervé Devolder du 30 Juillet au 10 Août 2018 04 94 01 40 26 Réservations  : 04 94 01 40 46 Juillet - août 2018 - #59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :