La Gazette du Var n°49 1er mar 2018
La Gazette du Var n°49 1er mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 1er mar 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : à Marseille, Christine Lagarde défend la grande plaisance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Actualités Il ajoute  : « Il contribue également à l’amélioration de la qualité de vie des citoyens, en assurant des programmations annuelles importantes de travaux de dissimulation des lignes électriques aériennes qui polluent le paysage visuel. Le Syndicat exerce aussi des missions connexes à l’électricité, comme la mobilité durable ». Filou'Dec V-t'ite mars 2018 - #49 ft reransornne : slsOrr,11.91.1.r TÉLÉVISION LOCALE ou VAR rEt s r1. ma 1:1— VOS R.ONCSS EIr wIDEO actàlaz au site ra SC. S, terre. «..el. ecur, 1.40s, ersr. f-sf,s.a., s Ms10.1..1.11EREI«..., riox us pneu MES EMISSIONS À VOIR sua vanna Actuants1-Rt portago F.0 Entreprise vartfairea- Produntion Mobilité électrique Un réseau public de 110 points de charge dans le Var Mouv’ElecVar est un réseau de bornes de rechargement pour véhicules électriques déployé par le Syndicat Mixte de l’Énergie des Communes du Var.. Inauguration d’une borne dans la commune de Néoules Le Syndicat Mixte de l’Énergie des Communes du Var (SYMIELECVAR), Établissement Public, représente, en 2018, 137 communes. Jacques Freynet, président de l’entité, rappelle le but de la collectivité  : « Créé en mars 2001, le syndicat est l’interlocuteur privilégié des communes pour toutes les questions touchant au domaine de l’énergie, exerçant l’autorité de contrôle de la mission de service public assuré par le concessionnaire du réseau de distribution d’électricité (ENEDIS). Depuis le 1er janvier 2012, il contrôle également les missions de Gaz Réseau de Distribution France ». CREATION D’UN RESEAU PUBLIC DE PRISES DE RECHARGE Mouv’Elec Var est donc un programme de déploiement de 110 bornes de recharge pour véhicules électriques dans le Var. Piloté par le SYMIELECVAR, qui prend en charge sa gestion complète, Mouv’Elec Var est soutenu par le programme des Investissements d’Avenir opéré par l’ADEME. Philippe Icke, directeur de la collectivité territorial, explique  : « Il s’agit de mettre à disposition des utilisateurs de véhicules électriques des points de recharge, favoriser l’achat de véhicules électriques, moyen de transport inscrit dans le cadre de la transition énergétique. Ainsi, chaque utilisateur peut se recharger sur les bornes avec différents moyens de paiement (Badge d’abonné, Carte Bleue sans contact, Carte Bleue avec paiement sur Internet) ». UN VOYAGE TOUT ELECTRIQUE Imaginez, par exemple, un voyage tout électrique entre Brignoles et Grenoble ! Déploiement de l'Infrastructure de Recharge des Véhicules Electriques du SYMIELECVAR a » 30 juin 2018 (1 10 bornes) Le réseau est compatible, pour les porteurs de carte d’abonné, avec les réseaux en place dans d’autres départements (04-05-07-38-26- 74-71-58-21-89-56) grâce à l’interopérabilité puisque les bornes et services sont identiques. Philippe Icke ajoute  : « Ainsi, l’abonné peut utiliser son badge pour accéder aux bornes des départements cités ci-dessus. Il paiera le prix de la recharge fi xé par chaque opérateur. Ces bornes sont également accessibles à tout autre utilisateur non abonné qui réglera sa charge soit par paiement internet soit par carte bleue sans contact si la borne en est équipée ». LES OBJECTIFSMettre à disposition des utilisateurs de véhicules électriques des points de recharge, Favoriser l’achat de véhicules électriques, moyen de transport inscrit dans le cadre de la transition énergétique. MODE DE FONCTIONNEMENT Chaque utilisateur peut se recharger sur les bornes avec comme moyen de paiement  : En partenariat avec VarTVBadge d’abonné.Carte Bleue sans contact.Carte Bleue avec paiement sur Internet. SYMIELECVAR - ZAC NICOPOLIS Rue des Lauriers 83170 BRIGNOLES 04 94 37 28 11 Plus d’information sur le site VarTV,(www.vartv.fr) rubrique « Comment ça marche » (www.vartv.fr/#) ! Information et accès à la recharge  : Par téléphone  : 0 970 830 213 Par internet  : www.mouvelecvar.orios-infos.com info-usager.silene@spie.com Fonctionnement des bornes  : ww.mouvelecvar. orios-infos.com NOUVEAU SERVICE ACCÉDEZ AU SITE stec kit.1enneepe,es.,1s-,e, » cacx
Economie 9 Semaine de l’emploi maritime Du 12 au 17 mars, embarquez pour une nouvelle vie professionnelle ! Avec plus de 400 000 emplois directs en France, le secteur maritime connaît un fort potentiel de développement et offre de nombreuses possibilités de carrière. Pôle emploi se mobilise pour le faire savoir en lui consacrant une semaine dédiée. Ainsi, la semaine de l’emploi maritime, initiée en 2016 par Pôle emploi Bretagne, entre dans une nouvelle dimension et s’inscrit pour la première fois dans toutes les régions littorales de France. Au menu  : découverte des métiers, visite d’entreprises, recrutement ou rencontres professionnelles. NOMBREUSES SPECIFICITES REGIONALES « Avec 140 000 emplois liés à la mer, le secteur représente 10% de l’emploi marchand en Provence-Alpes-Côte d’Azur. L’emploi maritime se développe, principalement grâce au tourisme littoral, mais également autour de plusieurs pôles d’activités (marine nationale, transport maritime, plaisance, yachting, réparation navale) », insiste Laurent Falaize, président du cluster Riviera Yachting NETWORK. En effet, la richesse du secteur et sa diversité permet de faire appel à des corps de métiers et à des profils variés. Ces emplois vont des métiers techniques (chaudronnier, stratifieur, électricien, agent de maintenance, charpentier), aux métiers embarqués (officier, marin ou matelot, capitaine, steward, mécanicien ou cuisinier) en passant par les métiers à terre (architecte naval, broker, gestionnaire de stock, chef de projet maritime)… « Au-delà de certains métiers spécifiques, de nombreux postes sont accessibles grâce à des formations qui permettent de « rendre maritime » ses compétences. Par exemple, une gouvernante d’hôtel de luxe peut tout à fait envisager de rejoindre l’équipage d’un yacht », ajoute ce responsable de Pôle emploi. UNE CINQUANTAINE D’EVENEMENTS Durant cette semaine, les conseillers Pôle emploi se mobilisent pour faire découvrir aux demandeurs d’emploi tout le potentiel du secteur. Ils sont invités à participer aux 25 ateliers découverte des métiers et formations organisés par les agences participantes, aux visites d’entreprises (chantier naval, entreprise de yachting) ou à des actions innovantes pour faciliter la rencontre entre candidats et recruteurs  : match de basket entre jeunes et officiers de la marine nationale ou opération de nettoyage du littoral par exemple. Les entreprises ne sont pas oubliées avec des ateliers qui leur sont dédiés pour faire le point sur les évolutions législatives ou les outils digitaux de Pôle emploi pour faciliter leurs recrutements. Le 12 mars à Marseille, un forum est dédié à l’orientation, l’information et la découverte des métiers de la mer. Avec de nombreux organismes de formation comme l’AFPA, le CFA des Compagnons du devoir, les lycées professionnels ou le Greta ainsi que la Marine Nationale, la CMA CGM ou La Méridionale qui feront découvrir les métiers de la filière et les formations qui y conduisent. Trois conférences seront au programme. Par ailleurs le 15 mars à Antibes, en partenariat avec le Port Vauban, membre du réseau Riviera Port, l’agence Pôle emploi d’Antibes organise un grand forum de recrutement. Une vingtaine d’entreprises proposeront plus de 150 postes aux profils variés  : steward, cuisinier, capitaine 200 et 500, chef mécanicien ou marin. L’anglais est impératif pour pouvoir intégrer un équipage, les conseillers Pôle emploi proposeront aux candidats de tester leur niveau en direct. Une session de recrutement spécifique aux méga yachts se déroule directement au sein des bateaux. Les candidats pourront également participer à visite d’une vedette de secours en mer de la SNSM. Nouveauté cette année, des institutions phares de l’emploi maritime comme la DDTM ou l’ENIM seront présentes pour informer les participants. FORUM CONSTRUCTION ET REPARATION NAVALE Une vingtaine d’entreprises sera présente pour recruter et informer sur ses métiers (Évasion Yachting, Naval Group ou Foselev)… Trois conférences ponctuent cette journée  : 10h  : Table Ronde autour des métiers Orientation Navigation, Pêche Co-animation La Touline, CFA et Pole emploi 14h  : Table ronde Autour des métiers de la Plaisance et des chantiers navals Co-animation La Touline, Riviera Yachting, CFA et Pôle emploi 16h  : Intervention du parrain de la journée Sébastien Destremeau qui partagera avec le public sa dernière expérience du Vendée Globe. À La Seyne-sur-Mer Le 12 mars - De 10h à 17h IPFM 68 allée des forges - 83500 La Seyne-sur-Mer Entrée libre 4éme édition du forum multi sectoriel À Hyères, 2 000 visiteurs à la rencontre de 100 entreprises Succès pour la 4ème édition du Forum de l’Emploi Multisectoriel, à l’Espace 3 000, inaugurée en présence de Jean-Pierre Giran, maire de Hyères et de Jean-Louis Masson, député (LR) de la 3ème circonscription du Var. Pour la quatrième édition du forum de l’emploi multisectoriel d’Hyères, Pôle emploi et la ville ont réuni une centaine d’entreprises des secteurs du commerce, de l’hôtellerie-restauration, des services aux personnes ou aux entreprises, de la santé, de la sécurité, du tourisme et de la viticulture. Les organisateurs ont constaté une forte affluence puisque Annie Carton Kirkorian, directrice de l’agence Pôle emploi d’Hyères, annonçait 2 000 visiteurs lors de cette demie-journée de rencontres. « Les candidats ont pu valoriser leurs compétences auprès de nombreux recruteurs du territoire et du département allant du grand groupe à la TPE ». FORUM INCONTOURNABLE En effet, Pôle emploi et la mairie d’Hyères-les- Palmiers ont renouvelé leur engagement pour favoriser la rencontre directe entre les demandeurs d’emploi et les entreprises. Ce forum, devenu un moment clé de recrutement sur le territoire, a permis à près de 400 demandeurs d’emploi d’être recrutés lors de la précédente édition. « Ce taux de retour à l’emploi mesure l’efficacité de l’opération », confiait la directrice de l’agence locale. Claire Meunier, responsable d’équipe, en charge de l’équipe entreprises, ajoutait  : « Cette année, le forum a pris encore plus d’envergure et plus de 800 postes ont été proposés avec des profils très variés en contrats saisonniers mais aussi pour 36% de l’offre, en emploi durable  : animateur de club enfant, cuisinier, surveillant de baignade, ouvrier viticole, aide à domicile, préparateur de commande, vendeur ou plombier ». EN LIEN AVEC LES DEMANDEURS D’EMPLOI La directrice de Pôle emploi insistait sur la nécessaire préparation et l’accompagnement des LE COLLOQUE DES PROFESSIONNELS DE LA FILIERE Les professionnels du secteur se donneront rendez-vous à Marseille, le 14 mars, pour le colloque Compétences Mer qui permettra de rédiger le premier Livre Blanc de l’emploi maritime. Sur le thème des difficultés de recrutement, il sera un moment phare de cette semaine avec l’intervention de personnalités incontournables du monde maritime. Organisé en triplex avec la Bretagne et la Normandie, l’objectif de ce colloque est de dégager des pistes de réflexion pour la rédaction d’un Livre Blanc sur l’emploi maritime. Cette première édition en Provence-Alpes-Côted’Azur doit permettre de fédérer les partenaires et de proposer des solutions aux besoins de la filière. L’ensemble des acteurs du secteur participe à ce colloque (Conseil Régional, le Cluster Maritime Français, la Marine Nationale, l’AFPA ou l’AGE- FOS-PME), qui se déroule, à partir de 13h15, à l’École nationale supérieure maritime à Marseille. Il est réservé aux professionnels. À cette occasion, une convention de partenariat sera signée entre Pôle emploi et le Pôle de compétitivité mer. demandeurs d’emploi par les conseillers à dominante placement  : « Cela doit matcher avec la recherche des entreprises, point de départ de la dynamique. Un suivi à 1 mois, 3 mois et 6 mois permet d’évaluer les bénéfices du forum. De plus des questionnaires de satisfaction complétés par les entreprises et les demandeurs d’emploi favorisent les pistes d’amélioration ». André GOFFIN mars 2018 - #49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :