La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
La Gazette du Var n°57 15 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57 de 15 jun 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 24,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hyères, à la reconquête du centre ancien.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Métropole Juin 2018 - #57 La Valette-du-Var Général Marc Lévêque  : « La gendarmerie a renforcé sa capacité opérationnelle » C’est en présence du général de corps d’armée Marc Lévêque, commandant la région de gendarmerie Provence-Alpes-Côte-d’Azur et de Jean-Luc Videlaine, Préfet du Var, qu’ont été inaugurés les locaux du groupement de gendarmerie du Var, à La Valette-du-Var. L’occasion de mettre à l’honneur le gendarme François Duchatel dont le nom a été retenu pour cette caserne. Un gendarme à la carrière exemplaire qui s’est illustré au cours de la seconde guerre mondiale en tant que résistant du maquis Vallier. Engagé, il incarnait l’esprit français de résistance, n’ayant pas hésité à aller jusqu’au sacrifice ultime pour un idéal plus grand, le service de la France. UN CHOIX DE VIE Un instant officiel qui a permis de souligner l’action des gendarmes de ce département. « Je salue le travail qu’ils accomplissent au quotidien, dans un contexte sécuritaire toujours plus exigeant qui demande un engagement sans faille (…). La condition des gendarmes doit être une préoccupation permanente des chefs. La gendarmerie est un choix de vie qui expose quotidiennement les gendarmes à des crises, des situations de danger, des drames humains. Elle impose aux gendarmes une disponibilité et une réactivité indéfectibles. Disponibilité et réactivité dont le logement en caserne donne une dimension supplémentaire (...) », a lancé le commandant de la région de gendarmerie. En effet, avec les locaux de service et technique, le site regroupe 120 logements pour les gendarmes et leurs familles sur un terrain de 4,9 hectares. Soucieux du respect de l’environnement, la zone technique a été construite selon les normes bâtiment basse consommation et haute qualité environnementale. Différentes unités ont rejoint un bâtiment central de trois étages, à l’architecture contemporaine, bien intégré dans le site. Autre nouveauté, la surface du centre d’opération de renseignement de la gendarmerie (CORG), une salle opérationnelle armée 24 h/24, a été triplée passant de 40 à 120 m². Concrètement, cette caserne réunit les services du groupement de gendarmerie du Var, la Brigade de Prévention de Délinquance Juvénile, la compagnie de La Valette-du-Var, sa brigade et le Peloton de Surveillance et d’Intervention, renforçant la capacité d’opérationnelle de la gendarmerie et consolidant la présence de la gendarmerie dans la Métropole. La cérémonie s’est déroulée en présence de Jean-Louis Masson, député du Var, Claudine Kauffmann, sénatrice du Var, Thierry Albertini, maire de La Valette-du-Var, Christiane Hummel, maire honoraire et du commandant Christophe Herrmann, commandant le groupement de gendarmerie du Var. Gilles CARVOYEUR
I2C5rr e37 4 B3 408. Membre d'une Association de Gestbn Agrée Droit commercial/des sociétés Droit pénal spécial/des affaires Droit de la famille/des personnes Indemnisation du dommage corporel Morgan DAU DE MAG NOT -AVOCAT - Barreau de Toulon Métropole 11 La Valette-du-Var Thierry Albertini, maire  : « Pas d’augmentation des impôts pour les deux prochaines années » Ex-maire-adjoint en charge des finances municipales, le 23 avril dernier, Thierry Albertini a été élu maire de La Valette-du-Var, succédant à l’exsénateur-maire Christiane Hummel, qui a souhaité quitter son poste pour des raisons personnelles et médicales, après 25 ans de vie publique. Qu’il s’agisse des grands projets réalisés sous l’ère Hummel, des changements intervenus ces dernières années, Thierry Albertini, maire de La Valette, 9ème ville du Var (23 500 habitants) au cœur de la Métropole de la Méditerranée, réfléchit à l’avenir de sa commune. Il répond aux questions de La Gazette du Var. DE NOUVELLES ECOLES EN CENTRE-VILLE « Étrangement ce quasi mi-mandat est, pour moi, un nouveau mandat », confie le nouveau premier magistrat. Il explique sa vision de l’action municipale  : « J’axe mon action et celle de l’équipe municipale sur la société publique locale pour recentrer l’effort sur le bien-être et la qualité de vie, la famille et le logement. Ainsi, la maison de la petite enfance qui représente un confort pour les enfants jusqu’à l’âge de l’entrée à la maternelle. C’est un investissement communal de 800 000 €  ! Ce nouvel établissement sera en activité en janvier 2020 grâce à un espace modulaire qui accueillera 80 places supplémentaires. Dans le même état d’esprit, j’ai le projet de reconstruire des écoles en centre-ville, ce qui représente un investissement communal de 17 millions € . Ce futur pôle scolaire comportera 10 classes de maternelles et 20 classes de primaires avec un service de restauration scolaire et un gymnase ». Par quartier, le maire de Valette-du-Var détaille également ses projets. Ainsi, en ce qui concerne l’entrée Est du centre-ville, Thierry Albertini explique  : « À cet endroit, la municipalité va bâtir des logements sociaux, en accession, pour les actifs. Les travaux commenceront en septembre. Mon action vise un recentrage de notre politique sur la ville, sur le quotidien des habitants, de façon équilibrée, en partenariat étroit avec les entreprises locales. Je cite souvent en exemple le traitement des déchets industriels qui doit s’insérer dans une notion d’équilibre entre espaces naturels, espaces verts et bâti ». « LA METROPOLE, UNE CHANCE « ! Pour le maire de La Valette-du-Var, « la Métropole est une chance « ! Selon lui  : « La ville est le poumon vert de la Métropole. Nichée entre la mer et l’arrière-pays provençal, La Valette est proche des grands axes routiers. Le Coudon représente une opportunité de balades, de découvertes, de sentiers. C’est la même chose pour La Bigoye et ses 300 espèces d’arbres, une zone à sécuriser pour le visiteur. Ce projet sera financé par un contrat ville-Métropole qui porte sur le tourisme vert ». D’ores et déjà, Thierry Albertini fait preuve d’un esprit métropolitain à toute épreuve. « Je réfléchis à des projets partagés entre différents maires pour créer des manifestations à l’échelle métropolitaine. À mes yeux, il faut faire preuve de pragmatisme ! Il s’agit de créer des événements que nos populations attendent, des manifestations conviviales qui mettent en avant le bien vivre ensemble ». AVENUE 83 ET VALCOEUR Sur le plan économique, la ville bénéficie de la zone d’entreprises de Valgora (Grand Var), de Valcoeur et de l’Avenue 83. Sur son territoire, la ville a mis en place une politique mixte, mélangeant commerces et habitats. « En ce qui concerne Valcoeur, je soutiens cette association qui fédère les entreprises. Avoir un interlocuteur unique, pour un élu, c’est essentiel en termes de communication. Dans le même état d’esprit,Valgora, avec ses activités tertiaires, nos deux zones commerciales (Grand Var et Avenue 83) sont également des zones d’habitation, dans une recherche équilibrée entre activités économiques et commerciales et habitat ». En termes d’aménagement urbain, le maire cite l’Écoquartier Entrevert, une appellation porteuse de sens puisque cette partie de la ville compte un parc habité, entre la forêt et la ville, des cheminements piétons, des liaisons entre vie publique et privée, entre quartier et espaces verts. UN TRES BON BILAN FINANCIER Ex-adjoint aux finances, le maire ne peut que souligner le très bon bilan financier, la gestion saine et les dépenses maîtrisées de la municipalité précédente. Il promet une stabilité fiscale pour les deux prochaines années  : « Le taux des taxes cumulées est stable, et il n’y aura pas d’augmentation, d’ici 2020, car les recettes progressent grâce au dynamisme de la ville, malgré les baisses de dotations, bien réelles. Nous y parvenons en réduisant certaines dépenses, tout en maintenant l’investissement grâce aux taxes foncières que rapportent l’Avenue 83 ». En ce qui concerne les prochaines échéances municipales de 2020 (ou 2021), Thierry Albertini annonce, dès maintenant, qu’il sera candidat à sa succession au poste de maire, en présentant une liste en partie renouvelée. « Mon objectif est de bien faire le travail, avec l’intérêt général comme seule préoccupation. Un travail que je mènerais dans l’intérêt des valettoises et valettois. Je vous l’assure  : Il ne s’agit nullement de quelconques promesses électorales. Mais, je ne redoute pas une évaluation du travail de terrain accompli. Vous savez, j’ai exercé une profession libérale et je suis rompu à la sanction » ! Propos recueillis par André GOFFIN 18. Rue Anatole Fronce. 83000 Toulon 06.28.01.13.71 contact@mdmaginot-avocat.fr Juin 2018 - #57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :