La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de 15 jun 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères, à la reconquête du centre ancien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
34 Méditerranée Porte des Maures IU me, Juin 2018 - #57 Bormes-les-Mimosas Le village et La Favière font la fiesta argentine ! Avec le Festival International d’été de spectacle et de tango argentin, la commune aux 4 fleurs va s’enflammer pour une danse au parfum érotique ! Pour la ville, du 6 au 9 juillet, c’est aussi l’occasion de rendre hommage à Hippolyte Bouchard, corsaire borméen qui a participé activement à l’indépendance de l’Argentine. C’est pourquoi la culture argentine est à l’honneur durant ces 4 jours avec une liste d’artistes au rayonnement international qui fera vibrer le public (spectateurs et danseurs) au son du tango argentin tel qu’il est dansé dans les Milongas ! La Favière/Le Village ENTREE GRATUITE Et en même temps, pour reprendre une expression désormais consacrée par la parole présidentielle, la ville propose, le mercredi 3 juillet à 21 heures, une soirée humour avec ZIZE, « La famille mama mia « ! L’histoire  : ZIZE DUPANIER marie son fils aîné, le beau Paulo. Tout un programme ! En effet, si elle n’a pas froid aux yeux et que peu pANsÀlell 4r  : de chose ne l’effraie, elle ne pourrait pas en dire autant de la belle blonde qui a gagné le cœur de son fils et qui s’apprête à totalement se l’accaparer. Une suédoise, qui avec sa famille, est bien décidée à ne pas se laisser faire par cette marseillaise complètement allumée, véritable bulldozer dans un champ de tulipes. Drolatique, surréalistes, les rebondissements abondent avec de grands moments « Pagnolesques «. Gags en série, quiproquos et imbroglios à gogo vont s’enchaîner à travers des dialogues bien trempés avec une Zize incontrôlable, en grande forme et sur son 31.  : me -1(Beifede-lefie`% sic kstledlnemallonal d'hé. dirrançp Arpc,fin HornmoJe à F11,14.1, do. BORMES LES N ONDA1 I ØN DAIS 18H30 22H00 MOULES CHARCUTERIE FROMAGE e CAVE DES VIGNERONS LONDAIS TARIFS  : 18E adultes -10 € enfants RENSEIGNEMENTS  : 04 94 00 11 23 le- ou 6 AU 9 JUILLET 2018 0...4ILONCAS INIIIAIIONS CONFÉRENCES STERS CLASSES MIMOSAS'val tomeileangereumwer_lalie
Méditerranée Porte des Maures ORAIRES D'OUVERTURE  : Eté (du 15 mai au 15 septembre) ❑u lundi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 16h00 à 19h 35 Le Lavandou Olivier Pagès  : « Un grand moment de convivialité et de bonne humeur » À l’issue de la 6ème édition du « Salon du Polar «, qui a remporté un vif succès, Olivier Pagès, parrain du Salon du Polar et comédien connu pour sa participation à de nombreux thrillers de séries TV ou films, s’est confié à La Gazette du Var. Remise des prix sable noir à Romain SCLOCOMBE et Laurence TALAIRACH (à gauche) La présidente Brigitte PAGHENT et le parrain Olivier PAGÈS En effet, c’est un comédien connu et reconnu que l’on ne présente plus depuis de nombreuses années, avec une riche filmographie et de nombreux rôles de séries TV, qui était présent au Lavandou. Parmi ses principales fictions  : « Femmes de loi «, « R.I.S. Police scientifique «, « Diane, femme flic «, « Alice Nevers «, « Section de recherches «, « Commissaire Magellan «, « Julie Lescaut «, « Meurtre à La Ciotat «, etc. Bref, son parrainage, depuis la création du festival en 2012, semble une évidence. Que représente le Salon du Polar pour vous ? Olivier Pagès. Des rencontres avec des auteurs et un formidable partage d’univers différents… C’est aussi un grand moment de convivialité et de bonne humeur. Avec le recul, quel constat tirez-vous de ce rendez-vous ? OP. L’équipe de Brigitte et Philippe Paghent s’occupe de tout organiser. Nous discutons, chaque année, de ce qui pourrait être amélioré. Nous avons, ainsi, rajouté des lectures, une sieste littéraire et, cette année, j’ai participé comme suspect à la Murder Party. Nous essayons de rendre l’événement un peu plus attractif au fil des ans. Malgré les mouvements de grèves, le salon 2018 a été un excellent millésime avec la chance d’avoir le beau temps durant ces trois jours. Je suis ravi de cette participation et surtout celle des enfants, toujours plus nombreux avec des scolaires du Lavandou et de Bormes-les- Mimosas. Quelle est votre actualité ? Dans quel personnage allons-nous vous retrouver ? OP. Dans « La légende « un film de et avec Florian Hessique, sorti ce mercredi 6 juin au cinéma, après avoir fait partie de la sélection Cannes Écran Junior au dernier festival de Cannes. Puis, « Spitak «, d’Alexander Kott, prévu pour être présenté à la fin de l’automne. Il s’agit d’un long-métrage russo-arménien qui retrace le tremblement de terre à Spitak en 1988, dont ce sera le trentième anniversaire cet hiver. J’y joue le chef de l’équipe de sauveteurs français envoyés sur place, aux côtés de Joséphine Japy et d’acteurs arméniens et russes. Le film vient de remporter le prix de la mise en scène au festival du film de Moscou. Puis, « Marche sur l’eau « de Vanessa Caffin, aux côtés de Tatiana Werner et Alysson Paradis qui est un court métrage, tourné il y a 2 mois, pour une diffusion, annoncée sur un réseau télévision et en festivals. Et je viens de finir, toujours pour le cinéma  : « Décapita(lisa) tion « de Pierre Zellner. Propos recueillis par Francine MARIE Enquêtes et scènes de crimes au Salon du Polar Le Salon du Polar a levé le voile sur des énigmes rondement menées par une organisation qui s’affirme et se peaufine, d’année en année, grâce à la perspicacité d’enquêteurs organisateurs, sous la présidence de Brigitte Paghent. Ce rendez-vous est devenu un événement phare du roman policier avec un large programme de rencontres, dédicaces, concours de lectures et d’écriture, conférences, prix littéraires, projections, CLUEDO, murder party, mais pas que ! Une trentaine d’auteurs de romans noirs a dégainé sur le front de mer tout comme la police scientifique (FORENSIC CONSULTING FRANCE). Un succès qui ravit la présidente  : « Ce salon a évolué grâce à des rencontres décisives d’auteurs qui ont cru en nous. Mariage de connaissances et énorme énergie d’équipe sont, chaque année, à la base d’une belle course d’obstacles avec à la clé un succès pérennisé. Pour l’édition 2018, venant d’un peu partout, mais aussi des villes voisines, plus d’une trentaine d’auteurs et intervenants était présente ». Elle ajoute  : « Cette année, nous avons remis le 3ème prix « Sable noir « à Romain Slocombe, écrivain aux modes d’expressions multiples, pour sa dernière intrigue à l’approche historique « L’étoile jaune de l’inspecteur Sadorski «. Une sélection faite par un jury composé de lecteurs, de représentants d’amis des littératures policières et la maison de la presse du Lavandou. Et, cette année, l’innovation d’un nouveau prix, celui de « Sable noir Jeunesse «, décerné à Laurence Talairach, professeur à l’université de Toulouse et chercheur en histoire des sciences, qui s’est penchée, par goût, sur l’écriture de romans pour les enfants mêlant les codes de l’aventure et l’apprentissage scientifique ». Parmi une douzaine de ses ouvrages, l’attention du jeune public s’est portée sur « Enquête au Muséum «. Juin 2018 - #57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :