La Gazette du Var n°55 30 mai 2018
La Gazette du Var n°55 30 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de 30 mai 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 17,2 Mo

  • Dans ce numéro : le Lavandou, venez découvrir les plus beaux yachts de tradition.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Métropole mai 2018 - #55 Le Pradet Congrès départemental 2018 du Souvenir Français Le Souvenir Français du Var tient son congrès départemental annuel le samedi 9 juin à l’Espace des Arts. Ce congrès se déroule sous la présidence d’honneur du Contrôleur Général des Armées (2s) Serge Barcellini, Président Général du Souvenir Français. Hervé Stassinos, maire du Pradet, clôturera le congrès qui se tient en présence de nombreuses personnalités et autorités civiles et militaires, des adhérents et des sympathisants du Souvenir Français. La cheville ouvrière de l’organisation du congrès rappelle  : « Le Souvenir Français est une association patriotique mémorielle, créée en 1887 et reconnue d’utilité publique depuis 1906. Elle conserve le souvenir de celles et de ceux qui sont « Morts pour la France » ou qui l’ont servie et honorée avec éclat. Elle veille sur les tombes des « Morts pour la France » et sur les monuments, qui les honorent, grands ou modestes. La transmission de cet héritage de mémoire aux générations plus jeunes se poursuit de façon constante depuis la création de l’association qui organise chaque année, expositions, colloques et voyages, pour plusieurs milliers de jeunes scolaires, sur les lieux de mémoire locaux, régionaux ou nationaux ». LES CHIFFRES NATIONAUX À ce jour, en France, le Souvenir Français rassemble 200 000 adhérents et affiliés, 96 délégations départementales, 1 700 comités et 62 représentations à l’étranger. 130 000 tombes sont entretenues et 50 monuments rénovés chaque année. Plus de 500 activités pédagogiques sont réalisées pour les jeunes, en liaison avec les équipes pédagogiques locales. Le budget s’élève à 5 400.000 € . « Il est assuré en grande majorité par la cotisation des adhérents, une quête annuelle le 1er novembre et par les dons et legs que l’association est habilitée à recevoir. Le bénévolat est la règle pour le fonctionnement de l’association », rappelle, encore, un cadre de l’association. à Carqueiranne LES CHIFFRES DU VAR Pour l’année 2017, le Souvenir Français dans le Var, représente 55 comités et 33 sections rattachées, regroupant 2 900 adhérents et 69 groupements affiliés. Il compte un peu plus de 4 600 membres, soit un total de 7500 adhérents et affiliés. Le président détaille les missions qui incombent à l’association  : « Ainsi, s’agissant de la mission « Mémoire », c’est l’entretien de 626 tombes et de 53 monuments. Ce sont, aussi, des opérations de fleurissement des sépultures, des participations à toutes les manifestations et cérémonies commémoratives, des expositions, des réunions et conférences, soir une dépense annuelle de 72 242 € . De plus, concernant la mission « Avenir », près de 6 100 élèves dans le Var ont participé à des activités pédagogiques de mémoire au cours de l’année scolaire 2017 pour un coût de 76 613 € . Les ressources financières du Souvenir Français du Var sont de l’ordre de 150 000 € (cotisations, quêtes, dons, aides publiques) pour remplir ses missions. Le taux des frais généraux et de fonctionnement (6,45%) est très bas, grâce au bénévolat et à la générosité de ses membres et adhérents ». Le Souvenir Français observe la plus stricte neutralité politique, confessionnelle et philosophique. Sa devise est  : « À nous le souvenir, à eux l’immortalité » ! Flammes de l’Espoir Jeunes porte-drapeaux à Cavalaire LE PROGRAMME Les travaux du congrès seront présidés par l’Ingénieur Général de l’Armement (2s) Alain Illich, Délégué Général du Souvenir Français pour le Var. Il sera assisté par le Colonel (H) Roger Carpentier, Délégué Général Adjoint. Les travaux des congressistes débuteront à 9h. Ce congrès départemental rassemble les 88 présidents de comités et sections rattachées du Var, accompagnés des membres de leurs bureaux et de leurs drapeaux. Il se tient grâce à l’équipe, organisatrice de cet événement annuel, coordonnée par le Délégué de Zone Christian Barbier et Claude Bonnal, président du comité du Pradet. L’accueil des personnalités est prévu à 11h. Un cortège, précédé de nombreux drapeaux, se formera à 12h pour rendre un hommage aux « Morts pour la France », par le dépôt de gerbes au monument aux morts de la ville du Pradet (Parc Cravéro). SOUVENIR FRANÇAIS Reconnue d’utilité publique depuis 1906 Délégation Générale du Var Ingénieur Général de l’Armement (2s) Alain Illich Délégué Général du Souvenir Français pour le Var, alain-illich@wanadoo.fr Conférence au Lycée d’Hyères Nicolas MARTINO porte-drapeau de La Londe les Maures
e-Mobility Succès pour le 1er salon du Var Samedi 5 et dimanche 6 mai, la ville du Pradet organisait le 1er salon du Var dédié à la mobilité électrique à l’Espace des Arts. Samedi 5 mai, le coup d’envoi officiel de l’événement a été donné par Hervé Stassinos, maire du Pradet. « L’objectif du salon est de sensibiliser et faire connaître à un large public toutes les solutions en termes de mobilité électrique. Dans cette optique plusieurs tables rondes étaient proposées aux visiteurs tout au long du salon et animées par des professionnels du secteur », a rappelé le maire. Il a ajouté  : « C’est une révolution voire une transformation qui s’annonce. Il faut accompagner ce mouvement qui permettra de limiter le réchauffement climatique ». Puis, il a remercié les partenaires (ENEDIS, SYMIELEC, RENAULT, VAR MATIN, CCI). De son côté, la directrice d’ENEDIS a assuré  : « La mobilité électrique, c’est une réalité et un enjeu important pour le premier acteur qu’est ENEDIS. Nous sommes au cœur de cette transformation pour qu’elle soit une réalité. C’est ici que cela commence, au Pradet et dans le Var ». Ainsi, l’entreprise a investi 70 M d’ € pour moderniser le réseau. Pour la directrice, « il n’y a pas de mobilité électrique sans compteur LINKY ». Enfin, une zone de départ pour les voitures électriques et les vélos électriques était aménagée sur le salon. Et, un parcours ludique était proposé pour le test des hoverboards et trottinettes électriques. Gilles CARVOYEUR - Photos Grégory VUYLSTEKER Métropole 23 mai 2018 - #55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :