La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de 15 jun 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères, à la reconquête du centre ancien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Métropole Juin 2018 - #57 I :  : roi=  : 7114411 1 7- La Crau Le sport scolaire réuni dans une ambiance bon enfant ! Cette année, c’est le Var qui accueillait les Jeux de l’Union Nationale du Sport Scolaire (UNSS), le 12 juin, à la Base Nature & Loisirs de La Crau, avec près de 1000 personnes, collégiens et enseignants. Sur le stade de la Base Nature, administrée par la Métropole, les délégations réunissaient élèves et professeurs de sport. Sous des applaudissements frénétiques, les jeunes sportifs ont exécuté de magnifiques performances de gymnastique et d’acrosport et de superbes prestations chorégraphiques. Puis, les participants ont convergé pour un immense flash mob. Certains groupes étaient venus de très loin ! « Le voyage a été long mais nous sommes contents d’être là et espérons finir dans les 10 premiers du classement », confiait, avec enthousiasme, un collégien guadeloupéen car il avait, comme ses adversaires, dû réussir d’âpres tests de qualification avant de se retrouver sous le soleil de Provence. « L’ambiance festive était l’occasion de rappeler les valeurs sportives auxquelles l’UNSS est particulièrement attachée », assurait Laurent Labeaune, directeur Var de la fédération. Pour Christian Simon, maire de La Crau et vice-président de la Métropole, « l’événement est le fruit d’un travail mené de concert entre TPM et la commune. Recevoir des jeunes de toute la France est très important pour la vie du territoire ». Julien AZOULAI – Photos Pascal AZOULAI à ! , I Ii'I ! bt. 1111-".. 11ftPli ! ; il I ", ; ri u 1  : ha, 5elit-g. g Li i hh s r "—" » " 11.01i1111111 !. U s S lh'i4e, ! 511 !. F._.. 
Métropole 25 Le Pradet Hervé Stassinos, maire  : « 28 caméras pour une meilleure sécurité des Pradétans » La ville du Pradet a déployé 28 caméras de vidéo-protection aux entrées et sorties d’agglomération, dans le cœur de ville, près des écoles ainsi que sur le front de mer. Aux yeux des élus, ce nouveau système est un outil essentiel pour la ville et sa police municipale. Installés dans le cadre de sa politique de protection des biens et des personnes, six dispositifs sont d’ores et déjà en service depuis le 13 juin. En effet, soucieuse du bien-être et de la sécurité de ses usagers, la municipalité a fait installer ces caméras à différents points stratégiques de la ville. Protection, dissuasion, contrôle des incivilités, tant de choses désormais facilitées grâce à ce procédé. Le système s’activera, progressivement au fil des mois, tout en permettant aux Pradétans de vivre dans une commune encore plus sécurisée. Balèti de la Saint Pierre Le Pradet SURVEILLANCE ALTERNEE PAR DES AGENTS DE POLICE Entouré de son conseil municipal, Hervé Stassinos, le maire, était accompagné de Eric Amoroso, chef de la police municipale et de Régis Nicolas de la société SIRCÉ, lors de la présentation de ce nouveau dispositif. Ainsi, Hervé Stassinos a expliqué ce qui va être mis en place  : « Neuf caméras dômes permettent une visibilité à 360° et dix-neuf caméras fixes surveillent des endroits bien spécifiques de la commune. Les lieux les plus passants sont équipés en priorité, comme les abords des écoles et l’entrée de la ville. L’équipement permet un enregistrement H/24, avec des surveillances alternées par des agents de la police municipale ». Pour le maire  : « Outre le fait de protéger la population, ce projet de vidé-protection est un réel marqueur politique. Les polices municipale et nationale et la ville collaborent étroitement dans cette installation afin de traiter au mieux les données qui sont récoltées. Par exemple, les caméras ont la possibilité de relever les plaques d’immatriculation, mais pas celle de vidéo-verbaliser car, pour l’instant, nous n’avons pas encore pris de décision en ce qui concerne la vidéo-verbalisation ». Pour rassurer la population et les esprits grincheux qui assimilent la vidéo-protection à une restriction des libertés publiques, Hervé Stassinos a précisé  : « Ces données sont utilisées par des personnes assermentées. Les caméras respectent l’intimité des habitants car les espaces habités ne sont pas visibles sur les écrans de contrôle ». L’équipement, dont le coût est évalué à 275 000 € , devrait prendre de l’ampleur, à terme, avec pour objectif l’amélioration du quotidien des usagers. Ainsi, sa mise en place a permis le raccordement de la commune à la fibre optique ! Texte et photos Amélie SOMOZA Juin 2018 - #57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :