La Gazette du Var n°51 1er avr 2018
La Gazette du Var n°51 1er avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°51 de 1er avr 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : la Londe-les-Maures, fête des vins et des plants le 22 avril.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 Méditerranée Porte des Maures avril 2018 - #51 Le Lavandou Une ivresse qui a fait « tchin-tchin » ! Dans la magie de tableaux éphémères, 20 chars ont ravi plus de 6.000 personnes pour un corso placé sous le signe de « Nuit de Chine ». Le grand corso fleuri du Lavandou a confirmé l’attente de plus de 6 000 spectateurs pour cet événement majeur du printemps. Ce ne fut qu’un flot de couleurs et de musiques d’une magnifique parade de 20 chars fleuris de pratiquement 200 000 fleurs, représentant une participation d’amitié solidaire de membres actifs d’associations locales, entourés de nombreux amis et des services municipaux. Dans une belle originalité et créativité  : pandas, phénix, bouddha, jonques, dragons, palanquin, pousse-pousse, trône de la sagesse, zhongguo de Huayunan et autres « chinoiseries » n’ont pas relâché l’admiration du public... Texte et photos Francine MARIE
Méditerranée Porte des Maures Bormes-les-Mimosas L’intercommunalité est au cœur de l’emploi François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas a remercié l’ensemble des partenaires, privés et publics, qui ont contribué à la réussite du forum de l’emploi, organisé le 14 mars à Bormisports. Pour les élus de Méditerranée Porte des Maures, il faut une vision globale en termes de créations d’emplois, c’est à dire une vision intercommunale. C’est l’objectif que s’assignent les élus de Bormes-les-Mimosas, du Lavandou et de La Londe-les-Maures. Pour François Arizzi, maire de Bormes-les-Mimosas, « l’objectif de ce forum est d’offrir du travail à nos jeunes parce qu’il faut que l’on se projette vers l’avenir, nous tous, les élus, les collectivités et les entreprises. Il faut que nous soyons au plus près de ce que nous pouvons apporter aux jeunes  : un travail, une formation, un avenir ». CREER DE L’EMPLOI DANS LE BASSIN Le premier magistrat de Bormes a ajouté, conscient des difficultés actuelles  : « Je sais que cela est difficile. Mais, c’est pourquoi nous devons tout faire pour créer de l’emploi dans nos communes que ce soit Bormes, Le Lavandou ou La Londe-les-Maures. Ensemble, nous devons mettre tout en œuvre pour que les jeunes ne se retrouvent pas sur le carreau ». Et l’élu a conclu  : « Une génération qui n’a pas d’avenir, c’est une génération perdue ! Nous sommes là pour vous soutenir et vous apporter un maximum de facilités dans la recherche de votre emploi ». Mais qu’on ne s’y trompe pas ! Les créateurs d’emplois, ce sont les entreprises privées, pas les collectivités locales ! « Ce sont elles qui créent des emplois pour nos jeunes et nos moins jeunes ! La meilleure dynamique pour l’économie, c’est l’entreprise privée, ce n’est pas l’emploi public » ! De son côté, Gérard Aubert, maire adjoint de La Londe-les-Maures et président de la Mission Corail, a remercié le président de Méditerranée 33 Porte des Maures pour l’aide précieuse qu’il apporte à la Mission Corail. « Nous sommes au service des jeunes et des entreprises car les entreprises ne peuvent pas fonctionner sans main d’œuvre ». LE ROLE CENTRAL DE L’INTERCOMMUNALITE En conclusion, François de Canson a rappelé l’implication de l’intercommunalité dans l’aide à la création d’emploi  : « Les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas identiques à ceux de notre génération. Ils ne sont pas forcément meilleurs mais ils sont différents car les mentalités ont changé ». Le président de Méditerranée Porte des Maures ajoutait  : « C’est une nécessité de développer des emplois et l’intercommunalité Méditerranée Porte des Maures ne cesse d’être au cœur des emplois. Nous sommes là pour aider à la création d’emploi comme le fait Méditerranée Porte des Maures lorsqu’elle apporte son aide financière à la Mission Corail ». Gilles CARVOYEUR LE FORUM EN CHIFFRES 252 PERSONNES (180 adultes de +25 ans et 72 personnes de -25 ans) 35 ENTREPRISES PRÉSENTES (restauration, hôtellerie, village vacances, aide à la personne, ehpad, entretien…) 16 structures telles que cap emploi, l’armée, l’ADAPEI … Le Lavandou Didier Hascoët, le curé « aimable comme une porte de prison » Le père Didier Hascoët, attaché au diocèse de Fréjus-Toulon, aumônier à la prison de La Farlède durant 8 ans, publie chez Résiac « Aimable comme une porte de prison ». Un document riche de témoignages de détenus et qui montre tous les questionnements de l’auteur quand il franchissait la porte des cellules. Prêtre au parcours atypique, auteur de sept ouvrages, rappelant les bons et mauvais moments de sa vie d’ecclésiastique et, si quelquefois la solitude peut se faire ressentir, son humour et sa joie de vivre ne lui font jamais défaut. TEMOIGNAGES EXCEPTIONNELS Dans sa 60ème année, actuellement aumônier de l’hôpital Léon Bérard, ce sont les 8 années de visites aux détenus de la prison de La Farlède qui l’ont marqué de manière indélébile. Les témoignages sont exceptionnels, sans concession et sans jugement sur la vie intérieure d’une prison française. Le prêtre assure avec pudeur  : « N’y cherchez rien de scabreux, seulement la surprise de rencontres, d’amitiés, de regards lucides à l’écoute de tous ceux qui ont voulu le rencontrer qu’ils soient catholiques, musulmans, juifs, athées. On ne sort pas indemne d’une telle mission. La foi y est confortée mais déshabillée des artifices. J’ai surtout vu en ces prisonniers des frères pour y découvrir en eux le visage du Christ ». Avec cet ouvrage, c’est ce visage qu’il souhaite montrer, par-delà la présence du mal, commis ou subi. Mais au-delà de ce passage derrière les barreaux, l’abbé reste pour beaucoup « l’ami curé ». Sa vocation lui est venue après deux années de faculté où il privilégia le goupillon et le spirituel plutôt que la médecine et le scalpel ! IMITATEUR DE JACQUES CHIRAC Breton, originaire des Yvelines, il fut le curé du Lavandou et de Bormes-les-Mimosas. Encore aujourd’hui, beaucoup se souviennent des messes auxquelles assistait le président de la République Jacques Chirac. Lors de ses homélies, il prenait la voix présidentielle, provoquant, aussitôt, l’amusement de l’intéressé et, surtout, de son épouse Bernadette. Il était aussi très apprécié par la famille Grand Ducale du Luxembourg, régulièrement présente aux offices lors de ses séjours face au fort de Brégançon. Texte et photos Francine MARIE Entouré de la Famille Grand Ducale du Luxembourg avril 2018 - #51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :