La Gazette du Var n°49 1er mar 2018
La Gazette du Var n°49 1er mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°49 de 1er mar 2018

  • Périodicité : quinzomadaire

  • Editeur : ADIM

  • Format : (235 x 315) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : à Marseille, Christine Lagarde défend la grande plaisance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Pierrefeu-du-Var Championnat de France de jeu provençal Marc Benintendi, maire adjoint  : « C’est parti, le bouchon est lancé » ! Les 15, 16 et 17 juin, la 73ème édition du championnat de France de jeu provençal (triplettes) se déroule au complexe Lou Gaffre de Pierrefeu-du-Var. C’est la 12ème fois que la compétition se déroule dans le Var. Pour mémoire, il faut se rappeler que Toulon, Hyères et Draguignan ont accueilli à trois reprises cette compétition tandis que Saint-Raphaël et Pugetsur-Argens l’ont accueilli une fois. RECONNAISSANCE DU TRAVAIL ASSOCIATIF Pour Marc Bénétendi, « en attribuant l’organisation de cette compétition de prestige, conjointement au comité départemental et à l’association Leï Rima, c’est une grande confiance mais, surtout, une réelle reconnaissance qui est faite à ces deux associations par les instances nationales de la pétanque et de jeu provençal ». Pour officialiser cette organisation, mi-décembre, en mairie de Pierrefeu-du-Var, Jean- Pierre Noble, président du comité départemental et Marcel Laugier, président de Leï Rima, ont signé, en présence de Patrick Martinelli, le maire et de Marc Bénintendi, adjoint aux sports, la convention de partenariat qui définit les rôles de chacune des parties. « Dès maintenant, l’équipe du président Laugier, soutenue par le comité départemental, est mars 2018 - #49 consciente qu’elle porte une grande responsabilité. Mais, dans la commune, personne ne doute, un seul instant, qu’elle va organiser ce championnat de France, de mains de maître », assure Patrick Martinelli ! LABEL VILLE ACTIVE ET SPORTIVE Pour la commune, c’est aussi la démonstration parfaite du label « Ville Actives et Sportive » qu’elle a reçu des mains de Laura Flessel, la ministre des sports. Marc Benintendi ajoute  : « La réputation de l’organisation et de l’accueil, lors des compétitions proposés par l’association locale, a largement dépassé les frontières du département et de la région. Nul ne doute que le défi sera relevé de manière magistrale ». Car, ce qui se jouera, durant ces trois jours sous haute tension, c’est bien la désignation d’une équipe de France ! Et, pour le Var, c’est un même un sacré défi puisque les tenants du titre sont des joueurs hyérois (Yohan Ségui, Mickaël Martini, Cédric Girard), sacrés champions de France 2017 à Castelnaudary. Bref, autant dire qu’à Pierrefeu-du-Var, ils joueront à domicile ! Gilles CARVOYEUR Sport Patrick Martinelli  : « Nous accordons une place importante au sport » Pour Patrick Martinelli, maire, « vivre ensemble dans une ville, c’est vivre dans une ville où et les équipements sportifs et les espaces culturels occupent une place importante ». Ainsi, le complexe sportif a fêté ses un an d’utilisation pour le plus grand bonheur de tous les sportifs mais de beaucoup d’autres aussi. C’est dans ces lieux que début septembre 2017, les associations se sont retrouvées pour un forum constructif et convivial. UNE VILLE SPORTIVE RECONNUE C’est, aussi, dans ce complexe que les activités sportives, pratiquées auparavant au Foyer Jeunesse et Culture, ont été transférées, comme la danse mais aussi l’activité de remise en forme, reprise en régie municipale, et proposant depuis le mois d’août l’intervention d’un coach sportif. Mais, le sport ce ne sont pas que des équipements. Ce sont, également, des manifestations et des compétitions. Le sport est aussi synonyme de récompenses. Déjà honorée le 23 mars 2017 par le Comité Départemental Olympique et Sportif de la médaille d’Or « Ville Sportive », la commune a, également, été labellisée « Ville Active & Sportive » par l’Association Nationale des Élus en charge du Sport. « Une distinction qui nous réjouit mais, ce plaisir ne nous appartient pas, il est le fruit du travail de l’ensemble des acteurs locaux associatifs. Sport et éducation font souvent bon ménage, comme nous avons pu le constater lors des échanges entre l’école Anatole France et le rugby club de Pierrefeu », se félicite Patrick Martinelli. UN FORMIDABLE TISSU ASSOCIATIF Outre le sport, la culture est un bel outil de rayonnement. De nombreux spectacles, concerts, pièces de théâtre ont été organisés en 2017 par la commune mais aussi par l’équipe du Foyer Jeunesse et Culture et des associations (Pop-Up, l’Eclipse, Entre note). La culture, c’est aussi les expositions à la galerie, c’est l’énergie des membres de Tout un Art, c’est la musique, avec son incontournable Fête au jardin de la Liberté, avec des rires, des joies, des souvenirs et des hommages… Le maire conclut  : « Comment parler du milieu associatif sans évoquer la formidable mobilisation lors du TELETHON. Parce ce que vivre ensemble dans une ville, c’est vivre dans une ville où la mémoire reste intacte. En parlant d’hommage, je ne peux passer sous silence ceux organisés lors des manifestations patriotiques où régulièrement les enfants et les élus du CMJ se joignent à nous autour de notre monument aux morts » (...).
Hyères 25 Hyères Entreprendre Jean-Pierre Giran, maire  : « Un projet de haute technologie sur la zone du Roubaud » Les dirigeants de la zone d’entreprises ont présenté, en présence de Jean- Pierre Giran, maire d’Hyères, le programme de l’association, ses perspectives d’extension et la visibilité des entreprises de la zone d’activités. UNE TECHNOPOLE DE LA SANTE SUR LA ZONE DU ROUBAUD Pour la ville d’Hyères, c’est un projet de haute technologie qui va voir le jour. Ainsi, Jean-Pierre Giran a parlé du projet  : « Hyères doit se développer avec une plus grande ambition. Il faut des opérations qui permettent aux jeunes actifs hyérois d’innover. Hyères, ville de patrimoine et de nature, et aussi ville de modernité, a besoin d’une zone d’activités à valeur ajoutée. C’est pourquoi, j’ai souhaité créer une concurrence qui puisse être décisive pour l’action de proximité. C’est ce que j’ai décidé pour la zone du Roubaud en convaincant les propriétaires des terrains (ex propriétaires de Leclerc et de Géant Casino) de ne pas ouvrir de nouvelles surfaces commerciales mais plutôt d’y implanter une technopole de la santé et un pôle d’habitat d’exception. Les grandes surfaces ont bien compris cette utopie créatrice et elles jouent le jeu ». L’ancien député a ajouté  : « Hyères et le domaine de la santé, ce sont 8 hôpitaux, aujourd’hui implantés sur la commune, des professionnels libéraux du secteur santé qui sont motivés par un regroupement. C’est aussi l’Institut de Formation en Soins Infirmiers qui est à la recherche de locaux. Voilà quelques pistes fondatrices ». Le maire explique sa vision du développement économique  : « Le Roubaud, enclave de 12 ha et 70 000 m2 de zone exploitable, sera un complément des zones existantes. Le PLU a autorisé une extension de la zone Saint-Martin. Sur la zone du Palyvestre, non extensible, sont programmés des améliorations, réhabilitations et stationnements. L’aménagement du Roubaud sera confié à un architecte et la Métropole TPM en sera responsable. La Chambre de Commerce et d’Industrie nous accompagne et la Région a classé le projet en intérêt privilégié. Nous élus, avons besoin d’être poussés par vous, c’est votre métier d’entreprendre » ! UNE SEULE VOIX ECONOMIQUE Alexandre Astoul et Emmanuel Rochand de l’association Hyères Entreprendre ont évoqué leurs perspectives de développement  : « Regrouper des zones d’activités, cela permettra de se faire entendre auprès des collectivités locales et des chambres consulaires. Et, on pourrait déjà commencer par un échange sur les bonnes pratiques. Quant à l’un de nos objectifs en 2018, c’est d’atteindre un taux d’adhésion à 50% des 150 entreprises que l’on compte sur Saint-Gervais et Saint-Martin ». En 2018, les deux dirigeants vont travailler sur les dossiers qui concernent leurs adhérents  : visibilité, sécurité, déchets, foncier, stationnement. Pour aller plus loin, ils ont souhaité offrir une véritable valeur ajoutée à leurs adhérents, en négociant des accords (voire des gratuités) dans différents domaines (création de site Web, référencement, fournitures de bureau, informatique, géolocalisation, formations, assurances, crédits). André GOFFIN Hyères Entreprendre Zi St Martin 83400 Hyères he83400@gmail.com Viticulture CAP WINE accélère ses acquisitions en Provence Après le Domaine de Canterelle en 2017, CAP WINE INTERNATIONAL poursuit sa quête de l’excellence en faisant l’acquisition du Mas des Borrels au pied du massif des Maures, sur le terroir très prisé des Côtes de Provence. CAP WINE INTERNATIONAL, SAS française, a pour vocation de développer ses activités dans les domaines de la viticulture et de la viniculture d’une manière durable et socialement responsable. L’entreprise possède le Domaine de l’Herré dans le Gers, troisième domaine privé en appellation Côtes de Gascogne. La société a acquis, en 2017, le Domaine de Cantarelle, un magnifique domaine de 130 hectares situé en Provence. Il produit des rosés élégants et délicats. Elle possède également deux quintas prestigieuses dans la vallée du Douro au Portugal  : La Quinta Beira Douro et la Quinta do Malhô qui produisent de grands crus notés à plus de 90 points par les prescripteurs internationaux. QUETE DE L’EXCELLENCE Aujourd’hui, le groupe poursuit sa quête de l’excellence en faisant l’acquisition d’un vignoble dans le terroir très prisé des Côtes de Provence situé sur les communes de La Londe-Les- Maures et de Hyères, en l’occurence Le Mas des Borrels. Le vignoble s’étend sur les collines de la vallée des Borrels au pied du massif des Maures. La propriété est composée de 45 hectares de vignes entourés de 80 hectares de nature sauvage (chênes-lièges, arbousiers) qui en font un espace unique de biodiversité. Son terroir, composé de schistes et d’argiles rouges, bénéficie de la douceur climatique des brises marines de la Méditerranée. Le caractère littoral donne aux vins leur finesse et leur élégance. Les Rosés sont très pâles, aux arômes de fruits exotiques et dotés d’un bel équilibre entre minéralité et rondeur. La conduite du Mas des Borrels est reprise par les équipes du Domaine de Cantarelle, sous la direction de Élodie Dieudonné. L’ensemble des vignobles acquis en Provence représente 200 hectares et fait de CAP WINE un acteur important dans la région, démontrant par ces acquisitions sa volonté de maîtriser de bout en bout l’élaboration de vins d’excellence pour ses clients. À noter  : Salon PROWEIN Düsseldorf, 18-20 mars ESPACE BUSINESS FRANCE HALL 11 Stand C159 mars 2018 - #49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :