La Gazette du Var n°54 15 mai 2018
La Gazette du Var n°54 15 mai 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°54 de 15 mai 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : la Londe, offrez-vous du plaisir à la Cigale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 Métropole mai 2018 - #54 La Garde Serge Ternoir, président de l’AFUZI  : « Je veux rassembler, pas diviser » Lors de l’assemblée générale de l’AFUZI, réunissant les entreprises adhérentes, partenaires publics et privés, Serge Ternoir a été élu président et Delphine Haubertin, trésorière. Une page se tourne donc avec le retrait du président Philippe Bartier et, dans le même temps, le départ à la retraite de Monique Fontaine, salariée depuis 40 ans à l’AFUZI. Serge Ternoir, dirigeant de MICRO BE, basée sur la ZI de La Garde, a axé son programme autour des relations inter-entreprises, la mobilité des entreprises et leurs salariés et a invité les chefs d’entreprises à s’exprimer sur leurs besoins et les améliorations nécessaires pour maintenir l’attractivité et valoriser le parc d’activités de Toulon-Est. « RASSEMBLER, PAS DIVISER » Membre du conseil d’administration depuis 15 ans, il détaille son projet  : « Je milite pour un conseil d’administration efficace. C’est pourquoi je vais réunir les chefs d’entreprise avec l’espoir de faire revenir à l’AFUZI quelques dirigeants qui sont partis de l’association. Je sais qu’ils reviendront car ils sont en confiance. Je souhaite rappeler aux adhérents toutes les choses que l’AFU- ZI peut leur apporter. Mon idée est de rassembler, pas de diviser ». Le nouveau président évoque le dossier de la vidéoprotection  : « La question de la vidéoprotection du parc d’activités, dont le financement est assuré par l’AFUZI depuis 2016, a fait l’objet d’un débat entre les entreprises et les élus lors de l’assemblée générale. En effet, si le projet d’origine concernait la protection du parc d’activités, le système mis en service en 2012, est rapidement devenu un système de protection publique, dont les images sont réquisitionnées à plus de 80% pour des délits. La question d’un financement privé, assuré par l’AFUZI, aux fins de visionner les voies publiques a été entendue par les élus qui se sont engagés à cofinancer le dispositif. J’ai confiance dans la réussite de ce dossier. ». ENTRETENIR DE BONNES RELATIONS AVEC LES ELUS Toujours sur ce dossier, Serge Ternoir dresse l’état des relations avec les institutions  : « Le préfet a fait la sourde oreille et ne répondait plus à nos appels. Le Conseil Régional s’est rapproché de l’AFUZI et on essaye de renouer les liens. D’une manière générale, je souhaite entretenir de bonnes relations avec les élus qui nous entourent et notamment avec le nouveau maire de La Garde ». De son côté, Delphine Haubertin, RH associé de Énergie Côté Sud, basée sur la ZI de La Farlède, souhaite perpétuer la bonne santé financière de l’association tout en valorisant les missions de l’AFUZI et les services dédiés aux entreprises. Gilles CARVOYEUR Forum des métiers Philippe Bartier  : « Étudiants, apprenez à vous vendre » ! Philippe Bartier, (ex) président de l’AFUZI, l’association des entreprises du pôle d’activités de Toulon-Est, a parrainé la 11ème édition du Forum des métiers de la Faculté de lettres, langues et sciences humaines de l’Université de Toulon. Autodidacte, chef d’entreprise depuis 33 ans et bénévole à l’AFUZI depuis 26 ans, Philippe Bartier s’est adressé à un auditoire d’étudiants très attentifs. À 62 ans, il est revenu sur 46 ans de vie professionnelle, se souvenant qu’il était, lui aussi, passé sur ce même campus, quand il était étudiant à l’UFR de physique - chimie. INVESTISSEMENT BENEVOLE « Sans qualification, j’ai réussi à être embauché dans une filiale de Thomson, comme soudeur. Puis, je suis parti en Afrique et en Europe, devenant chef de chantier. Pour stabiliser ma vie familiale, j’ai intégré une société locale dont je suis devenu le gérant. Répondant aux sollicitations de monde associatif, je me suis investi bénévolement, durant de nombreuses années, dans le développement du pôle d’activités de Toulon - Est, tout en poursuivant, en parallèle, mon aventure entrepreneuriale personnelle, en étant, également, attentif à ce qui se passait autour de moi », a raconté le patron du Laboratoire du Sud. L’AFUZI LANCE SA GRANDE ENQUÊTE MOBILITÉ. Le but ? Connaître l’avis des 600 dirigeants et des 10 000 salariés de la zone industrielle de Toulon-Est sur la mobilité inter-entreprise afin d’apporter les solutions qui conviennent au plus grand nombre et d’améliorer l’accessibilité et la sécurité. Vélo, transports en commun, co-voiturage, cheminement piétonnier, l’AFUZI s’est engagée dans une démarche globale d’amélioration des déplacements des entreprises sur la zone. Il a invité les étudiants à être conscient, en ayant une intelligence ouverte « car nous avons un cerveau qui est sous-exploité ». Le chef d’entreprise a ajouté  : « Vous faites le métier le plus extraordinaire, celui d’étudiant ! Vous êtes à la porte de votre futur métier. Apprenez ce qu’est l’économie et comprenez le monde de l’entreprise. Venez dans les entreprises mesurer vos propres compétences. Au-delà du diplôme, c’est la culture française de l’entreprise que vous apprendrez ». Pour Xavier Leroux, directeur de l’UFR, il faut que les étudiants valorisent mieux leurs humanités  : « L’objectif du forum des métiers est de mettre les étudiants, en cursus généraliste, en relation avec le monde professionnel pour construire un projet professionnel. Au-delà du cursus universitaire, le forum veut susciter un déclic pour une réflexion personnelle ». Pour Philippe Bartier, il faut que les étudiants apprennent à se vendre  : « Apprenez à vous vendre, en toute autonomie ! C’est vous qui avez la clé. Vous devez être pro-actif » ! L’ancien président de l’AFUZI a conclu  : « Dans le Var, il y a des entreprises qui sont prêtes à vous accueillir et qui ont des besoins en collaborateurs de qualité. En partenariat avec l’IUT de La Garde, l’AFUZI met en relation les entreprises et les étudiants par le biais de Var Stages. C’est une piste que vous devez exploiter pour mieux vous insérer dans votre future vie professionnelle et trouver un métier qui corresponde à 100% à votre formation ». Propos recueillis par Gilles CARVOYEUR Photos André GOFFIN
Le Pradet Hervé Stassinos  : « Fleurir son jardin, c’est fleurir Le Pradet » ! Le 1er mai, Pradet côté jardins, le 9ème Salon des plantes, des fleurs et du développement durable, a attiré plusieurs milliers de visiteurs dans le parc Cravéro. Au moment de l’inauguration, Hervé Stassinos, le maire du Pradet, ne pouvait cacher sa satisfaction de voir autant de monde dans ce parc  : « Cette année, nous avons ajouté un petit coin pour les enfants avec des ateliers organisés en collaboration avec le Comité des Fêtes. Faites de beaux achats ! Fleurir son jardin, c’est fleurir Le Pradet » ! Auparavant, Viviane Tiar, adjoint au maire en charge du commerce et de l’artisanat, s’est félicitée  : « Pour le Pradet Côté Jardins, 2018 était une année de beaux plants, mais aussi celle du développement durable. Ainsi, les visiteurs pouvaient s’initier au faire soi-même ainsi qu’aux bonnes pratiques de jardinage ». L’élue a, également, remercié l’association des commerçants du Pradet et les producteurs locaux qui se sont associés à la manifestation. À noter que l’animation était assurée par notre excellent confrère Thierry Cari. Photos Gilles CARVOYEUR Métropole 19 mai 2018 - #54



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :