La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
La Gazette du Var n°59 15 jui 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°59 de 15 jui 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 19,3 Mo

  • Dans ce numéro : vacances, sous les pins, un petit paradis...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Cahier été Bormes-Les-Mimosas Maison des artistes Peintures à l’huile et sculptures sur bois à découvrir jusqu’au 26 août Même en plein travail, Marie-Laure Champeau est toujours prête à parler des différentes techniques qu’elle utilise (peinture à l’huile, pastel à l’huile, gouache, fusain, aquarelle). De son côté, Jean-Francis Château, diplômé de journalisme et de photographie, iconographe, rédacteur en chef de magazines, a toujours tutoyé les arts graphiques et la peinture. Juillet - août 2018 - #59 Maison de Cabasson Exposition « Sinistrés et heureux à la foi(s) », Stéphanie Pomarès et sa famille Art-Thérapeute en psychiatrie et en milieu carcéral depuis dix ans, Stéphanie Pomarès travaille dans un atelier d’art qui réalise régulièrement des expositions et des projets artistiques pour, et avec, les participants fréquentant l’atelier. Elle a donné également des cours de céramique pendant ses études de psychologie et avait, à titre personnel, un atelier de bricolage avec un tour à pied. « Ce qui me stimule c’est de recycler, de tendre vers une sorte de décroissance ». Son compagnon, Stéphane, bricoleur lui aussi, a également toujours créé pour son plaisir et leur mode de vie est le plus possible orienté vers le style «reduce, re-use, recycle«. Leur pratique personnelle a toujours été expérimentale, autodidacte (même si des gens expérimentés leur ont transmis des savoirs de manière ponctuelle), et ce depuis l’enfance. Ils n’ont jamais exposé leurs productions  : L’artiste explique sa démarche  : « Ce versant de ma vie artistique, jusqu’à aujourd’hui, fait partie de mon intime, et de l’ordre d’un échange avec mes proches mais avant tout avec moi-même. L’art thérapie n’y est pas non plus pour rien car, en effet, dans ce registre, une production n’a pas pour vocation d’être « montrée. Aussi, exposer, ne s’était jamais vraiment imposé à moi ». « L’incendie du 26 juillet 2017 marque dans notre vie une grande scission. Nous perdons alors notre logement et son cadre fabuleux, notre atelier, la jouissance de vivre près de nos ânes, notre potager en permaculture, le site où nous avions choisi d’élever nos deux enfants ». À travers ce processus de deuil, la praticienne qu’elle est se questionne mais sait qu’il y a du bon dans toute expérience  : Comment faire pour éviter un déracinement brutal à leur garçon de 8 ans qui a toujours vécu là et à sa petite sœur de 2 ans qui y est née ? Que faire pour tenir bon dans l’adversité et quand la vie vous apporte des épreuves ? Viennent des flashs  : « une exposition s’impose à mesure que nous ramassons dans un tas de MARIE-LAURE CHAMPEAU Parmi ses œuvres, on retrouve les thèmes qui lui sont chers et qu’elle présente à Collobrières, depuis plus de vingt ans, c’est à dire des scènes de la vie quotidienne, natures mortes, paysages provençaux. Elle aime peindre les environs de Collobrières qui sont, pour elle, une source d’inspiration infinie. Ainsi, l’artiste a démarré une série de tableaux consacrés à la Chartreuse de La Verne. Parmi ses œuvres récentes, il y a aussi des sujets nouveaux (instruments de musique, danseurs), mais traités de manière plus contemporaine. JEAN-FRANCIS CHATEAU Jean-Francis Château pratique la sculpture sur bois et modèle la terre depuis quelques décennies. En fonction des diverses essences de bois (châtaignier, olivier, platane), il crée des œuvres légères, gracieuses et sensuelles qui fascinent le regard. Prenant le parti d’en faire jaillir une créativité à travers leur originalité, la forme de base évolue vers l’abstraction. Pour la terre, en s’échappant là aussi d’un schéma de départ basique, amener l’œuvre par dérive jusqu’à une finalité abstraite. Du jeudi 9 au 26 août cendre des morceaux de notre vie passée, des fragments d’objets et des souvenirs construits depuis tant d’années. Oui, le feu a réalisé son œuvre et le lâcher-prise Boumes les Mimosas (Farnffii (Puma,rgi.-eeee. du 11 au 21 soin 2012 MAISON DE CABASSON 1.0é, ya.n. de 11±14211,30 nonlzumem n-For 0G61 Mx !, FRANCOISE CHARLOTTE ET JACQUELINE CASISAVA Pour Françoise Charlotte, « peindre, quel plaisir ! Et cela depuis plus de trente ans ! Seule, en groupe, en atelier ». En effet, Françoise Charlotte a débuté avec l’aquarelle, l’huile a suivi, d’une manière très classique, en utilisant la brosse, puis le couteau en épaisseur. Elle explique  : « Enfin, j’ai découvert le couteau en aplat, plus moderne, moins dit ». Suggérer, faire deviner, faire rêver  : voilà son but, son plaisir. Et, l’objectif est parfaitement atteint ! Depuis 1988, Jacqueline Casisava pratique la peinture dans les ateliers prestigieux de Corinne Izquierdo et Gérard Marques à Toulouse. Installée à Toulon depuis 1993, elle parfait sa technique dans l’atelier de Katherine Walmsley à Hyères en obtenant une approche de l’abstraction tout en conservant une lecture de la toile, peinture très colorée, tonique, vibrante au graphisme fort, tout en ne cessant d’exposer (Le Castellet, La Londe-les-Maures (1er Prix), Grimaud, Cogolin, La Garde, Toulon). Son graphisme apparaît grâce à la couleur vive, joyeuse qui motive les toiles quel que soit le thème choisi, le passant se livrera à un vrai jeu de piste. Jardin du Musée Arts et Histoire Jusqu’au 29 août Exposition Charlotte et Casi Tous les jours 10h-12h30/15h-19h qu’il incarne ne peut que parler à la céramiste qui est en moi. Certains fragments sont beaux. Nous allons en montrer et faire en sorte de rester dans la construction, malgré tout. Le processus de résilience est engagé ». « Il y aura autant d’œuvres que de besoin d’extérioriser, pour chacun de nous quatre, ce que cet événement nous inspire. Après presque huit mois, nous commençons tout juste à élaborer et visualiser matériellement nos ouvrages ». « Nous voulons dire que, tels des bouddhistes, nous nous sommes efforcés de visualiser la rose qui pousse dans le tas de fumier sous nos yeux. Avec une pléthore d’émotions complexes et parfois même contradictoires, nous aimerions donner l’exemple de la persévérance, d’acceptation sans résignation, d’une certaine foi en la vie… Cette exposition représente aussi une manière très personnelle de remercier tous ceux et celles qui nous ont soutenus à travers cette expérience ». Du samedi 11 au 21 août Tous les soirs de 18h à 21h30
CELLIER&COATES Maisons 8r. Appartements APRÈS DORMES ET LE LAVANDOU, NOUVELLE AGENCE IMMOBILIÈRE À LA LONDE OUVERTURE PRÉVUE EN SEPTEMBRE +33 6 83 05 20 17 contact@cellier-coates.com www.celliercoates-properties.com Cahier été Bormes-Les-Mimosas 13 Concerts 4 saisons de Vivaldi, magie de la flûte et comédies musicales au programme ! Temps forts de l’été, les musicales du fort de Brégançon proposent, le samedi 28 juillet, les « Quatre saisons » de Vivaldi, œuvres les plus jouées au monde. En attendant, rendez-vous avec la magie de la Flûte, la veille avec Frédéric Masquelier. VENDREDI 27 JUILLET La Magie de la Flûte Franck Masquelier, directeur artistique du Festival « Musiques en Vercors » qui a lieu dans l’Isère et de l’Académie Musicale d’Été de Villardde-Lans, qu’il a créé en 1991, consacre une grande partie de son activité au développement de ses propres projets artistiques. Il partage sa vitalité avec d’autres artistes, notamment au sein de l’Ensemble Laborinthus, du Quintette Aria de Paris, du Trio Panama et du Trio Furioso, ensembles dont il est membre fondateur. Né à Paris, il a obtenu une médaille d’Or, à l’unanimité, de Flûte et un prix d’excellence au conservatoire national de région de Rueil- Malmaison. Également récompensé d’un prix de perfectionnement au conservatoire national de région Saint-Maur, il est ensuite entré au conservatoire royal de musique de Bruxelles, où il a obtenu le Diplôme Supérieur (premier prix de flûte et de musique de Chambre). Il est également lauréat du 2ème prix au concours international de musique de Chambre d’Illazh (France), Château de Bormes les Mimosas – 21h30. SAMEDI 28 JUILLET Les musicales du fort de Brégançon Les Quatre Saisons du maître vénitien A.Vivaldi, œuvres les plus jouées au monde, sont pastorales et littéraires. Celles d’Astor Piazzola, roi du tango argentin, sont urbaines et liées à la vie de la célèbre capitale... Ces deux œuvres sont interprétées de façon époustouflante par les deux incroyables violonistes, Beata Halska et Bernard Le Monier. Antonio Vivaldi se fait peintre  : sa musique est descriptive et donne à entendre les sonorités du « chien qui aboie » ou du « berger qui dort ». Astor Piazzola fait écho à cette œuvre en composant ses Quatre saisons de Buenos- Aires. Le majestueux tango en opposition à la finesse de Vivaldi crée une alchimie qui donne à chaque pièce un éclairage inattendu et surprenant empreint d’un délicieux antagonisme. Orchestre les Solistes de Versailles Ce prestigieux ensemble est constitué d’instrumentistes de haut niveau issu des conservatoires supérieurs ou lauréats des concours internationaux. Le dynamisme et l’originalité de leur interprétation ont séduit rapidement le public et la critique. Les Solistes de Versailles, à géométrie variable, se produit en petite formation (6 musiciens) et en grande formation (13 à 30 musiciens) ce qui lui permet d’aborder un très vaste répertoire allant de la période baroque jusqu’à nos jours. L’ensemble a été applaudi dans les plus grandes salles en Europe et au Japon ainsi qu’à la radio et à la télévision. Concert payant Informations au 04 94 01 38 38 VENDREDI 3 AOÛT Les Plus Belles Comédies Musicales Les plus belles comédies musicales, c’est un grand show d’1h30, reprenant en live les chansons mythiques des principaux spectacles musicaux français. De « Starmania », jusqu’à « La légende du roi Arthur », en passant par « Notre- Dame de Paris », « Romeo et Juliette », ou encore « Les Dix Commandements », retrouvez ces artistes, danseurs et chanteurs professionnels, dans plus de 120 costumes magnifiques créés par leur couturier, retracer fidèlement l’histoire des plus beaux spectacles français. Place de la Fontaine, La Favière. MARDI 7 AOÛT Frédéric Moreau et les « violons de France » Captivant le public par ses interprétations, son charisme et son incroyable virtuosité, Frédéric Moreau est invité dans de nombreux festivals, dans de prestigieuses salles de concert à travers le monde et devient rapidement l’un des artistes français les plus prolifiques de sa génération avec plus d’une centaine de concerts en soliste chaque année. Lauréat de concours internationaux, Frédéric Moreau a débuté une carrière de soliste dès l’âge de dix-huit ans. Il est titulaire des premiers prix à l’unanimité de violon, de musique de chambre et diplômé du « 3ème cycle », le plus sélectif programme de « soliste » du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (Master et Doctorat). Il a étudié le violon auprès de Maîtres tels que Jean Fournier, Michèle Auclair, Régis Pasquier, Tibor Varga, Yehudi Menuhin. Château de Bormes-les-Mimosas – 21h30. Juillet - août 2018 - #59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :